Virgin se prépare à quitter les Champs-Élysées

Par Annelot HuijgenMis à jour 

Le Virgin Megastore trône sur les Champs-Élysées depuis 1988.
Le Virgin Megastore trône sur les Champs-Élysées depuis 1988. Crédits photo : THOMAS COEX/AFP

INFO LE FIGARO – L’enseigne britannique, qui n’a pas toujours atteint l’équilibre de ses comptes, devrait quitter la prestigieuse avenue parisienne.

Le distributeur de produits culturels vient d’engager, selon nos informations, plusieurs cabinets immobiliers afin de trouver un repreneur à son emplacement emblématique aux Champs-Élysées, qui s’étend du numéro 52 au 60. Le bail de ce grand magasin, d’une surface totale de 7000 m2, dont 4500 m2 dédiés à la vente, est devenu trop important pour l’enseigne, qui voit ses ventes reculer année après année.Il s’agit tout simplement de l’une des plus belles enseignes commerciales de Paris. Apple serait sur les rangs, mais d’autres enseignes, sans se déclarer, rêvent de s’y installer. C’est le cas de l’américain Forever 21 et du britannique Marks & Spencer, qui a investi en fin d’année dernière une plus petite surface au milieu de l’avenue.

Un chiffre d’affaires en recul

Le président de Virgin, Jean-Louis Raynard, a récemment révélé dans nos colonnes «travailler sur un nouveau modèle de magasin, plus petit, avec une offre plus segmentée», tout en témoignant son attachement au magasin des Champs-Élysées, qui vient d’être rénové. L’enseigne s’est toutefois engagée depuis l’an dernier dans une révision de son parc de 28 magasins, dont 3 dans la capitale. Ceux de Saint-Denis et Metz fermeront ce printemps, après ceux de Bordeaux-Mérignac en 2011 et du Louvre, fin janvier dernier. De plus, selon nos informations, après avoir remplacé l’an dernier Virgin dans les gares et aéroports, la Fnac a repris l’emplacement de Virgin dans le centre Beaugrenelle, et ouvrira l’an prochain. Virgin confirme cependant son ouverture le 21 mars prochain dans la gare Saint-Lazare.

En 2011, le chiffre d’affaires du distributeur a «légèrement» reculé, à environ 300 millions d’euros. Surtout, il n’a toujours pas atteint l’équilibre, visé par son actionnaire Butler Capital depuis 2008. Contacté, le fonds ne fait «pas de commentaire», ajoutant que la décision de quitter les Champs-Élysées «n’est pas à l’ordre du jour».

http://www.virginmegastore.fr/mon_virgin_megastore_1000.html

 

Laisser un commentaire


NOTE - Vous pouvez utiliser les éléments et attributs HTML tags and attributes:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>