Hermès établit un nouveau record de ventes en 2011

La maison de luxe Hermès a établi un nouveau record de ventes en 2011, à 2,84 milliards d’euros (+18,3%), au plus haut de la fourchette prévue par les analystes, et table sur une marge opérationnelle en hausse de plus de 30% sur 2011

La maison de luxe Hermès a établi en 2011 un nouveau record de ventes à 2,84 milliards d’euros (+18,3%), au plus haut de la fourchette prévue par les analystes, et table sur une marge opérationnelle en hausse de plus de 30% sur 2011, selon un communiqué publié jeudi.
Hermès, qui avait relevé deux fois ses prévisions en 2011, dépasse ainsi son objectif annuel d’une croissance de 15-16% du chiffre d’affaires et prouve comme LVMH, Prada, Burberry ou Tiffany la solide santé du luxe mondial.

Le chiffre d’affaires du sellier et célèbre fabricant de carrés de soie avait franchi en 2010 pour la première fois la barre des 2,4 milliards d’euros.

Hermès publiera ses résultats annuels le 22 mars, qui devraient selon les analystes afficher un bénéfice net d’un niveau inédit.
Les ventes ont été tirées par l’Amérique (+26%) et l’Asie hors Japon (+29%), une région où six nouvelles succursales ont été ouvertes, dont l’une très remarquée à Bombay (Inde).
La croissance est forte partout (+16% en Europe), sauf au Japon, le premier marché de Hermès depuis deux décennies, qui a souffert du tsunami mais s’en tire avec des ventes quasi stables (-1%).
Hermès précise avoir profité d' »une activité soutenue » au quatrième trimestre, où son chiffre d’affaires a augmenté de 15,8%.
Le premier trimestre avait démarré sur les chapeaux de roue (+25,5% à taux de change courants). Au 2e trimestre, la progression était toujours telle (+22%) qu’Hermès avait rompu avec sa prudence habituelle et relevé ses prévisions annuelles. Le 3e trimestre avait affiché +19,5%.
Sur l’année, la maison Hermès a enregistré à la fois des ventes « très dynamiques » dans ses magasins (+19%) et une hausse des ventes en gros (+15%).
La progression est très forte dans tous les métiers, avec un bond particulier de la division Vêtements et accessoires à +30%, portée notamment par le succès des dernières collections de prêt-à-porter.
La bijouterie fait presque aussi bien (+27%). L’horlogerie progresse de 23%, autant que la division Soie et textiles, les parfums de 16%, et les Arts de la table, qui avaient beaucoup souffert en 2009, de 17%.
Et si les ventes de la maroquinerie-sellerie, qui représentent près de la moitié du total, ne progressent que de 12% sur un an, c’est parce qu’elles sont « limitées par les capacités de production ». Hermès précise qu’il continuera à investir dans ce secteur en 2012. Il souligne la « très forte demande » pour les sacs en cuir et la petite maroquinerie.
La maison Hermès poursuivra aussi en 2012 le développement de son réseau de distribution, avec l’ouverture ou la rénovation d’une quinzaine de succursales. En 2011, elle a ouvert treize succursales, repris quatre concessions et en a rénové ou agrandi huit autres.
Le record de marge opérationnelle de 27,8% du chiffre d’affaires en 2010 devrait être battu, confirme Hermès, et « dépasser 30% ».
Il va verser un acompte sur dividende de 1,5 euro par action, avec paiement au 1er mars.
Hermès dit aussi avoir racheté 1.292.215 actions en 2011, pour un total de 286 millions d’euros. Une politique qui se poursuit depuis le début de l’année 2012.
L’action Hermès a terminé la semaine dernière sur un nouveau plus haut historique de presque 275 euros en Bourse. Elle avait clôturé à 263,8 euros mercredi.

www.hermes.fr

Laisser un commentaire


NOTE - Vous pouvez utiliser les éléments et attributs HTML tags and attributes:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>