Parfumeries de luxe : ventes en baisse

AFP Mis à jour 

Les ventes des magasins de parfumerie sélective, c’est-à-dire agréés par les groupe de luxe pour commercialiser leurs parfums et cosmétiques, ont reculé de 1,1% en valeur et de 4,1% en volume au premier trimestre, selon la fédération du secteur citant des chiffres de l’institut NPD.

Cette baisse contraste avec l’année 2011, qui s’était soldée par des ventes en hausse de 3% en valeur et en légère progression de 0,2% en volume, souligne dans un communiqué la Fédération française de parfumerie sélective (FFPS).

« Après une belle fin d’année » 2011, la parfumerie sélective s’aligne au premier trimestre « sur la baisse de la consommation en général », estime Marie-Hélène Morin, déléguée générale de la FFPS, citée par le communiqué.

« La Saint-Valentin a été particulièrement décevante cette année », précise-t-elle, attendant « beaucoup des deux moments phares que sont la fête des mères (3 juin) et la fête des pères (17 juin) ».

Entre janvier et mars, le recul des ventes a affecté tous les acteurs, souligne la FFPS, avec une baisse de 6,4% en volume pour les parfumeurs indépendants, un recul de 4,8% pour les grands magasins et un repli de 3,6% pour les chaînes comme Marionnaud, Sephora ou Nocibé, précise le communiqué.

Laisser un commentaire


NOTE - Vous pouvez utiliser les éléments et attributs HTML tags and attributes:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>