Loding finalise son maillage au pied levé

L’enseigne de chaussures pour homme Loding (54 magasins dont 51 franchises) a ouvert 12 nouveaux points de vente cette année et attaque la dernière ligne droite de son développement français pour hisser son parc à 70 unités d’ici fin 2012.

Treize ans après sa création par Michel Gazan, Loding marche toujours droit. Le parc sous enseigne, au rythme d’une dizaine d’ouvertures annuelles depuis 2007, atteint aujourd’hui les 50 unités en France (3 succursales et 47 franchises) dont 90 % d’implantations en emplacements n°1 de centre-ville et 10 % en centre commercial.

Depuis janvier, le chausseur masculin a inauguré 12 nouveaux points de vente et en comptera 60 en fin d’année. Loding sera ainsi bientôt présent à Nice, Aix-en-Provence, Tours, Antony et en centre commercial à Carré Sénart. « En France, nous rentrons dans le dernier tiers du développement pour hisser le réseau à 70 magasins d’ici fin 2012, explique Vincent Di Nino, directeur du développement. Il reste donc une dizaine de villes sur lesquelles nous travaillons en franchise parmi lesquelles Caen, Dijon, Clermont, Limoges etc. »

La tête de réseau ne cible pas de profil type pour ses partenaires -cadres en reconversion, commerçants qui réorientent leur activité, voire, plus rarement, des investisseurs- mais des entrepreneurs possédant « une culture du service et de la performance commerciale » et qui soient « des ambassadeurs de la marque ». « Notre modèle en franchise a fait ses preuves, assure Vincent Di Nino. Cela viendra un jour mais nous n’avons jusqu’alors jamais fermé la moindre boutique. »

Fidélité à un concept marketing atypique

D’une superficie type de 50 m², les magasins Loding réalisent un chiffre d’affaires moyen de 450 000 euros. Le réseau devrait finir l’année sur une progression d’activité de 4 à 5 % à surface comparable par rapport à un exercice 2010 étale.

Orientée businesswear, la marque évolue sur un créneau moyen/haut de gamme et se différencie par un concept marketing atypique de prix unique (150 euros pour chaque paire de chaussures) auquel la société n’a jamais dérogé. Idem quant au modèle de distribution : Loding « n’a jamais cédé aux sirènes des détaillants multimarques » et assure la propre diffusion de ses produits sous enseigne.

A la différence de ses concurrents tels que la franchise Finsbury ou les succursalistes Bexley ou Emling, Loding, outre sa spécialisation chaussure, propose une offre multi-produits. Les chemises, cravates et autres accessoires représentent 40 % du chiffre d’affaires moyen par boutique.

L’an prochain, Loding devrait poser un pied sur de nouveaux marchés internationaux, en Allemagne, en Espagne, en Suisse et aux Pays-Bas. En master franchise. A ce jour, le réseau recense 4 magasins à l’étranger à Bruxelles, Varsovie, Casablanca et Séoul. En attendant Hong Kong dans les semaines à venir.

Un chausseur de luxe en franchise

Par Mathieu Bahuet, Franchise-Magazine.com

Evolution du réseau
Nombre d’unités 2006 2007 2008 2009 2010
Total France 11 14 17 31 37
Dont franchises 0 10 15 28 34
Source : enseigne. Chiffres arrêtés au 1.10 de chaque année.

Fondée en 1998 par Michel Gozlan, Loding est une enseigne de chaussures et d’accessoires de mode masculine (chemises, cravates…) haut de gamme ayant rodé pendant quelques années son concept avant d’ouvrir son recrutement aux franchisés à partir de 2006.
Prudent mais régulier, le développement du réseau s’articule majoritairement autour de la franchise. A ce jour, le réseau comprend 24 unités dont 21 en franchise. Les trois boutiques en propre sont situées à Paris. « Nous ne souhaitons pas aller au-delà de 5 succursales à terme. Nous maintenons une stratégie de développement hyper qualitatif. Loding demeure une structure familiale où nos franchisés bénéficient d’un fort accompagnement », explique Vincent Di Nino, directeur du développement.
Le concept Loding se décline sur des surfaces d’une cinquantaine de m² implantées en centre ville dans des grandes agglomérations. La direction souhaite par la suite être présente dans des villes plus petites, « sans avoir vocation à ouvrir tous azimut. » L’investissement initial hors local s’élève entre 110 000 et 140 000€. La direction mentionne un chiffre d’affaires moyen par unité de 555 000€ et un panier moyen de 120€. Les chaussures et les chemises représentent respectivement 55% et 20% du chiffre d’affaires.
Si, de l’aveu même des dirigeants, la marque ne bénéficie pas encore de la notoriété de grands noms du segment (Finsbury, Paraboot, Tod’s ou Kenzo), l’enseigne a su se faire une place sur un marché de la chaussure qui conserve un certain dynamisme (+1% à 8,6Md€ en 2008) et où les chaînes spécialisées gagnent des parts de marché (20% des ventes l’an passé) depuis 2005.

http://www.loding.fr/

Laisser un commentaire


NOTE - Vous pouvez utiliser les éléments et attributs HTML tags and attributes:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>