Category Archives: Supermarché bio

L’EAU VIVE S’IMPLANTE À AUBIÈRE

Résultat de recherche d'images pour "eau-vive magasin"

La franchise L’EAU VIVE

Réseau de magasins BIO depuis 1979
Magasins de proximité commercialisant des produits d’origine BIO

Le réseau de magasins de proximité de produits d’origines BIO, L’Eau Vive, poursuit son expansion en France et inaugure une nouvelle implantation située à Aubière, dans la zone commerciale sud-ouest de Clermont-Ferrand.
Ce nouveau magasin est piloté par Raphaël Houdin, qui inaugure son deuxième point de vente et le 60ème pour le réseau.

Le point de vente profite d’une forte visibilité et d’un flux important. Il couvre une surface de 700m² de vente. On y trouve la gamme S4 de l’Eau Vive, un rayon de plus de 170 références, un test de vrac liquide, du fromage prédécoupé et un coin snacking.

Cet établissement se distingue par la qualité de son aménagement, son aération ainsi que la couleur choisie et la facilité de circulation. Il propose également plusieurs produits locaux.

L’entrepreneur opère désormais avec une équipe de 6 personnes.

source: http://www.pointfranchises.com/news-franchise-pointfranchises-482011-l-eau-vive-s-implante-a-aubiere.html

www.eau-vive.com

Image associée

Résultat de recherche d'images pour "eau-vive magasin"

Un nouveau magasin de Maroc Taswiq à Agadir


Dernière mise à jour : 03/07/2013

Le chef de gouvernement Abdelilah Benkirane a inauguré, mardi à Agadir, un nouveau magasin de Maroc Taswiq, le 6e du genre depuis le lancement, en 2012, par cette institution publique de son enseigne “Magasins solidaires et équitables”, spécialisée dans la vente des produits des coopératives.

Ce nouveau magasin, situé au quartier Talborjt, couvre une superficie de 450 m2 et comprend plus de 2.000 articles alimentaires et cosmétiques, produits exclusivement par des coopératives de l’économie solidaire.

Lors de la cérémonie d’inauguration, le chef de gouvernement a suivi un exposé portant sur la présentation d’un portail électronique de Maroc Taswiq destiné à permettre aux coopératives de suivre en ligne leurs ventes et recettes.

Par la même occasion, Abdelilah Benkirane a présidé la cérémonie de signature de sept conventions de partenariat entre Maroc Taswiq et des acteurs privés marocains et étrangers. Ces conventions visent le renforcement de la bonne gouvernance et de la compétitivité des coopératives de l’économie solidaire, ainsi que l’exploitation d’opportunités offertes en matière de commercialisation et d’exportation.

Fort de l’adhésion volontariste de plus de 650 coopératives (dont plus de 65% sont composées de femmes), Maroc Taswiq est un organisme public qui assure, entre autres prestations, la valorisation des produits à travers une certification internationale et la collecte mutualisée des produits.

Il assure également la mobilisation de la logistique adaptée, la commercialisation des produits des coopératives aussi bien sur le marché local qu’à l’international et le recouvrement de leurs recettes.

aufait/agences

Quelques mois après l’ouverture de son premier magasin solidaire à Casablanca, Maroc Taswiq (ex-Office de commercialisation et d’exportation) passe à la vitesse supérieure. Plusieurs actions sont à l’ordre du jour pour l’année 2013. Le volet «commercialisation» est particulièrement concerné. De nouveaux modèles de distribution sont en cours de lancement. «Il est important pour nous de diversifier notre offre de commercialisation pour les 1 400 articles, originaires des 16 régions du Royaume, que nous proposons», explique Najib Mikou, DG de Maroc Taswiq.

L’ouverture de nouveaux magasins, après ceux de Casablanca (avril 2012), Mohammédia (décembre 2012) et Larache (janvier 2013), est prévue dans les prochains mois. Un magasin solidaire ouvrira d’ici fin janvier à Fès, Agadir et Tanger suivront dans les 3 prochains mois. «Des pourparlers sont actuellement en cours pour ouvrir à Rabat et Marrakech», précise M. Mikou. Et d’annoncer que «ces nouvelles ouvertures ont une particularité. D’une part, elles se font dans le patrimoine de l’ancien OCE. D’autre part, elles se font désormais dans le cadre de partenariats public/privé».

L’international érigé en nouvelle priorité

Concrètement, deux modèles ont été retenus dans le cadre de ces partenariats. En vertu du premier, les produits solidaires issus des 500 coopératives avec lesquelles collabore Maroc Taswiq peuvent désormais être commercialisés dans des magasins spécialisés. Ceux-ci vendent les produits provenant de Maroc Taswiq, sous leurs propres marques et aux prix qu’ils ont eux-mêmes fixés.

L’office s’est également entendu avec des privés, au travers de conventions, afin que ces derniers utilisent la charte graphique de Maroc Taswiq et vendent aux prix fixés par ce dernier. A terme, soit d’ici 2014-2015, Maroc Taswiq ambitionne de créer une franchise qui s’occupera de gérer l’aspect commercial des produits pendant qu’il se chargera de la valorisation des produits du terroir. «Des négociations sont également en cours avec un opérateur marocain de renom qui va s’installer dans les pays du Golfe», indique M. Mikou.

Lancé courant 2012, le site e-commerce de Maroc Taswiq est quant à lui en cours de rénovation. «Quatre plateformes e-commerce verront le jour entre les mois de janvier et février. Une plateforme sera dédiée au marché local, avec paiement en dirhams. Une autre sera consacrée aux promotions. Enfin, deux autres sites e-commerce destinés au marché international, l’un consacré à l’alimentaire et l’autre aux cosmétiques, seront lancés d’ici fin février», explique notre interlocuteur. Ces 4 sites distincts sont réalisés gracieusement par la Fédération nationale du e-commerce au Maroc (FNEM).

Toujours en ce qui concerne la commercialisation, 20 correspondants commerciaux à l’international ont été recrutés. «Installés au Sénégal, au Canada, au Pakistan, en Arabie Saoudite ou encore aux Emirats Arabes Unis, les correspondants disposent soit d’un magasin soit d’un portefeuille commercial. Ils n’opèrent pas en tant que salariés de Maroc Taswiq, mais perçoivent une commission sur les ventes réalisées. Ils se chargent de trouver les clients tandis que Maroc Taswiq s’occupe d’acheminer les produits directement au client», précise M. Mikou. «On veut être sur tous les continents et les plus grands marchés», s’enthousiasme le DG. Trois correspondants sont d’ores et déjà actifs.

Enfin, Maroc Taswiq ne néglige pas ses propres moyens. Une équipe interne de commerciaux se charge ainsi de l’export suite à la prospection directe.

L’organisme compte passer de 500 à 1 500 coopératives «affiliées»

Si la commercialisation des produits du terroir est l’une des grandes priorités de Maroc Taswiq, leur valorisation n’est pas en reste. C’est ainsi que Maroc Taswiq vient de déposer la marque «Amurinou» (mon pays en amazigh). «Tous les produits vendus via Maroc Taswiq se verront désormais apposer une étiquette supplémentaire spécifique», nous explique M. Mikou. Côté accompagnement technique, un projet pilote de Toile solidaire virtuelle sera lancé cette année. L’idée est d’équiper en PC et écrans géants connectés à Maroc Taswiq au moins une trentaine de coopératives. Celles-ci pourront ainsi bénéficier de formations à distance, de télé-assistance pour leur certification ou encore d’outils de gouvernance tels que logiciels de comptabilité et de calcul de coût de revient. Si le concept fonctionne, le projet, qui nécessite pour sa phase pilote un budget de 1,5 million de DH, sera généralisé à l’ensemble des coopératives «affiliées» à Maroc Taswiq. A noter que d’ici fin 2013, l’organisme espère travailler avec 1 500 coopératives contre 500 actuellement.

Maroc Taswiq 150 MDH d’investissements pour la période 2013-2016
Même si Maroc Taswiq ne soutient pas financièrement le développement des produits du terroir marocain, l’organisme prévoit plusieurs actions pour accompagner leur valorisation et commercialisation. Un programme d’investissement de 150 MDH est ainsi prévu pour la période 2013-2016. S’appuyant sur les immobilisations de la filiale de l’ancien OCE, SOCAMAR, Maroc Taswiq prévoit l’installation dans différentes régions d’entrepôts frigorifiques d’une capacité globale de 45 000 t. Dans les prochains mois, un premier entrepôt de 1 000 t sera installé dans la région de Béni-Mellal pour la production des pommes. De la même façon, Maroc Taswiq réfléchit en collaboration avec les associations de microcrédit pour mettre en place une relation triangulaire entre la coopérative, le bailleur de fonds et Maroc Taswiq. Ce dernier aurait délégation de créance pour rembourser les traites de la coopérative à partir des ventes de cette dernière. A noter par ailleurs qu’un projet de contrat programme sur 4 ans est à l’étude avec le ministère du commerce et de l’industrie d’un côté, et le ministère des Finances de l’autre. Celui-ci intègre l’augmentation du budget de fonctionnement, passant de 25 MDH actuellement à 35 MDH d’ici à 4 ans, et des compétences pour disposer de 200 agents.

Bientôt un nouveau magasin bio, « Nature et Santé » à Waremme

WAREMME – Le 1er juin, un espace de vente entièrement dédié au bio ouvrira sur le parking Saint-Eloy. Un projet né de l’association de deux enseignes.

Installé depuis quelques années du côté de Flémalle, le magasin «L’archipel» a décidé de prendre le large. Direction le parking Saint-Eloy, en face du Lidl, dans une surface de vente de 300 m2. L’opportunité était trop belle et une telle surface trop rare. Alors, avant qu’un grand magasin bio ne décide de venir s’implanter en terres waremmiennes, Luc Delchambre a donc sauté sur l’occasion.

«Ça a été très vite, presque sur un coup de tête. Même si ça a été mûrement réfléchi. Ce n’est pas facile de trouver une surface aussi grande. On s’en est vite rendu compte en cherchant un peu dans la région. C’est donc vraiment l’occasion qui a fait le larron, comme on dit.»

Mais pourquoi ce choix de ville? «Sur le conseil d’une de mes associées, Catherine Delannoy, une Waremmienne qui travaille à “L’archipel” comme naturopathe. Elle trouvait dommage qu’il n’y ait aucune enseigne bio dans cette ville. En plus, Flémalle va de mauvaise nouvelle en mauvaise nouvelle, les fermetures s’enchaînent. Et les revenus moyens sont plus faibles qu’à Waremme. Et consommer bio, ça reste cher.»

Voir la vie en bio

Avec le déménagement, c’est aussi la gamme de produits qui va s’étendre. Grâce aux mètres carrés gagnés bien sûr mais surtout grâce à un partenaire de choix : le magasin «Au rythme de la terre», actuellement situé rue des Fontaines. Une association de deux enseignes née du hasard. Mady Robert, gérante de «Au rythme de la terre», raconte. «Luc Delchambre est venu se présenter au magasin pour me parler de son projet. J’ai trouvé qu’il ne manquait pas d’aplomb mais qu’en même temps, c’était très honnête de sa part.»

Étant la seule à proposer du bio, Luc Delchambre ne voulait pas lui faire une concurrence déloyale. «Mais j’ai tout de suite adhéré à son idée.»

Que ce soit à Flémalle ou à Waremme, les deux magasins disparaîtront donc. Un peu de nostalgie mais pas de regret pour Mady Robert. «C’est une continuation et une fin en même temps. Car la retraite approche pour moi. C’est une façon aussi de ne pas laisser tomber ma clientèle. Je serai là pour faire la transition.»

L’un et l’autre apporteront non seulement leurs propres gammes de produits mais également des connaissances spécifiques. Dans quelques jours à peine, le projet sera enfin réalité. Une grande surface avec aussi bien de l’alimentaire, que des cosmétiques ou même des produits de jardinage. Objectif : plus besoin d’aller faire ses courses ailleurs. Ouverture prévue le 1er juin et le lancement de la Semaine du Bio.

www.bio-naturesante.com/

SIGNARAMA HABILLE LES NOUVEAUX MAGASINS NATURALIA

26/02/2013

Signarama, spécialisée dans les produits de communication visuelle, accompagne le développement des magasins de produits bio Naturalia.

En janvier, les magasins du Chesnay (Yvelines), de Saint-Maur-des-Fossés (Val-de-Marne),  d’Antony (Hauts-de-Seine) et de Paris Voltaire sont passés sous enseigne Naturalia. Ils ont donc été habillés aux couleurs de l’enseigne par Jean-Luc Renaud, franchisé Signarama dans le XVIIIè arrondissement de Paris.

A l’extérieur, les lettres de l’enseigne ont été éclairées avec des LED, ce qui les rend lumineuses jour et nuit. Signarama a également imaginé une façade végétale à la verticale, afin de renforcer le positionnement de la marque vers le bio et l’environnement.

Signarama propose un service personnalisé et particulièrement adapté aux grands comptes nationaux : au travers d’un seul contact, le réseau coordonne l’étude de site, l’obtention des autorisations, la production et les installations de chaque implantation.

Céline Tarrin, Toute la Franchise ©

AGDE – L’Ephèbio Une nouvelle Biocoop à Agde – OUVERTURE – NOUVEAU MAGASIN !

AGDE -   L’Ephèbio  Une nouvelle Biocoop à Agde - OUVERTURE - NOUVEAU MAGASIN !

Le 16 novembre 2012,  L’Ephèbio, magasin du réseau Biocoop, premier réseau de magasins de produits biologiques en France, ouvrira ses portes aux consom’acteurs d’Agde : ZAC Intermarché, Route de Sète, 34300 AGDE (situé derrière Casa et King Jouet)

Le réseau Biocoop est un réseau d’indépendants : les femmes et les hommes du réseau œuvrent pour un même projet : développer  l’agriculture biologique en France mais également une bio responsable, accessible à tous.

A cette occasion, Jérôme Abadie, gérant de l’Ephèbio vous attend, le 16 novembre 2012 à partir de 9 heures  pour vous faire découvrir ce nouveau magasin !

Dédiée à la consommation bio responsable, l’Ephèbio proposera aux consommateurs, sur un espace de 230 m², plus de 2500 références de produits bios de qualité dont une centaine en vrac, répondant aux critères d’exigences du réseau : produits alimentaires, éco produits, beauté, santé, hygiène & bien être, compléments alimentaires, vins bio, produits culturels…

Jérôme Abadie, responsable de la Biocoop l’Ephèbio à Agde : « Ma biocoop est bien plus qu’un simple magasin de distribution de produits bio ! Située dans la zone commerciale d’Intermarché, derrière Casa et King Jouet c’est un magasin de proximité qui allie choix et qualité des produits bio, conseil et convivialité ».

Outre ses convictions bien prononcées pour une agriculture saine, raisonnée et bio, M. Abadie tient à développer et à soutenir la production biologique locale : « D’ores et déjà, nos consommateurs peuvent trouver une large gamme de produits frais, bio et locaux. « l’Ephèbio » est un lieu d’échange et de partage entre les producteurs d’ici et nos consommateurs. C’est le plaisir de pouvoir choisir des produits frais de saisons, avec une typicité de terroir et cultivés localement. Je veux prouver que la bio peut être gourmande et  accessible à tous.

Avec ce nouveau magasin, nous sommes heureux d’avoir généré 4 nouveaux emplois ! Au travers de la Biocoop l’Ephèbio, je porte et partage les valeurs, les engagements du réseau : le développement de l’agriculture biologique et le développement de la bio en France ! »

Afin d’inaugurer son nouveau magasin et de faire découvrir ses produits au public, la Biocoop l’Ephèbio offre plusieurs paniers garnis bio et des bons d’achat grâce à un tirage au sort qui aura lieu le samedi 1er décembre. Vous pouvez participer en remplissant et déposant un bulletin disponible en magasin, du 16 au 30 novembre inclus.

LE RESEAU BIOCOOP COMPTE PLUS DE 325 MAGASINS DEDIES A LA BIO ET A LA CONSOMMATION RESPONSABLE

Biocoop l’Ephèbio
Zone Commerciale Intermarché Route de Sète 34300 Agde
Herault Tribune (02-11-12)

http://www.biocoop.fr/ 

FRANCHISE ÉCOLOGIE : L’EAU VIVE POURSUIT SON DÉVELOPPEMENT

20/05/2012

L’enseigne L’eau Vive spécialisée dans la vente de produits écologiques a ouvert récemment un nouveau magasin en périphérie nord de Valence, dans le département de la Drôme. Une unité qui s’étend sur près de 400 m² et qui compte nouer de nombreux partenariats avec des producteurs locaux afin de valoriser les produits de qualité de la région.

Détenant désormais une trentaine de points de vente, L’eau Vive continue ainsi à se développer dans l’ensemble de la France au rythme de 5 implantations par an, avec l’objectif de densifier son maillage du territoire national.

Claire Collet, Toute la Franchise ©

http://www.eau-vive.com/

La Vie Claire : ouverture de 2 nouveaux magasins en propre à Lyon

La Vie Claire s’installe dans le quartier de Confluence, au 56 Rue Denuziere, et Cours Lafayette à Lyon. Chacun possède une surface de 300 m2 permettant d’offrir la gamme de produits biologiques la plus large, ainsi qu’un vaste assortiment de marques leaders sur le secteur bio, que ce soit dans l’alimentation, les produits d’entretien ou d’hygiène.
Rappelons que La Vie Claire, c’est le 1er réseau de franchisés en France dans la distribution de produits biologiques et naturels, il compte aujourd’hui 208 magasins. Il propose aussi la gamme de produits biologiques en nom propre la plus large du marché, soit 1 400 produits.

http://www.lavieclaire.com/

BIOCOOP ouvre 4 nouveaux points de vente en Janvier

01/02/2012

Le réseau coopératif Biocoop, dédié à la distribution de produits bio et écoresponsables, a ouvert quatre magasins dans le courant du mois de janvier.

Respectant l’indépendance totale de ses magasins partenaires, Biocoop n’impose aucune charte d’agencement. Une particularité qui rend chaque point de vente du réseau unique.

franchise biocoop paris 14Ainsi le décor du magasin Biocoop La Ruche D’Alésia, rue Bezout dans le 14e arrondissement de Paris, est un hommage à l’abeille. Ses étagères en alvéole et ses essaims au plafond sont des rappels du rôle essentiel joué par les abeilles pour la biodiversité. Ce magasin ramène le commerce au cœur de la ville avec ses produits bio et de saisons.

franchise biocoop sevrierLa Biocoop du Lac, à Sévrier en Haute-Savoie, est quant à elle un lieu de rencontre entre consommateurs, distributeur et producteur. Comme le souligne son gérant, Christian Weinsberg : « La biocoop du lac est aussi un lieu d’échange dans lequel nous faisons se rencontrer consommateurs et producteurs locaux. Au travers de ce nouveau magasin, je porte et partage les valeurs, les engagements du réseau : le développement de l’agriculture biologique et le développement de la bio en France !»

franchise biocoop NarbonneA Narbonne, le magasin Biocoop Terrabio Sud offre à ses clients tous les produits, en version bio, pour le quotidien et plus encore. De l’alimentaire aux couches pour bébés et objets de décoration. Son propriétaire, Didier Pontiac, met l’accent sur la présentation des produits en vrac estimant que « cela permet d’éviter le suremballage, et c’est beaucoup plus économique. Client occasionnel ou « bio addict », tout le monde y trouve son compte. »

franchise biocoop saint junienDans le Limousin, Céline Granet et Julien Sedon ont ouvert leur Biocoop le 19 janvier sur la commune de Saint Junien. L’omniprésence du bois à l’intérieur du magasin renvoie une ambiance accueillante et chaleureuse. Fidèle aux valeurs défendues par le réseau, les deux commerçants proposent aussi des produits en vrac et œuvrent pour que leur commerce soit avant tout un lieu de rencontre entre consom’acteurs et producteurs locaux.

Ces quatre nouvelles ouvertures réparties sur toute la France viennent renforcer le réseau qui dénombre désormais 328 commerces de produits bio.

Benjamin Thomas, 

http://www.biocoop.fr/

_________________________________________

Paris: 3 nouveaux magasins pour Bio c’Bon !

Paris: 3 nouveaux magasins pour Bio c’Bon !En février-mars, Bio c’ Bon, réseau de supermarchés biologiques,  ouvrira 3 nouveaux magasins sur Paris :

– Jaurès : 124, avenue Jean Jaurès, 75019 PARIS
– D’Hauteville : 63, rue d’Hauteville, 75010 PARIS
– Pigalle : 9, place Pigalle, 75009 PARIS

Ce qui fait la différence de Bio c’Bon !

La volonté de rendre le bio accessible à tous avec notamment des magasins de proximité. Avec ces 3 nouveaux magasins, Bio c’Bon poursuit ainsi son développement à Paris après les 2 dernières ouvertures de fin d’année 2011 à Alesia et dans le 18ème.

Bio c’Bon se démarque également avec des prix accessibles notamment pour les fruits & légumes frais avec par exemple 1 panier Bio de Fruits & Légumes à 10 euros avec environ 4 kg de fruits et de légumes de saison de consommation quotidienne, disponible tous les jours de la semaine sans réservation nécessaire !

L’enseigne mise également sur la convivialité de ses magasins et de ses équipes pour que faire ses achats soit un plaisir et non une contrainte !

Enfin, s’adressant aussi bien aux adeptes du bio qu’aux néophytes, Bio c’Bon se donne pour mission d’informer et de conseiller ses clients en fournissant des explications sur les labels, la provenance des produits mais aussi en mettant à disposition des équipes de ventes formées, capables d’assurer un rôle de conseil auprès d’un public encore mal renseigné sur le bio

Le Scarabée bio tout nouveau, tout beau ouvre le 4 novembre – Cesson-Sévigné

07 octobre 2011


Que les habitués se rassurent ! Si le déménagement de Scarabée Biocoop promet un beau changement, la nouvelle adresse ne devrait pas poser de problème de localisation. « Du 12, avenue des Peupliers, nous passons au 8, de l’autre côté », sourit son directeur, Marc Chevalier. A compter du 4 novembre, l’ancienne concession Opel (partie à 10 m), entièrement transformée et relookée, servira d’écrin au nouveau magasin.

Un magasin plus grand

Pourquoi quitter l’emplacement occupé depuis 1997 ? « On se sentait à l’étroit, les clients aussi, et notre parking devenait insuffisant », poursuit Marc Chevalier. Le stationnement, c’est bien connu, est le talon d’Achille du commerce. Sur son nouveau site, Scarabée règle le problème en proposant 75 places. Autre atout : il jouira d’une meilleure visibilité depuis la route de Paris.

Deuxième bénéfice de l’opération : un magasin plus spacieux d’une superficie de 600 m 2 contre 460 actuellement. Un gain de place qui permettra d’augmenter le rayon des produits vendus en vrac (220 références), plus économiques et écologiques que les paquets.

Plein de petits plus

En chapotant cette mue, Isabelle Baur, la responsable du commerce et de la communication au sein de Scarabée, a sorti plein d’idées de son sac. Parmi celles-ci, le « coin recette minute ».

Le principe : chaque jour, entre 11 h 30 et 13 h 30, une diététicienne concoctera deux recettes « savoureuses, équilibrées et rapides ». Pratique pour apprendre à cuisiner des produits bio (céréales, soja…), « mais aussi pour savoir combien ça coûte et combien de temps ça prend », insiste Isabelle Baur.

Autre nouveauté : dans un espace « cabine », les clients pourront profiter des conseils de cette même diététicienne, sur rendez-vous (55 € la séance d’une heure). Une esthéticienne formée aux produits cosmétiques bio prodiguera aussi des soins et des conseils. Quant aux enfants, ils auront leur coin.

Un restaurant très attendu

Sans doute le « must » : après le Scarabée Biocoop de Cleunay et de Saint-Grégoire, Cesson aura aussi son restaurant végétarien « Picque Prune. » Sept personnes, nouvellement embauchées, y travailleront. Situé à l’entrée du magasin, dont il sera séparé d’une simple vitre, l’établissement fonctionnera tous les jours, du lundi au samedi, de 11 h 45 à 14 h.

Surface : 190 m 2 ; capacité d’accueil : 100 places assises + 50 en terrasse. Fourchette de prix : pour une formule entrée, plat et dessert, compter 12,90 €. Le restaurant fera aussi de la vente à emporter.

Mais aussi un salon de thé…

Idéal pour la petite faim d’après courses : le restau se transformera chaque après-midi en salon de thé, de 15 h à 18 h.

http://www.scarabee-biocoop.fr/

La chaîne de magasins Bio c’bon propose d’arroser gratuitement vos plantes cet été.

Bon plan : Faites garder vos plantes cet été

Fini les fleurs fanées quand vous rentrez de vacances !

Arrosage fleurs

Après le baby-sitting, le dog-sitting, qui s’occupe de votre chien quand vous vous absentez, voici le plant-sitting

Ce sont vos enfants qui vont être contents ! Fini pour eux la corvée d’arrosage de plantes pendant que vous vous prélassez au soleil… Le fonctionnement est simple : avant de partir en vacances, il suffît d’apporter ses plantes dans un magasin Bio c’Bon et les équipes s’occuperont de les garder et de les arroser. Et cela gratuitement, juste pour l’amour des plantes !

Pour bénéficier de ce service, il suffit d’avoir la carte Bio c’bon.

Bio c’Bon est une chaîne de magasins bio, qui proposent du Bio Convivial, Bon et accessible en prix. Créé il y a 3 ans et avec déjà 10 magasins à Paris/Région Parisienne et 1 prochaine ouverture à Aix-en-Provence, Bio C’ Bon ambitionne d’ouvrir 1 magasin par mois en 2011.

http://www.bio-c-bon.eu/

Claire Schneider