Category Archives: supermarché

Inauguration du nouveau Supercentre Walmart de Longueuil : Premier prototype au Québec 


  • Le nouveau magasin Supercentre de Longueuil a ouvert ses portes le 28 septembre.
  • Ce prototype, le cinquième au Canada, offre de nombreuses innovations pour permettre une expérience de magasinage renouvelée, axée sur la commodité.
  • La nouvelle succursale introduit la nouvelle technologie « Scannez et payez », une première au Québec.

MONTRÉAL, le 28 sept. 2017 /CNW Telbec/ – Walmart Canada a inauguré ce matin son tout nouveau Supercentre de la Montérégie, situé au 1999, boulevard Roland-Therrien, à Longueuil. L’événement marquait du même coup l’arrivée du tout premier prototype de magasin au Québec qui offre de nombreuses innovations dont le Scannez & Payez et le service de cueillette d’épicerie.

« Nous sommes très heureux de proposer aux habitants de la Montérégie un nouveau type de magasin, le tout premier au Québec, qui leur permettra de vivre une expérience de magasinage plus rapide, fonctionnelle et agréable. Ce magasin démontre parfaitement la façon dont nous écoutons nos clients et souhaitons continuellement améliorer et bonifier notre offre afin d’être à l’avant-garde dans le domaine du commerce de détail », a déclaré Cyrille Ballereau, vice-président aux opérations de Walmart Canada.

Une expérience de magasinage complètement repensée et renouvelée
La succursale de Longueuil sera le premier magasin au Québec à accueillir la technologie Scannez & Payez. Ce service permet aux clients de prendre un lecteur à codes-barres portatif dès leur arrivée en magasin. Les clients peuvent ensuite procéder à leur magasinage en scannant au fur et à mesure les articles qu’ils souhaitent acheter. Leur facture est détaillée instantanément sur le lecteur portatif, leur permettant ainsi de respecter leur budget. Au moment d’arriver à la caisse, il ne reste plus qu’à procéder au paiement.

De plus, le Supercentre de Longueuil offre maintenant un tout nouveau service de cueillette d’épicerie. Dès aujourd’hui, les clients peuvent effectuer leur épicerie en ligne et aller récupérer leurs achats au magasin au moment de leur choix. Les emplettes auront été préalablement emballées par un associé spécialement formé pour sélectionner les meilleurs produits. Un commis viendra ensuite charger l’épicerie directement dans la voiture du client lors de son arrivée en magasin.

Toujours dans l’objectif d’être à l’écoute des clients et de leurs besoins, de nombreuses innovations ont été intégrées au magasin. L’offre de produits disponibles et l’aménagement du lieu ont entièrement été revus et perfectionnés. Le design de la succursale a également été renouvelé, notamment grâce à une nouvelle palette de couleurs modernes et une signalétique revisitée. Les caisses disposent également de tapis roulant à trois branches, facilitant ainsi l’utilisation de sacs réutilisables.

Guichet unique et offre alimentaire exceptionnelle
Le nouveau magasin propose un large éventail de produits, comprenant notamment l’électronique, la décoration, les articles d’épicerie et les vêtements, pour ainsi créer un guichet unique de produits offerts au bas prix de tous les jours. De plus, en tant que Supercentre, la succursale offre une gamme complète de fruits et légumes importés de première qualité, en plus de fruits et légumes du Québec auxquels s’ajoute une sélection élargie de produits biologiques. Parmi les viandes fraiches, on trouve le bœuf Angus 100 % canadien, le poulet, le porc et la saucisse de marque Maple Leaf ainsi que le saumon canadien.

Fier partenaire d’Aliments du Québec depuis 2011, Walmart tient à encourager les producteurs et fournisseurs de la région et s’efforce quotidiennement d’offrir à sa clientèle des produits locaux frais, au plus bas prix.

« Aider notre clientèle à économiser chaque semaine est une priorité pour Walmart. Nous sommes donc très heureux de pouvoir proposer une offre complète de produits et d’aliments frais de qualité, permettant ainsi à nos clients de faire leurs achats quotidiens et leur épicerie à bas prix et au même endroit », a affirmé Valérie Clermont, gérante de la succursale.

Festivités
Les festivités d’inauguration se poursuivront ce samedi 30 septembre alors que le magasin sera l’hôte d’une grande fête qui aura lieu de 11 h à 15 h. Lors de l’événement, les enfants pourront se faire maquiller et les clients pourront profiter de spectacles de musique, en plus de savourer quelques rafraîchissements et recevoir des échantillons.

À propos du Supercentre Walmart de Longueuil

  • 185 associés, dont 100 nouveaux emplois créés
  • 143 000 pieds carrés de superficie
  • 55e Supercentre au Québec
  • Premier prototype de la province

À propos de Walmart Canada
Walmart Canada exploite un réseau en pleine croissance de plus de 410 succursales à l’échelle nationale et sert plus de 1,2 million de Canadiens chaque jour. En plus de ses succursales, le site Web de Walmart Canada, walmart.ca, est visité par 600 000 clients quotidiennement. Avec plus de 90 000 associés, Walmart Canada est l’un des plus grands employeurs du pays et est classé parmi les 10 marques les plus influentes au Canada pour une quatrième année consécutive. Le programme philanthropique de Walmart Canada est centré sur le soutien aux familles canadiennes dans le besoin et, depuis 1994, Walmart a amassé et fait don de plus de 275 millions $ à des organismes de bienfaisance canadiens. Vous trouverez d’autres renseignements sur la Compagnie à walmartcanada.ca, facebook.com/walmartcanada ethttp://www.twitter.com/walmartcanada.

SOURCE Walmart Canada

Renseignements : Mélodie Nobile, Morin Relations Publiques, melodie@morinrp.com, 438 889-6084; Alex Roberton, Directeur des affaires corporatives, Walmart Canada, (514) 210-7514

Intermarché : le magasin de Lentigny se réinvente

La franchise Intermarché, acteur incontournable de la grande distribution européenne, est présente avec 1 849 magasins en France.

L’enseigne qui bénéficie du soutien et avantages concurrentiels du puissant Groupement des Mousquetaires mise sur la modernisation de ses points de vente pour attirer et fidéliser les clients.

Tel a été le cas de l’Intermarché Lentigny (42) qui a bénéficié d’un agrandissement en plus de s’équiper d’une façade solaire. Une première pour un magasin dans l’hexagone.
Augmentation de la surface de vente

Réalisant 21,8 milliards d’euros de chiffre d’affaires hors carburant en 2015, la franchise Intermarché est l’un des leaders de la grande distribution. Une position que l’enseigne compte bien consolider à travers, entre autres, la modernisation de ses magasins.

Avec un agrandissement de 486 m² de la surface de vente etl’installation d’une façade solaire connectée et imprimée, c’est un nouveau magasin qui a été inauguré par Maxime SAVEREUX, PDG de l’Intermarché Lentigny (42). Inauguration à laquelle ont assisté Yves NICOLIN, député-maire de Roanne, Bernard SAINRAT, maire de Lentigny, Daniel FRECHET, maire de Commelle-Vernay et Florent MEES, PDG de l’Intermarché Saint-Chamond (42) représentant l’Union des Mousquetaires.
L’investissement de 1,9 millions d’euros a permis d’augmenter la surface de vente de 999 à 1485 m², d’installer une façade solaire connectée et imprimée, de doter le nouveau magasin d’un éclairage 100% LED et d’une station-service à l’éclairage autonome. A la clé, un meilleur confort d’achat pour les clients du magasin : élargissement des rayons, enrichissement de l’offre, mise en valeur des produits locaux et régionaux…

Une façade connectée

Conçue par WILEOS®, leader mondial en aérothermie solaire, la façade solaire permettra d’assurer 50 % des besoins en chauffage du magasin. Affichant de belles photos des environs de Lentigny à l’extérieure, l’installation communique aux clients, en temps réel, l’énergie produite et les kg de CO² économisés.
 

Et des emplois

La rénovation de l’Intermarché Lentigny s’accompagne de la création de 7 emplois dans les 6 prochains mois. Dans le détail, l’Intermarché Lentigny recrute 2 jeunes qui viennent de terminer leur contrat en alternance, embauche 2 nouveaux jeunes en alternance en BTS Management des Unités Commerciales ainsi que 2 à 3 personnes en CDD transformables en CDI.
www.intermarche.com

Un nouveau supermarché Delhaize à Dudelange

Le contenu de ce communiqué de presse est de la seule responsabilité de son auteur: « Delhaize »

http://fr.delhaize.be/

Un nouveau magasin Provigo Le Marché(MC) ouvre ses portes à la gare Jean-Talon à Montréalc

 À la suite de l’accueil enthousiaste des Québécois dans les régions où le concept de magasins a déjà été implanté, Provigo entreprend aujourd’hui une nouvelle série d’inaugurations.

MONTRÉAL, le 22 mai 2014 /CNW Telbec/ – (TSX: L) – L’équipe de Provigo, membre du groupe Loblaw, a procédé aujourd’hui à l’ouverture officielle d’un nouveau magasin montréalais arborant le concept Provigo Le Marché. La cérémonie d’inauguration, tenue en présence d’élus locaux, de plusieurs fournisseurs de Provigo, de partenaires de l’industrie, de même que de nombreux consommateurs venus y découvrir plusieurs nouveautés, a marqué l’ouverture du huitième magasin Provigo Le Marché au Québec.

« Les nouveaux magasins Provigo Le Marché ont reçu un accueil très chaleureux dans toutes les régions de la province où ils ont été implantés l’année dernière. Nous sommes emballés d’entamer aujourd’hui la seconde vague du lancement de ce concept unique au goût des Québécois et de proposer ainsi à nos consommateurs une expérience reposant sur la fraîcheur, la découverte de nouveaux produits et saveurs, de même que sur un service à la clientèle exceptionnel, a déclaré Pierre Dandoy, vice-président principal responsable de l’exploitation des magasins Provigo, Provigo Le Marché et Loblaws du Québec. L’inauguration de ce nouveau magasin s’inscrit dans le cadre d’un programme d’investissement de plus de 210 millions de dollars en 2013-2014 au Québec. »

Situé à l’angle de la rue Jean-Talon et de l’avenue du Parc, le magasin est aménagé sur le site de l’ancienne gare Jean-Talon et préserve par son architecture certains éléments clés de l’héritage patrimonial de ce lieu exceptionnel. Ce nouveau Provigo Le Marché desservira la clientèle des quartiers Parc-Extension, Villeray, Outremont et Petite-Italie, de même que de nombreux Montréalais de tous les coins de l’Île.

« Mes 200 collègues et moi sommes aujourd’hui très fébriles à l’idée d’accueillir enfin nos premiers clients dans ce que je considère être le plus beau magasin du Québec !, a affirmé Sylvie Craig, directrice du Provigo Le Marché. Avec une clientèle d’une si grande richesse de diversité culturelle ici dans le quartier nous n’avons ménagé aucun effort pour offrir des produits frais et d’épicerie adaptés à leurs préférences et habitudes. De plus nos collègues en magasin parlent 12 langues ! »

Le nouveau magasin Provigo Le Marché est situé au 375 rue Jean-Talon Ouest et est maintenant ouvert de 8 h à 22 h, sept jours sur sept. D’une superficie totalisant plus de 6 000 m2 et doté d’un espace dédié aux produits frais accru, ce magasin moderne au design épuré et à l’ambiance chaleureuse de style marché propose à sa clientèle une gamme complète de services prodigués par une équipe qui saura offrir une expérience de magasinage exceptionnelle. Un stationnement souterrain facilement accessible aux clients depuis l’arrière du magasin, via l’avenue Ogilvy, simplifie la vie des consommateurs et leur permet de passer plus de temps à découvrir de nouveaux produits et à noter les idées et conseils de l’un des chefs en magasin qu’à chercher une place de stationnement.

L’ouverture de ce magasin a permis la création de près de 70 nouveaux emplois à temps plein et à temps partiel, ce qui porte maintenant à près de 200 le nombre total de collègues dédiés à offrir un service à la clientèle hors-pair à ce magasin.

Caractéristiques du magasin Provigo Le Marché, Gare Jean-Talon :

  • Un vaste assortiment de produits frais et de produits issus de producteurs et transformateurs alimentaires du Québec, dont une sélection de 40 nouveaux produits adaptés à la clientèle multiculturelle.
  • Une sélection de plus de 120 fruits et légumes biologiques, un bar à salades ainsi que des jus fraîchement pressés tous les matins.
  • Un arrivage quotidien de produits de la mer issus de la pêche durable et un bar à huîtres.
  • Du bœuf vieilli en magasin, plusieurs variétés de saucisses faites sur place ainsi que des produits d’ici comme le porc, le veau de lait et l’agneau du Québec que les consommateurs peuvent découvrir grâce aux bouchers sur place qui se font un plaisir de partager leur expertise.
  • Une incroyable variété de plats prêts-à-manger dont de la viande fumée, des variétés de pizza de la populaire marque Pizzédélic et des mets concoctés par des chefs et prêts à réchauffer.
  • Une grande variété de cupcakes et de macarons ainsi que des bagels cuits sur place.
  • Un comptoir à sushis nouveau genre permettant aux clients de voir leur commande personnalisée préparée sous leurs yeux ou pendant qu’ils complètent leurs emplettes.
  • Un incroyable mur de fromage proposant une gamme de 400 fromages dont 300 fromages du Québec est situé à côté du comptoir de charcuteries où l’on retrouve une impressionnante sélection de prosciutto importé et de pâtés et terrines d’ici.

Les clients du Provigo Le Marché Gare Jean-Talon ont par ailleurs accès au programme Guide-étoilesMD, un système de classement impartial qui a recours à des étoiles pour permettre de repérer les aliments sains en un coup d’œil. Les clients souhaitant obtenir plus de détails au sujet de ce programme peuvent visiter le site www.guideetoiles.ca.

Adjacente au Provigo Le Marché se trouve la boutique autonome Joe FreshMD, également située dans l’ancienne gare Jean-Talon. Ce magasin phare d’une splendeur inégalée offre une gamme complète de tenues tendance pour toute la famille. Les clients peuvent donc y effectuer leurs emplettes d’un seul coup.

La directrice et son équipe continuent d’apporter leur soutien à la communauté et ont profité de l’activité d’inauguration pour remettre un don d’une valeur de 1 000 $ à l’organisme Déjeuner pour apprendre pour aider la mise sur pied d’un programme de nutrition dans une école du quartier . La coordonnatrice régionale de Déjeuner pour apprendre, Mme Marie-Josée Mastromonaco était présente à l’inauguration pour remercier les membres de l’équipe du Provigo Le Marché de leur générosité et de leur implication.

À propos de Provigo, membre du groupe Loblaw
Provigo est membre du groupe Loblaw, l’un des principaux employeurs du secteur privé au Québec et le plus important détaillant en alimentation au pays. Le groupe Loblaw, avec ses sociétés affiliées, emploie près de 30 000 personnes dans la province de Québec par le biais de ses près de 400 magasins détenus par la société, ses franchisés et ses affiliés, œuvrant principalement sous les bannières ProvigoMD, Provigo Le MarchéMC, MaxiMD, Maxi & CieMD, LoblawsMD, Club EntrepôtMD Provigo et Les Entrepôts PrestoMD.  Le groupe Loblaw possède également le plus solide programme de marques contrôlées au pays, comprenant notamment les marques le Choix du PrésidentMD, sansnomMD et Joe FreshMD. Il offre aussi les Services financiers le Choix du PrésidentMD ainsi que le programme de fidélisation des points PCMD.

SOURCE Provigo, membre du groupe Loblaw

Bas de vignette : « Sylvain Jodoin et André Fortier, Provigo Le Marché, Marie-Josée Mastromonaco, organisme Déjeuner pour apprendre, Martin Patenaude, Provigo Le Marché, Andréa Séguin, école Barthélémy Vimont, Mary Deros, conseillère municipale, Parc-Extension, Spyridon Koutsouris, pharmacien propriétaire, Sylvie Craig, Pierre Dandoy et Anita Jarjour, Provigo Le Marché et Jane Marshall, Les Propriétés de Choix (Groupe CNW/Provigo, membre du groupe Loblaw) ». Lien URL de l’image :http://photos.newswire.ca/images/download/20140522_C3250_PHOTO_FR_2231.jpg

www.provigo.ca

INTERMARCHÉ OUVRE UN NOUVEAU MAGASIN DANS LE VAL D’OISE

 

L’enseigne Intermarché renforce sa présence en région parisienne avec l’ouverture d’un Intermarché Contact à Saint-Gratien, dans le Val d’Oise.

Maurice et Rebecca Benabou, anciens franchisés Franprix, ont inauguré ce lundi 2 juin leur supermarché rue Sœur Angèle pour proposer plus de 12.000 références sur 650 m². Offrant de larges horaires d’ouverture, le point de vente devrait également développer un service drive pour permettre aux clients de récupérer les courses faites en ligne.

Le supermarché de Saint-Gratien répond à des exigences urbaines, en particulier en termesde prix, de variété de l’offre (snacking, produits bio et diététiques, etc.)  et des services, et de développement durable (meubles froids, éclairage à LED…)

Enseigne du Groupement des Mousquetaires, Intermarché regroupe plus de 1800 magasins.

Laurence Theodore Jacquin, Toute la Franchise ©

www.intermarche.com

Coopérative alimentaire: Le chiffre d’affaires de BIOCOOP en progression de 8,2 % en 2013


24.02.2014, Information communiquée par l’enseigne

Dans un contexte de défiance des consommateurs à l’égard des marques alimentaires, Biocoop, réseau de magasins bio et équitables, annonce une progression de son chiffre d’affaires de 8,2 % en 2013. Il passe de 535 millions d’euros en 2012 à 580 millions en 2013. 25 ouvertures supplémentaires et essaimages ont été enregistrés la même année.

Biocoop comptait 345 magasins en France au 31 décembre 2013. Le chiffre d’affaires moyen par magasin s’élève à 1,68 millions d’euros. En 2014, le réseau prévoit l’ouverture de 22 nouveaux magasins.

www.biocoop.fr/‎

Provigo lance la bannière Le Marché au Québec

Publié le 04 juin 2013

(MONTRÉAL) Provigo, membre du groupe Loblaw (T.L), a dévoilé aujourd’hui les détails de son plan de relance au Québec, lors du passage devant la Chambre de commerce du Montréal métropolitain de son Vice-président principal, Exploitation, Provigo et Loblaws Québec, Pierre Dandoy.

M. Dandoy a présenté le nouveau concept de supermarchés que l’entreprise déploiera au Québec dès cet été, en commençant par Kirkland (Montréal), le 17 juillet prochain, ainsi que Sherbrooke le 19 juillet.

En plus de proposer un plus grand assortiment de produits frais, une nouvelle formule de service accéléré aux caisses, un éventail élargi de produits du Québec, y compris de produits régionaux, ces nouveaux magasins offriront plusieurs produits novateurs – dont du boeuf vieilli en magasin, des bagels cuits sur place, un bar à jus et même un mur de fromages.

Un total de sept magasins, dont six magasins Loblaws existants et la nouvelle construction à Sherbrooke, viendront compléter d’ici la fin de l’année 2013 la phase initiale du plan de lancement de ce nouveau concept de supermarchés. Tous les magasins visés par ce plan adopteront une toute nouvelle bannière, Provigo Le Marché.

La bannière Provigo Le Marché se joindra au réseau des 77 magasins existants de la bannière Provigo présente dans toutes les régions du Québec. Ces magasins Provigo adopteront progressivement une nouvelle image de marque, revue dans le cadre de l’arrivée des magasins de la bannière Provigo Le Marché au Québec.

Parmi les autres éléments clés du plan de relance de Provigo au Québec, notons la conversion en franchises d’un groupe additionnel de magasins Provigo, ainsi que la révision du programme de commandites de l’entreprise – ayant mené au retour de Provigo en tant que commanditaire officiel des Canadiens de Montréal l’hiver dernier.

M. Dandoy a également profité de son passage devant la Chambre de commerce afin de rappeler que Provigo, membre du groupe Loblaw, emploie près de 30 000 personnes au Québec par le biais de ses près de 400 magasins détenus par la société, franchisés et affiliés réparti en onze bannières. Chaque semaine, ce sont plus de quatre millions de Québécois qui font leurs achats dans l’un des magasins de l’entreprise.

www.provigo.ca

Provigo, membre du groupe Loblaw, emploie près de... (Photo Rocket Lavoie, Archives Le Quotidien)

Un nouveau magasin Provigo(MD) ouvrira ses portes cet été à la Cité du Parc

SHERBROOKE, QC, le 27 févr. 2013 /CNW Telbec/ – Provigo, membre du groupe Loblaw, a annoncé aujourd’hui que l’entreprise a débuté la construction d’un tout nouveau magasin Provigo à Sherbrooke dans le prestigieux centre commercial Cité du Parc.

Situé à l’angle des rues King Ouest et du boulevard Jacques-Cartier Sud, la superficie du magasin totalisera plus de 4 000 m2. Ce nouveau magasin, dont l’ouverture officielle est prévue pour l’été 2013, représente un investissement financier important qui se traduira par la création de nouveaux emplois dans la région.  Les services d’entreprises de construction locales et régionales ont également été retenus pour différents aspects du projet.

« Nous sommes très fiers d’annoncer un projet de cette envergure à Sherbrooke et d’y présenter dès cet été un concept novateur qui proposera une offre de produits frais inégalée et une expérience de magasinage complètement renouvelée, souligne Pierre Dandoy, vice-président principal, Exploitation Provigo et Loblaws du Québec. Sherbrooke est la ville qui a vu grandir l’un des quatre cofondateurs de Provigo, le regretté Antoine Turmel, et cette annonce revêt une importance particulière pour les 30 000 collègues de Provigo au Québec. »

Suite à une analyse des besoins de la clientèle de la région de Sherbrooke, l’entreprise procédera au transfert des collègues et services offerts aux magasins Provigo situés au 2208 King Ouest et au 1095 Belvédère Sud vers le nouveau magasin Provigo de la Cité du Parc. Cette transition coïncidera avec l’ouverture du nouveau magasin. En plus des collègues qui seront transférés, de nouveaux postes à temps plein et à temps partiel seront créés afin de desservir les clients du nouveau Provigo de la Cité du Parc.

Forts de leur mission, les magasins Provigo ont à coeur d’offrir aux consommateurs variété et fraîcheur dans tous les rayons du magasin et se démarquent dans le marché comme le magasin de proximité par excellence.

À propos de Provigo, membre du groupe Loblaw

Provigo est membre du groupe Loblaw, l’un des principaux employeurs du secteur privé au Québec et le plus important détaillant en alimentation au pays. Le groupe Loblaw emploie près de 30 000 personnes dans la province de Québec par le biais de ses 400 magasins détenus par la société, franchisés et affiliés, œuvrant principalement sous les bannières ProvigoMDMaxiMDMaxi & CieMDLoblawsMD, Club EntrepôtMD Provigo et Les Entrepôts PrestoMD. Le groupe Loblaw possède également le plus solide programme de marques contrôlées au pays, comprenant notamment les marques le Choix du PrésidentMDsans nomMD et Joe FreshMD. Il offre aussi les Services financiers le Choix du PrésidentMD ainsi que le programme de fidélisation des points PCMD

SOURCE : Provigo, membre du groupe Loblaw

www.loblaw.ca

DIA lance un nouveau concept de magasin de produits frais

Par Jessica Berthereau | 02/11

L’enseigne espagnole de « hard-discount » séparée de Carrefour depuis un an et demi lance un nouveau format, DIA Fresh  : des petits magasins au coeur des villes offrant en majorité des produits frais.

DIA lance un nouveau concept de magasin de produits frais

Des fruits et légumes, des produits frais prêts à consommer, de la volaille, du poisson, de la viande et quelques laitages et produits secs : voilà ce qui peut être trouvé dans un DIA Fresh, le nouveau concept de magasin présenté, mercredi, par le « hard-discounter » espagnol. Du pain et des viennoiseries tout juste sortis du four et des bonbons viennent compléter cet assortiment, qui ne compte aucun produit de soin ni de cosmétique.

Ce nouveau format, qui vient s’ajouter à DIA Market et DIA Maxi, s’inscrit dans la stratégie de proximité de l’enseigne espagnole, a expliqué Ana María Llopis, présidente de DIA, en plein milieu de la boutique pilote de Madrid.

Doubler le réseau en Espagne

Il existe actuellement une dizaine de DIA Fresh répartis entre la capitale, Barcelone, Séville et Valladolid. L’ancienne filiale de Carrefour compte doubler ce réseau d’ici à la fin de l’année et n’écarte pas, dans un second temps, de développer ce format hors de son marché domestique – le groupe est aussi présent en France, au Portugal, en Turquie, au Brésil, en Argentine et en Chine. De petite taille – entre 150 et 200 m 2, de 4 à 6 employés -, les magasins DIA Fresh sont logés au coeur des villes et offrent aux citadins des horaires d’ouverture assez amples (de 9 h 30 à 21 h 30).

« Avant la crise, cette tendance de la proximité existait déjà. La crise l’accélère parce que les gens sont moins disposés à prendre la voiture, à perdre du temps et à dépenser en essence pour faire leurs courses », explique Ana María Llopis. Sans compter le fait que « les zones urbaines recommencent à se remplir, de jeunes, de retraités, qui recherchent la proximité ».

Séparé de Carrefour depuis maintenant un an et demi, DIA affiche une santé insolente, lisible sur son cours de Bourse qui s’est revalorisé de 37 % depuis le début de l’année (voir ci-contre). Sur les neuf premiers mois de l’année, le groupe a présenté un bénéfice net ajusté en hausse de 27,6 %, à 115,4 millions d’euros. Ses ventes ont progressé de 4,6 % dans la péninsule ibérique, un marché pourtant déprimé par la récession et la baisse de la consommation. Comme toujours, ce sont les pays émergents qui tirent les revenus du groupe, avec une progression des ventes de 21,1 %. La France est le seul point noir au tableau, les ventes y chutant de 6,8 %.

Ces solides résultats ont permis au groupe de revoir à la hausse ses prévisions pour 2012 lors de sa première journée investisseurs mercredi. Le « hard-discounter » envisage maintenant un résultat avant intérêts, impôts et charges financières (Ebitda) entre 595 et 600 millions d’euros, contre une précédente estimation de 590 millions.

Hormis le développement de DIA Fresh, le « hard discounter » veut maintenant intégrer la branche ibérique de Schleker, le réseau de drogueries racheté il y a peu, lancer le format Maxi II en France, articuler son développement en Chine autour de Shanghai et augmenter sa rentabilité en Turquie.

jberthereau@lesechos.fr

http://www.dia.fr/

http://www.diacorporate.com/diawebapp/web/home.jsp?lang=fr

Carrefour met en place son premier magasin virtuel à Lyon

Carrefour met en place son premier magasin virtuel à Lyon Carrefour met en place son premier magasin virtuel à Lyon

Les supermarchés innovent sans cesse en proposant de nouveaux services à leurs clients et Carrefour met en place son premier magasin virtuel à Lyon qui est un concept révolutionnaire qui pourrait bien secouer le monde de la grande distribution.

En effet, le tout nouveau magasin qu’a ouvert l’enseigne Carrefour à Lyon n’a rien à voir avec ce qu’on a pu voir jusqu’à présent. Ils ont mis en place un cube de 9 m² sur lequel on peut consulter 301 produits sur des écrans. Ces marchandises représentent la sélection du jour par la chaîne Carrefour et les visuels sont accompagnés d’un code barre.

Les voyageurs ont la possibilité de faire leurs courses en flashant ces codes barres avec leur smartphone. Les produits ainsi flashés sont ajoutés au panier de l’utilisateur comme sur un site d’e-commerce.

http://ibuzzyou.fr/carrefour-met-en-place-son-premier-magasin-virtuel-a-lyon.html

Simply Market dévoile un concept ambitieux

Le 18 avril 2012 par FLORENT MAILLET

Le nouveau magasin de Saclay, dans l’Essonne, synthétise les avancées de l’enseigne vers la triple promesse des prix bas, de la qualité et de la proximité. La gamme de produits s’élargit à 14 000 références en libre-service, faisant la part belle au frais et à l’esprit « marché ». L’enseigne s’attaque aussi à l’image-prix avec des promos visibles et le dispositif de produits à moins de un euro. Enfin, le volet développement durable se traduit de manière spectaculaire avec, par exemple, un éclairage 100% leds, parking compris.

Simply Market revisite son concept et son « storytelling », en travaillant tout autant la trame du développement durable que du concept marchand, qui se veut davantage encore tourné vers le client, esprit « marché » et promesse de prix bas à l’appui. Le résultat vient d’être dévoilé à Saclay, dans l’Essonne, où un supermarché de 1500 m² au nouveau concept a ouvert ses portes le 18 avril, au cœur d’une zone en pleine ébullition. En voie d’urbanisation et aux portes du futur « Grand Paris », Saclay et ses environs abritent aussi de prestigieux établissements comme HEC ou le commissariat à l’énergie atomique. Au total, une zone de chalandise de 17 000 personnes, et une concurrence composée pour le moment d’un Leclerc et d’un Intermarché, dans un rayon d’une dizaine de kilomètres.

Premier axe, donc, l’offre. Sans surprise, la branche supermarché d’Auchan formule une triple promesse : un positionnement prix, la qualité des produits frais, et la proximité. Au niveau du prix, d’abord, « nous nous engageons à être les moins chers sur notre zone de chalandise », expose Gilbert Hamet, directeur opérationnel pour le sud de l’Ile-de-France. Dans les rayons, cela transparaît immédiatement à deux niveaux : des promotions nombreuses et des produits à un euro ou moins, retranscription du dispositif du « grand frère » Auchan.

L’offre alimentaire est particulièrement travaillée. En profondeur de gamme, d’abord, avec un assortiment riche de 14 000 références en libre-service, dont seulement 600 en non-alimentaire. Le frais, déjà soigné dans les reliftings récents de magasins, accueille le client à l’entrée dans une zone particulièrement théâtralisée : fruits et légumes sous nébulisation ; meubles fermés pour le snacking ; mise en valeur du rayon « boul’ pat’ » avec une offensive prix sur la baguette et la promesse d’un pain cuit sur place tout au long de la journée…

Plus loin, la part belle est faite à « l’esprit marché », avec rôtissoirs apparents et rayon poissonnerie particulièrement bien achalandé et animé par une équipe de poissonniers qualifiés.  La boucherie met en avant la qualité avec une offre bovine exclusivement charolaise et la promesse de produits travaillés dans le laboratoire de l’enseigne, à Corbeil (Essonne). Quant à la proximité, elle creuse notamment le sillon de la production locale : le pain d’un artisan des environs va intégrer le rayon, tandis que des maraîchers voisins sont en cours de référencement.

En alimentaire, toujours, de petites nouveautés égayent encore le magasin. A l’image d’une table de coupe intégré au mobilier dans le rayon fromage, où la vente assistée peut onc prendre le relais du libre-service. Autre gimmick : des fiches de recettes ou des conseils des spécialistes par univers (boucherie, fruits et légumes…).

L’autre grande nouveauté de ce concept réside dans son approche de développement durable particulièrement poussée. L’éclairage, fourni par Philip’s lighting, est 100% led, parking compris. La plupart des meubles frais sont fermés, tout comme les bacs surgelés. Au total, des économies (théoriques) d’énergie de l’ordre de 50% sont attendues. Le bâtiment, dont la charpente est en bois, comporte en outre 320 m² d’ouvertures vitrées, laissant filtrer la lumière du jour. Un système de gestion de la lumière adapte le niveau d’éclairage des leds à la luminosité ambiante. Les eaux pluviales sont par ailleurs récupérées dans un volume de rétention de 380 m3, pour être réutilisées pour les sanitaires et le lavage des sols.

Au niveau des équipements, enfin, le magasin affiche sa modernité au travers des étiquettes électroniques (le magasin en compte 14 000) et du dispositif de self scanning « rapid’Simply », dont deux caisses sur les dix accueilleront les clients avec leurs douchettes. Enfin, une caisse d’accueil surbaissée permet d’accueillir la clientèle handicapée. Autant d’aménagements qui ramènent le concept dans une sphère à la fois plaisante, épurée et plus classique, par rapport aux couleurs criardes de la dernière fournée, tout en convoquant des codes plutôt haut de gamme. Un positionnement qui va contraindre à faire la preuve au quotidien des prix bas.

http://www.simplymarket.fr/

Tunisie : Auchan entre dans le capital de Magasin Général

13-03-2012 : AfricanManager

C’est lors de la communication financière tenue, mardi 13 mars 2012, à Tunis, que la société Magasin général a annoncé officiellement le partage de 10% de son capital avec la société française de distribution, Auchan, un des acteurs majeurs des la distribution avec 616 hypermarchés, 759 supermarchés intégrés et 1633 magasins franchisés ou associés à travers le monde : « 10% est une part raisonnable pour Auchan afin de connaître l’entreprise de l’intérieur et une manière d’aller plus loin vers l’affinité de ses affaires », a indiqué Tahar Bayahi, PDG de Magasin Général. Une annonce qui laisse entendre que la chaîne de distribution française pourrait avoir une part plus grande dans le capital si elle y trouve les bonnes conditions qu’elle recherche. C’est une nouvelle étape qui s’ouvre avec la signature de cet accord avec cette entreprise dont le chiffre d’affaires a atteint 44 milliards d’euros et qui occupe la 12éme place dans le classement mondial de la grande distribution. L’accord prévoit en effet de former l’ensemble des collaborateurs de l’enseigne Magasin général soit en France soit en Tunisie. Au sujet de la situation du Magasin général, Bayahi a indiqué que cela ses performances s’expliquent par la confiance que les partenaires et les clients témoignent à l’endroit de l’entreprise: « Les quatre dernières ont été certes rapides, passionnées et parfois très difficiles mais c’est une période très riche en expériences et émotions. La confiance qui a démarré sur un coup de fil par deux grands promoteurs, à savoir, Bayahi et Ben Ayed a donné lieu à une grande aventure qui s’appelle « Magasin général ». C’est à partir de la confiance que les choses ont été faites », a-t-il ajouté.

Concernant les perturbations qui ont suivi la Révolution, le responsable a indiqué que le conflit social est très dur, mais l’entreprise a réussi à tenir la route sans problèmes.

Bayahi n’a pas laissé passer cette occasion sans rendre hommage à Abdessalem Jerad, ex-secrétaire général de l’UGTT pour la confiance et le soutien au groupe Magasin général : « La confiance nous a permis de trouver et accueillir un bon nombre des groupes de distribution. L’essentiel est de traduire les paroles du conseil de l’administration de la société en actes ». Rappelons à ce propos que, Saïd Aidi, ex-ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle a rejoint depuis le début de l’année en cours le Conseil de l’administration de la société : « j’ai accepté de rejoindre le conseil sur la base de confiance et j’espère que l’enseigne se spécialisera de plus en plus en matière de professionnalisme de distribution », a-t-il déclaré.

Quand au responsable du groupe Auchan, il a fait savoir que le groupe souhaite nouer d’autres partenariats dans le monde hormis Tunisie : « la société Magasin général nous a encouragé à faire des affaires et les conditions sont là pour participer au succès de cette enseigne tunisienne. Cet engagement de partenariat serait plus fort s’il y avait une prise de participation capitalistique. Nous sommes très intéressés par cette participation au capital du MG».

Il y a lieu d’indiquer dans ce cadre que l’accord signé entre les deux groupes de distribution est un accord conclu sous réserve des autorisations nécessaires. Il prévoit, outre la prise de participation initiale de 10% au capital de la société, une assistance technique pour l’ensemble des métiers de la grande distribution, une démarche commune sur la Libye devant permettre une implantation au plus tôt, c’est à dire dés que les conditions le permettront.

A une question sur l’échec de l’enseigne Auchan au Maroc, le responsable a indiqué que l’entreprise a quitté le pays avec une plus-value : « Ce n’était pas dans notre projet d’affaires de quitter ou de rester au Maroc. Mais en Tunisie, il y de très bonnes bases. On est confiant en notre avenir en Tunisie et on va réussir nos affaires », a-t-il affirmé.

Sherpa ouvre huit points de vente dans les Alpes et adopte un nouveau look


Grâce notamment à leur nouveau design, les magasins Sherpa enregistrent, cet hiver, une progression globale de leurs ventes d’environ 10 %. Idéal pour aborder un exercice 2012 qui s’annonce prometteur. DR

En léger recul en 2011 par rapport à 2010 (-2,5 %), la chaîne de magasins d’alimentation renforce sa présence avec l’implantation de huit nouvelles boutiques dans les Hautes-Alpes, la Savoie et la Haute-Savoie. Sans oublier l’aspect visuel, complètement repensé.

Implantée dans les stations des Alpes et des Pyrénées, l’enseigne Sherpa poursuit son développement avec huit nouveaux points de vente dans les Alpes (Serre Chevalier, la Joue du Loup, Ailefroide dans les Hautes-Alpes, Val Cenis, Val-d’Isère, Méribel, Les Arcs, en Savoie et Saint-Gervais-les-Bains, en Haute-Savoie), dont l’ouverture s’échelonnera jusqu’au printemps.

“Nous sommes en phase avec nos objectifs qui prévoient la création d’environ cinq nouveaux magasins par an. Nous continuerons donc sur ce rythme ces prochaines années, à condition que les projets soient viables, car ils sont portés par des commerçants indépendants”, précise Michel Albert, directeur du développement de l’enseigne.

D’ailleurs, Sherpa annonce déjà la naissance d’un point de vente à Valloire à l’automne 2012.

Des investissements pour rebondir en 2012
En marge de la multiplication des enseignes, la chaîne d’alimentation, spécialiste du commerce de proximité en montagne mise également sur la croissance interne. “Terre de l’Alpe”, marque de l’enseigne, adopte donc un packaging plus moderne gris et blanc. Un investissement de quelque 150 000 euros qui porte ses fruits. “Le début d’hiver est prometteur puisque nos magasins enregistrent une progression globale de leurs ventes d’environ 10 %”, se félicite Michel Albert. Contrairement à l’année dernière, où le groupe a enregistré un repli de son chiffre d’affaires de 2,5 % à 72 millions d’euros, 2012 devrait donc être orientée à la hausse. Les magasins sont également engagés dans une cure de jouvence. “Nous restons fidèles au bois et à la pierre qui sont toujours très présents dans nos enseignes, mais nous intégrons des éléments de modernité, notamment des écrans plats qui nous permettent de diffuser de l’information sur nos produits et services et peuvent aussi être des supports pour des campagnes de promotion”, explique le directeur du développement du groupe coopératif. Enfin, la modernité est aussi de mise pour la vente en ligne. Sherpa propose donc depuis quelques semaines une application web mobile.

Françoise SIGOT

SHERPA EN BREF?
Activité?: vente de produits alimentaires en montagne
C réation?: 1988
C hiffre d’affaires?: 72 M€ en 2011
E ffectifs?: 900 salariés
R ésultat net?: NC
R épartition du capital?: groupe coopératif détenu
par 97 coopérateurs

le 17/03/2012

http://www.sherpa.net/fr/index.htm

Migros en 2011: croissance du chiffre d’affaires de détail de 2,1% en termes réels

Zürich (ots) – Malgré un environnement économique difficile et une baisse moyenne de ses prix de 2,8%, Migros a réalisé un chiffre d’affaires de détail de CHF 21,045 mia. Cela représente une diminution de 0,7% ou de CHF 155 mio en chiffres absolus par rapport à l’exercice précédent. Les dix coopératives régionales ont fait profiter à nouveau leurs clients de réductions de prix équivalant à quelque CHF 600 mio, ce qui correspond à une diminution moyenne de leurs prix de 3,9%. Les ventes des coopératives ont atteint CHF 14,7 mia (-3,3%). Quant au taux de fréquentation des magasins et au volume des marchandises écoulées, ils ont augmenté par rapport à l’exercice précédent. Par ailleurs, la demande de produits Bio s’est révélée être une fois encore supérieure à la moyenne (+7%). Pour ce qui est du chiffre d’affaires de Denner, il a pu être maintenu au niveau de celui de 2010, malgré une baisse moyenne des prix de 1,7%, tandis que les ventes des Grands Magasins Globus ont fléchi (-3,7%). A l’inverse, le commerce des combustibles et carburants a enregistré une croissance de 3,7% pour atteindre CHF 1,77 mia.

Chiffre d’affaires du groupe

Le chiffre d’affaires global du groupe Migros a diminué en 2011 de CHF 225 mio (-0,9%) pour s’établir à CHF 24,815 mia (2010: CHF 25,040 mia).

Chiffre d’affaires de détail

Le montant global des ventes de détail (sans TVA) a atteint l’an dernier CHF 21,045 mia, soit CHF 155 mio de moins qu’en 2010 (-0,7%). Si l’on tient compte d’une baisse moyenne des prix de 2,8% au cours de l’exercice, ces données chiffrées révèlent de fait une croissance de 2,1% en termes réels. Les recettes se décomposent comme suit: coopératives régionales en Suisse et à l’étranger, CHF 14’661 mio (-3,3%), Globus, CHF 788 mio (- 3,7%), Interio, CHF 243 mio (-5,4%), le groupe Office World, CHF156 mio (+20,0%), Migrol, CHF 1’767 mio (+3,7%), Denner, CHF 2’784 mio (+0,0%), Depot, CHF 261 mio (+21,4%), Ex Libris, CHF 168 mio (-12,0%) et LeShop.ch, CHF 149 mio (-1,3%).

En Suisse, les ventes de détail ont totalisé CHF 20,571 mia (2010: CHF 20,999 mia), soit une réduction de CHF 428 mio (-2,0%). A l’étranger, le chiffre d’affaires de détail a atteint en 2011 CHF 474 mio. Sur ce total, CHF 205 mio ont été réalisés par Migros Deutschland et Migros France, soit CHF 4 mio de plus qu’en 2010 (+2,0%). Quant au reste du chiffre d’affaires réalisé en dehors de nos frontières, il a été généré par Depot (groupe Gries Deco) et d’autres entreprises.

Commerce de détail par le canal des coopératives: les dix coopératives Migros ont réalisé en 2011 un chiffre d’affaires de CHF 14,456 mia, soit CHF 507 mio ou 3,4% de moins que durant l’exercice précédent. Si l’on tient compte d’une baisse moyenne des prix de 3,9% sur l’ensemble de leur assortiment, les coopératives Migros ont vu leurs chiffres d’affaires augmenter de fait de 0,5% en termes réels, cela malgré un marché difficile et une situation concurrentielle tendue (tourisme d’achat lié à la faiblesse de l’euro). Aussi, en volume, Migros a écoulé plus de marchandises en 2011 qu’au cours de l’exercice précédent.

S’agissant des supermarchés et des hypermarchés, le taux de fréquentation de ces derniers a légèrement augmenté en 2011 (+0,2%). Cet indicateur de la cote de Migros a aussi été influencé favorablement par les baisses de prix consenties par l’entreprise dans l’ensemble de son assortiment: en 2011, les coopératives régionales ont réduit les prix de plus de 6’250 articles, ces baisses équivalant à près de CHF 600 mio.

Dans le domaine de la restauration, Migros est parvenue à maintenir son chiffre d’affaires au niveau de celui de l’exercice précédent. Les secteurs TakeAway/Gourmessa et Party-Service ont connu un développement plus particulièrement réjouissant.

Baisse moyenne des prix proche de 4%: la réduction des prix calculée sur l’ensemble de l’assortiment a atteint 3,9% en 2011. Dans les marchés spécialisés, elle s’est élevée à 4,4%, voire à 6,4% dans le cas de Melectronics. Néanmoins, les baisses les plus importantes ont concerné le secteur des fruits et légumes, avec -9,8%.

Surfaces de vente: le réseau de vente Migros comprenait à la fin de l’exercice 623 emplacements, soit 13 de plus qu’en 2010 (voir tableau annexé). Les surfaces de vente dans le secteur des supermarchés et hypermarchés ainsi que dans ceux des marchés spécialisés et de la restauration ont augmenté au total de 39’193 m2 (+3,0%) pour s’établir à 1’332’397 m2 (2010: 1’293’204 m2).

Parmi les nouvelles ouvertures à mentionner figurent le Panorama-Center Thun, avec un marché de la construction OBI, le Zürisee-Center à Wädenswil et le centre commercial Sierre Rossfeld. En outre, Micasa a inauguré un grand marché spécialisé dans le site idéal et très convoité que constitue le « boulevard du meuble » à Dübendorf. Parallèlement, d’importants travaux de transformation ont été achevés en 2011. Ainsi ont pu être ouverts à nouveau le centre d’achat Winterthur-Rosenberg, avec une surface de vente considérablement agrandie, le MMM Thun-Oberland et, enfin, Marin Centre, après plusieurs années de travaux.

Dans un contexte de baisse générale des prix de 3,9%, le chiffre d’affaires moyen pondéré au m2 s’est établi à CHF 13’702.-/m2 (-5,4%) s’agissant des supermarchés et hypermarchés, et à CHF 4’219.-/m2 (-4,7%) pour les marchés spécialisés.

Evolution positive des produits offrant une plus-value sous l’angle du développement durable: la demande de produits Bio a connu une croissance supérieure à la moyenne en 2011 également. Toujours en hausse, le chiffre d’affaires réalisé a augmenté de 7% pour s’établir à CHF 435 mio. En volume, la progression s’élève même à 10% par rapport à 2010, ce qui correspond à un nouveau gain de parts de marché. S’agissant des articles sous label Migros Bio Cotton, leurs ventes ont crû de plus de 28%. Quant au chiffre d’affaires des produits sous label MSC (identifiant le poisson pêché selon des méthodes respectueuses du maintien des espèces), il a augmenté de 6% en 2011. On notera enfin que l’assortiment de café Migros se compose désormais de plus de 80% de cafés certifiés « UTZ », c’est-à-dire cultivés dans le respect du développement durable des points de vue social et écologique.

Commerce

Globus: les Grands Magasins Globus SA (Globus et Globus Hommes) ont réalisé en 2011 un chiffre d’affaires net total de CHF 788 mio, ce qui représente un recul de 3,7% par rapport à 2010 (comparativement, -2,0% si l’on isole les activités traditionnelles des Shared Services). Les ventes de Globus ont atteint CHF 710 mio (-2,0%) et celles de Globus Hommes CHF 78 mio (-2,7%). Malgré la conjoncture difficile, les deux enseignes ont gagné des parts de marché, Globus ayant confirmé son leadership parmi les grands magasins haut de gamme de Suisse.

Denner: en 2011, la chaîne est parvenue à renouveler son bon résultat de l’exercice précédent ainsi qu’à conserver sa position dans le secteur du discount. Les ventes se sont maintenues au même niveau que celui atteint à l’issue du dernier exercice, soit à CHF 2’784 mio.

Commerce en ligne, LeShop.ch et autres distributeurs: en 2011, LeShop a vendu pour CHF 149 mio (-1,3%) de denrées alimentaires. Par ailleurs, le distributeur en ligne est parvenu à franchir pour la première fois le seuil de rentabilité. Alors que la croissance s’élevait encore à 7% au cours du 1er semestre, les affaires ont connu un fort ralentissement durant le 2e semestre en raison des difficultés ayant affecté le commerce de détail. Les commandes passées via les portables que sont les smartphones et les tablettes se sont multipliées de manière réjouissante, leur proportion atteignant déjà une commande sur neuf.

Globalement, au cours du dernier exercice, Migros a réussi à développer encore son leadership incontesté dans le e-commerce. Ses ventes se sont inscrites en hausse de 0,6% pour atteindre un total de CHF 664 mio. Sont incluses dans ce chiffre les affaires de LeShop.ch ainsi que les activités en ligne du groupe Hotelplan, d’Ex Libris, d’Office World et de Migrol.

Migrol: à l’instar de l’exercice précédent, les prix des matières premières fossiles se sont maintenus à un niveau élevé en 2011. Cette situation a eu, une fois encore, des répercussions positives sur le chiffre d’affaires qui s’est inscrit en hausse de CHF 63 mio pour s’établir à CHF 1’767 mio (+3,7%), cela malgré la fermeture de 21 stations-service.

Migrolino: à fin 2011, Migrolino dénombrait 174 emplacements (+14). Ceux-ci se répartissaient comme suit: 39 « standalone » (+4), 81 migrolinos-Migrol (+8), 54 migrolinos Shell (+2).

Depot: La chaîne commerciale « DEPOT » (Gries Deco Company) est parvenue à renforcer son leadership dans le domaine des accessoires de l’habitat. Avec ses près de 100 nouveaux magasins en Allemagne et en Autriche, l’entreprise a compté en 2011 au nombre des chaînes de distribution d’articles non-food à la croissance la plus marquée au sein de l’espace germanophone. Le chiffre d’affaires en euros a augmenté de plus de 35% pour s’établir à 212 mio d’euros (pour le groupe Migros, après prise en compte du taux de change: CHF 261 mio / +21,4 %), la hausse au mètre carré atteignant le score brillant de 6%. Avec plus de 800 nouvelles places de travail, Depot occupe actuellement quelque 3900 collaborateurs.

m-way: le centre de compétence pour l’électromobilité m-way est devenu une entreprise autonome rattachée à la Fédération des coopératives Migros en juillet 2011 (avec effet rétroactif au mois de janvier 2011). Depuis l’ouverture du premier shop m-way à Zurich en octobre 2010, deux autres points de vente ont vu le jour en 2011, l’un en mai à Saint-Gall et l’autre en décembre à Genève.

Industrie

En 2011 aussi, l’Industrie Migros est parvenue à renforcer sa position sur le marché tant suisse qu’étranger. Elle a réalisé un chiffre d’affaires de CHF 5,338 mia, soit 0,4% de plus qu’au cours de l’exercice précédent (2010: CHF 5,316 mia). Un communiqué de presse séparé suivra le 8 février 2012.

Groupe Hotelplan

Le chiffre d’affaires du groupe Hotelplan a diminué en 2011 de CHF 98 mio ou -6,6% pour s’établir à CHF 1’391 mio (2010: CHF 1’489 mio). Au-delà d’une certaine baisse prévisible des ventes en Suisse, la branche du voyage a souffert à nouveau en 2011 de l’évolution défavorable du cours des changes ainsi que des répercussions du « printemps arabe ». Le groupe Hotelplan publiera des chiffres détaillés lors d’une conférence de presse fixée au 6 mars 2012.

Banque Migros

Grâce à des recettes stables et à une politique stricte en matière de dépenses, la Banque Migros a atteint à nouveau un résultat brillant en 2011. Tant le volume des affaires hypothécaires que celui des dépôts de clients ont enregistré une nette hausse. Le nombre des agences a augmenté de cinq unités pour s’établir à 64. La Banque Migros présentera ses résultats annuels détaillés lors de sa conférence des médias sur le bilan du mardi 17 janvier à Zurich.

La conférence des médias sur le bilan de la Fédération des coopératives Migros (FCM) se tiendra le mercredi 28 mars 2012 à Zurich.

Zurich, le 16 janvier 2012

– Indication: Des graphiques peuvent être téléchargés sous: http://www.presseportal.ch/fr/story.htx?firmaid=100000968 –

Contact:

Monica Glisenti, cheffe des Corporate Communications FCM, tél. 044 
277 20 64
Monika Weibel, porte-parole FCM, tél. 044 277 20 63, 
monika.weibel@mgb.ch
Martina Bosshard, porte-parole FCM, tél. 044 277 20 67, 
martina.bosshard@mgb.ch


Le Groupe Delhaize prévoit 450 nouveaux magasins dans ses activités à forte croissance pour les trois prochaines années


01/12/2011

BRUXELLES, Belgique, 1er décembre 2011 – Le Groupe Delhaize (Euronext Bruxelles: DELB – NYSE: DEG), le distributeur alimentaire belge international, a annoncé aujourd’hui, lors de sa réunion avec les analystes aux Etats-Unis, ses objectifs afin de poursuivre l’accélération des ouvertures de magasins dans ses nouvelles activités et d’atteindre une croissance annuelle des revenus du Groupe de 5 à 7% d’ici trois ans. Des économies de coûts supplémentaires seront générées et utilisées pour investir dans différentes initiatives commerciales qui soutiendront l’accélération de la croissance.

Lors de la réunion avec les analystes, Pierre-Olivier Beckers, Administrateur Délégué et Président du Comité Exécutif du Groupe Delhaize, a déclaré: “Après deux ans d’exécution du New Game Plan, visant à accélérer la croissance des revenus et du bénéfice d’exploitation, bon nombre de progrès sont réalisés, dans un environnement difficile. Nous renforçons nos enseignes, intensifions les investissements en prix dans l’ensemble de nos sociétés opérationnelles, continuons à développer nos formats et générons les moyens pour financer ces initiatives via des changements structurels dans la manière dont nous fonctionnons. Nous avons également finalisé une acquisition stratégique des activités de Delta Maxi dans le Sud-Est de l’Europe, et nous nous attendons à ce que cette étape change significativement le profil de croissance de notre Groupe. Nous sommes confiants dans la capacité de notre Groupe à saisir toutes les opportunités qui se présenteront dans l’environnement difficile qui nous entoure. Tout en restant focalisés sur l’exécution disciplinée des nombreux projets en cours, nous sommes prêts à accélérer nos objectifs d’ouvertures de magasins”. 

Accélération des ouvertures de magasins dans nos nouvelles activités

 

Les nouvelles activités du Groupe Delhaize, la combinaison de ses nouveaux marchés (Sud-Est de l’Europe et Asie) et de nouveaux formats (Bottom Dollar Food aux Etats-Unis et Red Market en Europe), ont contribué significativement à la croissance des revenus et du bénéfice d’exploitation du Groupe durant les deux premières années du New Game Plan. Grâce à l’acquisition récente de Delta Maxi, le Groupe a renforcé sa présence dans des pays qui offrent un important potentiel de croissance.  

En outre, les résultats encourageants de Bottom Dollar Food dans le marché de Philadelphie soutiennent les projets d’expansion dans d’autres marchés qui présentent le même profil de croissance. Cela comprendra des centaines de nouveaux magasins Bottom Dollar Food au cours des cinq prochaines années.

 

Le Groupe prévoit d’ouvrir approximativement 450 magasins dans ses nouvelles activités à forte croissance durant la période de trois ans 2012-2014, ce qui représente un accroissement important par rapport aux dernières années. Suite à l’accroissement important d’ouvertures de magasins et aux résultats encourageants pour le restant de notre réseau, le Groupe Delhaize prévoit de générer une croissance des revenus de 5 à 7% annuellement d’ici trois ans.  

Génération d’économies de coûts brutes supplémentaires pour financer les initiatives commerciales

 

A la fin du deuxième trimestre 2011, à mi-chemin dans la période de trois ans de génération de EUR 500 millions d’économies de coûts brutes annuelles, le Groupe Delhaize avait déjà réalisé approximativement 60% de son objectif. Aujourd’hui, le Groupe Delhaize prévoit de dépasser cet objectif, principalement grâce à l’augmentation des économies au niveau du coût des ventes, ce qui lui permettra d’investir davantage dans des initiatives commerciales si l’environnement économique et concurrentiel devait l’exiger.

 www.groupedelhaize.com

COLRUYT (D) : Ouverture d’un 224e magasin Colruyt à Soignies

 
Ouverture d’un 224e magasin Colruyt à Soignies Le mercredi 7 décembre 2011, un tout nouveau magasin Colruyt ouvre ses portes à Soignies. Ce magasin Colruyt présente une surface commerciale de 1 000 m² et 31 collaborateurs y travaillent. Désormais, les habitants de Soignies disposent eux aussi d’un Colruyt près de chez eux.

David Borras Landete, gérant du Colruyt de Soignies : « De nombreux habitants de Soignies faisaient déjà leurs courses chez Colruyt. Ils devaient alors se rendre dans les magasins de la région. C’est pour répondre à leur demande que nous sommes partis à la recherche d’un endroit approprié à Soignies même pour installer un magasin plus près de chez eux. Nous l’avons trouvé le long du Boulevard Kennedy. »

Un large assortiment et une boucherie en libre service Au Colruyt de Soignies, les clients disposent d’un large assortiment de produits alimentaires et non alimentaires de marques nationales et de marques propres. On y trouve aussi un beau choix de produits surgelés et de boissons. Enfin, un espace réfrigéré est quotidiennement approvisionné en fruits et légumes frais, charcuterie et produits laitiers.

Pour leur viande, les clients peuvent se rendre à la boucherie en libre service. Dimitri Gotto, chef-boucher du Colruyt de Soignies : « Nos bouchers qualifiés découpent la viande fraîche sur place. Ils l’emballent en portions pratiques qu’ils présentent bien en vue dans un comptoir en libre service. Nos clients choisissent donc directement leur colis de viande et l’emportent dans leur chariot. Pour des renseignements ou une commande spéciale, nous les aidons bien sûr toujours avec plaisir. »

En outre, ce nouveau magasin est équipé de 7 caisses pour un service rapide.

Un quai de déchargement couvert et une toiture verte Ce nouveau magasin Colruyt a été étudié pour s’intégrer au maximum dans l’environnement urbain notamment grâce à sa toiture végétale qui apporte une touche de verdure en ville. Les mousses et plantes grasses sur le toit assurent une meilleure isolation du magasin et permettent donc d’économiser de l’énergie.

Et pour limiter les éventuelles nuisances sonores des camions, un quai de déchargement couvert a été installé et des panneaux antibruit entourent le magasin.

Soirée spéciale portes ouvertes À partir du mercredi 7 décembre, le gérant David Borras Landete, le chef-boucher Dimitri Gotto et leurs 29 collaborateurs accueilleront les clients dès 8 h 30 dans le nouveau magasin de Soignies.

« Le mardi 6 décembre, entre 17 h et 20 h, chacun pourra découvrir en primeur les nouveautés du magasin. Pendant cette soirée spéciale, nous servirons des boissons et des zakouskis. Bienvenue à tous ! ».

Pour plus d’infos, contactez David Vlerick (manager régional) ou Jan Derom (responsable presse du Groupe Colruyt) au 02 360 10 40.

Colruyt Soignies
Chemin Saint-Landry 10A
7060 Soignies

http://www.colruyt.be/colruyt/static/1024/index.html?ts=1323461003093&email=