KAUFLAND discount à l’allemande : Nouveau sponsor pour Red Bull Racing

L’espace publicitaire disponible sur la Redbull se réduit comme peau de chagrin. Cependant une chaîne d’hypermarchés allemande a réussi à se faire une place sur les pontons de la RB7 ainsi que sur les combinaisons des pilotes.
Kaufland a plus de 1000 magasins à travers l’Allemagne, la République tchèque, la Slovaquie, la Pologne, la Croatie, la Roumanie et en Bulgarie.
Ce contrat de sponsoring ne vaudra que pour ce weekend, ensuite la belle Rb7 reprendra sa robe habituelle.

Kaufland, l’hyper discount à l’allemande

Du discount sur 4 300 m²

Kaufland est presque un copier-coller de Lidl, étalé sur 4 300 m² en moyenne.
L’animation commerciale se fait par arrivages directement mis en avant sur
palette au sol. L’offre est systématiquement disposée en prêt à vendre, seul le
DPH faisant exception à la règle. En ultra-frais, desserts et yaourts sont pour
l’essentiel vendus à l’unité, ce qui permet aux clients d’adapter au plus juste
les quantités en fonction de leur budget.

Toutefois, quelques efforts embellissent un brin l’ambiance sur certains
univers (pains, fruits et légumes, charcuterie), comme des aplats au mur
reprenant des photos de produits. Kaufland propose même de la vente assistée sur
le fromage et la charcuterie, si prisée des consommateurs allemands. L’enseigne
propose par ailleurs 450 références bio et 1 500 produits régionaux en moyenne.

Premier grâce à la maîtrise des coûts

Kaufland est l’enseigne d’hyper la plus puissante en Allemagne, avec 5,1 % de
part de marché et des prix compétitifs. Fidèle à la politique du groupe Schwarz
(Lidl), elle tire son avantage d’une bonne maîtrise des coûts. Mais elle reste
devancée par les plus petites surfaces Aldi (10,8 % de part de marché) et Lidl
(6,8 %). « Certes les prix sont bien comparables entre les trois, mais pour y
parvenir, Kaufland doit sacrificier plus de marge brute
, explique Mike
Dawson, du Lebensmittel Zeitung, la revue de référence sur la distribution en
Allemagne. Les distributeurs allemands sont bons en hard discount, mais très
mauvais sur les grandes surfaces, au comparaison avec les Français. Les
Allemands manquent de créativité. Ils se sentent plus à l’aise avec les systèmes
simples et efficaces comme le hard discount. Kaufland, selon moi, a du succès
parce que ce n’est pas beaucoup plus qu’un Lidl à grande surface.
»

Développement: Schwarz Group voit grand

Dans l’une de ses rares interviews, Klaus Gherig, le PDG du groupe allemand qui exploite les magasins Lidl et les hypermarchés Kaufland, a évalué à 50 % le potentiel de croissance de ses enseignes dans les 26 pays européens où il est présent. Pour l’exercice en cours, qui s’achèvera fin février 2011, Schwarz Group s’attend à une augmentation de 4 % de son chiffre d’affaires, à 57 Mrds €. Durant l’exercice précédent, la forte déflation sur les produits alimentaires (avec une baisse des prix de 2,5 % chez Kaufland et de 4 % chez Lidl) a rogné 2 Mrds de CA au groupe, a indiqué le PDG. Pas de quoi altérer la rentabilité, malgré la crise des marchés d’Europe du Sud « qui nous a coûté pas mal d’argent », a-t-il reconnu. Derniers aveux : le groupe n’aurait pas de nouveau pays en vue à moyen terme, excepté les ouvertures imminentes à Chypre, en Roumanie et en Bulgarie, et compte dépasser la barre des 1 000 hypers Kaufland avant la fin de l’année.

http://www.kaufland.de/Home/index.jsp

Laisser un commentaire


NOTE - Vous pouvez utiliser les éléments et attributs HTML tags and attributes:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>