Gap face au danger de l’inflation chinoise

Par La Rédaction de MoneyWeek, le 6 juin 2011

En une semaine, le titre Gap (GPS : NYSE) a chuté de 7,63% car les investisseurs s’inquiètent des marges de la chaîne de magasins de vêtements. En cause : l’augmentation des coûts en Chine.

En Chine, tout augmente : les salaires, les prix et les coûts de fabrication. L’inflation a beau s’être stabilisée en avril (+5,3% contre +5,4% en mars), nous sommes encore loin de l’objectif de 4% de hausse des prix fixé par la gouvernement pour cette année. Un peu partout en Asie, la spirale de l’inflation est à l’oeuvre : hausse des matières premières à cause de la demande, hausse des prix, hausse des salaires. En Inde, l’inflation a aussi atteint 8,6% sur un an en avril dernier.

Les entreprises dont les marges bénéficiaires dépendent de fournisseurs asiatiques à bas coût pourraient être mises en difficulté. Par ailleurs, l’inflation va pénaliser les économies asiatiques. Les biens produits deviennent plus chers pour des Occidentaux qui disposent parallèlement de moins d’argent qu’auparavant. Du coup, les exportations vont diminuer.

La hausse des prix des denrées alimentaires est particulièrement visible. « Des clients dans un supermarché du Huangpu, un district de Shanghai, se sont plaints que le riz produit à Hubei avait augmenté de 20% en un mois à 2,6 yuans (0,27 euro) le kilo », raconte ainsi le China Daily. Cette inflation peut poser d’énormes problèmes en Chine où la part de la nourriture dans le budget des ménages est bien plus importante que dans les pays développés.

Les autorités chinoises s’efforcent d’enrayer le phénomène. Depuis octobre dernier, la Banque centrale chinoise a relevé ses taux d’intérêt à quatre reprises ainsi que les réserves obligatoires des banques à huit reprises. Mais si les mesures pour contrer l’inflation deviennent trop dures, Pékin risque de tuer la croissance.

La Chine est dans une situation assez semblable à celle des Etats-Unis de 1929. L’Amérique était en pleine surchauffe dans les années 20. Certains économistes attribuent la Grande Dépression à un trop grand resserrement monétaire.

Aujourd’hui, le même danger pèserait sur l’empire du Milieu. La bonne nouvelle, c’est que vous pouvez en profiter grâce à un ETF bear sur les entreprises chinoises cotées aux Etats-Unis.

Laisser un commentaire


NOTE - Vous pouvez utiliser les éléments et attributs HTML tags and attributes:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>