PPR ouvrira 110 boutiques de luxe cette année

 

Par Ivan Letessier | Publié le 16/02/2012

 


CHARLES PLATIAU/Reuters

INFOGRAPHIE – Gucci a réalisé l’an passé un quart des ventes et 59% des profits du groupe. La maison veut accélérer son expansion.

«Nous sommes forcément très optimistes sur le marché du luxe, assure François-Henri Pinault, le patron de PPR, propriétaire de Gucci, Yves Saint Laurent, Bottega Veneta et Balenciaga. Depuis le début de l’année, les ventes de notre pôle luxe progressent au même rythme qu’au dernier trimestre 2011», où elles ont bondi de 18,6%. Le groupe va continuer à très fortement investir pour accompagner cette croissance. Après avoir inauguré 75 boutiques de luxe en 2010 et 117 l’an passé, il compte en ouvrir 110 cette année, portant son parc à plus de 900 magasins. Gucci en inaugurera à lui seul 47, dont cinq dans des villes de Chine où la marque n’est pas encore présente. Bottega Veneta ouvrira de son côté 22 boutiques, Yves Saint Laurent une quinzaine ; 45 magasins existants seront par ailleurs agrandis.

Explosion de la demande de la clientèle chinoise

Cette nouvelle offensive contribuera à accélérer la transformation du groupe, également propriétaire de Puma, la Fnac et Redcats (La Redoute, Cyrillus, Vertbaudet…). L’activité de PPR est plus que jamais dopée par ses griffes de prestige. Leurs ventes ont bondi de plus de 22% l’an passé, s’approchant de la barre des 5 milliards d’euros. C’est notamment la conséquence de l’explosion de la demande de la clientèle chinoise, à l’intérieur de son pays où à l’occasion de voyages à l’étranger. Le profit opérationnel du pôle luxe a, lui, progressé de 34% en 2011, à près de 1,3 milliard d’euros.

Alors que Redcats, en cours de cession, n’est plus consolidé dans les comptes de PPR, la branche luxe a réalisé l’an passé 40% des ventes du groupe, et 78% de ses profits. Gucci a réalisé 3,1 milliards d’euros de chiffre d’affaires, et 947 millions de profits. Au total, le chiffre d’affaires de PPR a augmenté de 9,3% sur l’année à périmètre et taux de change comparables, pour atteindre 12,2 milliards d’euros. Son résultat opérationnel s’élève à 1,6 milliard (+13,1%), et son résultat net dépasse pour la première fois la barre du milliard d’euros (+26,4%).

Acquisitions en vue

François-Henri Pinault a annoncé jeudi des objectifs ambitieux pour le «PPR de demain», délesté de la Fnac et de Redcats. Le groupe sera comme prévu recentré sur «deux secteurs cohérents: l’habillement et les accessoires», et organisé autour de deux pôles: luxe (centré autour de Gucci) et sport lifestyle (autour de Puma).

Son patron compte désormais tripler la taille de ces deux pôles d’ici à la fin de la décennie, pour parvenir à 24 milliards d’euros de chiffre d’affaires. «Plus des trois quarts de la croissance proviendront du portefeuille actuel de marques», précise François-Henri Pinault. Et le reste d’acquisitions. Ces dernières «seront plutôt de taille moyenne, afin de maximiser la création de valeur», précise le PDG.

PPR souhaite notamment élargir son pôle lifestyle en rachetant des marques de sport d’action et d’outdoor. Le groupe a refusé de commenter les vues que lui prêtent certains sur Helly Hansen.

Redcats séduit des fonds

PPR n’a certes pas atteint son objectif de céder Redcats, son pôle de vente à distance, avant fin 2011. Mais «nous discutons avec plusieurs acquéreurs potentiels des fonds qui ont examiné le dossier et mettent actuellement en place
leur financement, assure Jean-François Palus, le numéro deux de PPR. Nous attendons de voir le montant du chèque proposé.» Pour mieux vendre Redcats, PPR a fermé les filiales de La Redoute en Autriche et en Grèce et cédé Somewhere et Avenue, un réseau américain de 400 boutiques de vêtements de grandes tailles. «Nous n’avons pas l’intention de vendre Redcats par appartement», prévient François-Henri Pinault. L’an passé, les ventes de Redcats ont reculé de 2%, à 3 milliards d’euros, et son résultat opérationnel de 35%, à 116 millions.

http://www.ppr.com/

Laisser un commentaire


NOTE - Vous pouvez utiliser les éléments et attributs HTML tags and attributes:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>