Category Archives: sportswear

Grands bouleversements au BHV

Stéphane Martinelli ©
The Nail Kitchen au BHV/Marais
L’enseigne parisienne culte du bricolage et de l’art de vivre s’offre un lifting ! Nouveau nom, nouveau logo et nouveaux rayons, le BHV/Marais espère séduire une nouvelle clientèle, celle des « urbains créatifs », amateurs de fait-maison et bons vivants.

« Le plus vaste et le meilleur marché du monde ». C’est ainsi que s’autoproclamait le Bazar de l’Hôtel-de-ville au XIXème siècle. L’enseigne culte parisienne opère aujourd’hui un virage notable, en changeant son nom historique de « BHV », et en inaugurant de nouveaux rayons dans son magasin du 4ème arrondissement de Paris. Un lifting pour se remettre dans la course des grands magasins parisiens.

Nouveau nom, nouveaux rayons, nouveau logo, pour viser une nouvelle cible : les « urbains créatifs, ouverts et simples, pointus et attentifs, précurseurs et trendy, […] ultra connectés, anticonformistes, prenant soin d’eux, épicuriens, curieux, adeptes du Do It Yourself, baignés de culture et en quête de sens », indique la communication du BHV/Marais.
Le BHV/Marais ©
Pas question de les confondre avec les « bobos », bien que la comparaison soit tentante. D’autant plus que le BHV a décidé de tourner le dos à la rue de Rivoli, sur laquelle il est situé, pour s’ouvrir davantage au Marais. Le magasin revendique ouvertement son appartenance au quartier « bobo » de Paris, haut lieu de la culture parisienne, en accolant son nom à son sigle, et en offrant à ses clients un plan du Marais dessiné par l’artiste britannique Jenni Sparks.

Réorientation vers la cuisine et le bricolage

Cette métamorphose en douceur est l’occasion pour l’enseigne de renforcer sa présence dans l’univers de la maison. Le BHV/Marais se tourne ainsi vers deux domaines, la cuisine et le bricolage, reflet de la tendance persistante pour le « fait-maison ». 500 m² dédiés aux arts de la table ont été inaugurés en avril 2013. Quant au cultissime espace bricolage, 4.300 m² au sous-sol du magasin, il « a été enrichi de l’offre peinture ».

Pour se rapprocher de l’offre des grands magasins parisiens, le BHV a également inauguré un espace dédié aux chaussures femme, et un autre à la beauté. Et, pour se différencier de ses concurrents, au contraire, il a ouvert un rayon librairie, destiné à devenir « la plus grande librairie du Marais, en y ajoutant les arts créatifs, la papeterie et l’offre multimédia ».

www.bhv.fr

Le nouveau patron de Vivarte livre ses orientations stratégiques

Par Philippe Bertrand | 28/11 |

Pause dans la création de nouveaux magasins et accent mis sur la rénovation du parc existant : lors d’une convention réunissant ses principaux cadres, Marc Lelandais a donné hier à Paris les orientations stratégiques qu’il a établies, cinq mois après son arrivée à la tête de Vivarte. Au-delà de la gestion des 4.700 magasins, l’heure est à la création de valeur au sein du conglomérat regroupant une vingtaine d’enseignes, spécialisées dans l’équipement de la personne allant d’André à Caroll, en passant par Minelli, Kookaï et La Halle aux vêtements. Selon nos informations, celui qui a opéré la montée en gamme et le retour à la profitabilité de Lancel entend insuffler un nouvel esprit « mode » au sein du groupe qui pèse 3,2 milliards d’euros de chiffre d’affaires. Pour lui, l’activité du gigantesque réseau de boutiques ne doit pas évoluer seulement au gré de l’indice de consommation des Français, mais être tirée par un nouveau pouvoir d’attraction de chacune des marques, dopée par un effort renouvelé de créativité. Au passage, certaines marques, comme Mosquitos, voire Pataugas, constituent plus, à ses yeux, des « labels » de familles de produits que de véritables marques-enseignes. Le développement d’un vrai département marketing doit permettre de développer une « empathie » avec le consommateur. Pour appuyer son propos, Marc Lelandais avait invité à sa convention Jaume Tapies, le président de la chaîne hôtelière Relais & Châteaux. Autre chantier : la modernisation de la chaîne d’approvisionnement.

A l’évidence, la page Georges Plassat, l’emblématique patron de Vivarte parti chezCarrefour, semble tournée. Il faut dire que, depuis quelques mois, le secteur de l’équipement de la personne souffre des tensions sur le pouvoir d’achat des Français.

Philippe Bertrand, Les Echos

Gap Inc se dote d’un nouveau Vice Président

Gap

Le groupe américain annonce le retour de Steve Masters en tant que vice-président en charge de l’immobilier et du développement des magasins.

Steve Masters, qui doit prendre ses nouvelles fonctions de vice-président en charge de l’immobilier et du développement des magasins de Gap Inc dès le mois de juilletprochain, n’est pas inconnu au sein du groupe. En effet, membre de l’équipe Gap Inc Europe de 1999 à 2002,  celui-ci a pendant cette période « permis la croissance duchiffre d’affaire de Gap Inc Europe à travers la bonne gestion stratégique del’ensemble des magasins Gap en Europe, et la direction des équipes informatiqueset financières ».

Son retour implique aujourd’hui l’apport de son expérience dans le domaine dudéveloppement des boutiques et des opérations spéciales en magasins, acquisegrâce à ses diverses positions dans des entreprises telles que WalMart, First Quench Retail (Thresher Group), Polo Ralph Lauren Retail Europe ou encore Disney.

« Le poste de Steve Masters est au centre des projets immobiliers paneuropéens de Gap Inc. Il sera responsable des stratégies immobilières européennes, superviserala conception des magasins et les efforts de développement pour l’ensemble desmagasins appartenant à la société ».

Gap Inc, qui rassemble Banana Republic, Old Navy, Piperlime et Athleta, a atteint14,5 milliards de dollars sur son exercice fiscal 2011. Les produits Gap Inc sontdisponibles à l’achat dans plus de 90 pays dans le monde entier grâce à environ 3000 magasins corporatifs, 200 magasins franchisés et des sites e-commerce.

Stéphanie Santerre

http://www.gap.eu

Lacoste ouvre à Londres son plus grand magasin

Jeudi dernier, Lacoste a annoncé qu’elle inaugurait sa nouvelle boutique à son nom. C’est dans la même rue que son magasin déjà existant à Londres, Brompton Road, qu’a ouvert le nouveau magasin. En effet l’ancien était au numéro 52 de la rue, tandis que le nouveau est au 44 de la même rue.

Cependant les deux magasins ne se ressemblent en rien. Celui-ci est tout simplement le plus grand du monde ! C’est une surface de 700m² qui vous accueille, à deux mois des jeux olympiques. Un hasard ?

Celui-ci se place donc bien devant les autres boutiques, puisque même celle de New York a été agrandie à 450m², et la troisième plus grande boutique est celle de Paris, qui fait tout juste la moitié, soit 350 m².

Le design a été entièrement confié à DesignLSM, le cabinet d’architectes qui collabore depuis maintenant huit ans avec Lacoste, et qui a d’ailleurs déjà dessiné plusieurs magasins et corners pour la marque.

Le résultat est donc assez grandiose, 700m² de blanc laqué, de gris et de verre, le tout dans un style chic et élégant.

http://shop-fr.lacoste.com/

Source : abc-luxe

Pour ce lancement, Chipie organise un grand concours en 2012 sur le web et réédite les pièces vintage iconiques préférées des internautes !

Blouson Bombers

Le groupe Zannier lance, pour l’été 2013, une nouvelle ligne denim : Chipie Jeans. Après quelques années de développement, la marque mythique de Carcassonnese décline enfin en version denim.

CHIPIE JEANS, une évolution légitime

Depuis sa création en 1967 par Jean-Michel Signoles, Chipie s’est toujours affirmée dans l’univers du jean. Le denim avait fait les belles heures de la marque dans les années 70 et 80, où il tenait une place prépondérante dans les collections. Après le rachat de la marque en 1999, le groupe Zannier avait porté une attention particulière au développement des collections Chipe Kids, Chipie Junior et Chipie Woman. En 2012, la volonté de compléter l’offre offre milieu/haut de gamme avec une véritable ligne jean est une évolution logique.

Avec l’arrivée d’un nouveau directeur de marque en 2010, le projet Chipie Jeans se concrétise. Avec son expertise du denim, la nouvelle direction insuffle un nouveau dynamisme et un nouveau regard sur le produit.

Le lancement ce Chipie Jeans traduit la volonté de la marque de réinvestir son territoire d’origine.

Conçue pour une jeune femme urbain, moderne et active, avec un cœur de cible 18/25 ans, la collection Chipie Jeans comportera une centaine de pièces : pantalons, jupes, chemises,vestesblousonssalopettes, shorts… Une nouvelle silhouette mixant denim et pièces féminines fortes.

Autour du produit, c’est également la créativité et l’élaboration des étiquettes qui distinguèrent Chipie et firent d’elle une marque incontournable. En 2013, l’étiquette Chipie Jeans se montrera à nouveau originale et redeviendra signe de reconnaissance.

Prenant son inspiration directement de l’ADN et des valeurs authentiques de la marque, Chipie Jeans sera d’abord distribuée en France à travers un réseau de multimarques indépendants, néo jeanners et jeanners spécialisés.

À partir du 10 avril et jusqu’au 31 juillet, sur www.chipiejeans.com, choisissez votre pièce iconique préférée. La pièce qui remportera le plus grand nombre de vote sera rééditée dans la future collection été 2013 Chipie Jeans.

APPEL À VOTRE VINTAGE FASHION STYLE
CHIPIE JEANS RÉÉDITE VOTRE PIÈCE ICONIQUE PRÉFÉRÉE !

A l’occasion du lancement de Chipie Jeans pour l’été 2013, Chipie propose aux internautes de voter pour son vêtement collector préféré.

Qui du jean à pinces, de la salopette denim, du bombers, du jean jocker, de la robe berlingot, du blouson denim patché étiquettes, du foulard collector sera élue pièce icônique Chipie ?

Transgénérationnelle, la marque Chipie a traversé notre enfance et notre adolescence … les étiquettes collector, le pull porté par Vanessa Paradis ou le mythique petit chien ! On a toutes un Fashion souvenir Chipie !

Toutes à nos claviers … de nombreux lots à gagner pour toute participation !

http://www.chipie.fr/fr/index.php

PPR : Chiffre d’affaires du 1er trimestre 2012 Publié le 25 Avril 2012

                                                                    COMMUNIQUÉ DE PRESSE
Paris, le 25 avril 2012

Chiffre d’affaires du 1er trimestre 2012

  • Chiffre d’affaires en forte croissance de 15% en réel
  • Excellentes performances du pôle Luxe : +29% en réel

Au 1er trimestre 2012, PPR a réalisé un chiffre d’affaires des activités poursuivies de 3,3 milliards d’euros, en croissance de 7,9% à périmètre et taux de change comparables et de 15,4% en réel par rapport au 1er trimestre 2011. Ce bon début d’année est notamment soutenu par la forte croissance des activités du Groupe dans les pays émergents qui représentent désormais près de 37% du chiffre d’affaires des pôles Luxe et Sport & Lifestyle.

Le pôle Luxe, en progression de +29,1% en réel, a enregistré des performances à deux chiffres dans toutes les zones géographiques. Le pôle Sport & Lifestyle poursuit quant à lui sa croissance avec un chiffre d’affaires en hausse de 14,6% en réel. Au total, les ventes des activités Luxe et Sport & Lifestyle sont en hausse de 23,2% en réel et de 11,6% en comparable.

François-Henri Pinault, Président-Directeur général de PPR, a déclaré : « PPR enregistre globalement des performances très satisfaisantes au 1er trimestre 2012. Nos marques de luxe continuent d’afficher de très fortes croissances dans l’ensemble des zones géographiques. Nos marques de Sport & Lifestyle poursuivent leur développement. Je tiens à saluer plus particulièrement les gains de parts de marché significatifs de la Fnac. Ces performances témoignent du dynamisme du Groupe, de la pertinence de sa stratégie multimarques, du remarquable équilibre géographique de ses activités et de la solidité de son modèle économique. Elles nous permettent d’être confiants dans la capacité de PPR à réaliser en 2012 une année de croissance soutenue de son chiffre d’affaires et une amélioration de ses performances opérationnelles et financières ».

  T1 2012 Variation Variation
(en millions d’?) Réelle Comparable(1)
Pôle Luxe 1 458 + 29,1 % + 17,8 %
Pôle Sport & Lifestyle 887 + 14,6 % + 2,8 %
2 345 + 23,2 % + 11,6 %
Fnac 916 – 0,7 % – 0,8 %
Eliminations et autres (3) ns ns
PPR – Activités poursuivies 3 258 + 15,4 % + 7,9 %
(1) A périmètre et taux de change comparables.
  • Pôle Luxe

Au premier trimestre 2012, le pôle Luxe affiche d’excellentes performances avec un chiffre d’affaires en hausse de 29% en réel et de 18% en comparable.
Dans l’ensemble des zones géographiques, le pôle Luxe enregistre des hausses à deux chiffres, avec des ventes en croissance de 20% dans les pays émergents, qui représentent désormais près de 40% des ventes.
L’activité Mode et Maroquinerie progresse de 18% ce trimestre.
A fin mars, le réseau des marques du pôle Luxe de PPR compte 863 magasins.

GUCCI

Gucci enregistre un bon début d’année avec des ventes en hausse de 12% en comparable et de 16% en réel. La contribution au chiffre d’affaires des magasins en propre a encore augmenté ce trimestre (+13%), atteignant 75% des ventes totales. Les ventes en ligne, de plus en plus significatives dans le chiffre d’affaires, sont en hausse de 30%.
Toutes les zonesgéographiques ont affiché des chiffres en croissance : +10% en Europe de l’Ouest et +9% en Amérique du Nord, montrant l’attrait incontesté de la marque sur ses marchés matures. Le Japon a confirmé son retour à la croissance avec des ventes en hausse de 16%. Dans les marchés émergents, la dynamique de croissance se poursuit, particulièrement en Grande Chine avec une hausse des ventes de 15%.
Toutes les catégories de produits ont connu une hausse significative, l’activité Timepieces progressant de plus de 20% sur le trimestre. Les ventes de prêt-à-porter masculin et de la collection Enfants ont également enregistré une forte croissance.
En mars 2012, Gucci a dévoilé sa nouvelle campagne publicitaire « Forever Now » qui a pour ambassadrice Charlotte Casiraghi. Cette campagne a été très bien accueillie et relayée dans les média tout comme les collections Automne-Hiver 2012/2013 présentées récemment.
A fin mars, le réseau de Gucci compte 390 magasins, dont 149 dans les marchés émergents.

BOTTEGA VENETA

Au premier trimestre 2012, le chiffre d’affaires de Bottega Veneta affiche à nouveau une très forte croissance, à +33% en comparable et +39% en réel.
Bottega Veneta réalise une performance exceptionnelle dans toutes les zones géographiques : +28% en Europe de l’Ouest, +36% en Amérique du Nord, +45% en Asie-Pacifique et +16% au Japon. Tous les canaux de distribution ont contribué à cette croissance soutenue par le grand succès des articles iconiques de la marque en Maroquinerie et des collections Croisière et Printemps/Eté. Les ventes en ligne ont plus que doublé comparé au premier trimestre 2011.
Le succès de la ligne de parfums Bottega Veneta, lancée sur un nombre limité de marchés en milieu d’année dernière, s’est confirmé ce trimestre, dans les magasins en propre comme chez les distributeurs tiers.
Bottega Veneta possède 171 magasins à fin mars 2012.

YVES SAINT LAURENT

Au premier trimestre 2012, Yves Saint Laurent réalise une performance exceptionnelle avec une croissance des ventes de 40% en comparable et de 43% en réel, soutenue par le succès des collections Automne/Hiver et le bon accueil des collections Croisière et Printemps/Eté Femme.

Toutes les zones géographiques et tous les canaux de distribution ont enregistré une très forte croissance en comparable : +34% en Europe de l’Ouest, + 48% en Amérique du Nord, +53% au Japon et +63% en Asie-Pacifique. Par ailleurs, les royalties ont augmenté de près de 15% en comparable, tirées par les parfums et la beauté.
Toutes les catégories de produits réalisent de bonnes performances : la Maroquinerie affiche une hausse exceptionnelle, tirée par le nouveau Cabas Chyc et les lignes permanentes – et notamment les sacs Muse et Muse Two. Les Chaussures enregistrent également de très bons résultats avec le succès continu des lignes Tribute, TribToo et Palais.
Yves Saint Laurent gère un réseau de 86 magasins à fin mars.

AUTRES MARQUES DU PÔLE LUXE

Au premier trimestre, les autres marques du pôle Luxe de PPR affichent une croissance du chiffre d’affaires en comparable de +20% (+71% en réel), cette forte hausse étant transverse à  toutes les marques et toutes les zones géographiques : +12% en Europe de l’Ouest, +33% en Amérique du Nord, +30% en Asie-Pacifique (dont +28% en Grande Chine) et +10% au Japon.
L’activité Mode & Maroquinerie a été particulièrement dynamique avec des ventes en hausse de plus de 30% sur le trimestre, tirée par les performances exceptionnelles d’ALEXANDER MCQUEEN et STELLA MCCARTNEY et un nouveau trimestre solide de BALENCIAGA. BRIONI consolidé dans les comptes de PPR depuis janvier, affiche également une croissance à deux chiffres sur le trimestre. Le chiffre d’affaires de BOUCHERON poursuit sa progression, tirée par les ventes dans ses magasins en propre.

  • Pôle Sport & Lifestyle

Au premier trimestre 2012, le pôle Sport & Lifestyle enregistre un chiffre d’affaires en hausse de 15% en réel et de 3% en comparable.
Le pôle enregistre de bonnes performances dans les marchés émergents et sur les catégories Accessoires et Textile qui compensent en partie la faiblesse des ventes enregistrées par Puma sur ses marchés matures.
L’intégration de Volcom au sein de PPR se poursuit de manière très satisfaisante. Au premier trimestre 2012, Volcom affiche une bonne performance avec un niveau de ventes stable par rapport au premier trimestre 2011, sur une base de comparaison élevée.

PUMA

Au premier trimestre 2012, les ventes de Puma sont en progression de 6% en réel et de 3% en comparable.
Puma affiche des ventes décevantes sur ses marchés matures : -4% en Europe de l’Ouest et +4% seulement en Amérique du Nord. L’activité sur ces deux zones géographiques souffre d’un ralentissement des ventes de la catégorie Chaussures. Cette tendance a été compensée par une demande très forte en Textile et sur d’autres catégories clés, notamment le matériel, les vêtements et les chaussures de golf. Puma a par ailleurs réalisé de solides performances dans les marchés émergents.
Pour permettre à la marque de poursuivre son expansion, la direction de Puma travaille aujourd’hui activement à l’ajustement de son organisation et de son offre produits Lifestyle et Performance. A titre d’exemple,  le très bon accueil réservé en magasins à la ligne de chaussures « Archive Bolt Lite » est prometteur et Puma capitalise sur ce succès en élargissant sa gamme ultra légère. Pour célébrer « l’année de la vitesse », la marque s’apprête par ailleurs à lancer une nouvelle collection de chaussures Performance ultra légères inspirées d’Usain Bolt et transverses à tous les sports.

  • Fnac

La Fnac affiche un chiffre d’affaires en repli de 0,8% en comparable (-0,7% en réel) par rapport à la même période de 2011, dans un environnement de marché très difficile.
En France, la Fnac enregistre une baisse limitée de son activité à -2,1% avec une forte progression des ventes en ligne (+15%) et des gains sensibles de parts de marché tant dans les produits techniques qu’éditoriaux. A l’international, malgré des environnements économiques difficiles, en particulier en Europe du Sud, les activités de la Fnac sont en progression, soutenues par des ouvertures de magasins et une performance solide dans les produits techniques. Le Brésil affiche de très bonnes ventes, en progression de 9,1% en comparable.
Au total, les ventes en ligne, en hausse de 18%, représentent 12% des ventes de la Fnac.
La Fnac continue de travailler sur ses différents formats de magasins ainsi qu’au développement de nouvelles catégories de produits et de ses activités en ligne pour accélérer son retour à une croissance durable à moyen terme.

FAITS MARQUANTS INTERVENUS DEPUIS LE 1ER JANVIER 2012

  • Le 11 janvier 2012, PPR a annoncé avoir finalisé l’acquisition de 100% du capital de Brioni, l’une des maisons de prêt-à-porter masculin les plus réputées au monde, selon les termes annoncés le 8 novembre 2011, après avoir obtenu l’aval des autorités de la concurrence.
  • Le 13 janvier 2012,  la Fnac a annoncé un plan d’économies de 80 M? en année pleine afin de faire face à la dégradation de la conjoncture économique et confirmé la poursuite de la mise en oeuvre de son plan stratégique « Fnac 2015 ».
  • Le 7 mars 2012, Yves Saint Laurent et PPR ont annoncé la nomination de Hedi Slimane comme Directeur de la Création et de l’Image de la maison Yves Saint Laurent. Hedi Slimane assumera la responsabilité artistique d’ensemble de la marque et de toutes les collections.
  • Le 21 mars 2012,  PPR a annoncé la décision de son Conseil d’Administration de soumettre à l’approbation de l’Assemblée générale des Actionnaires du 27 avril 2012, la nomination de Jochen Zeitz en tant qu’Administrateur pour un mandat de quatre ans. Jochen Zeitz conservera son poste en tant que Directeur Général du pôle Sport & Lifestyle et Chief Sustainability Officer de PPR et continuera à siéger au Comité Exécutif jusqu’au mois d’octobre. A compter de cette date, le pôle Sport & Lifestyle sera directement rattaché à Jean-François Palus, Directeur Général Délégué de PPR.
  • Le 23 mars 2012, l’agence d’évaluation financière Standard & Poor’s a annoncé, compte tenu des « solides performances opérationnelles » du groupe en 2011, avoir relevé la note à long terme de PPR de « BBB- » à « BBB », assortie d’une perspective stable.
  • Le 13 avril 2012, PPR a réalisé une émission obligataire à taux fixe de 500 millions d’euros à 7 ans assortie d’un coupon de 3,125 %.

A PROPOS DE PPR
Le Groupe PPR développe le potentiel de croissance d’un ensemble cohérent de très grandes marques de  Luxe et de Sport & Lifestyle spécialisées dans l’habillement et les accessoires. Présent dans plus de 120 pays, PPR a réalisé en 2011 un chiffre d’affaires de 12,2 milliards d’euros et rassemblait près de 47 000 collaborateurs au 31 décembre. L’action PPR est cotée à Euronext Paris (FR 0000121485, PRTP.PA, PPFP).
Retrouvez Gucci, Bottega Veneta, Yves Saint Laurent, Alexander McQueen, Balenciaga, Brioni, Stella McCartney, Sergio Rossi, Boucheron, Girard-Perregaux, JeanRichard, Puma, Volcom, Cobra, Electric, Tretorn et Fnac sur ppr.com.

Contacts
Presse : Paul Michon  01 45 64 63 48 pmichon@ppr.com
Hélène Saint-Raymond  01 45 64 61 20 hsaint-raymond@ppr.com

sssasssssssaintraymond@ppr.com

Analystes/Investisseurs : Alexandre de Brettes
Edouard Crowley
 01 45 64 61 49
01 45 64 63 28
adebrettes@ppr.com
ecrowley@ppr.com
Site internet : www.ppr.com

Levi’s ouvre une boutique de 650 m² sur les Champs-Élysées

La marque de jeans Levi’s s’apprête à ouvrir en mai un nouveau flagship sur les Champs

L’entrée du nouveau flagship de Levi’s
L’entrée du nouveau flagship de Levi’s

La marque de jeans Levi’s se dote d’un nouveau flagship sur les Champs-Élysées. L’entrée du nouveau magasin est voisine de celle des Arcades. La marque tient à donner l’impression d’un grand espace ouvert pour inviter les visiteurs au sous-sol, là où se trouvent les collections et les nouveautés.

Les marques de prêt-à-porter se bousculent aux portillons pour ouvrir leur boutique en plein centre de Paris à ne citer que Tom Ford qui donne rendez-vous à la rue François 1er ou encore Chanel qui vous accueille désormais sur la célèbre Avenue Montaigne.

Sans aller jusqu’à comparer les difficultés rencontrées par Levi’s à ladispute entre Mark & Spencer et Forever 21 pour le 144 de la rue Rivoli, on relève tout même un vrai parcours du combattant pour la marque de jeans qui s’apprête à grossir les rangs des boutiques sur l’avenue des Champs-Élysées avec une inauguration des lieux prévue pour le 10 mai prochain.

Ce nouveau flagship de la marque affiche des dimensions record avec une surface de 650 m² pour accueillir les vagues de touristes visitant régulièrement l’avenue des Champs-Élysées.

Levi’s a prévu les choses en grand dans cet espace boutique qui invite les clients à se rendre au sous-sol pour y découvrir le cœur de la nouvelle maison renfermant tous les principaux articles issus des labels de la marque, à savoir Levi’s Water less, Levi’s Curve ID ainsi que d’autres articles tels que les vestes, robes et tee-shirts graphiques. La nouvelle collection de chaussures Levi’s n’est pas en reste puisque la collection Levi’s Made & Crafted bénéficie d’un espace dédié.

Le sous-sol de la boutique Levi's des Champs-ÉlyséesAvant d’accéder au sous-sol, les clients se retrouvent face à des escaliers si impressionnants que l’on ne peut que féliciter l’architecte des lieux pour cette mise en avant de l’histoire des États-Unis : du Golden Gate Bridge de San Francisco aux photographies exposées le long de l’escalator géant, la conception des lieux respecte l’esprit de la marque qui s’attache à garder son côté vintage.

On retrouve au premier étage du magasin le savoir-faire de la marque à travers l’atelier Taylor Shop agencé près de l’espace dédié à la collection Levi’s Vintage Clothing. À noter que seules les boutiques de Meatpacking à New-York, d’Union Square à San Francisco et de Regent Street à Londres possèdent un atelier Taylor Shop semblable à celui des Champs-Élysées.

Apprêtez-vous à entrer dans l’univers du jeans avec Levi’s dès le 11 mai avec la possibilité d’admirer les lieux tous les jours de la semaine de 10h à 22h. Accro du shopping, vous êtes prévenue !

Prêt-à-porter : Superdry accélère son développement en Europe

01.03.2012, source : Les Echos.fr

Créée il y a à peine dix ans, la marque d’habillement anglaise veut accélérer en Europe. Elle projette l’ouverture de 8 nouveaux magasins dans l’Hexagone en 2012.

Superdry, ou la jeune marque anglaise qui monte auprès des adolescents. Ses sweats, ses chemises, ses jeans, inspirés de l’esprit « vintage » américain, avec un graphisme japonais, séduisent de plus en plus les lycéens branchés. Comme Abercrombie l’an dernier, cette griffe de mode dans un style urbain a décidé d’accélérer en France, et plus largement en Europe, où ses ventes ont bondi de 150 % en 2010.

Présente depuis trois ans dans l’Hexagone, avec un premier point de vente à Saint-Tropez, Superdry en compte 19 aujourd’hui, dont un seul à Paris. Les inaugurations vont se multiplier en 2012. « Nous avons 8 projets d’ouverture cette année, notamment à Bordeaux en mars et à Nancy en avril. Et une vingtaine dans les trois ans », précise Mercedes De Buyst, en charge du marketing Europe.

Cette accélération va concerner toute l’Europe. Pour mener cette offensive, la marque a racheté en février 2011 son distributeur sur la Belgique, la Hollande, le Luxembourg et la France, qui va la déployer via des franchisés dans des villes clefs. Au programme, 25 nouveaux magasins cette année, en plus de la soixantaine existant, hors d’Angleterre. Luc Clément, nommé responsable de cette filiale européenne basée à Bruxelles, vise 150 millions d’euros de vente dans la zone, dont 30 millions en France.


UN SUCCÈS IMPRESSIONNANT

En à peine dix ans d’existence, Superdry est déjà présente dans 40 pays, de l’Asie aux Etats-Unis et au Moyen-Orient. Lancée en 2003 en Angleterre, la marque a été crée par un distributeur, SuperGroup, à la tête de la chaîne d’habillement Cult. Devant le succès, ce dernier est entré en Bourse en 2010 pour se développer outre-Manche. Aujourd’hui, Superdry pèse 80 % du chiffre d’affaires du groupe qui a atteint 238 millions de livres en 2011 (280 millions d’euros), en hausse de 71 %. Son bénéfice avant impôt a bondi de 110 %, à 47 millions de livres.


La marque, née de la rencontre du fondateur de l’enseigne avec le designer James Holder, qui s’est inspiré d’un voyage à Tokyo, poursuit aussi son expansion en Angleterre. En un an, le nombre de boutiques est passé de 18 à 60. Un étage de son nouveau navire amiral situé sur « Regent Street », la rue phare de la mode à Londres, vient d’ouvrir ses portes. Les ventes sur Internet offrent un autre canal pour étendre l’activité, avec 85 pays couverts. Elles ont triplé l’an dernier et pèsent déjà 8 % du chiffre d’affaires. L’objectif est d’atteindre 20 % à court terme.

Cet engouement a été dopé par des vedettes comme David Beckham ou Helena Christensen qui ont porté ses vêtements. La marque « british » met en avant leur qualité, dans le choix des matières et le goût du détail. Il faut compter entre 85 à 100 euros pour un sweat. Chaque année,la marque étoffe ses collections en étendant son territoire, ce qui dope son activité. Après l’habillement pour hommes et femmes, elle a développé deschaussures il y a deux ans, puis des lunettes, et même un parfum.

Cet été, des maillots de bain et des serviettes de plage vont enrichir le catalogue, et des vêtements de ski l’hiver prochain. « Le potentiel de Superdry est très important, sur sonmarché historique, à l’international et en ligne », a indiqué son PDG et cofondateur, Julian Dunkerton. A Paris, la marque est toujours en quête d’un emplacement pour y ouvrir un magasin phare.


Dominique CHAPUIS, Les Echos, 27/02/2012

http://www.superdry.com/

Résultats annuels 2011 de Groupe GO Sport

22/02/12 08:00

Chiffre d’affaires de Groupe GO Sport en légère hausse en comparable

Dégradation de l’EBITDA du fait de la contre-performance des articles saisonniers,

liée à des conditions climatiques défavorables

Projet d’augmentation de capital d’environ 30ME, garantie par l’actionnaire majoritaire,

afin d’accélérer le redressement du Groupe

Le conseil d’administration de Groupe GO Sport (Paris:GSP) s’est réuni le 21 février 2012 sous la présidence de Pierre Letzelter afin d’arrêter les comptes au 31 décembre 2011.

Chiffres clés de l’année 2011

Données consolidées(1)

en ME                        2010     2011
Chiffre d’affaires HT    683,1    680,4
Marge commerciale    283,7    278,9
Marge commerciale / Chiffre d’affaires HT    41,5%    41,0%
EBITDA (2)    20,3   8,6
Résultat opérationnel courant (ROC)    -0,4    -12,1
Résultat opérationnel    1,2    -8,1
Résultat avant impôt    -1,4    -13,4
Impôt    -3,6    -4,9
Résultat net de l’ensemble consolidé    -5,9    -20,0
Résultat net de l’ensemble consolidé par action (E)    -1,57    -5,34
(1) Les procédures d’audit ont été effectuées et les rapports d’audit sont en cours d’émission

(2) EBITDA = ROC + dotations aux amortissements et provisions opérationnels courants

Résultats 2011

Le chiffre d’affaires HT consolidé au 31 décembre 2011 de Groupe GO Sport s’élève à 680,4 millions d’euros, en hausse de 0,4% à magasins comparables et taux de changes constants (-0,4% au total).

En France, le chiffre d’affaires de l’enseigne GO Sport enregistre une baisse de 1,7% à magasins comparables en 2011. L’enseigne a notamment été pénalisée par la mauvaise performance des articles saisonniers, du fait de conditions climatiques particulièrement défavorables. La croissance des catégories non saisonnières, qui représentent plus de 80% du chiffre d’affaires, et la bonne tenue des 42 magasins au nouveau merchandising, ont permis de compenser en partie cet impact.

Le chiffre d’affaires de Courir est en forte progression en 2011, à +8,9% à magasins comparables (après 3,6% en 2010), confirmant le succès du repositionnement de l’enseigne. Cette croissance soutenue atteste de la pertinence de l’offre et de l’attractivité du nouveau concept, désormais déployé dans 21 magasins.

En Pologne, le chiffre d’affaires de GO Sport à magasins comparables et taux de change constants recule de 3,1% en 2011, pénalisé par la douceur de la saison hivernale. Les magasins au nouveau merchandising, désormais au nombre de 15 suite à 7 remodelings en 2011, ont affiché une bonne résistance à la conjoncture.

L’EBITDA et le ROC s’inscrivent respectivement à 8,6 ME et -12,1 ME, en recul par rapport à 2010. Cette dégradation s’explique pour moitié par la baisse de la marge commerciale de 4,8 ME, du fait essentiellement de la mauvaise performance des articles saisonniers, à taux de marge plus élevé. Elle résulte également de l’augmentation des frais de personnel, liée aux efforts de relance de la dynamique commerciale chez Courir, et des coûts locatifs.

La dette financière nette ressort à 86,2 ME, en augmentation de 54,7 ME par rapport à fin 2010. Cette hausse s’explique principalement par la forte augmentation du besoin en fonds de roulement liée à la diminution des dettes fournisseurs, sous l’effet notamment de la réduction des délais de paiement imposée par la LME en 2011 et d’un décalage des réceptions de marchandises par rapport à 2010.

Parc de magasins

En 2011, Groupe GO Sport a ouvert 4 magasins GO Sport (1 en Pologne et 3 en franchise) et 1 magasin Courir (en franchise). La rationalisation du parc s’est poursuivie, tant en France, avec la fermeture de 3 magasins GO Sport et 9 magasins Courir, qu’à l’étranger avec la fermeture de 3 magasins GO Sport (1 en Pologne, 1 en Belgique et 1 en franchise), et de 3 Courir (en franchise).

Le parc de magasins compte ainsi 349 points de vente au 31 décembre 2011 (175 GO Sport dont 31 en franchise et 174 Courir dont 14 en franchise).

Perspectives et projet d’augmentation de capital

Dans un environnement de marché difficile, Groupe GO Sport entend s’appuyer sur ses atouts et notamment son positionnement établi de 3ème plus grand distributeur d’articles de sport en France afin de poursuivre les plans d’actions engagés au sein de chaque enseigne.

Ces initiatives, axées sur la différenciation de l’offre et du merchandising, le renforcement de la relation client et une communication accrue en partenariat avec les marques, ont pour objectif prioritaire d’accélérer la relance commerciale des deux enseignes de Groupe Go Sport.

Afin d’accompagner ces initiatives et de renforcer sa structure financière, le Conseil d’Administration de Groupe GO Sport du 21 février a décidé le principe d’une augmentation de capital d’un montant d’environ 30 ME.

Cette opération, réalisée avec maintien du droit préférentiel de souscription des actionnaires et garantie par Rallye, actionnaire majoritaire de Groupe GO Sport, devrait être réalisée au cours du deuxième trimestre 2012, sous réserve de l’obtention duvisa de l’Autorité des Marchés Financiers sur le prospectus relatif à l’opération, et après que l’Assemblée Générale du 20 avril 2012 aura approuvé les résolutions correspondantes.

A propos de Groupe GO Sport

Spécialisé dans la distribution d’articles de sport, Groupe GO Sport est l’un des principaux groupes de distribution d’articles de sport en France et en Pologne, grâce à ses enseignes GO Sport et Courir.

L’action Groupe GO Sport est cotée sur le marché réglementé de NYSE Euronext à Paris, compartiment C (code ISIN : FR0000072456)

Pour plus d’informations, veuillez consulter le site internet de la société :

www.groupegosport.com

Contact analystes: GROUPE GO SPORT

Directeur Financier: Dénes ALMASY DE ZSADANY

Etats- Unis – American Eagle, CVS

Teen apparel retailer American Eagle Outfitters (AEO) reported second quarter earnings today that rose to $19.7 million, or $0.10 per share, compared to $9.7 million, or $0.05 per share, last year.

On a continuing operations basis, however, earnings fell to $0.10 per share from $0.13 per share in last year’s second quarter.

Earnings per share missed analyst expectations, although total sales, which rose 4% to $676 million, exceeded analyst estimates.

Same-store sales were flat in the second quarter.

Rival Abercrombie & Fitch (ANF) is trading up 0.25% today, while Aeropostale (ARO) trades up 0.2%.

Also today, CVS Caremark (CVS) said its board has approved a share repurchase program of up to $4 billion.

The new buybacks will be in addition to the $2 billion share repurchase program announced in June 2010, which is expected to be completed this year.

CVS said it intends to repurchase $1 billion under the new authorization by the end of the year.