LA MIE CÂLINE POURSUIT SON DÉVELOPPEMENT AVEC SON NOUVEAU CONCEPT ATELIER PAINS ET RESTAURATION

Le nouveau concept commercial mis en place par le réseau La Mie Câline, « Atelier pains et restauration » devrait permettre d’ouvrir 50 nouveaux points de vente et de créer 400 emplois dans les trois ans à venir. L’occasion pour l’enseigne créée il y a 26 ans de dynamiser encore sa croissance, qui avait déjà augmenté de 6,5% l’an dernier.

Les codes de son nouveau concept seront ainsi généralisés à la totalité des magasins du réseau La Mie Câline dès la rentrée prochaine. Dix nouvelles implantations devraient voir le jour d’ici la fin de l’année, avant une accélération de la croissance pour l’enseigne, qui prévoit ensuite vingt nouveaux magasins chaque année. Au total, 50 nouveaux franchisés rejoindront ainsi le réseau, qui, grâce à ce plan de développement, procédera au recrutement de plus de 400 salariés, à la fois en magasins et dans l’unité de production de Saint-Jean-de-Monts.

Ces recrutements, qui auront lieu dans chaque ville où La Mie Câline s’implantera, auront lieu par simulation. Un peu plus de la moitié des effectifs recherchés seront pour la vente en magasin, les 40% restant se concentrant sur des postes « techniques », comme la préparation des sandwichs ou la cuisson des pains. La majorité de ces postes seront en CDI à temps complet. Tous profils confondus, les nouveaux salariés bénéficieront des formations et parcours d’intégration de l’enseigne pour maîtriser toutes les méthodes de travail. Ils pourront également profiter, au fil de leur évolution dans le réseau, des différents programmes de formation continue. Les 200 salariés en poste sur l’unité de production vendéenne devraient également rapidement être rejoints par d’autres. Boulangers ou pâtissiers, traiteurs ou préparateurs seront recrutés pour suivre la hausse des volumes de production.

Ces contrats au sein de l’enseigne représentent bien plus qu’un simple travail : ils offrent de réelles perspectives d’évolution dans l’entreprise. Un apprenti Bac Pro peut parfaitement obtenir un poste de vendeur, puis passer assistant manager, avant de choisir de devenir franchisé La Mie Câline. Résultat, un salarié sur dix est un apprenti Bac Pro vente au sein du réseau et un projet est actuellement à l’étude au niveau de la validation des acquis de l’expérience (VAE). Il permettrait à ces collaborateurs d’obtenir un diplôme métier à l’issue de leur passage chez La Mie Câline.

En attendant, le réseau continue à miser sur la formation et l’évolution en interne. Près d’un quart des franchisés ont travaillé au sein de l’enseigne avant de créer leur entreprise. C’est le cas deChristopher Mauve, qui « après un BEP Boulangerie et un BEP Pâtisserie », a été embauché « en 2006 comme vendeur-préparateur au magasin de Fécamp ».

Cinq ans plus tard, quand ses patrons partent en retraite, il rachète le point de vente et rejoint la franchise La Mie Câline.

Sandrine Cazan, Toute la Franchise ©

http://www.lamiecaline.com/

Laisser un commentaire


NOTE - Vous pouvez utiliser les éléments et attributs HTML tags and attributes:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>