Début des soldes dans les magasins et sur Internet

C'est le moment d'aller se faire un petit plaisir et s'offrir ce qui manquait pour l'été...

Les consommateurs peuvent se ruer dans les boutiques à partir d’aujourd’hui et jusqu’au 26 juillet.Mais le meilleur prix se déniche aussi, et de plus en plus, sur la Toile.

C’est parti pour cinq semaines de soldes. Les amateurs de shopping ont jusqu’au mardi 26 juillet pour bénéficier de 30, 50 ou 70 % de réduction. 

Le principe est toujours le même : permettre aux commerçants de déstocker et, en même temps, d’attirer les clients. Un mécanisme « inventé » à la fin du XIXe pour écouler des invendus de tissus. Aujourd’hui, les trois quarts des achats concernent l’habillement.

Près de huit Français sur dix prévoient de « faire les soldes ». Ils dépenseront 259 €, en moyenne, selon un sondage réalisé par Ipsos. « Les soldes représentent la solution au problème du pouvoir d’achat, encore plus cette année », explique Jean-Michel Silberstein, délégué général du CNCC (Conseil national des centres commerciaux).

Un tiers du chiffre d’affaires

« Le pouvoir d’achat n’est pas démentiel, mais ce ne sera pas mauvais. Avril et mai ont été bons et les stocks sont à un niveau raisonnable », tempère Jean-Marc Genis, président exécutif de la FEH (Fédération des enseignes de l’habillement). Dans son secteur, soldes et promotions représentent « environ le tiers du chiffre d’affaires annuel », sur un marché français de l’habillement évalué à 30 milliards d’euros.

Avec une ouverture des soldes une semaine plus tôt que l’an dernier, « les consommateurs ne seront pas encore en vacances. On verraCela dépendra aussi de la météo de mercredi et jeudi », ajoute Claude Boulle, de l’Union du grand commerce de centre-ville (Printemps, Galeries Lafayette, C & A…). Un facteur déterminant alors que 50 % des ventes se font durant la première semaine.

Sur Internet, les promos, c’est toute l’année. 55 % du chiffre d’affaires de l’habillement sur la Toile sont réalisés en soldes ou promotions, contre un tiers en magasins. Pour la Fédération de la chaussure, « la moitié des achats à distance se fait en période de soldes ou promotions », explique Dorval Ligonnière.

« Les consommateurs utilisent Internet d’abord pour rechercher un prix », analyse un rapport de la Fevad (Fédération du e commerce et de la vente à distance). Selon Ipsos, 25 % des clients repèrent en magasins et sur Internet, 9 % exclusivement sur le web. « Le report est encore très faible, mais toutes nos chaînes ont un site Internet », note Jean-Marc Genis.

« Sur la période des soldes, on s’attend à une croissance supérieure à 10 % des achats en ligne », explique Marc Lolivier, de la Fevad. Promo ou pas, les achats sur le Net pèsent 31 milliards d’euros en 2010, quatre fois plus qu’en 2005. De quoi prévoir une progression. Même si, pour les chaussures et les vêtements, il est parfois bon de faire un essayage…

Marc DANIEL

Laisser un commentaire


NOTE - Vous pouvez utiliser les éléments et attributs HTML tags and attributes:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>