Dimanche 22 janvier à 20:45, Thomas Sotto présentera sur M6 un nouveau numéro de “Capital” qui mettra en lumière des Français qui s’en sortent malgré la crise.

« Made in France » : mon patron se bat pour rester chez nous.
Le 100% made in France est en vogue. Les politiques, les marques, tout le monde se prévaut de ce credo. Mais derrière les mots, il est en réalité bien difficile de produire 100% français. Car aujourd’hui, fabriquer dans l’hexagone est devenu un vrai challenge. Beaucoup d’usines ont fermé leurs portes ou sont parfois même délocalisées à l’étranger. Pourtant, derrière ce sombre bilan, certains entrepreneurs continuent à se battre. Textile, jouets, chaussures, équipements auto : ils trouvent des solutions pour maintenir les emplois en France et garder leur activité dans l’hexagone. Comment et à quels prix peut-on encore produire 100% made in France ? Enquête sur des entreprises très dynamiques qui rivalisent d’ingéniosité pour rester chez nous !

Magasins éphémères : la nouvelle filière des prix cassés.
Ils ouvrent, cassent les prix et ferment aussitôt leurs portes… ce sont les magasins éphémères. Venus des pays anglo-saxons, ils débarquent en France. L’objectif de ces nouvelles enseignes : vous proposer des produits à des prix défiants toute concurrence dans un laps de temps très court. Le concept est très avantageux pour les consommateurs mais aussi pour les marques qui peuvent ainsi écouler leurs stocks très rapidement. Pourquoi certaines marques ont-elles décidé d’opter pour ce mode de distribution ? Les magasins éphémères permettent-ils vraiment de faire de bonnes affaires ? Capital a plongé dans les coulisses de ces magasins ou l’urgence, l’efficacité et l’achat d’impulsion sont les maîtres-mots.

Laisser un commentaire


NOTE - Vous pouvez utiliser les éléments et attributs HTML tags and attributes:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>