Bientôt un nouveau magasin bio, « Nature et Santé » à Waremme

WAREMME – Le 1er juin, un espace de vente entièrement dédié au bio ouvrira sur le parking Saint-Eloy. Un projet né de l’association de deux enseignes.

Installé depuis quelques années du côté de Flémalle, le magasin «L’archipel» a décidé de prendre le large. Direction le parking Saint-Eloy, en face du Lidl, dans une surface de vente de 300 m2. L’opportunité était trop belle et une telle surface trop rare. Alors, avant qu’un grand magasin bio ne décide de venir s’implanter en terres waremmiennes, Luc Delchambre a donc sauté sur l’occasion.

«Ça a été très vite, presque sur un coup de tête. Même si ça a été mûrement réfléchi. Ce n’est pas facile de trouver une surface aussi grande. On s’en est vite rendu compte en cherchant un peu dans la région. C’est donc vraiment l’occasion qui a fait le larron, comme on dit.»

Mais pourquoi ce choix de ville? «Sur le conseil d’une de mes associées, Catherine Delannoy, une Waremmienne qui travaille à “L’archipel” comme naturopathe. Elle trouvait dommage qu’il n’y ait aucune enseigne bio dans cette ville. En plus, Flémalle va de mauvaise nouvelle en mauvaise nouvelle, les fermetures s’enchaînent. Et les revenus moyens sont plus faibles qu’à Waremme. Et consommer bio, ça reste cher.»

Voir la vie en bio

Avec le déménagement, c’est aussi la gamme de produits qui va s’étendre. Grâce aux mètres carrés gagnés bien sûr mais surtout grâce à un partenaire de choix : le magasin «Au rythme de la terre», actuellement situé rue des Fontaines. Une association de deux enseignes née du hasard. Mady Robert, gérante de «Au rythme de la terre», raconte. «Luc Delchambre est venu se présenter au magasin pour me parler de son projet. J’ai trouvé qu’il ne manquait pas d’aplomb mais qu’en même temps, c’était très honnête de sa part.»

Étant la seule à proposer du bio, Luc Delchambre ne voulait pas lui faire une concurrence déloyale. «Mais j’ai tout de suite adhéré à son idée.»

Que ce soit à Flémalle ou à Waremme, les deux magasins disparaîtront donc. Un peu de nostalgie mais pas de regret pour Mady Robert. «C’est une continuation et une fin en même temps. Car la retraite approche pour moi. C’est une façon aussi de ne pas laisser tomber ma clientèle. Je serai là pour faire la transition.»

L’un et l’autre apporteront non seulement leurs propres gammes de produits mais également des connaissances spécifiques. Dans quelques jours à peine, le projet sera enfin réalité. Une grande surface avec aussi bien de l’alimentaire, que des cosmétiques ou même des produits de jardinage. Objectif : plus besoin d’aller faire ses courses ailleurs. Ouverture prévue le 1er juin et le lancement de la Semaine du Bio.

www.bio-naturesante.com/

Laisser un commentaire


NOTE - Vous pouvez utiliser les éléments et attributs HTML tags and attributes:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>