La fréquentation des magasins résistent au e-commerce

latribune.fr (Source AFP)

Malgré la montée en puissance du e-commerce, huit Français sur dix se rendent toujours dans les magasins physiques au moins une fois par semaine, révèle une enquête Ipsos pour la société spécialisée dans le commerce CA Com.

La file d’attente à la caisse n’est pas prête d’être dématérialisée. Alors que le e-commerce ne cesse de séduire un nombre croissant de Français, ils sont toujours huit sur dix à se rendre au moins par semaine dans un magasin traditionnel, révèle une enquête Ipsos pour la société spécialisée dans le commerce CA Com. « Le point de vente physique n’est pas mort, bien au contraire, même si le e-commerce est implanté et si les nouveaux points d’achat comme le « drive explosent », a estimé Rodolphe Bonasse, directeur général de CA Com lors de la conférence de presse où étaient présentés les conclusions de ce ce premier baromètre « omniretail » publié mardi.

La relative bonne résistance de la distribution s’explique en effet en partie par cette adapation aux nouvelles habitudes des consommateurs. Au cours des douze derniers mois, un Français sur dix a ainsi retiré ses courses en voiture après les avoir sélectionnées sur internet.  Mais l’étude relève en réalité une fracture technologique et sociétale entre une population urbaine, jeune, active et très équipée en nouvelles technologies, qui multiplie les expérience d’achat, et une population plus âgée, de province, moins équipées, qui privilégie les magasins physiques.

Le commerce sur tablette s’annonce également prometteur: 25% des possesseurs de tablette y ont fait un achat sur l’année écoulée. Les possesseurs de smartphones ne sont que 12% à avoir réalisé une transaction via ce terminal sur la même période. « La tablette est un point d’achat qui est amené à se développer fortement et vraisemblablement, l’utilisation des smartphones risque de stagner », a estimé Christine Buscaillon, directeur du planning stratégique de CA Com. Les achats sur smartphones devraient se cantonner à des articles pratiques, qu’on connait déjà, ou à des biens dématérialisés, tandis que la tablette devrait « devenir aussi importante que l’ordinateur classique, avec une expérience d’achat différente » car elle est tactile, donc plus intéressante dans une logique commerciale, a-t-elle ajouté. Par ailleurs, 9% des internautes se disent intéressés par l’achat via une télévision connectée.

Etude réalisée par Ipsos du 17 au 21 février auprès d’un échantillon représentatif de 1.015 personnes interrogées en face-à-face.

Laisser un commentaire


NOTE - Vous pouvez utiliser les éléments et attributs HTML tags and attributes:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>