LVMH dépasse 5 milliards d’euros de résultat opérationnel courant Le géant du luxe continuer de tirer profit du dynamisme des pays émergents et aborde 2012 avec confiance

Le groupe contrôlé par Bernard Arnault ne connaît pas la crise. Sur sa lancée de 2010, LVMH a affiché l’an dernier une santé insolente, bravant sans fléchir les turbulences de la conjoncture. Le numéro un mondial du luxe garde résolument le cap : les ventes ont progressé de 16% à 23,7 milliards d’euros (+14% en organique malgré un tassement au quatrième trimestre), le résultat opérationnel courant dépasse la barre des 5 milliards d’euros (à 5,26 milliards d’euros, en hausse de 22%) et la marge opérationnelle courante ressort à 22%.
Alors que l’effet devises a été limité grâce à la compensation apportée par les couvertures de change, LVMH a bénéficié pour son activité montres et joaillerie de l’intégration de Bulgari, consolidé depuis le 30 juin dernier. Mais si la division affiche un quasi-doublement de ses ventes (+ 98% à 1,94 milliard d’euros en données publiées), la croissance organique atteint tout de même 23%. Bénéficiant d’une forte demande, le groupe a pu gagner des parts de marché.
L’activité vin et spiritueux a été le deuxième poste contributeur au résultat opérationnel courant (+18% à 1,10 milliard d’euros). «En ayant maintenu une stratégie de valeur pendant la période difficile de 2009, l’activité champagne bénéficie pleinement de la reprise de la demande», souligne le groupe. Dans l’activité mode et maroquinerie, qui a généré un résultat opérationnel courant de 3,07 milliards d’euros (+20%), Louis Vuitton «connaît une nouvelle année record». En ce qui concerne la distribution sélective, où la rentabilité a également été au rendez-vous (+ 34% à 716 millions d’euros), «DFS croule sous la clientèle chinoise», selon les termes de Bernard Arnault, PDG de LVMH.
Au bout du compte, le résultat net ressort en légère hausse de 1% (+34%, hors exceptionnels), à 3,06 milliards d’euros, le groupe ayant réalisé une plus-value latente inédite lors de la prise de participation dans Hermès en 2010. A ce sujet, Bernard Arnault a réaffirmé que «LVMH n’a pas de volonté hégémonique» et que sa participation est «amicale». Pour 2012, Bernard Arnault se dit «raisonnablement confiant», soulignant «la chance d’avoir comme marchés des pays émergents, mais aussi les Etat-Unis, qui repartent et qui entraînent fortement l’ensemble de nos activités».

http://www.lvmh.fr/

Les ventes de LVMH Moët Hennessy Louis Vuitton, leader mondial des produits de luxe, progressent de 16 % en 2011 et atteignent 23,7 milliards d’euros. Ce chiffre tient compte de l’intégration de Bulgari à compter du 30 juin 2011. La croissance organique des ventes ressort à 14 %. Tous les groupes d’activités connaissent une excellente dynamique en Europe, en Asie et aux Etats-Unis. Louis Vuitton, en particulier, enregistre à nouveau sur l’année une croissance à deux chiffres de ses ventes.

Au quatrième trimestre, les ventes progressent de 20 %. La croissance organique s’établit à 12 %. Cette performance est en ligne avec les tendances favorables observées depuis le début de l’année et se compare à un quatrième trimestre 2010 lui-même en croissance.

Le résultat opérationnel courant s’élève à 5 263 millions d’euros, en hausse de 22 %, une performance d’autant plus remarquable qu’elle se compare à une année 2010 déjà en très forte progression. La marge opérationnelle courante, en amélioration, atteint 22 % en 2011.

Le résultat net part du Groupe s’établit pour sa part à 3 065 millions d’euros, en hausse de 1 % par rapport à l’année 2010 qui intégrait un gain financier non récurrent. Excluant ce gain, la croissance du résultat net part du Groupe s’établit à 34 %.

M. Bernard Arnault, Président-Directeur Général de LVMH, a déclaré : « 2011 est pour LVMH un nouveau grand millésime, mettant en lumière encore une fois la puissance de ses marques, l’excellence de ses savoir-faire et l’attractivité de ses produits. Nos activités ont démontré une excellente dynamique et le résultat opérationnel courant a franchi pour la première fois le seuil des 5 milliards d’euros. L’alliance conclue avec la Famille Bulgari constitue un temps fort de l’année. LVMH compte renforcer encore en 2012 son avance mondiale dans l’univers des produits de haute qualité en s’appuyant sur la pertinence de sa stratégie à long terme.»
L’année 2011 a été marquée par :

•    Un résultat opérationnel courant qui excède pour la première fois les 5 milliards d’euros,
•    De nouveaux gains de parts de marché partout dans le monde,
•    La poursuite d’une progression rapide en Asie,
•    Une excellente performance des Vins et Spiritueux,
•    Une croissance à deux chiffres des ventes de Louis Vuitton, qui s’accompagne d’un niveau exceptionnel de rentabilité,
•    Une accélération de la croissance des autres marques de Mode et Maroquinerie,
•    Une forte progression des résultats de DFS et de Sephora qui continuent de creuser l’écart avec leurs concurrents dans toutes leurs zones d’implantation,
•    La vitalité de Parfums Christian Dior portée par une forte dynamique d’innovation,
•    Un doublement du résultat opérationnel courant des Montres et Joaillerie sous l’effet de la forte hausse du résultat de l’activité et de l’intégration de Bulgari au second semestre,
•    Un cash flow disponible de 2,2 milliards d’euros.

 

En millions d’euros 2010 2011 % variation
Ventes 20 320 23 659 + 16 %
Résultat opérationnel courant 4 321 5 263 + 22 %
Résultat net part du Groupe 3 032 3 065  + 1 %
Cash flow disponible* 3 073 2 177 – 29 %

* Avant investissements financiers, opérations en capital et opérations de financement.

Par groupe d’activités, l’évolution des ventes est la suivante :

En millions d’euros 2010 2011 % variation
2011 / 2010
Publiée Organique*
Vins & Spiritueux 3 261 3 524  + 8 % + 10 %
Mode & Maroquinerie 7 581 8 712 + 15 % + 16 %
Parfums & Cosmétiques 3 076 3 195  + 4 %  + 9 %
Montres & Joaillerie 985 1 949 + 98 % + 23 %
Distribution sélective 5 378 6 436 + 20 % + 19 %
Autres activités et éliminations 39 (157)
Total LVMH 20 320 23 659 + 16 % + 14 %

A structure et taux de change comparables.


Par groupe d’activités, le résultat opérationnel courant a évolué comme suit :

En millions d’euros 2010 2011 % variation
Vins & Spiritueux 930 1 101 + 18 %
Mode & Maroquinerie 2 555 3 075 + 20 %
Parfums & Cosmétiques 332 348  + 5 %*
Montres & Joaillerie 128 265 + 107 %**
Distribution sélective 536 716 + 34 %
Autres activités et éliminations (160) (242)
Total LVMH 4 321 5 263 + 22 %

* +8% à périmètre comparable.
** +41% à périmètre comparable.

Vins et Spiritueux : reprise confirmée de la demande et amélioration du mix produits

L’activité Vins et Spiritueux réalise en 2011 une croissance organique de 10 % de ses ventes. Le résultat opérationnel courant progresse de 18 %. En ayant maintenu une stratégie de valeur pendant la période difficile de 2009, l’activité champagne bénéficie pleinement de la reprise de la demande. L’amélioration du mix produits et une politique ferme de hausse de prix contribuent également aux excellents résultats. Les vins pétillants et tranquilles développés par Estates & Wines réalisent de belles avancées sur leurs marchés clés. Le cognac Hennessy poursuit une forte dynamique, tirée notamment par les qualités supérieures en Asie. Les spiritueux Glenmorangie et Belvedere enregistrent des progressions soutenues en volume.

Mode et Maroquinerie : dynamique exceptionnelle de Louis Vuitton et des autres marques

L’activité Mode et Maroquinerie enregistre une croissance organique de 16 % de ses ventes en 2011. Le résultat opérationnel courant est en hausse de 20 %. Louis Vuitton, qui connait une nouvelle année record, continue d’accentuer son avance parmi les marques de luxe. Louis Vuitton renforce son attractivité auprès de la clientèle grâce à une exceptionnelle dynamique de création comme en témoigne le succès de ses nouveaux produits de maroquinerie. Louis Vuitton a ouvert un nouvel atelier de fabrication à Marsaz dans la Drôme. Fendi réalise d’excellentes performances pour toutes ses catégories de produits. La ligne phare Peekaboo, reflet du savoir-faire de la Maison, continue de s’affirmer comme une référence. Donna Karan progresse aux Etats-Unis. Affirmant avec force leur identité, Céline, Loewe et Givenchy font preuve d’une dynamique remarquable portée par l’élan créatif qui les anime. Les autres marques de mode poursuivent leur expansion.

Parfums et Cosmétiques : succès continu des lignes phares

L’activité Parfums et Cosmétiques enregistre une croissance organique de 9 % de ses ventes. Son résultat opérationnel courant à périmètre comparable s’établit en hausse de 8 % dans un contexte d’investissements commerciaux soutenus. L’ensemble des marques tire parti de la forte dynamique des marchés asiatique et américain. L’Europe, malgré un environnement contrasté en fin d’année, contribue également à leur progression. Parfums Christian Dior affirme avec succès ses valeurs de créativité et de haute qualité, et confirme sa bonne dynamique, alimentée par ses dernières innovations et par la vitalité de ses lignes phares. Le parfum J’adore est à nouveau en 2011 leader des parfums féminins en France. Guerlain poursuit ses avancées sur ses marchés clés et bénéficie de la force de son parfum emblématique Shalimar. Chez Parfums Givenchy, la nouvelle fragrance féminine Dahlia Noir, lancée au second semestre, connaît des débuts prometteurs. Benefit et Make Up For Ever poursuivent des avancées rapides sur tous les marchés.

Montres et Joaillerie : gains de parts de marché

Le groupe d’activités Montres et Joaillerie réalise une croissance organique de 23 % de ses ventes en 2011. Le résultat opérationnel courant a doublé sous l’effet de la progression de 41 % du résultat de l’activité à périmètre comparable, et de l’intégration de Bulgari consolidé depuis le 30 juin 2011. Les marques de LVMH poursuivent une croissance soutenue dans toutes les zones géographiques. Portée par une forte demande, cette dynamique remarquable se traduit par de nouveaux gains de parts de marché. TAG Heuer crée l’événement avec le lancement de deux produits exceptionnels, entièrement développés et fabriqués dans sa Manufacture : le Mikrograph 100 et le Mikrotimer Flying 1000. Hublot poursuit ses innovations avec le lancement de Masterpieces, nouvelle collection de montres à Grandes Complications, et étend son réseau de magasins. Zenith bénéficie du renouveau de ses lignes emblématiques qui témoignent du savoir-faire de premier plan de la Manufacture. Bulgari confirme la formidable attractivité de ses créations et enregistre d’excellentes performances pour toutes ses catégories de produits. Les collections développées autour du thème Serpenti, symbole de la Maison depuis les années 50, reçoivent un excellent accueil. Tirées par la bonne dynamique de leurs réseaux de magasins, les autres marques joaillières Chaumet, De Beers et Fred développent leurs lignes phares.

Distribution sélective : dynamique remarquable

L’activité Distribution sélective enregistre en 2011 une croissance organique de 19 % de ses ventes. Son résultat opérationnel courant est en hausse de 34 %.
Bénéficiant du développement continu du tourisme asiatique, DFS réalise d’excellentes performances. Les Gallerias de Hong Kong et de Macao enregistrent des progressions remarquables tandis que les destinations d’Amérique du Nord et de la zone Pacifique se renforcent. Principaux vecteurs de la stratégie de qualité de l’offre, les programmes de rénovation et d’agrandissement des magasins phares se sont poursuivis au cours de l’année.
Sephora enregistre une croissance soutenue de ses ventes et gagne des parts de marché dans toutes les régions. Parallèlement à l’expansion sélective du réseau, de nombreuses rénovations de magasins ont accompagné son développement. L’expansion se poursuit, notamment en Russie où Sephora a porté à 65 % sa participation dans la chaîne Ile de Beauté. Deux nouveaux pays ont été inaugurés en 2011 : la Malaisie et le Mexique.

Excellentes perspectives pour  2012

Après une année 2011 exceptionnelle, et malgré l’environnement économique incertain en Europe,  LVMH dispose des meilleurs atouts pour poursuivre en 2012 une croissance dynamique dans l’ensemble de ses métiers. Sa stratégie restera centrée sur la mise en valeur de ses marques, portée par une politique soutenue d’innovation, de qualité et d’expansion dans les marchés porteurs.

Fort de la grande réactivité de son organisation et de la bonne répartition entre ses différents métiers et les zones géographiques où il opère, LVMH aborde l’année 2012 avec confiance et se fixe à nouveau comme objectif de renforcer son avance sur le marché mondial du luxe.

Dividende en hausse de 24 % 

Lors de l’Assemblée Générale du 5 avril 2012, LVMH proposera un dividende de 2,60 euros par action, en hausse de 24 %. Un acompte sur dividende de 0,80 euro par action a été distribué le 2 décembre dernier. Le solde de 1,80 euro sera mis en paiement le 25 avril 2012.

Annexe – Répartition des ventes par groupe d’activités et par trimestre

Année 2011

En millions d’euros Vins & Spiritueux Mode & Maroquinerie Parfums & Cosmétiques Montres & Joaillerie Distribution sélective Autres activités et éliminations  Total 
1er trimestre 762 2 029 803 261 1 421 (29) 5 247
2e trimestre 673 1 942 715 315 1 410 (10) 5 045
3e trimestre 871 2 218 793 636 1 547 (54) 6 011
4e trimestre 1 218 2 523 884 737 2 058 (64) 7 356
Total des ventes 3 524 8 712 3 195 1 949 6 436 (157) 23 659

 Année 2010

En millions d’euros Vins & Spiritueux Mode & Maroquinerie Parfums & Cosmétiques Montres & Joaillerie Distribution sélective Autres activités et éliminations  Total 
1er trimestre 635 1 729 736 204 1 181 (13) 4 472
2e trimestre 667 1 787 705 239 1 238 (9) 4 627
3e trimestre 846 1 948 805 244 1 294 (26) 5 111
4e trimestre 1 113 2 117 830 298 1 665 87 6 110
Total des ventes 3 261 7 581 3 076 985 5 378 39 20 320

 Le Conseil d’Administration s’est réuni le 2 février pour arrêter les comptes de l’exercice 2011. Les procédures d’audit ont été effectuées et le rapport d’audit est en cours d’émission.

Laisser un commentaire


NOTE - Vous pouvez utiliser les éléments et attributs HTML tags and attributes:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>