Le Printemps récolte les fruits de son recentrage vers le luxe

Les ventes du groupe de grands magasins français Printemps ont progressé de 13% en 2011 et de 20% pour le seul magasin Haussmann à Paris, et la tendance devrait être assez similaire en 2012, a déclaré le président du groupe Paolo de Cesare vendredi à l’AFP.

Il n’a pas précisé le montant du chiffre d’affaires réalisé en 2011.
« Nous avons fait 20% de croissance pour Haussmann, et 13% pour le groupe », a-t-il dit, alors que le Printemps s’est récemment recentré vers plus de luxe.

« C’était similaire en 2010. Pour 2012, nous sommes à peu près sur la même tendance, ce sera un peu moins mais toujours une très bonne croissance », a dit Paolo de Cesare, en marge de la 3e édition du Sommet mondial des Grands Magasins (GDSS), qui se tenait jeudi et vendredi à Paris.

« Depuis trois ans, nous sommes entre 10 et 20% de croissance. Nous avons beaucoup misé sur le luxe, mais le marché est compétitif, il faut innover », a-t-il souligné. « Nous ouvrons la semaine prochaine un énorme département pour le jean’s à Paris, ce sera étonnant ».

Interrogé sur la concurrence que constituera l’ouverture prochaine d’un grand multistore de montres de luxe à quelques encablures du Printemps et des Galeries Lafayettes, piloté par le groupe Richemont et qui vise à capter les touristes asiatiques friands de luxe, M. De Cesare a dit à l’AFP : « Je n’ai pas de craintes. Il y a un effet amplificateur de la manière dont Paris attire. Tout le monde peut en profiter. Je souhaiterais même que nous travaillions tous davantage ensemble ».

Il a souligné qu’il continuait à se battre pour l’ouverture des magasins le dimanche. « Je fais du lobbying pour cela, pour qu’on fasse comme à New York ou à Milan. Si l’on pouvait ouvrir le dimanche, ce serait incroyable » en termes de retombées.

Devant le public professionnel du Sommet mondial des Grands magasins, il avait auparavant détaillé tout l’intérêt pour le Printemps d’avoir engagé d’importants frais de rénovation sur plusieurs années et d’avoir repositionné le groupe vers le haut de gamme et le luxe : « les ventes à Haussmann ont augmenté de 50% depuis la fin des rénovations, et de 30% pour le groupe. Le panier moyen de dépenses au rez-de-chaussée (du magasin Haussmann) était de 60 euros auparavant, maintenant il est de 600 euros ».

« Cela paye de se repositionner sur le luxe », a estimé M. De Cesare.

Le Printemps, comme son concurrent deux fois plus gros que lui Galeries Lafayette, vise en particulier les touristes.

« Les clients internationaux assurent aujourd’hui entre 30 et 35% de l’activité (…) et la proportion continue à augmenter », selon M. Cesare.

Au Printemps Haussmann, qui a reçu 22 millions de visiteurs l’an dernier, des conseillers shopping multilingues aident la clientèle étrangère, notamment chinoise, et « 20 personnes, des sortes d’anges gardiens, sont là pour communiquer et orienter ».

« Aujourd’hui, nos 15% de clients fidèles assurent 55% de notre business », a dit M. De Cesare. Par ailleurs, « notre activité Beauté a progressé de 18% l’an dernier dans un marché qui a fait +2% ».

Le Printemps est présent uniquement en France, avec 16 magasins. Le groupe a été cédé en octobre 2006 par PPR à la Deutsche Bank et l’homme d’affaires italien Maurizio Borletti. Après ce rachat, le groupe a lancé un plan de rénovation sur cinq ans pour un investissement de 280 millions d’euros, qui s’accompagne d’une montée en gamme de l’offre, plus axée sur le luxe et les accessoires. Il s’est aussi attelé à la réduction des coûts.

Source : AFP  Date : 14/05/2012

http://www.printemps.com/

Laisser un commentaire


NOTE - Vous pouvez utiliser les éléments et attributs HTML tags and attributes:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>