Hermès: éloge du beau

source: http://www.lefigaro.fr/

La décoration des vitrines des grands magasins est, pour le Parisien, le signe que Noël approche. La clé du succès ? Créer l’émerveillement. Un cadeau que la maison Hermès, boudant l’idée de convoquer la féerie à date fixe, offre depuis des décennies rue du Faubourg-Saint-Honoré.

Plus que le calendrier de l’Avent, la neige et les châtaignes grillées, la décoration des vitrines des grands magasins est, pour le Parisien, le signe que Noël approche. En deux mois, plus de 10 millions de curieux défilent boulevard Haussmann où les Galeries Lafayette et le Printemps rivalisent d’imagination pour capter l’attention. La clé du succès? Créer l’émerveillement. Un cadeau que la maison Hermès, boudant l’idée de convoquer la féerie à date fixe, offre depuis des décennies rue du Faubourg-Saint-Honoré. Nul besoin de pousser la porte du 24 pour s’offrir ce luxe-là. La beauté de la grande vitrine se prodigue à l’œil du promeneur comme le plus démocratique, le plus gratuit des spectacles.

Pas d’entrée payante, non plus, pour admirer au Grand Palais * la superbe exposition, «Hermès à tire-d’aile», rendant hommage aux mondes de Leïla Menchari qui, de 1978 à 2013, a créé pour le sellier de mémorables décors. Premiers pas: un pied ailé invite à une promenade dévoilant huit saynètes thématiques scénographiées comme des éclats d’archives (photos). Devant chaque petit théâtre, un banc. Il faut prendre le temps de contempler ces cabinets de curiosité où l’œil s’attarde sur une mise en scène née de gestes experts, guidée par l’élégance et l’inspiration d’un esprit généreux. Passée maître es sortilèges, l’artiste tunisienne livre les images uniques de contes débridés où l’objet rare inscrit sa présence, naturellement. Au revoir tristesse!

Cette invitation au rêve nous octroie la grâce de retrouver un instant des yeux d’enfant. Un luxe, le vrai. Un regard que Leïla Menchari évoque en quelques mots qui résument une passion autant qu’une vie: «Si on s’entoure de la beauté, on est sauvé, sauvé de la banalité, de l’ordinaire. La vie sublimée prend alors des couleurs plus irradiantes, plus fascinantes. Il y a beaucoup de beauté autour de nous, il suffit de la regarder, d’en comprendre le langage et de l’appliquer à soi-même.»

 

Laisser un commentaire


NOTE - Vous pouvez utiliser les éléments et attributs HTML tags and attributes:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>