Category Archives: Jouet

Bulgarie : Nouveau magasin Jumbo


  • Date : 23/05/2012
  • Source : Presse bulgare
  • Contact : Bureau UBIFRANCE de Sofia

La construction d’un nouveau point de vente de la chaîne grecque de magasins pour enfants Jumbo à Roussé est en cours, confirmant son expansion lors de ces deux dernières années. Il sera d’une surface totale de 13 000 m² sur deux étages. Actuellement, Jumbo dispose de 6 magasins en Bulgarie (3 à Sofia, un à Plovdiv, à Varna et à Bourgas). L’ouverture de deux supermarchés est programmée d’ici la fin de l’année 2012.

Premier fabricant de jouets en Grèce, le groupe Jumbo commercialise aussi des livres, des objets décoratifs et des articles de papeterie. Il a vu son chiffre d’affaires augmenter de 38% en 2008 grâce notamment à l’ouverture de quatre nouveaux magasins (deux en Grèce et deux à Sofia en Bulgarie). Il en possède 44 en tout. Jumbo opère aussi comme importateur exclusif d’autres marques auprès de grossistes qui n’ont pas de réseau de distribution en Grèce.Considérant le secteur du jouet comme trop sensible à la conjoncture, il tente de diminuer cette activité. L’expansion internationale devrait en revanche continuer, avec notamment 11 nouvelles ouvertures prévues en Bulgarie.

Jumbo, 644,7 millions d’euros de chiffre d’affaires

Chiffre d’affaires 2008 : 644,74 millions d’euros (+38,08%)

Résultat net 2008 : 130,07 millions d’euros (+41,82%)

Effectif 2008 : 2 229

http://www.jumbo.eu/

Nouveaux concepts: l’embarras du choix

Par Valérie Froger,le 23/02/2012

En 2011, les franchiseurs n’ont manqué ni d’imagination ni d’audace. « Nous avons recensé près de 200 nouvelles franchises, aussi bien dans la restauration que dans les services, les fleurs, les énergies renouvelables, les loisirs, le courtage… Et, contrairement aux années précédentes, il est difficile de dégager de grandes tendances », analyse Samuel Burner rédacteur en chef de l’Observatoire de la franchise.

Dans le peloton de tête, on retrouve, comme tous les ans, la restauration rapide qui suscite toujours de nouvelles vocations. Telles les enseignes Boum Burger (sandwiches Halal), Manhattan’ Store (hot-dog et bagel), PeGast (sandwiches terroir) ou encore Flam Flam (flammekueches). Mais 2011 a également vu réapparaître des concepts de restauration « assise », avec service à table. « Ils avaient disparu du paysage ces deux dernières années à cause des investissements trop importants » poursuit Samuel Burner.

Les signes de reprise économique au premier semestre 2011 ont redonné confiance aux entrepreneurs qui ont osé se lancer sur un marché au ticket d’entrée élevé. Avec de nouveaux acteurs comme Ninkasi (brasserie avec concert), Arrêts de jeu (pub sportif), Memphis Coffee (restaurant américain), Barberousse (bar à thème) et Mamie Bigoude (crêperie) qui ont ouvert des premières unités franchisées. Reste à savoir comment ces réseaux passeront le cap de 2012 et résisteront à la tourmente économique qui frappe la France depuis l’automne 2011.

Les enfants à la fête

Les services continuent d’attirer de nouveaux entrants. En tête de liste figurent les services aux particuliers avec des enseignes comme Cartaplac (service de carte grise et plaque d’immatriculation), Idésia (courtage en crédit), Home privilèges (aide à domicile). Fait notable, on observe, depuis quelque temps, une multiplication des concepts dédiés à la famille et aux enfants. Les aires et ateliers de jeux (Les savants Fous, Youpi’Parc, L’île aux jeux, Pim Park, Kizou Aventures) ainsi que le soutien scolaire ont fait une percée en 2011.

Le jeune réseau Viens jouer à la maison (ateliers créatifs pour enfants), concept créé en 2008 par Camille Huyghues-Despointes, a ouvert quatre franchises et deux autres sont en cours. Parmi les nouveaux venus, Tonavenir.net créé par Sophie Laborde-Balen propose un service inédit d’orientation scolaire grâce à des solutions clés en main incluant une aide personnalisée, des tests d’orientation et des dialogues approfondis.

Ayant déjà rallié quatre franchisés, la jeune enseigne ne demande qu’à se faire connaître: « C’est un service nouveau et méconnu, un peu comme les weddings planners (conseils en cérémonie de mariage) il y a quelques années. Mais le besoin est énorme et la demande croissante » commente la créatrice, qui exerçait auparavant le métier de podologue et compte bien s’implanter dans les grandes villes françaises.

Toujours dans les services, on découvre des entrepreneurs astucieux qui renouvellent l’offre dans l’univers du cycle par exemple. Comme Doc’Biker, spécialisé dans la réparation rapide des motos. Ou encore Cycloville, service de vélos-taxis lancé à Lille en 2006 et en franchise depuis 2007, qui a décidé de mettre un coup d’accélérateur à son essor, avec plusieurs ouvertures annoncées, dont Lyon et Nice début 2012.

Quant aux services aux entreprises, une dizaine de concepts ont fait leur apparition, parmi lesquels des services de conciergerie (Kiosk, Zen & bien) des activités diverses et variées comme Low Cost CE -comité d’entreprise pour les PME- , PVI (maintenance de poids lourds), planète gardiens (mise à disposition de gardiens d’immeubles), EPI (cabinet conseil pour l’emploi des personnes handicapées) ou Adequat Intérim, réseau succursaliste de la région lyonnaise qui se tourne désormais vers la franchise.

Nouveauté… et pérennité?

Les secteurs traditionnels d’activité ne sont pas en reste. Dans la coiffure par exemple, Beauty Bubble et BeNow jouent l’innovation avec des bulles de coiffure implantées dans les centres commerciaux ou les gares. Leurs débuts en franchise semblent prometteurs. Sur le marché des fleurs, déjà dominé par des mastodontes comme Monceau Fleurs ou Oya Fleurs, de jeunes enseignes comme Carrément Fleurs et Plus de Fleurs, Plus de Bonheur ont décidé de tenter leur chance.

La première, créée à Agen en 2006, possède déjà sept magasins dans le Sud tandis que la seconde se contente pour l’instant de deux boutiques à Valence et à Saint-Marcellin. Les tendances dans l’air du temps inspirent des enseignes comme B comme Blanc et Magic Smile qui se sont lancées sur le marché du blanchiment des dents. Tandis que la crise financière et la tempête sur l’euro ont donné des ailes aux réseaux spécialisés dans l’achat d’or (Compagnie Nationale de l’Or, Comptoir National de l’Or, Gold Services). Mais en matière de commerce, franchise ou pas, il faut se méfier des effets de mode. Nouveauté ne rime pas toujours avec pérennité.

 

 

Bon résultats 2011 pour JouéClub

Le 01 février 2012 par VÉRONIQUE YVERNAULT

JouéClub Logo L’enseigne coopérative a vu son chiffre d’affaires magasins augmenter de 6,3% en 2011, pour atteindre un chiffre d’affaires de 550 millions d’euros et prévoit de nombreux projets de développement pour 2012, dont l’ouverture de 37 nouveaux magasins.

Sur un marché du jouet dynamique (en hausse de +5% en 2011 selon NPD), JouéClub a enregistré une hausse de 6,3% de son chiffre d’affaires, hors ventes sur son site joueclub.fr, pour atteindre 550 millions d’euros engrangés. L’année 2012 s’annonce tout aussi active pour le réseau, avec en particulier l’ouverture de 37 nouveaux magasins : 22 en France, 4 en Belgique, 2 au Liban, 6 en Italie et 3 au Maroc. L’enseigne ouvrira également le 4 avril prochain son troisième Village JouéClub à Lyon sur plus de 2600m².

Testé durant les dernières fêtes de fin d’année, le service JouéClub Drive, qui propose aux consommateurs des achats en drive, a rencontré un important succès. Il a ainsi généré plus de 400 commandes sur le seul Village JouéClub de Paris, sans soutien médiatique. Ce service sera donc proposé à l’ensemble des adhérents de l’enseigne cette année.
Enfin, pour parfaire le suivi des procédures de contrôle qualité, conformément à la législation européenne, JouéClub se dote d’un nouveau service chargé de la qualité et de la traçabilité des produits, piloté par Boris Boixière qui a pris ses fonction début janvier au sein de la coopérative.

http://www.joueclub.fr/

_________________________________________

La Grande Récré mise sur le Web en rachetant Rue de la Fête

Le groupe Ludendo, propriétaire de La Grande Récré s’offre le site de vente de déguisement www.ruedelafete.com. – 28/09/2011

La société Ludendo, propriétaire de l’enseigne de jouets La Grande Récré annonce la prise de contrôle du site de vente de déguisements en ligne Ruedelafete.com. Dans un communiqué, le groupe explique que cette acquisition « s’inscrit dans la stratégie de croissance du groupe, qui vise à proposer une offre enrichie pour l’enfant et la famille, et à accompagner les nouveaux modes de consommation tels que la vente en ligne ». Gil Vaugelade, fondateur du site de vente en ligne « conserve une participation minoritaire au capital » et reste dirigeant opérationnel de Rue de la Fête. En 2009, Ruedelafete.com a réalisé un chiffre d’affaires d’un peu plus d’un million d’euros en 2009, pour un résultat net de 3 000 euros. Ludendo a de son côté réalisé en 2010 un chiffre d’affaires de plus de 400 millions d’euros.

http://lagranderecre.profils.org/recrutement/Welcome.asp?timeout=

http://www.ruedelafete.com/

El Conte de la Pilar shop

Pilar’s Story Toyshop by Elia Felices
 by Elia Felices 2010

 


Une boutique de jeux  pour enfants comme on aimerait les voir partout. En cette période de Noël, vous êtes un certain nombre à flâner dans les magasins pour trouver la dernière Barbie ou bien même le dernier Zhu zhu Pet à la mode.  Maintenant à vous de comparer. Dessiné par Elia Felices, ce magasin de jouet se trouve à Barcelone (Espagne). Entrez dans un monde de rêves et de magie pour les petits mais aussi pour les plus grands…

 

 

 

“Pilar’s story, located in Mataró (Barcelona), is a retail outlet for all kinds of articles for children – it is a new kind of toyshop. Covering an area of 170m2, distributed between the ground floor and basement, it is a space full of magic and surprises that seems to have sprung from a children’s story. There is a rainbow and out of scale objects, all suggesting the world of the imagination. This idea, which is the main feature of the project, makes use of real elements to create an enchanting environment. The objective is to enter a new world that is attractive to children as well as adults.

 

Plus d’information sur le magazins de jouets Pilar’s Story Toyshop – Barcelone
Designer : Felices Elia
Lieux: Espagne

Sous l’enseigne national Joué Club, un nouveau magasin a ouvert, hier, dans la zone de Belloc.

C’est avec une certaine émotion que les Lesparrains ont vu, il y a deux ans, le rideau se baisser du marchand de jouets, dans le centre-ville. Déjà, le magasin Récréation de la rue Jean-Jacques-Rousseau était affilié à la centrale d’achats Joué Club. Certes, son dernier propriétaire était passé à une autre centrale, mais le géant du jouet en France n’était pas loin puisqu’il est réapparu, hier, dans la zone de Belloc, en face d’Orchestra et de Sports 2000, ouverts en août dernier.

Mercredi en fin d’après-midi, les cogérants Stéphane Bassignot et Grégory Prat ont procédé à une inauguration très officielle et très gourmande de leur magasin, présenté comme un « nouveau paradis pour les grands et les petits ».

Des fadas de jeuxPour les deux commerçants et Delphine, l’épouse de Stéphane Bassignot, tout est parti de leur amour frénétique pour jeux et jouets. « De plein air et de société, nous sommes fascinés par cet univers ludique », déclare Stéphane Bassignot, que les Bégadanais connaissent bien puisqu’il a tenu l’épicerie -presse de ce bourg, à sept kilomètres de Lesparre. L’autre gérant de Jouer en Médoc, Grégory Prat, est aussi connu des Lesparrais : il a travaillé dans le premier magasin Sports 2000, puis à Sports Loisirs.

Il leur a fallu deux ans pour concrétiser ce projet commercial qui comprend la construction d’un bâtiment de 500 m², dont 400 m² consacré à la vente. En entrant, on recense un nombre considérable de jouets de tout poil. Les poupées côtoient les fameuses toupies Beyblade, nouvelles coqueluches des petits et des ados. Les jeux de société et peluches, d’éveil, semble attendre sur les rayonnages leurs futurs propriétaires.

Stéphane et Grégory reviennent sur la manière dont ils ont pu intégrer le cercle très fermé de Joué Club. « Nous avons été parrainés par Philippe Berger, de Langon, et Guy Botteon, de La Teste, qui possèdent chacun un magasin de jouets. Ils nous ont conseillés pour notre mise en place et notre choix parmi des milliers de références ».

Ils précisent encore que si 25 % des jouets sont achetés auprès de Joué Club, le reste du magasin provient de fabricants indépendants.

Les cogérants sont fermement persuadés, comme le cabinet qui a procédé à l’étude du FISAC sur la commune que l’implantation d’une nouvelle enseigne nationale sur Lesparre ne peuvent qu’éviter la fuite des clients vers la CUB et favoriser le commerce local, en attirant les challands par une offre de proximité.

Enfin, Stéphane Bassignot et Grégory Prat ont recruté deux apprenties qui ont pris leurs fonctions dès le 1er septembre. Le magasin est ouvert du lundi au samedi, les dimanches de décembre et en journée continue à compter du mois de novembre.

Sylvaine Dubost

http://www.joueclub.fr/