Ikea Caen : ouverture confirmée le 2 novembre

 

Piloté par Normandie aménagement, le parc d'activités où est implanté le magasin fera l'objet d'un aménagement particulier. L'idée : « Que les consommateurs, en arrivant, n'aient pas l'impression d'être dans une zone, mais en ville, dans un endroit où ils ont envie de se promener », décrit Thibault Thiercelet, directeur grands projets. Ouest-France

Piloté par Normandie aménagement, le parc d’activités où est implanté le magasin fera l’objet d’un aménagement particulier. L’idée : « Que les consommateurs, en arrivant, n’aient pas l’impression d’être dans une zone, mais en ville, dans un endroit où ils ont envie de se promener », décrit Thibault Thiercelet, directeur grands projets. Ouest-France
mercredi 20 juillet 2011
 
Le chantier du futur magasin de Fleury-sur-Orne est dans les délais. Il ouvrira le 2 novembre. Pour compléter ses embauches, l’enseigne recrute une cinquantaine de personnes à temps partiel.
Pourquoi ? Comment ?

Où en sont les travaux ?
À Fleury-sur-Orne, en bordure du périphérique Sud, le futur Ikea se pare du bardage bleu propre à l’enseigne suédoise, numéro 1 de l’ameublement. La première pierre avait été posée en décembre. « On commence l’aménagement intérieur », décrit Emmanuel Grillo, directeur immobilier Ikea France. Environ 250 personnes travaillent sur le chantier. Elles seront rejointes bientôt par 150 personnes d’Ikea.

Quand ouvrira le magasin ?
« On est dans les délais », résume Christine Frick, future directrice du magasin. Dimensions de ce dernier : 136 m sur 168 m. Et une hauteur de 18 m. « Il a été fabriqué avec des éléments en béton réalisés en usine », détaille Jacques Bonafé, directeur construction. Ce magasin (investissement : 55 millions d’euros) ouvrira le 2 novembre, à 9 h. Avant, une journée est prévue pour les détenteurs de la carte Ikea family. Il proposera 19 500 m2 de surface de vente (plus restaurant et boutique suédoise).

Quel effectif ?

Il comptera 223 salariés (70 % à temps complet). Le recrutement via la méthode par simulation (sans CV « pour donner sa chance à tous ») a débuté en janvier. « On a reçu 2 500 candidatures par Pôle emploi », indique Christine Frick. Six sessions d’information ont eu lieu. Françoise Dalençon, responsable ressources humaines, décrit « une assistance comme rarement on a pu en avoir ». Elle précise : « On a été stupéfaites par le silence dans les salles, l’attention, et à la fin, les questions fusaient. On n’avait jamais vu ça. » Elle parle d’un « désir d’emploi, d’Ikea ». 1 500 personnes ont passé les tests (par exemple monter un petit bar, sur fond sonore de magasin et en gérant des appels). Puis 900 ont été reçues en entretien.

Le recrutement est-il terminé ?
156 postes ont été pourvus : 92par simulation, 20 classiquement et 44 par mutations internes. Restent ouverts : 52 contrats temps partiel (8 et 15 heures hebdomadaires), des renforts de fin de semaine plutôt profil étudiant. Ils n’ont pas été pourvus par la vague d’embauches. « On ne souhaite pas de temps partiel subi. » Autres postes : agent de maîtrise (6), comptable (2), technicien de maintenance (3). Candidatures via Pôle emploi ou sur ikea.fr

Quel est le profil des embauchés ?
« Il est en lien avec nos valeurs : enthousiasme, motivation, simplicité. » Quel âge ? « D’une vingtaine d’années à 55 ans. » Françoise Dalençon reprend : « On n’a pas tellement la culture du diplôme. On a recruté surtout des profils qui avaient envie d’Ikea. » La majorité des candidats habitaient le Calvados. Idem pour les mutations, « souvent des gens ayant des attaches ici ».

Et l’environnement ?
Une chaudière bois assurera le chauffage. Le système de traitement des eaux pluviales ne sera pas raccordé au réseau de l’agglo : cela se fera sur place. Des panneaux solaires serviront pour l’eau chaude des sanitaires. « Un projet éco-responsable, socialement responsable aussi. À la hauteur de ce qu’on attendait d’Ikea », note Philippe Duron (PS), président de l’agglomération. Ce chantier constitue « un excellent indicateur de dynamisme » de Caen-la-Mer. « Les projets comme celui-ci sont essentiels », rebondit Marc Lecerf (PS), maire de Fleury-sur-Orne.

Virginie JAMIN.

Laisser un commentaire


NOTE - Vous pouvez utiliser les éléments et attributs HTML tags and attributes:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>