Le boulevard Haussmann va-t-il concurrencer l’avenue Montaigne ?

23-11-11 à 18:49 par Thiébault Dromard Réagir

EXCLUSIF Les groupes Richemont et Louis Vuitton s’apprêtent à investir dans ce quartier prisé par les touristes chinois à fort pouvoir d’achat.

Les grands magasins sont très attentifs à l’ouverture de ce futurs concurrents. Ici, les Galeries Lafayette. (SIPA) Les grands magasins sont très attentifs à l’ouverture de ce futurs concurrents. Ici, les Galeries Lafayette. (SIPA)

Le boulevard Hausmann suscite bien des convoitises. Le groupe suisse Richemont s’apprête à racheter à la société foncière lyonnaise l’immeuble occupé actuellement par l’enseigne Old England, situé au 12 boulevard des Capucines. Ce bâtiment de trois étages s’étend sur plus de 2.250 mètres carrés. Le numéro deux mondial du luxe, propriétaire notamment des marques de montres Jaeger-LeCoultre ou encore IWC, envisage de transformer cet immeuble en temple de l’horlogerie. Ce grand magasin uniquement dédié à l’univers des montres en deviendrait le plus grand du monde. D’après Business Montres Richemont aurait déjà convaincu Rolex, Swatch Group (Breguet, Blancpain…), Audemars Piguet et Breitling de les rejoindre.

L’emplacement est stratégique. En s’installant à quelques centaines de mètres des grands magasins du boulevard Hausmann, Richemont espère capter une partie de la clientèle des Galeries Lafayette et du Printemps. La cible ? Les touristes chinois qui passent quotidiennement par milliers dans le quartier.

D’après Global Blue, société spécialisée dans la détaxe, un touriste chinois dépense en moyenne 1300 euros par jour et par enseigne ! Et son pouvoir d’achat ne cesse de progresser. En 2010, les dépenses de ces voyageurs asiatiques en France ont doublé, pour atteindre 650 millions d’euros. La crise n’y change rien. « Leurs achats ont encore augmenté de 50% depuis le début de l’année », indique Eric Noyal, de Global Blue. C’est aux Galeries Lafayette que Cartier réalise d’ailleurs ses meilleures performances en Europe.

Louis Vuitton lorgne le siège historique de la Société Générale

Les grands magasins sont très attentifs à l’ouverture de ce futur concurrent. Pour l’heure, ils n’ont pas réagi publiquement. Un autre dossier pourrait les préoccuper. Le maroquinier Louis Vuitton, qui a vu son chiffre d’affaires au mètre carré battre des records dans les boutiques des grands magasins du boulevard Hausmann lorgne le siège de l’agence centrale de la Société Générale au 29 boulevard Hausmann. « Les négociations sont à un stade préliminaires », souligne une source interne chez Louis Vuitton. Cet immeuble classé, célèbre pour sa coupole, accueillerait, sans nul doute, un magnifique second flagship après celui des Champs Elysées.

Thiébault Dromard

Laisser un commentaire


NOTE - Vous pouvez utiliser les éléments et attributs HTML tags and attributes:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>