e-commerce Tati cartonne sur Internet

Source : La Tribune.fr – 09/05/2011 | 11:00 – 427 mots | | Copyright Reuters

La filiale du groupe Eram a vendu 2,5 millions de pièces sur Internet en un an. C’est la vitrine d’un réseau de 90 magasins répartis en France. Il y a un an, Tati s’est doté d’une nouvelle motrice : la vente en ligne. Et depuis, le train Tati est reparti depuis belle. « Notre audience mensuelle est déjà de 3 millions de visiteurs uniques, selon les derniers chiffres de Médiamétrie », explique à La Tribune Emmanuel Deroude, président de Agora Distribution, structure qui fédère les 200 magasins des trois enseignes discount du groupe Eram (Tati, Gigastore et Fabio Lucci). L’enseigne fondée par Jules Ouaki en 1948, à Paris dans le quartier de Barbès, flirte ainsi avec les grands noms du web français. Fin 2010, au pavillon Gabriel, au milieu de ses pairs, elle a même reçu le prix du « meilleur nouveau site Internet » décerné par la Fédération du e-commerce et la vente à distance (Fevad). L’aventure a débuté par un écran où seul le logo Tati apparaissait. « En trois semaines, 50.000 personnes avaient déposé leur adresse mail pour être tenues au courant de l’ouverture du site marchand », raconte Emmanuel Deroude. Donné pour mort Et pourtant : Tati était donné pour mort en 2003, lors de sa mise en redressement judiciaire, puis de sa reprise par le groupe Vetura, propriétaire de Fabio Lucci. « Aujourd’hui encore, les gens ne croient pas que Tati existe toujours », avance Emmanuel Deroude. Depuis 2005, sous la houlette de son nouveau propriétaire, le groupe Eram, l’enseigne au vichy rose renaît, après avoir abandonné son concept de déstockage pour celui. En 2010, elle représente la moitié des 600 millions d’euros de chiffre d’affaires d’Agora Distribution. Et elle ouvre encore entre 15 à 20 magasins par an, en centre-ville et en périphérie des villes. Avec succès. « Lors de l’inauguration du magasin Tati à Istres (Bouches-du-Rhône) prés de 2.000 personnes attendaient l’ouverture des portes. La rumeur avait suffi à en faire la publicité », juge Emmanuel Deroude. Dans cinq ans, l’enseigne aux 90 magasins espère en exploiter 200, soit quasiment le réseau d’un Carrefour en France… D’ici là, internet lui accorde l’envergure nationale qui a toujours fait défaut à cette enseigne parisienne. Tati y déploie son positionnement de petits prix, avec une offre de 15.000 références de mode et de décoration montée par la centrale d’achat d’Agora et conçue par 50 stylistes. Ses meilleures ventes se réalisent dans les rayons enfants (30% du chiffre d’affaires). La mode pour femme les talonne. En un an, Tati.fr a vendu 2,5 millions de pièces. « C’est presque notre premier magasin, devant Barbès », affirme Emmanuel Deroude, sans préciser le montant de son chiffre d’affaires. Le site pourrait dégager ses premiers bénéfices en 2012. « Rapidement, il devrait représenter entre 20 et 25% des ventes de l’enseigne », estime-t-il. Juliette Garnier –

09/05/2011,

 

Laisser un commentaire


NOTE - Vous pouvez utiliser les éléments et attributs HTML tags and attributes:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>