Category Archives: chaine japonaise

Une nouvelle grande boutique de prêt-à-porter vient alimenter l’offre tokyoïte

http://www.fastretailing.com/eng/group/gov/

Le 30 mars, la marque de prêt-à-porter abordable g.u. inaugurera une de ses boutiques phares dans le district tokyoïte de Ginza, un quartier où sont réunies les plus grandes marques de mode.

07 Février 2012

Le bâtiment de cinq étages offrira à l’enseigne 1.500 mètres carrés, actuellement occupés par la marque Uniqlo, qui fait également partie du groupe Fast Retailing. La nouvelle boutique proposera des articles de mode peu coûteux, ainsi qu’une ligne de vêtements pour enfants.

Alors qu’Uniqlo se spécialise dans les basiques et la simplicité, g.u. propose des produits plus tendance, mais également plus abordables. La marque a fortement gagné en notoriété en 2009 lors de la commercialisation de jeans à Y990 (€10.03). Elle avait alors du doubler la production des 500.000 pantalons initialement prévus.

Cette année-là, les ventes de ces jeans, pour hommes et pour femmes, ont représenté 25% des recettes de la marque et ont entraîné une augmentation de la vente d’autres produits en denim, comme les shorts et les minijupes.

La marque g.u. prévoit l’ouverture d’autres boutiques géantes au Japon afin d’atteindre son objectif de 200 inaugurations et de Y50 milliards (€506,5 millions) de recettes d’ici au 31 août 2013.

Des boutiques de ce type ont déjà vu le jour dans le district de Shinsaibashi à Osaka en 2010 et dans celui de Ikebukuro à Tokyo en 2011, ce qui a eu pour effet d’augmenter la renommée de la marque et d’attirer une clientèle plus large, en particulier chez les jeunes.

En ouvrant une boutique à Ginza — lieu de visite incontournable pour les touristes à Tokyo — la compagnie compte augmenter sa visibilité internationale et s’en servir comme d’un tremplin pour une implantation internationale.

Malgré la crise, les marques de prêt-à-porter ont su tirer leur épingle du jeu au Japon — en particulier celles qui ont joué la carte des prix abordables. Tout comme Uniqlo et sa politique de prix agressive, les marques américaines Abercrombie & Fitch, Forever 21 et Gap, le groupe suédois H&M et la chaîne espagnole Zara renforcent leur position au Japon.

http://www.gu-japan.com/

Uniqlo ouvre un gigantesque magasin à Tokyo, affiche sa dimension mondiale

La populaire marque nippone de vêtements Uniqlo va inaugurer mi-mars un immense navire amiral à Tokyo, dans le quartier commercial de Ginza, lieu sans égal pour diffuser l’image d’une marque qui prétend jouer dans la cour des grands à l’échelle internationale.
« L’enseigne est née en province, à Yamaguchi (ouest). A l’étranger, nous occupons certes des emplacements dans les grandes artères de capitales, mais au Japon, nous avons beaucoup de magasins dans les centres commerciaux », a rappelé mardi le PDG et fondateur d’Uniqlo, Tadashi Yanai, lors d’une rencontre avec des journalistes.

« Uniqlo est devenue une marque mondiale, cela se sait hors du Japon, mais les Japonais, eux, n’en ont pas assez conscience. C’est pour cela qu’un très grand magasin, comme ceux que nous avons à New-York, Paris, Shanghai ou Londres, est nécessaire à Tokyo », a-t-il poursuivi.
Uniqlo compte à présent plus de 850 points de ventes de diverses tailles dans l’archipel, mais les petits magasins « de bord de route » sont nombreux et la marque conserve dans l’esprit des Nippons l’image d’une simple enseigne de vêtements bon marché, tandis que les étrangers saluent la dimension des boutiques, l’ampleur de l’offre, le rapport qualité/prix et le service « à la japonaise ».
Selon M. Yanai, le quartier de Ginza, au coeur de la capitale, est « un carrefour des profils et des nationalités », et en ce sens le lieu idéal d’implantation pour le prochain navire amiral de 5.000 mètres carrés répartis sur 12 étages.
De là sera, selon lui, « diffusée l’image actuelle d’Uniqlo non seulement à travers le Japon mais aussi vers le monde ».
Ce gigantesque Uniqlo emploiera 520 personnes, dont 100 étrangers parlant anglais, chinois, français ou encore coréen, et offrira un service de concierges.
A l’instar de l’espagnol Zara, de l’américain Gap ou du suédois Hennes & Mauritz (H&M), Uniqlo occupe déjà un emplacement à Ginza, mais il est divisé en deux espaces hommes/femmes séparés, sur une superficie très inférieure.
Grâce à son immensité, le nouveau temple présentera, selon son directeur Teruaki Matsumoto, toute la gamme Uniqlo, avec des rayons inédits, notamment pour les bébés, ainsi que les vêtements fruits de collaborations avec des créateurs de renom ou qui influencent les tendances.
Le magasin de Ginza, qui ouvrira au public le 16 mars, marquera une nouvelle étape pour Uniqlo dans sa montée en puissance planétaire entamée avec l’inauguration d’un premier temple à New York en 2006, poursuivie à Londres en 2007, Paris en 2009, Shanghai en 2010 ou encore Séoul en 2011.
L’enseigne se fixe pour but d’ouvrir quelque 200 à 300 grands points de vente par an dans le monde afin d’élever son chiffre d’affaires à 5.000 milliards de yens (50 milliards d’euros) en 2020, contre 937 milliards prévus pour l’exercice en cours.

http://www.uniqlo.com/fr/

Android Mannequin Shop Display – CScoutJapan

Image de prévisualisation YouTube

Les mannequins en plastique ornant les vitrines de magasins, c’est dépassé. A Tokyo, c’est un robot plus vrai que nature qui accueille les passants.

13 Février 2012 15h36

Germinoid est un tout nouveau type de robot. Conçu par Hiroshi Ishiguro, cette créature ressemble au plus banal des mannequins en plastique, sauf que… Le robot ne fait pas que présenter les vêtements et accessoires, il peut aussi interagir avec les passants.

Pour le moment, Germinoid ne bouge que la tête, mais reproduit malgré tout une soixantaine d’expressions. Il lui arrive même de bailler si on l’ennuie… Il est évident que d’autres modèles, plus élaborés, pourront un jour se mouvoir davantage.

Testé dans un magasin japonais, le robot a eu son petit succès. Les passants se sont arrêtés pour le contempler et « jouer » avec. Il faut dire qu’il ressemble à s’y méprendre à une jeune femme contemporaine, au top de la technologie avec son Smartphone. Plutôt sympa…

Un mannequin robot en vitrine

 

 

Harajuku mini, une ligne de vêtements pour enfants signée Gwen Stefani

« Tant que l’on n’est jamais allé à Harajuku1, on ne connaît pas le Japon », affirme Frédéric Ou, gérant de la nouvelle boutique parisienne et responsable de No Sphere (producteur de concerts Jrock). Alors, à défaut de nous offrir le billet d’avion, celui à qui l’on doit les  premiers lives en France de Moi dix Mois, kagerou ou encore MUCC a décidé d’importer une petite parcelle de ce quartier si spécial de Tôkyô. Depuis début décembre, le magasin HARAJUKU Paris propose donc vêtements et accessoires made in Japan (gothic, punk, lolita…) en plein cœur du cinquième arrondissement.

 

 

Gwen Stefani lance sa marque de vêtements pour enfants

HARAJUKU, à PARIS

Comment réconcilier Momoko la lolita et Ichigo la rebelle ?
En leur faisant découvrir HARAJUKU, une boutique parisienne de vêtements et
accessoires qui fait le grand écart entre les styles japonais les plus variés et
habille tous ceux qui ont leur propre manière d’être différents