Hema, la chaîne qui monte Le grand drugstore hollandais ouvre son neuvième magasin mercredi, gare du Nord à Paris.

Quelques courses à faire avant de prendre le train ? Hema espère devenir un des passages obligés des voyageurs de la gare du Nord. Mercredi, un tout nouveau drugstore de 100 m2 ouvre ses portes. Les chalands y trouveront des blocs-notes, des parapluies et des collants, aussi bien que des shampoings et des gaufres à la mélasse, une des spécialités maison. « Nous avons adapté nos rayons à la clientèle. Près de 175 millions de passagers transitent chaque année par cette gare », explique Anthony Giron, le PDG de Hema France. L’emplacement n’a pas été choisi au hasard. Arrivée des Pays-Bas en 2009, l’enseigne au logo rouge et blanc cible les lieux de très forte affluence pour se faire connaître dans l’Hexagone. Présente dans huit centres commerciaux en Île-de-France et dans le Nord (Lille et Valencienne), la chaîne rachetée à 1,1 milliard d’euros en 2007 par le fonds britannique Lion Capital prévoit une ouverture le 21 mars prochain gare Saint-Lazare, toujours dans la capitale.

Ni Monoprix, ni Ikea

Qui est donc cet ovni de la distribution à la croisée d’un Ikea et d’un Monoprix auquel on trouve aussi des faux airs de Little Extra, dernier-né des formats Auchan ? « Nous sommes le H & M de la maison », préfère Anthony Giron. Comme les vêtements de la célèbre enseigne suédoise, Hema propose des produits bon marché et tendance. Pour attirer les citadins branchés, elle mise sur ses prix bas, allant de 0,50 € le paquet de chips à 39 euros la housse de couette, et un design nordique aux teintes acidulées. Une recette qui en a fait une des enseignes les plus connues des Pays-Bas, fière de ses prix ronds depuis sa création en 1926. « Le secteur maison va voir arriver de plus en plus de concurrents, analyse le spécialiste de la grande consommation Olivier Dauvers. C’est une oasis dans le paysage sinistré des grandes surfaces car il est encore très peu touché par l’achat sur Internet. » La chaîne fabrique tous ses produits elle-même. Les 5.000 articles proposés en France ont été pensés par une équipe de designers hollandais et fabriqués par des fournisseurs aux Pays-Bas, en Belgique, en Allemagne ou en France. Seuls quelques produits sont made in China.

Si les prix Hema ne sont pas toujours imbattables, la formule a du succès. « Nous sommes bénéficiaires en France depuis la première année de lancement, se réjouit un porte-parole du groupe Hema à Amsterdam. Nous allons continuer à nous développer. » Avec 600 magasins et 10.000 employés, le groupe, qui affichait l’an dernier une croissance de ses ventes de 3% (à 1,1 milliard d’euros) et un profit de 156 millions d’euros, mise sur l’international pour croître. Cinq nouveaux magasins ouvriront en France en 2012, faisant de l’Hexagone son troisième marché, après les Pays-Bas (479 magasins) et la Belgique (87), devant l’Allemagne (9) et le Luxembourg (4).

http://translate.google.com/translate?hl=en&sl=nl&tl=fr&u=http%3A%2F%2Fwww.hema.nl%2F

Laisser un commentaire


NOTE - Vous pouvez utiliser les éléments et attributs HTML tags and attributes:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>