Category Archives: Interim

MANPOWERGROUP INTENSIFIE SA PRÉSENCE SUR LE MARCHÉ DES SERVICES INFORMATIQUES AVEC DEUX NOUVELLES ACQUISITIONS

26 AVR 2012

ManpowerGroup poursuit sa stratégie de diversification sur le marché des services informatiques avec deux nouvelles acquisitions : Damilo Consulting, ainsi que deux activités de services informatiques de Segula Technologies. Après avoir acquis la société Proservia, SSII basée à Nantes (935 collaborateurs, 54,7 Millions d’euros de CA en 2011) en septembre dernier, ManpowerGroup intensifie sa présence sur ce secteur pour servir une ambition : concevoir des solutions innovantes afin de proposer au marché de l’industrie numérique des compétences nouvelles, aux profils plus divers, et contribuer ainsi à sa nouvelle croissance.

« L’expertise en ressources humaines au service du développement de l’industrie numérique »

« ManpowerGroup, sous les marques Experis et ManpowerGroup Solutions-Proservia, ne sera ni une SSII supplémentaire, ni un classique cabinet de recrutement, déclare Alain Roumilhac, directeur général de ManpowerGroup Solutions et de Experis, mais un véritable pont d’experts et d’expertises RH au service du développement de l’industrie numérique. Ces acquisitions confirment notre stratégie, annoncée en septembre 2011, de bâtir au sein de ManpowerGroup un pôle « métiers de l’informatique et des télécoms »,qui devrait peser en 2014, 400 millions d’euros de CA. »

Damilo Consulting rejoint ainsi la marque Experis de ManpowerGroup. Fondé par Michel Teman, Damilo Consulting a réalisé en 2011 un chiffre d’affaires de 42 millions d’euros, incluant ses filiales au Canada et en Belgique. Le groupe compte plus de 510 collaborateurs. Alain Roumilhac est nommé Président de Damilo Consulting, et Michel Teman sera son Directeur Général.

Les activités reprises à Segula Technologies représentent 7 millions d’euros et 80 collaborateurs. Elles vont rejoindre et renforcer ManpowerGroup Solutions/Proservia. Le Groupe Segula Technologies poursuit ainsi pour sa part son centrage sur les activités d’ingénierie, en croissance de 30% au cours de l’exercice 2011.

http://www.manpower.com/

Nouveaux concepts: l’embarras du choix

Par Valérie Froger,le 23/02/2012

En 2011, les franchiseurs n’ont manqué ni d’imagination ni d’audace. « Nous avons recensé près de 200 nouvelles franchises, aussi bien dans la restauration que dans les services, les fleurs, les énergies renouvelables, les loisirs, le courtage… Et, contrairement aux années précédentes, il est difficile de dégager de grandes tendances », analyse Samuel Burner rédacteur en chef de l’Observatoire de la franchise.

Dans le peloton de tête, on retrouve, comme tous les ans, la restauration rapide qui suscite toujours de nouvelles vocations. Telles les enseignes Boum Burger (sandwiches Halal), Manhattan’ Store (hot-dog et bagel), PeGast (sandwiches terroir) ou encore Flam Flam (flammekueches). Mais 2011 a également vu réapparaître des concepts de restauration « assise », avec service à table. « Ils avaient disparu du paysage ces deux dernières années à cause des investissements trop importants » poursuit Samuel Burner.

Les signes de reprise économique au premier semestre 2011 ont redonné confiance aux entrepreneurs qui ont osé se lancer sur un marché au ticket d’entrée élevé. Avec de nouveaux acteurs comme Ninkasi (brasserie avec concert), Arrêts de jeu (pub sportif), Memphis Coffee (restaurant américain), Barberousse (bar à thème) et Mamie Bigoude (crêperie) qui ont ouvert des premières unités franchisées. Reste à savoir comment ces réseaux passeront le cap de 2012 et résisteront à la tourmente économique qui frappe la France depuis l’automne 2011.

Les enfants à la fête

Les services continuent d’attirer de nouveaux entrants. En tête de liste figurent les services aux particuliers avec des enseignes comme Cartaplac (service de carte grise et plaque d’immatriculation), Idésia (courtage en crédit), Home privilèges (aide à domicile). Fait notable, on observe, depuis quelque temps, une multiplication des concepts dédiés à la famille et aux enfants. Les aires et ateliers de jeux (Les savants Fous, Youpi’Parc, L’île aux jeux, Pim Park, Kizou Aventures) ainsi que le soutien scolaire ont fait une percée en 2011.

Le jeune réseau Viens jouer à la maison (ateliers créatifs pour enfants), concept créé en 2008 par Camille Huyghues-Despointes, a ouvert quatre franchises et deux autres sont en cours. Parmi les nouveaux venus, Tonavenir.net créé par Sophie Laborde-Balen propose un service inédit d’orientation scolaire grâce à des solutions clés en main incluant une aide personnalisée, des tests d’orientation et des dialogues approfondis.

Ayant déjà rallié quatre franchisés, la jeune enseigne ne demande qu’à se faire connaître: « C’est un service nouveau et méconnu, un peu comme les weddings planners (conseils en cérémonie de mariage) il y a quelques années. Mais le besoin est énorme et la demande croissante » commente la créatrice, qui exerçait auparavant le métier de podologue et compte bien s’implanter dans les grandes villes françaises.

Toujours dans les services, on découvre des entrepreneurs astucieux qui renouvellent l’offre dans l’univers du cycle par exemple. Comme Doc’Biker, spécialisé dans la réparation rapide des motos. Ou encore Cycloville, service de vélos-taxis lancé à Lille en 2006 et en franchise depuis 2007, qui a décidé de mettre un coup d’accélérateur à son essor, avec plusieurs ouvertures annoncées, dont Lyon et Nice début 2012.

Quant aux services aux entreprises, une dizaine de concepts ont fait leur apparition, parmi lesquels des services de conciergerie (Kiosk, Zen & bien) des activités diverses et variées comme Low Cost CE -comité d’entreprise pour les PME- , PVI (maintenance de poids lourds), planète gardiens (mise à disposition de gardiens d’immeubles), EPI (cabinet conseil pour l’emploi des personnes handicapées) ou Adequat Intérim, réseau succursaliste de la région lyonnaise qui se tourne désormais vers la franchise.

Nouveauté… et pérennité?

Les secteurs traditionnels d’activité ne sont pas en reste. Dans la coiffure par exemple, Beauty Bubble et BeNow jouent l’innovation avec des bulles de coiffure implantées dans les centres commerciaux ou les gares. Leurs débuts en franchise semblent prometteurs. Sur le marché des fleurs, déjà dominé par des mastodontes comme Monceau Fleurs ou Oya Fleurs, de jeunes enseignes comme Carrément Fleurs et Plus de Fleurs, Plus de Bonheur ont décidé de tenter leur chance.

La première, créée à Agen en 2006, possède déjà sept magasins dans le Sud tandis que la seconde se contente pour l’instant de deux boutiques à Valence et à Saint-Marcellin. Les tendances dans l’air du temps inspirent des enseignes comme B comme Blanc et Magic Smile qui se sont lancées sur le marché du blanchiment des dents. Tandis que la crise financière et la tempête sur l’euro ont donné des ailes aux réseaux spécialisés dans l’achat d’or (Compagnie Nationale de l’Or, Comptoir National de l’Or, Gold Services). Mais en matière de commerce, franchise ou pas, il faut se méfier des effets de mode. Nouveauté ne rime pas toujours avec pérennité.