Les ventes de Longchamp explosent en Chine

les échos 5/7/11

Ventes en Chine en hausse de 67% au premier semestre Longchamp compte y ouvrir six à huit magasins par an Un magasin en ligne prévu pour l’an prochain

Les ventes en Chine de Longchamp ont bondi de 67% au premier semestre en rythme annuel, lui donnant l’élan nécessaire pour ouvrir six à huit magasins par an dans le pays, a déclaré mardi son directeur général.
Le maroquinier français anticipe une croissance solide en Chine pour les trois à cinq prochaines années, quoique moins forte qu’actuellement, a dit Jean Cassegrain lors d’une interview à Reuters.
La Chine devrait ainsi devenir l’un des trois principaux marchés de Longchamp d’ici trois à quatre ans, a-t-il ajouté.
Longchamp, qui rivalise avec des sociétés comme Lancel (groupe Richemont ) ou Louis Vuitton (groupe LVMH ), réalise actuellement un tiers de son chiffre d’affaires en Europe et un quart seulement en Asie.
Mais le groupe entend bien tirer profit de la hausse du pouvoir d’achat des Chinois issus de la classe moyenne – en particulier les jeunes femmes actives – qui raffolent de produits de luxe.
D’après Jean Cassegrain, la clientèle chinoise évolue: les consommateurs ne se ruent plus sur les logos tape-à-l’oeil pour le statut social qu’ils procurent et dépensent désormais davantage pour « le plaisir de porter un produit fait main, bien conçu, de qualité ».
Longchamp gère aujourd’hui une douzaine de magasins dans cinq villes chinoises et prévoit d’ouvrir une boutique en ligne dans le pays l’année prochaine.
Les ventes du groupe sur Internet ne représentent que 1% du chiffre d’affaires en Europe mais jusqu’à 20% aux Etats-Unis et en Corée du Sud.
A mesure que Longchamp gagne en visibilité, les contrefaçons chinoises se révèlent toutefois difficiles à éradiquer et Jean Cassegrain s’inquiète qu’elles n’affectent l’image et l’attrait de la marque, fondée par son grand-père en 1948.
« C’est compliqué, parce que souvent il s’agit de petites opérations. Vous en attaquez une ici et une autre surgit ailleurs », a-t-il expliqué.
Il espère toutefois que les Chinois apprécieront l’authenticité de Longchamp, l’une des dernières entreprises familiales de maroquinerie en France. « Les Chinois s’intéressent à note histoire et à notre héritage », a-t-il estimé.

Laisser un commentaire


NOTE - Vous pouvez utiliser les éléments et attributs HTML tags and attributes:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>