Category Archives: Lingerie

Grands bouleversements au BHV

Stéphane Martinelli ©
The Nail Kitchen au BHV/Marais
L’enseigne parisienne culte du bricolage et de l’art de vivre s’offre un lifting ! Nouveau nom, nouveau logo et nouveaux rayons, le BHV/Marais espère séduire une nouvelle clientèle, celle des « urbains créatifs », amateurs de fait-maison et bons vivants.

« Le plus vaste et le meilleur marché du monde ». C’est ainsi que s’autoproclamait le Bazar de l’Hôtel-de-ville au XIXème siècle. L’enseigne culte parisienne opère aujourd’hui un virage notable, en changeant son nom historique de « BHV », et en inaugurant de nouveaux rayons dans son magasin du 4ème arrondissement de Paris. Un lifting pour se remettre dans la course des grands magasins parisiens.

Nouveau nom, nouveaux rayons, nouveau logo, pour viser une nouvelle cible : les « urbains créatifs, ouverts et simples, pointus et attentifs, précurseurs et trendy, […] ultra connectés, anticonformistes, prenant soin d’eux, épicuriens, curieux, adeptes du Do It Yourself, baignés de culture et en quête de sens », indique la communication du BHV/Marais.
Le BHV/Marais ©
Pas question de les confondre avec les « bobos », bien que la comparaison soit tentante. D’autant plus que le BHV a décidé de tourner le dos à la rue de Rivoli, sur laquelle il est situé, pour s’ouvrir davantage au Marais. Le magasin revendique ouvertement son appartenance au quartier « bobo » de Paris, haut lieu de la culture parisienne, en accolant son nom à son sigle, et en offrant à ses clients un plan du Marais dessiné par l’artiste britannique Jenni Sparks.

Réorientation vers la cuisine et le bricolage

Cette métamorphose en douceur est l’occasion pour l’enseigne de renforcer sa présence dans l’univers de la maison. Le BHV/Marais se tourne ainsi vers deux domaines, la cuisine et le bricolage, reflet de la tendance persistante pour le « fait-maison ». 500 m² dédiés aux arts de la table ont été inaugurés en avril 2013. Quant au cultissime espace bricolage, 4.300 m² au sous-sol du magasin, il « a été enrichi de l’offre peinture ».

Pour se rapprocher de l’offre des grands magasins parisiens, le BHV a également inauguré un espace dédié aux chaussures femme, et un autre à la beauté. Et, pour se différencier de ses concurrents, au contraire, il a ouvert un rayon librairie, destiné à devenir « la plus grande librairie du Marais, en y ajoutant les arts créatifs, la papeterie et l’offre multimédia ».

www.bhv.fr

Le patron de Charles Vögele s’en va avec effet immédiat

Mode | La chaîne de magasins de mode Charles Vögele annonce le départ de son patron André Maeder Vögele. L’entreprise a bouclé le premier semestre sur une perte creusée à 62 millions de francs.

ATS | 13.09.2011
La chaîne de magasins de mode Charles Vögele change de patron. Le titulaire, André Maeder, quitte son poste avec effet immédiat, en raison d’une divergence de conception dans la mise en oeuvre de la nouvelle stratégie.

André Maeder est remplacé par Frank Beeck, actuel directeur des ventes, a indiqué mardi Charles Vögele. Pour assurer la phase de transition, Hans Ziegler, vice-président du conseil d’administration, prendra la présidence de Charles Vögele Holding, tout en appuyant la direction générale à mi-temps.

André Maeder occupait sa fonction depuis février 2009, rappelle le communiqué. Le chaîne de magasins de mode a bouclé le premier semestre sur une perte creusée à 62 millions de francs, contre un déficit de 7 millions un an plus tôt. Ses ventes brutes se sont contractées à 626 millions (-64 millions).

http://ch.charles-voegele.ch/fr

 

Etam Developpement tombe dans le rouge en Europe

Etam Developpement, propriétaire des enseignes Etam Lingerie, Undiz et 1.2.3, a connu un semestre délicat. De janvier à juin, le groupe a vu son résultat opérationnel chuter de plus de 22% à 13,4 millions. Surtout en Europe, il tombe dans le rouge. Sur le Vieux Continent, le déficit est de 1,3 million contre un bénéfice de 2,8 millions enregistré lors du premier semestre 2010. En Chine, le résultat a légèrement progressé pour s’établir à 14,8 millions.

Côté chiffre d’affaires, la hausse à périmètre comparable et à taux de change constant s’est élevée à 2,5%. Les ventes du groupe ont dépassé, sur la période, les 593 millions.

Alors qu’Etam avait été l’un des premiers acteurs du secteur à avouer qu’une hausse des prix semblait inéluctable, il souligne en effet que la rentabilité a souffert de la hausse des prix d’achat en euros et d’une augmentation des démarques. Pour la suite, la direction avoue déjà avoir enregistré une baisse sur juin-juillet par rapport aux mêmes mois de l’année précédente. « Sur le second semestre, le groupe se prépare à faire face en Europe et en Chine à un ralentissement de la croissance », conclut le communiqué financier sur les résultats semestriels.

Par Bruno Joly source fashionmag

CHANTELLE rachète la marque CHANTAL THOMASS

Le fabricant et distributeur de marques de sous-vêtements DBAPPAREL (Dim Brand Apparel, siège à Levallois-Perret /92, marques Dim, Playtex, Wonderbra, Chesterfield, Chantal Thomass), va cèder la marque de luxe CHANTAL THOMASS (siège à Rueil-Malmaison /92, CA 2010 : 8 M€, perte : 2,1 M€), dont il est propriétaire depuis 1998, au groupe de lingerie CHANTELLE (siège à Cachan /94, 6.200 personnes, CA : 340 M€, griffes Chantelle, Passionata, enseignes Darjeeling, Orcanta).
Quarante-deux salariés seront repris par Chantelle dans le cadre de ce rachat, dont le montant est estimé à 6 M€. La fondatrice Chantal Thomass, qui détient 34% du capital, continuerait à superviser la création.

Source : Flash-infos