Category Archives: magasin de sport

Printemps cherche une solution pour sa filiale Made in Sport

Copyright Reuters

Copyright Reuters

la tribune.fr | 05/02/2013,

Le groupe de distribution chercherait à se débarrasser de sa filiale qui perd de l’argent, et dont le concept est à bout de souffle. L’enseigne pourrait se transformer en magasins Citadium, plus haut-de-gamme.

Made in Sport passera-t-il le printemps ? En tout cas, sa maison-mère chercherait à s’en séparer, d’après une information du Figaro. La chaîne de boutiques de sport fait perdre de l’argent à Profida, filiale du groupe Printemps. Sur son exercice 2011-2012, la société qui possède également les magasins Citadium, avait perdu 2,43 millions d’euros pour un chiffre d’affaires de 78,86 millions d’euros.

Selon Frédéric Tain, de la lettre professionnelle sport-guide.com, cité par Le Figaro, l’enseigne souffre d’un manque de stratégie de la part de la direction qui se contente d’une « gestion a minima » depuis une vaine tentative de revente il y a deux ans. Le réseau de la marque s’est également beaucoup réduit, passant de 20 à 13 points de vente.

Un concept en échec

Il faut dire que le concept du magasin qui consiste à vendre des produits dérivés de grands clubs sportifs n’a pas convaincu les consommateurs. Les concurrents (Courir, Foot Locker…) vendent les mêmes produits tout en mettant en avant des produits de grande consommation, comme les chaussures de sport notamment drainant ainsi une plus large clientèle. L’autre volet du concept de Made in Sport qui consiste à gérer des boutiques consacrées à des clubs de football, ou à de grands événements sportifs (24h du Mans, Dakar), est également à bout de souffle. L’Olympique de Marseille vient de lui retirer la licence pour les trois boutiques sous ses couleurs.

Made in Sport remplacé par Citadium?

Le groupe réfléchit à transformer son réseau sous l’enseigne Citadium qui, lui, remporte un franc succès. La boutique de Beaubourg est ainsi déjà devenue une enseigne Citadium. Un spécialiste du secteur, cité par le quotidien, estime que Made in Sport pourrait tout simplement disparaitre dans le courant de l’année.

Le groupe Printemps est actuellement à la recherche de repreneurs. Deutsche Bank, qui possède 70% du capital via sa filiale de capital-investissement, a annoncé l’année dernière son intention de vendre sa participation. Les Galeries Lafayette ont fait part de leur intérêt, mais veulent s’emparer de l’ensemble du capital. Or, la famille Borletti (30% du capital) ne souhaite pas vendre et cherche un repreneur alternatif aux Galeries Lafayette.

Ouverture du nouveau magasin Décathlon Cergy le 1er décembre …

img063.jpg

 

 

ouveau magasin vélo urbain de Montpellier un large choix de vélos

http://www.velostation.com/Un-nouveau-magasin-rien-que-pour

Ça bouge du côté des franchises de prêt à porter et d’articles de sport

Ça bouge du côté des franchises de prêt à porter et d’articles de sport

Ce début d’année a vu l’arrivée de nouveaux réseaux defranchise d’article de sport et de prêt à porter. L’occasion aussi pour des franchises plus anciennes d’afficher leur nouveau concept et leur nouvelle stratégie de recrutement.

UNE NOUVELLE FRANCHISE SUR LE MARCHE DES ARTICLES DE SPORT

Parmi les nouveaux exposants, la franchise Go Sport, est arrivée sur le salon en souhaitant  désormais développer son réseau sur la métropole. Jusque-là cette franchise d’article de sport avait été pratiquéeseulement dans la DOM-TOM et à l’Etranger où l’enseigne possède déjà 44 points de vente dont récemment une implantation en Egypte. Néanmoins, la Direction reconnaît quelques freins à la rapidité des réalisations souhaitées : le réseau de magasin est déjà très complet sur les agglomérations ciblées de 40 000 à 100 000 habitants, le coût d’investissement est important, enfin la superficie nécessaire (1500m2) plus difficile à obtenir. Des projets sont en cours mais sans certitude quant à leur ouverture avant 2013.

Courir, l’autre enseigne du groupe, n’est pas pour l’instant disponible en franchise mais que cette hypothèse est envisageable dans un avenir proche.

LES FRANCHISES DE MODE ET DE PRET A PORTER EN PLEIN RENOUVEAU

Côté des franchises de mode et prêt à porter, lafranchise One Step figurait cette année parmi les exposants. Cette marque enseigne de la mode féminine plutôt fashion, souhaite renforcer son réseau actuelqui compte 50 magasins en France et 2 à l’Etranger. L’enseigne qui vient de lancer son nouveau conceptavec une nette montée en gamme, souhaite poursuivre son développement sous forme de commission affiliation mais également renforcer son parc de succursales très en deçà des objectifs de la marque. La Direction espère arriver à un seuil pour moitié des magasins en propre sur le programme de 65 boutiques déjà élaboré.

Nouvelle sur ce secteur, la franchise Hammersmith tout droit venue d’Italie qui occupe un segment casualwear pour l’homme et l’enfant. Elle souhaite ouvrir une première boutique à Paris qui donnerait le signal de départ de son développement d’une quinzaine de points de vente d’ici 2015. A noter que la marque enseigne regroupe au sein de ses magasins, les deux autres griffes du groupe :John Reed, positionnée en entrée de gamme et Catbalou spécialisée sur le segment jeanswear.

L’enseigne Burton of London, qui vient de se lancer en franchise  renoue avec les ouvertures. Après une période de restructuration et de fermetures de certaines succursales, elle a choisi la franchise sous forme de commission affiliation pour redynamiser son réseau. Elle annonce d’ores et déjà deux signatures pour 2012, qui vont en quelque sorte servir de phase test. Son plan prévoit 5 à 10 nouveaux franchisés par an, ciblés sur des villes de 100 000 habitants. Elle n’abandonne pas pour autant le développement en succursale, deux ouvertures sont annoncées en 2012. L’objectif est d’atteindre 100 nouveaux magasins dans les 5 ans à venir. Selon la Direction, les derniers résultats sont encourageants avec une progression de 13% à surface comparable en 2011. Avec son nouveau concept d’agencement, l’enseigne rajeunie souhaite reprendre une place prépondérante parmi les chaînes et franchises de mode et prêt à porter.

LES FRANCHISES DE MODE ENFANTINE SE RENOUVELENT

Du côté des habitués du salon, certaines enseignes affichent de nouvelles ambitions : c’est le cas de lafranchise La Compagnie des Petits, sur le secteur de la mode d’enfantine. Après 3 années difficiles et un nouveau concept destiné à rajeunir l’enseigne, elle continue sur sa lancée de 2011 : elle annonce l’ouverture de 15 magasins en 2012 dont 10 en France. Découvrez d’ailleurs l’interview de Frédéric Blustin, son directeur commercial, qui souligne les fondamentaux de l’enseigne.

La franchise Orchestra quant à elle, a modifié sa stratégie de
développement en proposant désormais, en France,uncontrat de location-gérance. Avec un seuil minima de 50 000 € d’apport, ce nouveau contrat permet d’alléger le financement des candidats à la franchise. Plus accessible, elle compte attirer de nouveaux profils et poursuivre son développement réseau.

Pour en savoir plus, découvrez les autres réseaux defranchise de prêt à porter et les franchises de Culture, Sport et Loisirs qui recrutent. A votre disposition également les vidéos sur les franchise de prêt à porter et lesfranchises de Culture, Sport et Loisirs disponibles sur le site AC Franchise TV.

Article mis en ligne par Isabelle, Rédactrice AC Franchise

Asics ouvre un nouveau Flagship à Londres

Le 17 avril 2012 par YVES PUGET

ASICS dévoilera cet été son nouveau Flagship Running disposant d’un laboratoire de pointe sur Oxford Street.

Le magasin, situé au 527 Oxford Street, proposera des services technologiques avancés, des conseils professionnels pour les coureurs, un club de course unique et une large gamme de chaussures et textiles sur plus de 650m2 répartis sur trois étages.

La collection complète de la marque ligne Running sera présentée aux côtés des autres gammes performance d’ASICS, tels que le rugby, le tennis, le cricket et le hockey. Le concept du magasin comprendra des prestations haut de gamme, dont un laboratoire de running doté des meilleurs systèmes d’analyse biomécanique, disponibles pour la première fois au Royaume-Uni pour le grand public.

Les analyses permettront de mesurer la forme du pied, l’alignement de la jambe, la composition corporelle, la force musculaire et la souplesse du coureur. Toutes ces données peuvent-être utilisées pour améliorer les performances running. Le Foot ID d’ASICS, un service high-tech de choix de chaussures combinant la mesure statique et dynamique développée par l’Institut des sciences du sport ASICS à Kobe, au Japon, sera disponible pour s’assurer que les clients sont équipés avec des chaussures adaptées à leur foulée.

Fernando Pina Mulas, chef de vente au détail chez ASICS Europe BV a déclaré: «Après le grand succès de notre premier magasin sur la rue Argyll, nous sommes convaincus qu’Oxford Street est l’endroit idéal pour ouvrir notre plus grand magasin européen. Le point de vente («meilleur nouveau concept de vente au détail de 2011» par le MAPIC) offrira une expérience forte et unique à nos clients. L’environnement et les services présenteront le meilleur de tout notre fonctionnement et de nos produits de running et sport performance. »

http://www.asics.co.uk/

Station de carburant Nike , nouveau magasin concept interactif pour les fans de sport

Nike a lancé dans le centre commercial de Londres Boxpark un concept nouveau magasin appelé Fuel Station, dans les produits qui combinent des services numériques innovants et interactifs expériences multimédia pour créer un pointeur environnement commercial. Murs à cristaux liquides qui peut prendre des photos avec la figure d’utilisateurs, interactifs écrans LCD ou iPads sont quelques-uns des outils technologiques qui font partie de cette installation marque l’avenir du commerce de détail.

Nike vient d’ouvrir un nouveau format de magasin à Londres, La Nike Fuel Station, un exemple d’intégration de la banque d’art numérique, des expériences de nouvelle génération pour les clients, et la connexion recherchée depuis longtemps en ligne et hors ligne. Un décor futuriste avec des objets véritablement étonnants conçus pour les amateurs de sports d’outils de synchroniser le magasin avec des produits à partir de votre ligne de Nike , acquérir et souscrire baskets personnalisées dans les clubs sportifs locaux et des groupes.

Situé dans Boxpark, contenant centre temporaire rendue dans l’Est de Londres, le magasin dispose d’un capteur de mouvement écran LED interactif qui courent à travers la paroi, et d’encourager le client à se déplacer et de démontrer leur niveau d’activité, mesurée par son système de mesure NikeFuel nouvelle. L’activité se reflète dans un spectre de couleurs, du rouge (La baisse du niveau d’activité) au vert (le plus élevé).

Il a aussi expérience interactive Band Nike carburant, une facility que captures movement l’user et le traduit en une à wall de LCD, générer un morceau entier de l’art que le client peut partager avec leurs amis via les réseaux sociaux; et des outils de réalité augmentée qui fournissent au client des informations interactif animé et un magasin de produits.

Les «mannequins numériques » sont des miroirs intelligents qui s’animent quand il détecte une approche client, et vidéos montrent des riders locaux tester les produits clés de la boutique. Aussi, écrans tactiles interactifs de fournir des informations produit, les activités du club en cours d’exécution,Cas … Fonction que les catalogues virtuels pour enseigner le processus de fabrication de produits, et un système de analyse de la marche en utilisant un tapis roulant numérique permet au pilote de choisir le meilleur modèle de chaussure.

Éléments ‘rétro’

Tous ces éléments sont intégrés dans un environnement avec l’image absolument futuriste, avec quelques clins d’œil à la conception du premier magasin ouvert à Portland Nike 1973, est réalisé par l’introduction des murs en bois.

Et avec cette facilité est prévu d’ouvrir d’autres formats classiques et les magasins Nike, La NikeiD studio, conçu pour permettre aux acheteurs de personnaliser leurs produits. Pour ce qui inclut, notamment, Quatre Saisons design individuel inspiré par une salle de gym, et deux stations de conception de grands écrans plasma avec 55 « Pour permettre à des groupes d’amis ensemble pour créer des dessins.

http://store.nike.com/fr/fr_fr/?cp=EUNS_KW_FR_Brand_Core_Nike

Puma remet le sport au cœur de sa stratégie

La griffe, filiale de PPR, rouvre des boutiques et rajeunit son offre. Objectif: 4 milliards d’euros de ventes en 2015.

Puma a repris du poil de la bête. À 33 ans, Franz Koch, patron opérationnel depuis 9 mois, est bien dans ses baskets et ses objectifs: «Back on the attack» («retour à l’attaque»), le plan quinquennal de relance offensive, lancé fin 2010 après deux ans de restructuration, est, assure-t-il, «en bonne voie, même si nous avons encore beaucoup de travail». Il doit propulser la griffe au félin bavaroise, filiale de PPR depuis 2007, à 4 milliards de chiffre d’affaires en 2015. Les 3 milliards ont été franchis l’an passé, grâce à une progression de 11% des ventes, tirées par les pays émergents. Pour 2012, année des Jeux olympiques et de l’Euro de football, le troisième équipementier sportif reste prudent et table sur une hausse de 5 à 10% de son chiffre d’affaires et de 5% pour le résultat net.

Signe que les temps ont changé pour Puma, le groupe renoue en ce moment avec une stratégie à laquelle il avait mis un coup d’arrêt en 2009, sur fond de résultats en chute libre: «Nous avons recommencé à ouvrir des magasins en propre, en solde net, l’an passé», révèle Franz Koch. La griffeétend donc de nouveau son réseau propre de 500 magasins, nécessaires pour maîtriser son image. Les ventes y ont progressé de 9,5%, à 515 millions d’euros. Le plan 2015 devrait faire passer leur part dans le chiffre d’affaires de 17% à 20%.

En France, où Puma n’avait plus que cinq magasins de déstockage et un concept store parisien, un deuxième ouvrira en mai. Des dizaines suivront dans le monde. Mais l’essentiel de ses ventes se fait en magasins multimarques ou en franchise, surtout en Chine (1000 magasins franchisés sur 1200 dans le monde, et cent ouvertures sont encore prévues).

Pour relancer la machine, Puma, inventeur du «sport lifestyle», style sportif au quotidien, tire une autre leçon du passé: son offre n’était pas assez «cool». Grâce à une campagne via Facebook et en magasins, Puma séduit de nouveau les jeunes: fléchettes et baby-foot les accueillent dans de nouveaux concept stores. «Nos clients percevaient Puma avant tout comme une marque de chaussures, qui représentent plus de la moitié de nos ventes, nous les avons donc remises au centre des nouveaux magasins», souligne Franz Koch.

Retour aux racines

Parmi les nouveautés, une tennis Re-Suede vintage 100% recyclée contraste avec des baskets DJ pour enfants qui émettent des jingles à chaque pas. Selon un consultant, l’hiver prochain, de nouvelles lignes dédiées aux 10-18 ans riposteront à Nike ou à la nouvelle marque Neo d’Adidas pour jeunes filles.

À l’heure où le prêt-à-porter classique souffre, Franz Koch veut aussi redonner davantage de place aux articles de sport performance, «à l’attrait moins volatil que la mode». Les ventes d’articles pour le foot, la course automobile, l’athlétisme, la voile ou le golf passeront de 35% du chiffre d’affaires à 40% en 2015. Lifestyle et mode descendront de 65 à 60%.

Ce retour aux racines sportives s’appuie sur une accélération dans le sponsoring et le marketing sportifs. Le leader footballistique en Afrique a renforcé ses contrats avec la Fédération italienne de football et le Dortmund, arme deux équipes à l’Euro de football. Et mise, aux JO de Londres, sur l’athlète jamaïquain Usain Bolt, qui signe une ligne. La délégation jamaïquaine portera des maillots dessinés par la fille de Bob Marley.

Puma mettra aussi davantage d’innovations techniques issues des produits sportifs dans sa mode, doublant par exemple un trench noir pour la ville d’un tissu réflecteur de chaleur, issu de la voile. Pour y parvenir, Puma doit déployer son innovation et son offre: seulement 10% de l’assortiment étaient il y a peu communs à tous les pays. «Au fil du cycle d’innovation des produits, éclaté entre différents pays, trop de produits étaient abandonnés, ce qui contribuait à éroder les marges», souligne un consultant.

Résultats annuels 2011 de Groupe GO Sport

22/02/12 08:00

Chiffre d’affaires de Groupe GO Sport en légère hausse en comparable

Dégradation de l’EBITDA du fait de la contre-performance des articles saisonniers,

liée à des conditions climatiques défavorables

Projet d’augmentation de capital d’environ 30ME, garantie par l’actionnaire majoritaire,

afin d’accélérer le redressement du Groupe

Le conseil d’administration de Groupe GO Sport (Paris:GSP) s’est réuni le 21 février 2012 sous la présidence de Pierre Letzelter afin d’arrêter les comptes au 31 décembre 2011.

Chiffres clés de l’année 2011

Données consolidées(1)

en ME                        2010     2011
Chiffre d’affaires HT    683,1    680,4
Marge commerciale    283,7    278,9
Marge commerciale / Chiffre d’affaires HT    41,5%    41,0%
EBITDA (2)    20,3   8,6
Résultat opérationnel courant (ROC)    -0,4    -12,1
Résultat opérationnel    1,2    -8,1
Résultat avant impôt    -1,4    -13,4
Impôt    -3,6    -4,9
Résultat net de l’ensemble consolidé    -5,9    -20,0
Résultat net de l’ensemble consolidé par action (E)    -1,57    -5,34
(1) Les procédures d’audit ont été effectuées et les rapports d’audit sont en cours d’émission

(2) EBITDA = ROC + dotations aux amortissements et provisions opérationnels courants

Résultats 2011

Le chiffre d’affaires HT consolidé au 31 décembre 2011 de Groupe GO Sport s’élève à 680,4 millions d’euros, en hausse de 0,4% à magasins comparables et taux de changes constants (-0,4% au total).

En France, le chiffre d’affaires de l’enseigne GO Sport enregistre une baisse de 1,7% à magasins comparables en 2011. L’enseigne a notamment été pénalisée par la mauvaise performance des articles saisonniers, du fait de conditions climatiques particulièrement défavorables. La croissance des catégories non saisonnières, qui représentent plus de 80% du chiffre d’affaires, et la bonne tenue des 42 magasins au nouveau merchandising, ont permis de compenser en partie cet impact.

Le chiffre d’affaires de Courir est en forte progression en 2011, à +8,9% à magasins comparables (après 3,6% en 2010), confirmant le succès du repositionnement de l’enseigne. Cette croissance soutenue atteste de la pertinence de l’offre et de l’attractivité du nouveau concept, désormais déployé dans 21 magasins.

En Pologne, le chiffre d’affaires de GO Sport à magasins comparables et taux de change constants recule de 3,1% en 2011, pénalisé par la douceur de la saison hivernale. Les magasins au nouveau merchandising, désormais au nombre de 15 suite à 7 remodelings en 2011, ont affiché une bonne résistance à la conjoncture.

L’EBITDA et le ROC s’inscrivent respectivement à 8,6 ME et -12,1 ME, en recul par rapport à 2010. Cette dégradation s’explique pour moitié par la baisse de la marge commerciale de 4,8 ME, du fait essentiellement de la mauvaise performance des articles saisonniers, à taux de marge plus élevé. Elle résulte également de l’augmentation des frais de personnel, liée aux efforts de relance de la dynamique commerciale chez Courir, et des coûts locatifs.

La dette financière nette ressort à 86,2 ME, en augmentation de 54,7 ME par rapport à fin 2010. Cette hausse s’explique principalement par la forte augmentation du besoin en fonds de roulement liée à la diminution des dettes fournisseurs, sous l’effet notamment de la réduction des délais de paiement imposée par la LME en 2011 et d’un décalage des réceptions de marchandises par rapport à 2010.

Parc de magasins

En 2011, Groupe GO Sport a ouvert 4 magasins GO Sport (1 en Pologne et 3 en franchise) et 1 magasin Courir (en franchise). La rationalisation du parc s’est poursuivie, tant en France, avec la fermeture de 3 magasins GO Sport et 9 magasins Courir, qu’à l’étranger avec la fermeture de 3 magasins GO Sport (1 en Pologne, 1 en Belgique et 1 en franchise), et de 3 Courir (en franchise).

Le parc de magasins compte ainsi 349 points de vente au 31 décembre 2011 (175 GO Sport dont 31 en franchise et 174 Courir dont 14 en franchise).

Perspectives et projet d’augmentation de capital

Dans un environnement de marché difficile, Groupe GO Sport entend s’appuyer sur ses atouts et notamment son positionnement établi de 3ème plus grand distributeur d’articles de sport en France afin de poursuivre les plans d’actions engagés au sein de chaque enseigne.

Ces initiatives, axées sur la différenciation de l’offre et du merchandising, le renforcement de la relation client et une communication accrue en partenariat avec les marques, ont pour objectif prioritaire d’accélérer la relance commerciale des deux enseignes de Groupe Go Sport.

Afin d’accompagner ces initiatives et de renforcer sa structure financière, le Conseil d’Administration de Groupe GO Sport du 21 février a décidé le principe d’une augmentation de capital d’un montant d’environ 30 ME.

Cette opération, réalisée avec maintien du droit préférentiel de souscription des actionnaires et garantie par Rallye, actionnaire majoritaire de Groupe GO Sport, devrait être réalisée au cours du deuxième trimestre 2012, sous réserve de l’obtention duvisa de l’Autorité des Marchés Financiers sur le prospectus relatif à l’opération, et après que l’Assemblée Générale du 20 avril 2012 aura approuvé les résolutions correspondantes.

A propos de Groupe GO Sport

Spécialisé dans la distribution d’articles de sport, Groupe GO Sport est l’un des principaux groupes de distribution d’articles de sport en France et en Pologne, grâce à ses enseignes GO Sport et Courir.

L’action Groupe GO Sport est cotée sur le marché réglementé de NYSE Euronext à Paris, compartiment C (code ISIN : FR0000072456)

Pour plus d’informations, veuillez consulter le site internet de la société :

www.groupegosport.com

Contact analystes: GROUPE GO SPORT

Directeur Financier: Dénes ALMASY DE ZSADANY

Endurance Shop ouvre dans le centre de Nantes

09/01/2012 , écrit par Webmaster, Christophe (pseudo : Infos)

Endurance Shop est fier de vous annoncer l’ouverture d’un second magasin sur la région Nantaise d’un espace dédié à la course à pied. Ce nouveau magasin est ouvert depuis samedi matin dans le centre ville de Nantes, rue des 3 croissants, à l’emplacement de l’ancien Running Conseil.

 

Rencontre avec les 3 fondateurs de ce nouvel espace nantais

3 associés au profil complémentaire se sont retrouvés le temps d’un projet Endurance Shop. De gauche à droite sur la première photo, on retrouve le gérant du nouveau magasin Nicolas Le Bail (chemise bleu ciel), Emmanuel Vaslet et William Villet. Mais qui sont ils ?

Nicolas Le Bail : coatch sportif indépendant, nicolas est le responsable de la communauté adidas de Nantes en plus d’être coatch dans un centre de remise en forme sur la région nantaise. A 37 ans, il décide de monter le magasin en plein coeur de Nantes :

« Je cours depuis 10 ans. Je faisais du raid multisport, trail, et course à pied en club. Il y a quelques années, j’ai fait la connaissance de Manu (Emmanuel Vaslet, responsable d’Endurance Shop Orvault 44), et nous avons échangé. Je lui ai fait part de mon envie de monter un magasin de running sur Nantes. J’avais envie à cette époque de franchir le pas. C’était pour moi un challenge personnel. »

Manu Vaslet (avec le bouc) : responsable du magasin Endurance Shop d’Orvault et créateur de l’Endurance Shop de St Nazaire dans les années 2000.

« Avec la rencontre de Nicolas, le projet est parti rapidement. Je souhaitais aussi monter un second magasin sur Nantes. Parallèlement, je connaissans William, le troisième associé qui m’avait aidé dans ma structure d’Orvault, et il souhaitait aussi partir dans l’aventure. William nous a permis de nous structurer pour ce magasin. Nous sommes le premier département à avoir maintenant 3 magasins Endurance Shop dont 2 magasins dans la même ville. »

William Villet : consultant en entreprise et ancien directeur dans le groupe Auchan. A 48 ans, William se lance dans un nouveau projet de création d’entreprise.

« j’adore la course à pied puisque j’en fais depuis plus de 10 ans. J’aime les projets, les rencontres, les opportunités. La ville est assez grande pour accueillir un nouveau Endurance Shop avec ses 600 000 habitants (avec la communauté). Il nous a fallu trouver un lieu dans le centre ville, et nous sommes allés voir Running Conseil pour lui expliquer notre projet. Rapidement des accords ont été trouvés pour que nous reprenions son emplacement. Ce qui est bien dans notre trio c’est que nous sommes complémentaires. »

Le nouveau magasin vous accueille désormais du Mardi au Samedi de 10h00 à 13h00 et de 14h00 à 19h00, et le samedi de 10h00 à 19h00 non stop.

Endurance Shop Nantes a pu compter sur le soutien de Gore, Odlo et Adidas pour leur ouverture rapide. Les coureurs pourront trouver un outils pour analyser les foulées, un rayon triathlon, trail, course à pied, et fitness.

Dès la fin de semaine, les coureurs pourront gagner des voyages, des tenues de sport complètes, des week end golf.

Tél : 02 40 12 00 21 – nantescentre@enduranceshop.com

 

Oxylane ouvre un magasin et sa plaine de jeux gratuite dès samedi à Lesquin


21.11.2011, PAR MARIE VANDEKERKHOVE

|  GALAXIE MULLIEZ  |

Le site aurait pu accueillir le futur Grand Stade de Lille. Le hasard a voulu qu’il reste destiné au sport, avec l’arrivée du premier-né des « villages Oxylane » dans la région. Le magasin Décathlon et sa prairie sportive de 10 ha, en accès libre toute la semaine, ouvrent samedi. Une nouvelle capitale de la forme, en bordure de l’autoroute A1, qui repose sur un concept commercial : on attire le client en lui offrant une pratique gratuite. Rencontre avec Patrick Levaique, le directeur du site.

> Que trouvera-t-on sur ce « village Oxylane », situé entre l’aéroport, l’autoroute et le CRT et dont on aperçoit déjà l’enseigne Décathlon depuis l’autoroute A1 ?
« C’est le dixième « village Oxylane » de France, qui correspond à un nouveau concept de magasin Décathlon. L’objectif pour le client, c’est de pouvoir s’équiper, pratiquer et partager une pratique sportive sur un même site. À côté du magasin de taille moyenne, environ 3 000 m² (entre V2 et Campus, les deux magasins villeneuvois), les gens pourront disposer d’une prairie de 10 ha avec différents terrains de foot, naturels et synthétiques, des terrains de basket, de beach volley, de handball, de sentiers aménagés pour la pratique du vélo, du roller, du jogging… L’originalité du site de Lesquin, c’est qu’il accueille aussi le siège français d’Oxylane, auparavant installé à proximité de Décathlon Campus, à Villeneuve-d’Ascq. Quelque 240 salariés y ont emménagé le 14 novembre. »

> Les terrains seront véritablement en accès libre ?
« L’accès est totalement ouvert et gratuit, même sept jours sur sept, le magasin n’étant généralement pas ouvert le dimanche. Nous mettons même à disposition des vestiaires pour les pratiquants. L’idée, c’est de s’ouvrir aux particuliers, qui pourront venir faire du cerf-volant, du jogging ou du foot entre amis, mais aussi aux associations sportives, aux clubs qui pourront disposer de nos terrains ponctuellement. Le site dispose également d’un espace pour les démonstrations sportives, une sorte de « vitrine » pour les clubs locaux. »

> Pourquoi s’installer à Lesquin ?
« Cela vient combler un manque dans la zone de chalandise du sud de la métropole, où la clientèle est très sportive. Les communes sont plus petites, avec beaucoup de clubs sportifs, et il existe une attente au niveau des équipements. Les gens veulent pouvoir pratiquer librement, et notamment du fitness à l’heure du déjeuner, ou en sortant du bureau, a-t-on noté chez les salariés des nombreuses entreprises des environs. »

> Quelles solutions le « village » peut-il leur apporter sur ce dernier point ?
« L’ouverture du magasin et de la plaine de jeux est une première étape. Nous envisageons de faire appel à des partenaires pour compléter l’offre sportive  : une salle de fitness, du foot en salle, un mur d’escalade… Mais une modification du plan local d’urbanisme est nécessaire. Cela ne pourrait être envisagé avant fin 2013, au plus tôt. »

> Des services particuliers sont-ils proposés pour l’ouverture, ce samedi 26 novembre ?
« Nous avons invité huit clubs sportifs de Lesquin, qui organisent des démonstrations et des initiations : judo, escrime, danse, poney, rollers… Dans le magasin, l’espace « My sport’eezy » propose ses premiers anniversaires sportifs. et exceptionnellement, le magasin sera ouvert ce dimanche. » •

http://www.oxylane.com/