Category Archives: Maroc

Carrefour ouvre un nouveau magasin au Maroc

Carrefour annonce que son partenaire franchisé, le groupe Label’Vie, a ouvert le 5 septembre 2013, un magasin Atacadao au Maroc, situé dans la ville de Casablanca.

L’Atacadao « Bouskoura » est d’une surface de vente de 7.700 mètres carrés. Le magasin est destiné principalement aux épiciers, mais est également ouvert au public.

Le groupe Label’Vie détient à ce jour, 9 Atacadao au Maroc : Casablanca Ain Sebaa, Fès, Oujda, Tanger, Rabat, Marrakech, Agadir, Fquih Ben Salah et Casablanca Bouskoura.

D.M. – ©2013 www.boursier.com

Le deuxième distributeur mondial et numéro un européen, Carrefour et le groupe marocain Label’Vie ont signé un accord de franchise exclusif sur le territoire marocain, indique vendredi le groupe français dans un communiqué.

« Grâce à cet accord, les consommateurs marocains bénéficieront très prochainement du concept de distribution alimentaire Carrefour, un modèle qui a fait ses preuves dans le monde entier », se félicite le groupe, qui prévoit le développement d’hypermarchés sous l’enseigne Carrefour dans le Royaume.

Le premier hypermarché sous enseigne Carrefour, d’une surface de vente de 5500 m2, ouvrira ses portes prochainement à Rabat-Salé.

« Avec plus de 30.000 références, 250 employés et 600 places de parking, ce tout nouvel hypermarché permettra de donner la mesure des bénéfices importants apportés au consommateur marocain par la collaboration entre les deux groupes », ajoute le communiqué cité par plusieurs médias.

Carrefour est devenu en quarante ans un leader de la distribution dans le monde. Deuxième distributeur mondial et premier distributeur européen, il développe quatre formats principaux de magasins alimentaires : les hypermarchés, les supermarchés, le maxidiscompte et les magasins de proximité.

Le groupe compte plus de 15.000 magasins exploités en propre ou en franchise. Son activité se développe sur trois grands marchés : l’Europe, l’Amérique latine et l’Asie. Présent dans 30 pays, il réalise plus de 54 % de son chiffre d’affaires hors de France.

http://www.carrefour.com/fr/actualit%C3%A9s/maroc-ouverture-du-3%C3%A8me-hypermarch%C3%A9-carrefour-%C3%A0-f%C3%A8s

Un nouveau magasin de Maroc Taswiq à Agadir


Dernière mise à jour : 03/07/2013

Le chef de gouvernement Abdelilah Benkirane a inauguré, mardi à Agadir, un nouveau magasin de Maroc Taswiq, le 6e du genre depuis le lancement, en 2012, par cette institution publique de son enseigne “Magasins solidaires et équitables”, spécialisée dans la vente des produits des coopératives.

Ce nouveau magasin, situé au quartier Talborjt, couvre une superficie de 450 m2 et comprend plus de 2.000 articles alimentaires et cosmétiques, produits exclusivement par des coopératives de l’économie solidaire.

Lors de la cérémonie d’inauguration, le chef de gouvernement a suivi un exposé portant sur la présentation d’un portail électronique de Maroc Taswiq destiné à permettre aux coopératives de suivre en ligne leurs ventes et recettes.

Par la même occasion, Abdelilah Benkirane a présidé la cérémonie de signature de sept conventions de partenariat entre Maroc Taswiq et des acteurs privés marocains et étrangers. Ces conventions visent le renforcement de la bonne gouvernance et de la compétitivité des coopératives de l’économie solidaire, ainsi que l’exploitation d’opportunités offertes en matière de commercialisation et d’exportation.

Fort de l’adhésion volontariste de plus de 650 coopératives (dont plus de 65% sont composées de femmes), Maroc Taswiq est un organisme public qui assure, entre autres prestations, la valorisation des produits à travers une certification internationale et la collecte mutualisée des produits.

Il assure également la mobilisation de la logistique adaptée, la commercialisation des produits des coopératives aussi bien sur le marché local qu’à l’international et le recouvrement de leurs recettes.

aufait/agences

Quelques mois après l’ouverture de son premier magasin solidaire à Casablanca, Maroc Taswiq (ex-Office de commercialisation et d’exportation) passe à la vitesse supérieure. Plusieurs actions sont à l’ordre du jour pour l’année 2013. Le volet «commercialisation» est particulièrement concerné. De nouveaux modèles de distribution sont en cours de lancement. «Il est important pour nous de diversifier notre offre de commercialisation pour les 1 400 articles, originaires des 16 régions du Royaume, que nous proposons», explique Najib Mikou, DG de Maroc Taswiq.

L’ouverture de nouveaux magasins, après ceux de Casablanca (avril 2012), Mohammédia (décembre 2012) et Larache (janvier 2013), est prévue dans les prochains mois. Un magasin solidaire ouvrira d’ici fin janvier à Fès, Agadir et Tanger suivront dans les 3 prochains mois. «Des pourparlers sont actuellement en cours pour ouvrir à Rabat et Marrakech», précise M. Mikou. Et d’annoncer que «ces nouvelles ouvertures ont une particularité. D’une part, elles se font dans le patrimoine de l’ancien OCE. D’autre part, elles se font désormais dans le cadre de partenariats public/privé».

L’international érigé en nouvelle priorité

Concrètement, deux modèles ont été retenus dans le cadre de ces partenariats. En vertu du premier, les produits solidaires issus des 500 coopératives avec lesquelles collabore Maroc Taswiq peuvent désormais être commercialisés dans des magasins spécialisés. Ceux-ci vendent les produits provenant de Maroc Taswiq, sous leurs propres marques et aux prix qu’ils ont eux-mêmes fixés.

L’office s’est également entendu avec des privés, au travers de conventions, afin que ces derniers utilisent la charte graphique de Maroc Taswiq et vendent aux prix fixés par ce dernier. A terme, soit d’ici 2014-2015, Maroc Taswiq ambitionne de créer une franchise qui s’occupera de gérer l’aspect commercial des produits pendant qu’il se chargera de la valorisation des produits du terroir. «Des négociations sont également en cours avec un opérateur marocain de renom qui va s’installer dans les pays du Golfe», indique M. Mikou.

Lancé courant 2012, le site e-commerce de Maroc Taswiq est quant à lui en cours de rénovation. «Quatre plateformes e-commerce verront le jour entre les mois de janvier et février. Une plateforme sera dédiée au marché local, avec paiement en dirhams. Une autre sera consacrée aux promotions. Enfin, deux autres sites e-commerce destinés au marché international, l’un consacré à l’alimentaire et l’autre aux cosmétiques, seront lancés d’ici fin février», explique notre interlocuteur. Ces 4 sites distincts sont réalisés gracieusement par la Fédération nationale du e-commerce au Maroc (FNEM).

Toujours en ce qui concerne la commercialisation, 20 correspondants commerciaux à l’international ont été recrutés. «Installés au Sénégal, au Canada, au Pakistan, en Arabie Saoudite ou encore aux Emirats Arabes Unis, les correspondants disposent soit d’un magasin soit d’un portefeuille commercial. Ils n’opèrent pas en tant que salariés de Maroc Taswiq, mais perçoivent une commission sur les ventes réalisées. Ils se chargent de trouver les clients tandis que Maroc Taswiq s’occupe d’acheminer les produits directement au client», précise M. Mikou. «On veut être sur tous les continents et les plus grands marchés», s’enthousiasme le DG. Trois correspondants sont d’ores et déjà actifs.

Enfin, Maroc Taswiq ne néglige pas ses propres moyens. Une équipe interne de commerciaux se charge ainsi de l’export suite à la prospection directe.

L’organisme compte passer de 500 à 1 500 coopératives «affiliées»

Si la commercialisation des produits du terroir est l’une des grandes priorités de Maroc Taswiq, leur valorisation n’est pas en reste. C’est ainsi que Maroc Taswiq vient de déposer la marque «Amurinou» (mon pays en amazigh). «Tous les produits vendus via Maroc Taswiq se verront désormais apposer une étiquette supplémentaire spécifique», nous explique M. Mikou. Côté accompagnement technique, un projet pilote de Toile solidaire virtuelle sera lancé cette année. L’idée est d’équiper en PC et écrans géants connectés à Maroc Taswiq au moins une trentaine de coopératives. Celles-ci pourront ainsi bénéficier de formations à distance, de télé-assistance pour leur certification ou encore d’outils de gouvernance tels que logiciels de comptabilité et de calcul de coût de revient. Si le concept fonctionne, le projet, qui nécessite pour sa phase pilote un budget de 1,5 million de DH, sera généralisé à l’ensemble des coopératives «affiliées» à Maroc Taswiq. A noter que d’ici fin 2013, l’organisme espère travailler avec 1 500 coopératives contre 500 actuellement.

Maroc Taswiq 150 MDH d’investissements pour la période 2013-2016
Même si Maroc Taswiq ne soutient pas financièrement le développement des produits du terroir marocain, l’organisme prévoit plusieurs actions pour accompagner leur valorisation et commercialisation. Un programme d’investissement de 150 MDH est ainsi prévu pour la période 2013-2016. S’appuyant sur les immobilisations de la filiale de l’ancien OCE, SOCAMAR, Maroc Taswiq prévoit l’installation dans différentes régions d’entrepôts frigorifiques d’une capacité globale de 45 000 t. Dans les prochains mois, un premier entrepôt de 1 000 t sera installé dans la région de Béni-Mellal pour la production des pommes. De la même façon, Maroc Taswiq réfléchit en collaboration avec les associations de microcrédit pour mettre en place une relation triangulaire entre la coopérative, le bailleur de fonds et Maroc Taswiq. Ce dernier aurait délégation de créance pour rembourser les traites de la coopérative à partir des ventes de cette dernière. A noter par ailleurs qu’un projet de contrat programme sur 4 ans est à l’étude avec le ministère du commerce et de l’industrie d’un côté, et le ministère des Finances de l’autre. Celui-ci intègre l’augmentation du budget de fonctionnement, passant de 25 MDH actuellement à 35 MDH d’ici à 4 ans, et des compétences pour disposer de 200 agents.

BIGDIL lance un nouveau concept de magasin à Casablanca et prévoit de rénover ses 26 magasins au Maroc

Leader des accessoires féminins au Maroc, l’enseigne BIGDIL inaugure un nouveau concept de magasin le mercredi 20 juin dans son point de vente du maarif à casablanca.

Le relooking de cette boutique intervient dans le cadre d’une vaste campagne de modernisation de la marque. L’ensemble du réseau est concerné, soit 26 magasins présents dans les principales villes du Maroc et dont la rénovation interviendra jusqu’en 2016 selon un calendrier précis : 4 magasins cette année, 6 magasins en 2013, 6 magasins en 2014, 5 magasins en 2015 et 5 magasins en 2016. Le coût global de cette opération est estimé à 9 millions de dirhams.

“Notre objectif est de consolider notre position de spécialiste de l’accessoire de mode en capitalisant sur le potentiel de nos équipes et de nos franchises, explique M. Mohamed Mouhyi, Président Directeur Général de BIGDIL. Nos perspectives d’avenir portent en priorité sur l’amélioration de notre chiffre d’affaires au mètre carré grâce à l’optimisation du merchandising, du sourcing de notre offre produit, mais aussi en restructurant nos équipes et en développant de nouveaux partenariats avec des créateurs et des fournisseurs marocains. Nous tablons sur un chiffre d’affaires de 50 millions de dirhams cette année et 56 millions en 2015.”

Possédant une longue expérience dans le domaine du retail et de la distribution, M. Mohamed Mouhyi a été pendant 15 ans Directeur Général de la filiale cosmétique du groupe YVES ROCHER Maroc, avant de devenir Directeur Général et actionnaire de l’enseigne BIGDIL à sa création en 2000.

Pour développer Cette nouvelle génération de magasins, Bigdil a fait appel à Dragon Rouge, cabinet d’architecture spécialisé dans la conception de magasins à Paris.

L’architecture et le design des espaces contribuent à créer un environnement agréable et unique dont les maîtres mots sont la chaleur, la proximité et la simplicité.

Annoncée comme le jardin de l’accessoire, cette boutique 100 % filles possède une identité visuelle marquée par la fleur et un code couleur “vert anis” facilement reconnaissable. Conjuguant modernité et féminité, le nouveau magasin adopte une décoration qui favorise le rêve dans un concept de libre service dédié aux bonnes affaires et à la mode à petits prix.

Proposant une large gamme de styles urbain, basique, classique, élégant, festif, etc…
Le nouveau concept store de BIGDIL sélectionne ses accessoires selon les meilleures tendances du moment. Au programme : des sacs de ville et de plage, des bijoux, des foulards, des ceintures, des chapeaux, des robes de plage et des paréos, des montres, des lunettes, etc… tous les indispensables pour se sentir belle et à la mode ! Renouvelés en fonction des saisons et des offres spéciales (rentrée scolaire, nouvel an, fête des mères, etc…), les produits sont choisis par une équipe de professionnels et étudiés pour répondre à tous les styles et toutes les personnalités, quel que soit l’âge des clientes !

http://www.bigdilmaroc.com/

Morocco Mail: Découvrez le « meilleur » centre commercial du monde‎

latribune.fr

Inauguré le 1er décembre 2011, le Morocco Mall a été distingué comme le « meilleur centre commercial au monde » au Marché international des professionnels de l’immobilier (MIPIM) qui s’est tenu à Cannes au début du mois. Avec ses 250.000 mètres carrés de surface, le Morocco Mall est aussi le plus grand centre commercial d’Afrique.

Depuis quelques mois, la paisible corniche de Casablanca accueille un « monstre ». Un centre commercial, plus précisément. Le « Morroco Mall » s’étend sur 250.000 mètres carrés, a coûté 200 millions d’euros, et accueille quelques-uns des équipements les plus spectaculaires qu’on puisse trouver dans un « mall » : un aquarium géant d’un million de litres – le 3e plus grand au monde -, la plus grande salle de cinéma du continent africain – 365 places -, ou encore la troisième plus grande fontaine du monde, qui s’étale sur 210 mètres de long et 42,5 mètres de large.

Un financement marocco-saoudien

Le Morroco Mall est tellement spectaculaire que les professionnels du Marché international des professionnels de l’immobilier (MIPIM) l’ont récompensé d’un prix prestigieux : celui du « meilleur centre commercial au monde ».

D’initiative privée, financé à 50% par le groupe marocain Aksal et à 50% par les Saoudiens d’Al Jedaie, le Morroco Mall devrait accueillir quelque 14 millions de personnes par an, selon les promoteurs. Au vu des chiffres des deux premiers, l’objectif paraît très raisonnable. En effet, depuis son ouverture et jusqu’à fin février, il avait déjà accueilli 2 millions de visiteurs, une affluence record composée de locaux mais aussi d’étrangers. Encouragé par de tels résultats, le centre commercial marocain vise un chiffre d’affaires de 450 à 500 millions d’euros. De quoi amortir l’investissement de 200 millions d’euros nécessaire à sa construction. Et du pain béni pour les 350 boutiques et 50 restaurants qui y ont élu domicile.

26.000 emplois créés

Les marques internationales se sont précipitées pour ouvrir leur magasin dans l’impressionnant édifice imaginé par l’architecte italien Davide Padoa. 600 marques sont vendues dans le centre commercial, dont Lacoste, Starbucks, la première Fnac d’Afrique, les Galeries Lafayette, et de nombreuses boutiques de luxe comme Louis Vuitton, Dior ou Fendi… Si son ouverture a suscité quelques critiques, le Morrocco Mall a permi la création de 26.000 emplois directs et indirects.

http://www.moroccomall.net/fr/home

ARTISANAT FENYADI LANCE UN MAGASIN PILOTE À CASABLANCA

Édition N° 3718 du 2012/02/13
UNE PREMIÈRE BOUTIQUE DE 400 M2 À RACINE
BIENTÔT UN AUTRE POINT DE VENTE À RABAT
Artisanat Fenyadi lance un magasin pilote à Casablanca

La première boutique de Fenyadi située à Casablanca, cible un nouveau segment de clientèles

Fenyadi n’a pas fait les choses à moitié pour son magasin pilote de Casablanca. Inaugurée jeudi 9 février, la boutique reprend bien l’esprit de la marque: artisanal sans être folklorique. Un espace de 400 m2 avec un design de riad répertorie les dernières créations des designers et artisans du groupe. Fenyadi a opté pour une décoration épurée qui reprend l’esprit du patio des riads de Marrakech, ville où l’histoire de l’entreprise a commencé. En hauteur, l’architecte a recomposé les chambres et les volumes de la boutique qui présentent les différents éléments des collections. Il s’agit de linges de bain et de maison, vêtements d’intérieur et vêtements pour enfants, bijouterie, art de la table, bougies d’ambiance et  autres luminaires. Certes, la marque se positionne dans le haut de gamme mais certains produits restent relativement accessibles.
Le modèle de la boutique de Casablanca devra être reproduit à l’identique dans les prochains magasins de la marque. En effet, Rabat sera la deuxième ville à accueillir l’enseigne Fenyadi. Le management portera une attention particulière à Marrakech, dont la boutique sera nommée « La maison Fenyadi». D’autres ouvertures sont prévues pour 2013. Cette volonté d’extension du réseau dans d’autres villes obéit à un objectif de diversification de la clientèle. «Aujourd’hui, la clientèle de Fenyadi est essentiellement composée de touristes, mais nous comptons toucher d’autres segments à travers le magasin de Casablanca», explique Geraldine Guilmoto, directrice communication. Pour séduire cette nouvelle clientèle, Fenyadi s’engage à sortir chaque année une nouvelle collection. La gamme exposée actuellement porte le thème du désert.
Un univers qui projette ses couleurs beige sable, khôl, ocre et bleu du tatouage sur l’ensemble des articles. Pour certains produits, les artisans ont utilisé des matériaux très tendance comme la fibre de bambou. Ils proposent également toute une gamme de produits de beauté: savon noir, ghassoul, huiles.

. Cependant côté chiffres, le management reste très discret sur ses objectifs. Pour la petite histoire, Fenyadi est la fusion de trois ateliers: Akal, Via Notti et Amira. Des ateliers d’artisanat marocain portés par quatre designers européens : Charlotte Barkowsky, Rodolpho Guilmoto, Sophie Rieutord et Géraldine Guilmoto. Fenyadi est détenue à 75% par Mutandis et à 25% par des designers. La société d’investissement dirigée par Adil Douiri cible des secteurs à forte rentabilité. L’ancien ministre du Tourisme et de l’artisanat présente Fenyadi comme une affaire de cœur et non une grande source de revenu. Le montant de l’investissement s’élève à 40 millions de DH, sans compter l’acquisition du local de Casablanca.

Ilham BOUMNADE

FENYADI
Fenyadi est une société pionnière dans l’artisanat marocain de haut de gamme et de luxe.

Société Holding, Fenyadi a vocation à faire émerger un artisanat marocain renouvelé de la rencontre entre le savoir faire traditionnel, le design moderne, la gestion efficace et les moyens capitalistiques adaptés ; donner une réalité nouvelle au savoir vivre et au patrimoine marocains.

A ce jour, Fenyadi a pris le contrôle de trois entreprises d’artisanat (Via Notti, Akkal et Amira), respectivement spécialisées dans le linge de maison, la céramique décorative haut de gamme et les bougies décoratives.

Elle se fixe une ambition de développement élevée :

Par croissance interne en développant les ventes de ses filiales au Maroc et à l’étranger sur les produits existant et sur de nouveaux,
Par croissance externe en acquérant des entreprises d’artisanat disposant d’un savoir faire éprouvé et d’un potentiel élevé.
En un mot, Fenyadi se veut une vitrine ambitieuse de l’artisanat marocain et de Mutandis.

Fenyadi est actuellement dirigée par Ghita Chraibi et Hicham El Habti, tous deux anciens Directeurs d’Investissement de MUTANDIS.

Adresse :
5-7 rue Ibnou Toufail
20100 Casablanca
Ville : Casablanca
Pays : Morocco
Tél. : +212 522 98 43 88

 

Malgré la crise, Yves Rocher a réalisé un chiffre d’affaires en hausse de 7% au Maroc

La société compte 62 magasins, tous franchisés, et 700 000 clients, des femmes principalement. Les magasins seront transformés en « Atelier végétal », nouveau concept déjà introduit en France, et la gamme de produits sera élargie.

YVES ROCHERMAROC.

La mort, en décembre 2009, d’Yves Rocher n’a pas brisé l’élan du groupe mondial de cosmétique végétale éponyme qu’il a créé en 1959. Bien au contraire, l’activité continue de progresser, entre autres au Maroc où la filiale locale, qui a réalisé un chiffre d’affaires de 120 MDH en 2011, en hausse de 7% par rapport à 2010, a deux grands projets pour la nouvelle année : le repositionnement des points de vente et l’élargissement des gammes de parfums et de maquillage.
En effet, cette filiale fondée en 1991 à Marrakech adopte un nouveau concept pour ses magasins qui seront dorénavant appelés «Atelier cosmétique végétale». La finalité est de dépasser le stade de la simple distribution en proposant en sus un conseil et une découverte du monde de la cosmétique et de la parfumerie. Pour l’année en cours, Yves Rocher prévoit d’introduire ce concept dans 60% de son réseau qui compte 62 magasins, tous franchisés, avec une large concentration à Casablanca où on en compte 15. Le reste est localisé à Rabat, Salé et Témara (10), Marrakech (5), Tanger (4) et Fès (3).
Le second projet, l’élargissement de la gamme, porte sur le lancement du mascara Sexy Pulp en mars prochain. De plus, les deux sous-marques Couleurs Nature (nacre, fond de teint, khôl, crayon lèvre, mascara…) et Luminelle (fard à paupière et à joue, correcteur anti-cernes, poudre libre, vernis à ongle…) seront désormais vendues directement sous le nom d’Yves Rocher.

Proximité géographique, prix abordables, innovation : le mix qui fait mouche

Sur le segment des parfums, deux fragrances, «Un matin au Jardin» et «So Elixir Purple» seront commercialisées en mai et octobre 2012.
Le renforcement de la gamme parfum est pleinement justifié puisque, selon la direction de la filiale, les parfums arrivent en tête des ventes sur le marché marocain qui compte 700 000 clients, des femmes principalement. Ainsi, en 2011, 30 000 flacons d’eau de parfum de la marque Evidence ont été commercialisés. En deuxième position arrive le maquillage, en particulier les produits pour le teint. Suivent les produits anti-âge et de soins visage.
L’objectif de l’entreprise de cosmétiques, dont le réseau emploie 250 personnes, est de rendre accessible une cosmétique de qualité à un grand nombre de Marocaines. Ce qui explique le choix de l’emplacement de ses points de vente qui inclut aussi bien les galeries et les centres commerciaux que les quartiers populaires. Outre la proximité,  l’accessibilité des produits est favorisée par une politique des prix en ligne avec toutes les bourses. La fourchette des prix va de 29 DH à 500 DH. Par ailleurs, l’entreprise organise régulièrement des opérations promotionnelles pour fidéliser la clientèle.
Cette stratégie commerciale et l’effort d’innovation déployé régulièrement par l’entreprise, qui dispose d’un catalogue de 500 produits et procède annuellement au lancement de 80 nouveaux produits, sont à l’origine de la progression du chiffre d’affaires malgré le contexte actuel de crise. D’après les prévisions des responsables d’Yves Rocher, la croissance se maintiendra pour les années à venir. Ils tablent même sur l’augmentation du nombre de clientes en 2013 grâce aux ventes par Internet.

Statistiques : Yves Rocher séduit 30 millions de femmes dans le monde

Dans les années cinquante, une guérisseuse révèle à Yves Rocher la recette d’une crème à base de Ficaire. Il la fabrique artisanalement et la propose à son entourage. Vu le succès enregistré, il décide de la vendre par correspondance. Passionné par le végétal, Yves Rocher approfondit ses connaissances et met au point d’autres produits de beauté dans le grenier de sa maison. Les commandes par lettre affluent en grand nombre et les colis se multiplient. En 1959, il fonde sa propre entreprise  à laquelle il donne son propre nom.

Aujourd’hui, Yves Rocher séduit plus de 30 millions de femmes dans 80 pays via un réseau multi-canal (vente par correspondance, vente par internet, vente en magasin et vente directe dans certains pays). Les ventes en magasin représentent 50% du chiffre d’affaires global de l’entreprise qui dispose de 1 600 magasins dans le monde dont 550 en France. La marque a réalisé un chiffre d’affaires de plus de 1,2 milliard d’euros en 2010.

Aziza Belouas. La Vie éco
www.lavieeco.com

Sport Plus ouvre à Marrakech la plus grande boutique d’articles de sport au Maroc

L’enseigne a investi au total 37 MDH dans ce magasin et dans celui de Casablanca. Le magasin de la capitale économique, implanté au Morocco Mall, sera exclusivement réservé à Nike. De 6 implantations, l’enseigne prévoit de passer à 12 en 2015.

Sport plus Marrakech.

Le sport est un simple loisir pour certains, mais un marché juteux pour d’autres. C’est le cas pour l’enseigne Sport Plus qui, fort de son succès, va ouvrir deux nouveaux magasins à Marrakech et Casablanca. Dans la ville ocre, le groupe qui compte déjà un point de vente à Plaza center inaugurera le 15 octobre, dans le centre commercial Al Mazar, la plus grande boutique d’articles de sport au Maroc, sur une superficie de 1 000 m2. Le groupe opte ainsi pour une nouvelle conception proche de celle des grandes surfaces, dédiée aux articles de sport. «Il y aura un espace pour chaque marque avec ses merchandising, mannequins, enseignes publicitaires…», explique Ali Mechiche Alami, président du groupe. Certaines disciplines sportives auront leur propre espace. A ce titre, un emplacement de 180 m2 est réservé exclusivement au golf. Ce choix est motivé, selon la même source, par la vocation de ville golfique que prend de plus en place Marrakech, qui abrite désormais 12 parcours. Le coût du projet est estimé par ses promoteurs à 17 MDH.
Le deuxième nouveau magasin de Sport Plus s’étend sur 220 m2 et sera ouvert, en octobre, au Morocco Mall. Ce sera le deuxième point de vente de l’enseigne dans la capitale économique, après celui du bd. Abdelmoumen. Principale caractéristique de ce magasin : il sera dédié exclusivement aux produits de la marque Nike.

Prochaine étape : Agadir

Le groupe a décroché cette licence de l’ancien champion d’athlétisme Hicham El Guerrouj qui détient, depuis sept mois, un contrat d’exclusivité sur le Maroc de la marque américaine. Sport Plus a dû en plus se conformer aux critères et spécifications techniques exigeantes (en matière de design, de présentation, d’ameublement…) de la marque à la virgule. L’investissement est estimé à 20 MDH, dont 13 MDH au titre du droit de bail.
Les nouveaux investissements du groupe s’inscrivent dans le cadre de sa politique visant à «avoir des positionnements stratégiques sur ce marché jeune et porteur, de manière à bien s’y implanter en tant que marocain avant l’arrivée des investisseurs étrangers», souligne Mechiche Alami. Avec ces deux nouveaux projets, Sport Plus élargit son réseau qui comprend désormais six magasins, dont deux à Casablanca, autant à Marrakech, un à Fès et un à Rabat. Le groupe prévoit de porter son réseau à 12 magasins à l’horizon 2015, avec un qui sera inauguré l’année prochaine à Agadir et deux autres en 2013 à Rabat et à Tanger. Notons enfin que Sport Plus est la deuxième enseigne du pays après Planet Sport qui détient une quinzaine de points de vente.

 Hakim Challot. La Vie éco

Maroc: Hyper, Cash & Carry, hyper-Cash, ce que deviendront les magasins Metro

 Il porteront tous l’enseigne Carrefour mais seront déclinés en trois concepts. L’unité de Sidi Maârouf devient un hypermarché, les sites de Salé, Marrakech et Agadir resteront des Cash & Carry.

metro Maroc

Les magasins Metro changeront bientôt de nom pour porter celui de Carrefour. Après le rachat en novembre 2010 par Label’Vie des 8 hypermarchés que détenait au Maroc le géant allemand de la distribution MCCM (Metro Cash & Carry Morocco), la reconversion sera entamée dans les semaines qui viennent et c’est le magasin de Sidi Maârouf qui devrait étrenner la nouvelle identité visuelle. Le groupe marocain attend seulement l’autorisation des autorités pour opérer les changements qui, selon le management de Label’Vie, seront radicaux. «L’idée est de le transformer en un hypermarché moderne», explique Riad Laissaoui, DG adjoint du groupe.
Contrairement au projet initial, tous les magasins Metro ne deviendront pas des hypermarchés. S’ils porteront tous le nom de Carrefour, leur mutation se fera selon trois concepts. Ainsi, il y aura des hypermarchés classiques. Cette expérience commence par l’unité de Sidi Maârouf qui deviendra un concurrent direct de Marjane installé dans la même zone. Le nouveau centre sera complètement réaménagé pour accueillir une galerie commerciale avec des boutiques et «une trentaine d’enseignes internationales qui ne sont pas encore installées au Maroc», souligne la même source. Pour s’adapter à la clientèle de particuliers qui sera nombreuse, l’hypermarché sera doté de trois niveaux de parkings. On précise par ailleurs que le magasin restera ouvert malgré les travaux qui seront simultanément menés jusqu’à l’achèvement des changements finaux prévus pour le deuxième semestre de l’année prochaine.
Le deuxième concept consiste à réserver à certains magasins la formule qu’ils avaient au départ du temps de MCCM, des Cash & Carry, exclusivement aux professionnels. «Nous avons estimé qu’il n’y a aucune raison de changer le système tant qu’il marche très bien dans certaines unités», juge M. Laissaoui. Aussi, les magasins de Salé, Agadir et Marrakech ne subiront pas de grands changements, «hormis quelques réaménagements au niveau de l’identité visuelle bien évidemment, les dispositions des rayonnages et quelques autres détails».

2 000 emplois directs et indirects seront créés

Le troisième concept est une combinaison des deux premiers pour donner naissance à des hyper-Cash destinés aux professionnels et aux particuliers. La formule consiste en une association de l’hypermarché et du hard discount en offrant peu de services et une multitude de références vendues à un prix dégressif en fonction des volumes achetés.
Un magasin sera ultérieurement choisi pour abriter la première fois au Maroc cette formule (magasins-entrepôts) qui connaît un grand succès en Amérique Latine. Le groupe marocain profitera ainsi de l’expérience de son partenaire Carrefour, notamment au Brésil.
Les changements opérés au niveau des concepts ont amené le management du groupe à revoir à la baisse le budget d’investissement consacré à l’opération de reconversion. «Au début, on comptait transformer les huit magasins en hypermarchés et l’opération devait coûter 300 MDH. Mais le fait de garder la formule de Cash & Carry pour certaines unités a permis de faire l’économie de quelques dizaines de millions», explique le DGA du groupe.
Par ailleurs, des emplois seront créés dans les nouveaux magasins Carrefour. Aux 1 400 personnes employées par Metro s’ajouteront environ 2 000 emplois directs, dont 700 postes supplémentaires dans les magasins du groupe en raison du changement du système de gestion et 1 300 personnes qui seront recrutées de manière directe, notamment par les enseignes installées dans les galeries commerciales et les parkings.

Le groupe dispose de 105 000 m2 de surface de vente   

La conclusion de cette opération permettra au groupe Label’Vie de renforcer sa position dans le segment des hypermarchés. Suite à l’opération de rachat des unités de MCCM, il compte désormais 10 unités contre 23 pour Marjane et 11 pour Aswak Assalam. A cela s’ajoutent 33 supermarchés Label’Vie. Au total, la surface de vente du groupe atteint actuellement 105 000 m2.
Et le réseau ne cesse de s’élargir. Jeudi 14 juillet, un nouveau Label’Vie devait ouvrir ses portes à Rabat, précisément au quartier populaire Hay Al Manal. La réalisation de ce supermarché d’une surface de vente de 1 500 m2 a nécessité, selon les responsables du groupe, un investissement de 40 MDH. D’autres projets sont en cours, dont un hypermarché Carrefour en plein centre-ville de Fès. D’une superficie totale de 40 000 m2, le centre commercial sera édifié sur quatre niveaux. L’ouverture est programmée pour novembre 2012. Avec un projet similaire à Oujda, le groupe vise ainsi un total de 13 hypermarchés à l’horizon 2013.

Chronologie : De l’hyper de Rabat en 1986 aux 43 magasins aujourd’hui

1986 : Ouverture du 1er Hyper à Rabat, route des Zaërs.
1987 : Ouverture d’un 2e point de vente à Rabat-Agdal.
1989 : 3e point de vente à Casablanca, Romandie II.
1995 : Acquisition d’un point de vente à Hay Riad.
1999 : Reprise du point de vente Hyper Shem’s à Agdal.
2001 : Naissance de la chaîne Label’Vie
2002 : Acquisition de la chaîne de supermarchés Superdiplo Maroc (SuperSol).
2004 : Ouverture du 8e magasin à Meknès.
2005 : Ouverture de trois magasins : 2 à Casablanca, et un à Settat.
2007 : Ouverture de deux magasins : à El Jadida et à Casablanca.
2008 : Le réseau passe à 19 points de vente et introduction en Bourse.
2009 : Extension de la chaîne avec 5 nouveaux magasins, signature d’un accord de franchise avec le groupe Carrefour et ouverture du 1er Carrefour à Salé.
2010 : Ouverture de 3 nouveaux supermarchés Label Vie et du 2e Carrefour.
Novembre 2010 : Acquisition de Metro Cash & Carry Maroc

Hakim Challot. La Vie éco