Le chausseur de stars Jimmy Choo veut conquérir la Chine

Le chausseur de luxe britannique Jimmy Choo espère ouvrir jusqu’à 50 magasins en Chine dans les cinq ans à venir alors qu’il n’en compte que deux aujourd’hui, a déclaré jeudi à Pékin sa fondatrice Tamara Mellon. La Chine est le marché qui compte la plus forte croissance dans le monde pour les produits de luxe. Aux Etats-Unis, Jimmy Choo possède 40 boutiques vendant des paires de chaussures facturées entre 300 dollars (220 euros) et 1.600 dollars (près de 1.200 euros). « Nos affaires en Chine ont augmenté de 100% (en terme de bénéfices) depuis un an » à Pékin et Shanghai, a déclaré Mme Mellon. Elle a indiqué que la marque, rachetée en mai par le fonds d’investissement Labelux Group, prévoyait d’ouvrir au moins 30 magasins en Chine d’ici 2016. « Mais le potentiel dans les cinq ans à venir pourrait atteindre 50 » magasins, a-t-elle dit à l’AFP. « Les riches ici (en Chine) sont très jeunes. C’est bien parce qu’ils aiment

le luxe et la mode, c’est un marché passionnant », s’est réjouie Mme Mellon. Elle a expliqué qu’il y a quelques années « les hommes gagnaient l’argent, achetaient des produits de marques, faisaient des achats. Les marques pour hommes marchaient donc extrêmement bien, bien avant celles pour femmes ». « Maintenant, il y a bien plus de femmes qui travaillent et font du shopping. Le marché décolle vraiment ». D’après la maison de courtage CLSA Asia-Pacific Markets, la Chine devrait représenter en 2020 à elle seule 44% des ventes mondiales du luxe, soit plus que l’ensemble des ventes actuelles.

http://eu.jimmychoo.com/restofworld/page/home?notify=yes

 

Laisser un commentaire


NOTE - Vous pouvez utiliser les éléments et attributs HTML tags and attributes:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>