Category Archives: chaîne française

Comtesse du Barry passe le cap des 50 points de vente

source: http://www.toute-la-franchise.com/

Résultat de recherche d'images pour "la comtesse du barry Clayes-sous-Bois"

L’année 2017 se termine sur une bonne note pour le réseau Comtesse du Barry qui vient de passer le cap symbolique des 50 unités, succursales et franchises confondues, avec quatre belles ouvertures au cours de l’automne.

Le 28 octobre, le réseau inaugurait une épicerie fine en franchise au cœur de Boulogne-sur-Mer (cf. Emeline Hochart quitte l’enseignement pour ouvrir une boutique Comtesse du Barry). Derrière ce projet, Emeline Hochart confiait alors son souhait de « devenir une chef d’entreprise d’un commerce de proximité à travers un métier riche et diversifié. Et transmettre un moment de bonheur à mes futurs clients quand ils pousseront la porte de mon magasin. » Pour lancer sa nouvelle activité elle a pu profiter du soutien complet de son réseau pour la mise en place de sa boutique puis, pour l’ouverture, de la présence Christophe Givert, expert produit Comtesse du Barry, qui, durant cinq jours, est resté à ses côtés pour lui transmettre les ficelles de son nouveau métier. L’inauguration de sa boutique dans une des rues les plus fréquentée du centre-ville de Boulogne-sur-Mer a été un réel succès marqué par la présence de plus de 70 convives.

Cette ouverture de Boulogne-sur-Mer a été suivie, le 11 novembre, par celle de Chambéry. A la tête de cette nouvelle boutique Comtesse du Barry de Chambéry, Christelle Graye a elle aussi pu bénéficier de l’appui de son réseau pour mener à bien son projet d’ouvrir un commerce de proximité avec son conjoint. Ouvrir une épicerie Comtesse du Barry s’est imposé comme une évidence pour le couple qui se qualifie de « passionnés qui apprécient pouvoir partager des moments privilégiés et faire découvrir de beaux et bons produits aux autres ». Une activité qu’ils exercent désormais au cœur de la capitale savoyarde (cf. De commerciale à commerçante : la nouvelle vie de Christelle Graye, franchisée Comtesse du Barry à Chambéry).

Un magasin outlet et une succursale aux Clayes-sous-Bois et Etrembières

Si ces deux ouvertures illustrent la belle dynamique de la franchise Comtesse du Barry, notamment boostée par le nouveau concept de l’enseigne et son nouveau contrat de franchise, le réseau poursuit en parallèle son développement en propre. Comtesse du Barry a récemment ouvert un magasin aux Clayes-sous-Bois, dans les Yvelines, au sein de One Nation, le centre commercial outlet dédié aux enseignes prestigieuses. Enfin, Comtesse du Barry a également pris ses quartiers dans le centre commercial Shopping Etrembières, dans l’agglomération d’Annemasse.

https://www.comtessedubarry.com/

La cordonnerie «nouvelle génération» se lance de Tourcoing

source: http://www.lavoixdunord.fr/

François Blondelle veut perpétuer un savoir-faire qu’il a hérité de son grand-père.

François Blondelle veut perpétuer un savoir-faire qu’il a hérité de son grand-père.

Dans la cordonnerie, des paires de chaussures, godasses, escarpins, sandales, bottes, souliers… attendent que leur propriétaire vienne les rechercher. Nous voici dans l’une des cordonneries Blondelle, installée à Lambersart. Les odeurs de cuir et de cirage se mélangent aux légères odeurs d’huile des machines. Des effluves ancestraux… « Mais j’en ai marre de l’image du cordonnier à barbe, en blouse grise… dans une boutique pas entretenue.  » Lui a un soupçon de barbe, travaille en pull et jean et donne un coup de neuf aux cordonneries.

Depuis quelques mois, cet héritier d’un savoir-faire familial -«  je suis aujourd’hui la sixième génération de cordonniers » – a lancé une franchise de cordonneries. «  Parce que c’est un domaine dans lequel il y a du travail ! Que c’est un noble métier, que j’ai envie de transmettre… Il faut redorer le blason de la cordonnerie.  »

Le retour à l’artisanat

François Blondelle l’assure : la cordonnerie a de l’avenir.«  Il y a quelques années, il y a eu une mode des chaussures de piètre qualité et donc jetables. Mais les consommateurs sont revenus du «Made in China». Ils veulent des chaussures de qualité qu’ils font réparer en cas de besoin. C’est dans la lignée du zéro déchets. Car les gens marchent de plus en plus  », assure celui qui a abandonné des études de gestion pour devenir cordonnier.

Et l’artisan, qui a décroché le mercure d’or en 2012, argumente : «  Dans les années 50, la France comptait 50 000 cordonniers. En 2017, nous ne sommes plus que 3 500 !  »

Alors François Blondelle a imaginé une franchise de cordonneries qui séduirait les consommateurs comme les entrepreneurs. «  C’est un nouveau concept qui dépoussière l’image du cordonnier : un atelier propre, visible du client avec de la vente de produits de qualité. Actuellement nous avons deux concepts : les artisans qui ont un beau savoir-faire mais qui ne savent pas vendre et des magasins de dépannage minute.  » La SAS Franchise du cuir a installé son siège à Tourcoing, où François Blondelle imagine créer un jour une école de la cordonnerie. «  J’ai pas mal de demandes de personnes qui veulent se reconvertir. Et même s’il existe des lycées professionnels comme à Tourcoing, il faut imaginer de nouveaux apprentissages.  » Deux franchises ont déjà ouvert leurs portes : à Perpignan et à Cysoing.

Le nouveau concept de magasins sous la franchise François Blondelle.
Le nouveau concept de magasins sous la franchise François Blondelle.

Prochainement, la marque François Blondelle s’implantera à Compiègne et Casablanca au Maroc. «  Mais je préfère avoir peu de franchisés mais que ce soit de la qualité.  » Presque deux siècles d’héritage familial l’observent.

Cordonnerie Blondelle

Le nord d’Israël aura aussi sa boutique Décathlon en 2018

source http://fr.timesofisrael.com/

Après le succès de l’ouverture du premier magasin l’été dernier, l’enseigne française va ouvrir dans la banlieue de HaïfaC’est dans la banlieue de Haïfa que le distributeur français d’articles de sports Décathlon, devrait ouvrir d’ici un an son deuxième magasin en Israël.

Le nouveau magasin devrait ouvrir dans le complexe commercial du groupe Big, dans les quartiers appelés Krayot dans la banlieue est de Haïfa.

Selon le site économique en ligne israélien, le nouveau magasin qui devrait ouvrir ses portes à l’été 2018, sera plus petit que le premier magasin ouvert cet été à Rishon LeZion.

Durant les 4 premiers jours suivant son ouverture le 29 août dernier, le magasin, dont seules ses propres marques (Kalendji, Keshua…) garnissent les rayons, la foule n’a pas désempli. Selon le site d’information Israel21c, Décathlon aurait ainsi accueilli 25 000 clients du 29 août au 3 septembre.

Résultat le magasin avait dû fermer ses portes le temps de se réapprovisionner.

« Lors d’une conférence de presse, la PDG de Decathlon Israël, Louise Chekroun l’avait confirmé, rappelait le magazine : « Les Israéliens nous l’avaient dit. Si vous avez l’intention d’être plus cher qu’en Europe, ce n’est pas la peine de venir. Nous avons décidé que ce ne serait pas le cas et que nous pratiquerions les meilleurs prix. »

Promesse tenue et même plus. Depuis l’ouverture, des comparatifs effectués par les suppléments économiques locaux ont montré que pas mal de produits étaient moins chers qu’en Europe et surtout qu’en France : entre – 6 à – 10 % ».

https://www.decathlon.fr/

– Fnac Darty a annoncé ce lundi matin l’ouverture d’un deuxième magasin au Maroc, à Tanger.

source (CercleFinance.com)

Fidèle à sa stratégie de déploiement à l’international, le distributeur s’appuiera à nouveau sur un partenaire qui est l’un des leaders marocains de la distribution spécialisée, solidement implanté dans le pays, en l’occurrence le groupe Aksal.

Ce second partenariat, après l’ouverture de l’enseigne de Casablanca en décembre 2011, est une nouvelle étape dans la stratégie de développement de la Fnac.

D’une superficie de vente de 560 mètres carrés, l’enseigne de Tanger sera située dans le centre commercial Ibn Batouta Mall.

Ce tout nouveau magasin présentera l’ensemble des produits et des services proposés par la Fnac : livres, disques, DVD, gaming, micro-informatique, téléphonie, objets connectés, son, photo, TV, jeux/jouets.

https://www.fnac.com/

Bruxelles: un nouveau Kiabi va ouvrir place de la Monnaie

Un an après son arrivée en Belgique, la chaîne de prêt-à-porter Kiabi inaugure déjà son 4 e  magasin le 20 octobre prochain, dans le centre commercial The Mint, au cœur de Bruxelles. Avec plus de 200 emplois crées au total, Kiabi tient également sa promesse de s’implanter dans les centres-villes, en complément des centres commerciaux situés en périphérie. La Belgique est dans le peloton de tête des pays européens où la marque connaît un développement important. Kiabi ouvrira également ses premiers magasins en Flandre en 2018.

https://www.kiabi.com/

« COURIR », ENSEIGNE DU GROUPE GO SPORT INAUGURE UN NOUVEAU CONCEPT DE MAGASIN DANS LE QUARTIER GROLÉE À LYON

Vitrine du nouveau magasin de la rue Grolée à Lyon

« Courir » qui a développé dans toute la France des magasins spécialisés axés sur le marché de la sneaker, en l’occurrence les chaussures de sport branchées et multi-usages, vient donc d’inaugurer un nouveau magasin baptisé « Wood » dans le quartier.

Avec déjà trois magasins à Lyon (Victor Hugo, Part Dieu et Confluence), l’enseignes’implante désormais en plein cœur du centre-ville sur 170 m2.

Mais cette fois, avec un concept différenciant.

Dirigé par Mélissa Aidli, ce nouveau magasin met en scène des vitrines digitales, ainsi qu’une zone « live » avec écran géant où l’on peut retrouver les derniers modèles tendance.

Dès l’entrée de la boutique, les clients peuvent découvrir ou redécouvrir les histoires des marques de sneakers et les modèles phares du moment.

Il affiche des matériaux bruts et même un miroir interactif permettant de se prendre en photo avec la dernière paire de baskets à la mode, avant de la partager sur les réseaux sociaux : ce magasin new look se veut très branché.

« Starifier la sneaker »…

Complètement redécoré avec des lambris rétro-éclairés couleur bois, le concept qui se veut premium a pour but, expliquent les responsables de l’enseigne de «  starifier la sneaker ».

Positionnée sur le créneau de la basket mode dédiée aux consommateurs jeunes et moins jeunes, l’enseigne qui vise la famille se devait de rafraîchir son image.

L’enseigne veut ainsi se poser en prescriptrice de nouvelles tendances dans le monde de la basket mode.

Avec ce magasin du quartier Grolée, c’est la quatrième boutique correspondant à ce concept « Wood » qui voit le jour en France, après les deux magasins parisiens (République et au Forum des Halles) et un magasin à Bordeaux.

Opération marketing ciblée pour l’ouverture à Lyon

Pour annoncer l’ouverture de ce nouveau magasin, l’enseigne a développé à Lyon un dispositif commercial conséquent, à travers un jeu de guérilla marketing, et notamment une soirée en partenariat avec « le Sucre ».

Les réseaux sociaux ont également été mis à contribution, avec la mise en ligne sur « You Tube », d’un épisode de… « Bail de Sneaker ».

« Courir », l’enseigne du groupe Go Sport dont le siège est basé à Sassenage en Isère, compte plus de deux cents magasins en France : elle est actuellement le leader de cette niche de marché.

Pour maintenir son leadership, elle est contrainte d’innover en permanence, d’où l’irruption de ce nouveau concept.

Go Sport a vu son chiffre d’affaires augmenter de 11 % en 2016, par rapport à 2015, à 930 millions d’euros : une croissance portée justement pour une bonne part par son enseigne Courir.

Reste à savoir si la greffe prendra à Lyon, comme à Paris…

source: http://www.lyon-entreprises.com/

http://www.courir.com/

UN NOUVEAU COMEX CHEZ FNAC DARTY

Un nouveau Comex chez Fnac Darty

Le nouveau groupe Fnac Darty remanie son comité exécutif, pour mener à bien son futur plan stratégique de développement.

Un Comex très masculin

Le groupe issu de la fusion entre le distributeur de biens culturels et de produits high-tech et celui de petit et gros électroménager a annoncé hier soir après clôture de la Bourse la refonte totale de son comité exécutif. Ce sont donc de nouvelles femmes et de nouveaux hommes qui vont désormais veiller aux destinées de Fnac Darty.

Ce changement d’ampleur se justifie, selon Enrique Martinez, directeur général de Fnac Darty, par la volonté de bénéficier des meilleures compétences pour mener à bien le nouveau plan stratégique, qui sera présenté le 5 décembre prochain.

Ce qui peut frapper tout d’abord, dans ce nouveau Comex, c’est la part de femmes qui le composent. À l’heure où les groupes se font de plus en plus les chantres de la parité et de l’égalité hommes-femmes, trois directrices seulement seront membres du comité exécutif. Il s’agit premièrement d’Élodie Perthuisot, qui occupera les fonctions de directrice commerciale. Elle sera en charge de l’ensemble des activités commerciales du groupe, en particulier de la définition des offres et de l’animation commerciale. La seconde femme est Frédérique Giavarini, et, comme souvent, elle sera en charge de la direction des ressources humaines. La troisième et dernière est Katia Hersard, directrice de France Billet, qui rapportera directement au directeur général du groupe, Enrique Martinez.

Des hommes de compétences

Les autres membres sont donc tous des hommes. Vincent Gufflet est ainsi nommé directeur des services, en charge de la définition de l’offre de services du groupe. Alexandre Viros occupera le poste de directeur Marketing et E-Commerce, avec la mission cruciale de développer les activités digitales du groupe, les pôles data, monétisation, fidélisation et le marketing digital.

Benoît Jaubert est le nouveau directeur Exploitation. Il s’occupera du réseau de magasins en franchise et intégrés, des activités BtoB et de la cuisine, et supervisera également les activités de Fnac Darty en Suisse et de BCC aux Pays-Bas.

Olivier Theulle sera directeur des opérations, couvrant les activités logistiques, livraison et SAV du groupe. Jean-Brieuc Le Tinier remplacera Matthieu Malige au poste de directeur financier et secrétaire général du groupe, et mettra au service du nouveau géant de la distribution spécialisée son expérience acquise chez Carrefour, Brico Dépôt et Korian. De son côté, Florian Ingen-Housz sera le nouveau directeur de la Stratégie et M&A, et assurera les fonctions de secrétaire du comité exécutif.

Les autres membres sont les directeurs des filiales internationales du groupe, qui vont piloter des aires géographiques : Marcos Ruao, directeur général de Fnac Espagne, qui coordonnera la zone ibérique, et Charles-Henri de Maleissye, directeur général Fnac Vanden Borre, qui supervisera la Belgique.

En revanche, le poste de directeur de la Communication et de l’Action culturelle est toujours à pourvoir, depuis le départ de Laurent Glépin.

https://www.fnac.com/

Résultat de recherche d'images pour "fnac"

L’enseigne Bastide Le Confort médical: un magasin de matériel médical ouvrira à la fin du mois

Résultat de recherche d'images pour "Bastide Le Confort médical magasin"

Thierry Delseries va ouvrir un magasin de vente et de location de matériel médical à l’enseigne Bastide Le Confort médical. Une activité complémentaire à celle, existante, de transport sanitaire.

Il n’y a pas que sur la route de Montauban où des activités commerciales s’installent. Au carrefour de l’avenue de Toulouse et de celle des Croates, un nouveau magasin s’apprête à ouvrir ses portes. Profitant de locaux récemment disponibles, Thierry Delseries et Sophie Freycinet ont décidé de donner une activité complémentaire à leur entreprise d’ambulances et de transport sanitaire en proposant la vente et la location de matériel médical aux particuliers et aux professionnels. «Nous avions le projet depuis plusieurs années. Il s’est concrétisé avec la libération des locaux attenants aux ambulances», explique Thierry Delseries, gérant de la nouvelle activité.

Ainsi, depuis un peu plus d’une semaine, l’enseigne Bastide voisine avec celle de Freycinet. Thierry Delseries a choisi de devenir franchisé de ce groupe en plein développement en 1977 par un Ruthénois, Guy Bastide. Aujourd’hui, plus d’une centaine de magasins s’affichent en France sous les couleurs de Bastide Le Confort médical», une société gardoise. Bastide, un nom qui parle aussi aux familiers de la voile, l’entreprise étant l’un des principaux partenaires du navigateur Kito de Pavant, qui s’apprête à prendre le départ, le 5 novembre, au Havre, de la 13e édition de la transat Jacques-Vabre.

«Le groupe cherchait à s’implanter sur Villefranche. Nous avions notre projet. Notre profil a plu aux responsables de l’entreprise. Cette franchise nous permettra d’être épaulés, de dispenser des conseils pertinents et de proposer de bons produits à des prix avantageux grâce à une importante centrale d’achats», explique Thierry Delseries.

Ce dernier a rénové le local libéré, aménageant une surface de vente de 130 m², complétée par des pièces techniques. Le nouveau magasin, pour lequel Thierry Delseries a recruté un vendeur, doit ouvrir d’ici la fin du mois.

source: http://www.ladepeche.fr/article/2017/10/11/2663129-magasin-materiel-medical-ouvrira-fin-mois.html

https://www.bastideleconfortmedical.com/

Résultat de recherche d'images pour "Bastide Le Confort médical magasin"

Résultat de recherche d'images pour "Bastide Le Confort médical logo"

Robert Clergerie dévoile son nouveau visage rue Saint-Honoré à Paris

Créée en 1981, la maison Robert Clergerie opère un lifting. Avec l’arrivée au printemps 2017 de Perry Oosting à sa présidence et de David Tourniaire-Beauciel à sa direction créative, la marque de chaussures de luxe a adopté un nouveau nom et remodelé son logo. Elle s’appelle désormais tout simplement Clergerie, éclipsant le prénom de son fondateur, avec l’ajout, dans une typographie plus petite et discrète, du mot Paris. Le logo se détache quant à lui en lettres noires épurées sur un fond blanc.

La nouvelle boutique de la rue Saint-Honoré à Paris – Clergerie

Cette image renouvelée de la maison passe également par une refonte de son site Internet et un nouveau concept de boutique, qui a été dévoilé à la veille de la Fashion Week parisienne, lors de l’ouverture du nouveau magasin porte-drapeau de la marque situé juste en face de chez Colette, au 326, rue Saint-Honoré.

Un design contemporain, jouant sur les contrastes de matières et de couleurs, a été choisi comme aménagement pour mettre en valeur les collections de Clergerie dans cette nouvelle boutique, dont une collection spéciale baptisée « 326 », mettant en avant une sneaker composée de matériaux différents et insolites.

Il s’agit de la deuxième boutique parisienne de la griffe, qui est déjà installée au 5 rue du Cherche-Midi, dans le 6ème arrondissement. Ce magasin sera d’ailleurs rénové pour adopter le même concept, comme l’ensemble du réseau composé de 15 boutiques en propre (France, Etats-Unis, Londres, Madrid, Genève, etc.), à compter de 2018.

 

En attendant, le chausseur s’apprête à inaugurer une nouvelle adresse sur la prestigieuse Madison Avenue à New York, qui se substituera à son autre magasin new-yorkais situé au 19 East 62nd Street. « Ces deux investissements dans des ouvertures majeures à Paris et à New York montrent notre engagement et notre confiance dans le développement de la maison Clergerie », souligne dans un communiqué Jean-Marc Loubier, PDG de First Heritage Brands, propriétaire de la marque.

Clergerie, qui met en avant son héritage made in France, notamment à travers ses ateliers situés depuis ses origines à Romans-sur-Isère, est en effet détenue depuis 2012 par la holding de la famille hongkongaise Fung, qui possède également Sonia Rykiel et le maroquinier Delvaux. Outre son réseau à l’enseigne, la griffe française est distribuée auprès de 300 clients wholesale à travers le monde.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2017 FashionNetwork.com

http://326.robertclergerie.com/

Résultat de recherche d'images pour "robert clergerie logo"

Résultat de recherche d'images pour "robert clergerie st honoré"

L’EAU VIVE S’IMPLANTE À AUBIÈRE

Résultat de recherche d'images pour "eau-vive magasin"

La franchise L’EAU VIVE

Réseau de magasins BIO depuis 1979
Magasins de proximité commercialisant des produits d’origine BIO

Le réseau de magasins de proximité de produits d’origines BIO, L’Eau Vive, poursuit son expansion en France et inaugure une nouvelle implantation située à Aubière, dans la zone commerciale sud-ouest de Clermont-Ferrand.
Ce nouveau magasin est piloté par Raphaël Houdin, qui inaugure son deuxième point de vente et le 60ème pour le réseau.

Le point de vente profite d’une forte visibilité et d’un flux important. Il couvre une surface de 700m² de vente. On y trouve la gamme S4 de l’Eau Vive, un rayon de plus de 170 références, un test de vrac liquide, du fromage prédécoupé et un coin snacking.

Cet établissement se distingue par la qualité de son aménagement, son aération ainsi que la couleur choisie et la facilité de circulation. Il propose également plusieurs produits locaux.

L’entrepreneur opère désormais avec une équipe de 6 personnes.

source: http://www.pointfranchises.com/news-franchise-pointfranchises-482011-l-eau-vive-s-implante-a-aubiere.html

www.eau-vive.com

Image associée

Résultat de recherche d'images pour "eau-vive magasin"

Agnès b.: un air de Paris à Hong Kong!

Publié par Laure-Anne Warlin, head of trends & insights chez Equancy

Alors qu’en France, la marque est plutôt discrète, à Hong Kong, rien à voir! Ses boutiques de vêtements sont nombreuses, mais aussi les cafés brandés Agnès b. et les fleuristes.

Plus encore qu’un flagship, c’est un tout nouveau genre de magasin que j’ai découvert. Un petit bout de Paris en pleine Asie! En plein milieu du très chic quartier de Tsim Tsa Shui, j’ai eu l’impression de me retrouver dans mon quartier fétiche du Marais. Tout est fait pour retranscrire l’essence de notre capitale dans un lieu physique protéiforme. Au milieu de la collection femme, j’ai retrouvé l’odeur des bougies de la maison parisienne Trudon. Vous savez, celle qui s’inspire de l’histoire de France avec ses bougies qui répondent aux doux noms de Trianon ou Chandernagor par exemple! C’était ma petite madeleine de Proust à moi de sentir ces odeurs familières.

J’ai aussi pu m’arrêter pour acheter un bouquet champêtre chez Agnès b Flowers… et même mes légumes bio de producteurs locaux au café Agnès b.! Parisienne un jour, parisienne toujours! Cerise sur le gâteau: la marque propose une boutique de chocolats 100% français: ô bonheur! Au final, il ne manque que des serveurs de mauvaise humeur pour être vraiment plongé à Paris!

Je trouve ça hyper pertinent que la marque ait retranscrit son univers en proposant ses produits, et en complétant l’offre avec des articles et des services complémentaires. On peut écouter les vinyles des plus grands classiques du rock – ce qui est totalement inédit parce qu’un tourne-disque a vraiment des allures de dinosaure pour les locaux! – ou encore s’asseoir dans un fauteuil moelleux pour feuilleter un livre de design ou d’art.

Emballée par cet endroit, j’ai cherché des concepts proches et j’ai appris que Muji venait aussi d’ouvrir une boutique sur un modèle assez similaire. J’ai voulu essayer de comprendre pourquoi ces magasins d’un nouveau genre rencontrent un tel succès à Hong Kong. Pour moi, il y a essentiellement 2 explications. La première: je pense que c’est le profil du consommateur local. Il y a un paradoxe: les Hongkongais aiment les choses extrêmement simples et sont en même temps excessivement exigeants.
Par exemple, ils ne font leur shopping que dans des malls et ils regroupent les boutiques par spécificité. Il y a donc le quartier avec les malls ultra-luxe, le quartier des fournisseurs informatiques, le quartier des sneakers, le quartier des poissons séchés et j’en passe! Ces concept stores nouvelle génération répondent à une logique identique: ils proposent à la fois un espace shopping complet, un espace de restauration et des services complémentaires tout en plongeant le client dans un univers spécifique qui lui permet de vivre une expérience shopping optimale. Banco donc pour les enseignes !

J’ai aussi compris que les avantages d’une telle boutique répondent à des logiques pragmatiques. Avec un tarif du mètre carré de près de 28.000€ par an à Causeway Bay ou à l’International Finance Center, beaucoup de marques se sont cassées les dents seulement quelques mois après l’ouverture de leur point de vente. Je me souviens du cas d’Abercrombie & Fitch: avec un mètre carré exorbitant à 50.000€, la marque a fini par mettre la clef sous la porte en février, soit à peine deux ans après l’ouverture de sa boutique. RIP Abercrombie ! À mon avis, le modèle des concept stores Agnès b. et Muji permet d’accroitre la rentabilité d’une boutique en proposant des services additionnels. C’est un nouveau business en somme.

Personnellement, je crois énormément en ce nouveau genre de magasin plus complet où il est bon de prendre son temps, de découvrir une marque mais aussi ses inspirations et ses coups de coeur. Le shopping, c’est quand même un hobby!

http://www.agnesb.eu/stores/hong-kong-/hong-kong

Sephora: 2 nouveaux flagships  en Espagne

Sephora continue le déploiement de ses nouveaux concept stores en ouvrant deux nouveaux flagships en Espagne.  Au design innovant et hyper connectés, ces deux magasins proposent une expérience beauté inédite et un service client encore plus poussé pour donner vie à la philosophie de la Maison : ‘ Play, Share & Shop ‘ ‘ indique le groupe.

Comme pour les deux magasins pilotes français, ces nouveaux concept stores intègrent une Trend zone proposant une sélection de produits, un Beauty Hub offrant des conseils personnalisés, un Beauty Board et des Beauty Classes pour apprendre à se maquiller.

Le groupe souhaite étendre ce nouveau concept en Europe en l’adaptant à chaque pays.

Copyright (c) 2017 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

http://www.sephora.fr/

Résultat de recherche d'images pour "sephora  espagne"

ARCHEA OUVRE UN NOUVEAU MAGASIN À ALBI

franchise ARCHEA
Résultat de recherche d'images pour "ARCHEA"
ARCHEA Dressings, bibliothèques, rangements sur mesurePremier réseau Français sur le marché du rangement et de l’aménagement sur mesure auprès des particuliers depuis plus de 30 ans

Le spécialiste de l’aménagement intérieur sur mesure vient d’ouvrir un nouveau magasin dans le Tarn. Implanté à Albi, sur l’avenue Gambetta, ce point de vente Archea présente la particularité d’être situé au cœur d’une importante surface de vente, regroupant plusieurs enseignes. H&H, Coco Maison et EcoCuisine côtoient ainsi l’univers d’Archea. Les consommateurs découvrent ainsi une large offre de meubles, décoration, cuisines et solutions de rangement dans cet espace.

Le réseau Archea, qui propose à la fois des systèmes de séparation de pièces, des lits rabattables ou encore des claustras japonais, poursuit ainsi le déploiement de sa marque en France.

Pour en savoir plus sur cette enseigne, n’hésitez pas à vous rendre sur sa fiche personnalisée

Sandrine Cazan, Point Franchises ©

http://archea.fr/

Résultat de recherche d'images pour "ARCHEA ALBI"

Hermès a mis un tigre dans son moteur

L’Asie, tirée par la Chine, a été la zone la plus dynamique du sellier au premier semestre. Le groupe va lancer en octobre son nouveau site d’e-commerce mondial.

source: www.lesechos.fr

L’Asie (hors Japon) a été le principal moteur d’Hermès au premier semestre. Le sellier a enregistré un bond de 14,3 % des ventes dans la zone, à près de 1 milliard d’euros, devant l’Europe et les Amériques. Une progression tirée surtout par la Chine . La maison a aussi bénéficié de l’agrandissement de magasins à Singapour, en Corée ou à Macao. « Notre croissance en Chine a toujours été forte, même lors de la mauvaise passe pour l’industrie du luxe, a indiqué le gérant du groupe Axel Dumas. Il y a une vraie dynamique ces derniers mois, portée par les résultats économiques du pays et ses programmes d’investissements ».

Une clientèle plus jeune en Chine

Le rebond des achats locaux, favorisés par la réduction des écarts de prix avec l’Europe, a finalement peu bénéficié au groupe, sa clientèle étant historiquement locale. « Ce qui change, c’est que nos clients sont de plus en plus jeunes », souligne le dirigeant.

En Asie, Hermès, dont le chiffre d’affaires total a augmenté de 10 % à taux constant sur six mois, à 2,7 milliards, va poursuivre sa politique tarifaire. La hausse des prix du fabricant des célèbres carrés évolue en fonction de son coût de revient. Ce qui s’est traduit ces dernières années par des augmentations dans la zone euro pour réduire l’écart avec le dollar. Au premier semestre, « l’effet levier lié à la croissance des ventes en volume a été supérieur à la perte de marges due à une hausse limitées des tarifs en euro », a souligné Eric du Halgouët, le directeur financier.

La rentabilité opérationnelle a atteint un plus haut à 34,3 % de ventes, soit 931 millions d’euros (+12,6 %). L’impact positif des couvertures de changes a aussi joué en faveur du sellier. Ce qui ne sera pas le cas en 2018, compte tenu de la hausse de l’euro. Ce phénomène risque de peser sur sa rentabilité. D’où son recul en bourse jeudi. Axel Dumas a précisé que malgré tout, Hermès ne relèverait pas ses tarifs dans la zone dollar en 2018.

Un nouveau site internet en octobre

Le groupe va poursuivre les ouvertures et rénovations de boutiques. 105 millions d’euros ont été investis, notamment pour un nouveau magasin en Chine cette année, et un navire amiral à Hong Kong en 2018. Mais cette rentrée va être marquée par le démarrage d’un autre canal de distribution. Le sellier lance en octobre son site de e-commerce aux Etats-Unis, son premier marché. Précurseur en 2001 sur la toile, Hermès a ensuite pris du retard. « Nous avons fait des tests cet été au Canada, tout s’est bien passé, a souligné Axel Dumas. Ce nouveau site fonctionne beaucoup mieux sur le téléphone mobile ». Plus simple, plus rapide, avec une offre enrichie, il sera disponible en Europe en 2018, avant l’Asie.

http://fr.stores.hermes.com/Asie/Chine/Shanghai/Hermes-Shanghai-Maison

La franchise Cafés Etienne ouvre un nouveau magasin à Lyon Confluence en mai 2017

le | Franchise restauration

Résultat de recherche d'images pour "Cafés Etienne"

Etienne annonce une seconde ouverture en franchise, qui interviendra après travaux, dès le moi de mai 2017. C’est à Lyon Confluence que le concept de coffeeshop à la française accueillera la clientèle à la recherche de saveurs rares et d’endroits cosy où prendre un bon café dans un cadre reposant.
A la tête de cette unité, on trouve Monsieur Jean Edouard Guillemard, qui a hâte de démarrer son activité. Celui-ci, âgé de 27 ans, a eu plusieurs expériences professionnelles comme manager à Disneyland Paris, puis Directeur Adjoint chez Pizza Del Arte. Son restaurant était situé juste en face du magasin Etienne de Lyon Carré de Soie, qu’il a rejoint avec comme objectif de devenir franchisé.

L’enseigne complète ainsi son maillage en région lyonnaise, après des expériences couronnées de succès suite aux inaugurations enregistrées dans les communes d’Avignon, de Béziers (centre commercial du Polygone), de Montpellier (centre commercial Grand Sud), de Laval (en centre ville pour la première fois), de Bayonne (centre ville) et Angers (Centre Ville). Sans oublier l’unité du Carré de Soie dont nous vous parlions plus haut, déjà dans la ville de Lyon, dont l’activité a débuté dès le mois de juillet 2014.

Concernant le point de vente qui nous occupe aujourd’hui, le bail a été signé le 8 févirer 2017 et les travaux sont prévus en deux temps : commencement le 6 mars prochain (pose de la dalle) puis gros oeuvre le 13 mars. La surface totale de ce Cafés Etienne est de 115 mètres carré plus une terrasse extérieure.

Cafés Etienne est à la recherche de candidats pour s’implanter partout en France, sélectionnant en priorité des personnes éprouvant une réelle attirance pour les articles nobles proches de l’univers du luxe, avec une première expérience dans ce domaine idéalement. Les franchisés ont une sensibilité commerçante, savent organiser leur planning et peuvent se lancer en solo ou bien en couple.

Coordonnées : 25 quai Antoine Riboud 69002 Lyon.

Rodolphe Hatchadourian

www.cafes-etienne.com

Résultat de recherche d'images pour "Cafés Etienne"

Résultat de recherche d'images pour "Cafés Etienne"

Fleuristes : et de 30 magasins pour CARREMENT FLEURS

Résultat de recherche d'images pour "carrément fleur"

C’est à Paris (75), dans le 20ème arrondissement, que l’enseigne Carrément Fleurs vient d’ouvrir un nouveau magasin, atteignant ainsi la barre symbolique des 30 points de ventedans son réseau.

Pour cette enseigne spécialisée dans la distribution de fleurs coupées et de compositions florales, ouvrir à Paris intra-muros est une première en franchise [Carrément Fleurs dispose également d’une succursale implantée dans le 4ème arrondissement NDLR]. A la tête de ce magasin, un nouveau franchisé : Julien Rabot.

L’enseigne Carrément Fleurs a été créée en 2006 et se développe aujourd’hui en franchise afin d’accélérer son développement. Le réseau compte à ce jour 30 boutiques en France et espère atteindre les 50 magasins d’ici 2018.

Résultat de recherche d'images pour "carrément fleur logo"

UN ACCOMPAGNEMENT COMPLET

Accompagnés pendant la recherche de financement et de local, formés six semaines dans le magasin pilote du groupe à Agen et assistés pendant toute la première semaine d’ouverture, les licenciés Carrément Fleurs disposent de nombreux outils d’accompagnement : un plan média important, un programme de fidélité très développé et un intranet leur permettant de piloter leur entreprise au quotidien, avec fiches techniques, statistiques communes, plan de communication. En outre, les redevances demandées, plus basses que la moyenne du marché, permettent aux licenciés Carrément Fleurs d’avoir « un retour sur investissement bien plus important », explique Bruno Pain, fondateur et gérant du réseau.


DES FRANCHISÉS IMPLIQUÉS

En plus d’être des commerçants, des managers et des gestionnaires, les candidats Carrément Fleurs devront « réellement s’investir dans leur entreprise », explique le fondateur. Ils devront également partager les valeurs de l’enseigne : ouverture d’esprit, partage et envie d’évoluer.


50 MAGASINS DANS 5 ANS

Le réseau, qui se développe en licence de marque depuis le 1er janvier 2012, compte actuellement sept magasins, et prévoit quatre ouvertures d’ici la fin de l’année. Huit projets sont déjà en cours pour 2013, et « l’objectif à 5 ans est d’atteindre les 50 magasins, et de devenir un challenger sur le marché », conclut Bruno Pain.

Créé en 2006, le réseau Carrément Fleurs repose sur un concept « best-cost », c’est-à-dire une gamme de produits très complète, des petits prix aux créations artisanales utilisant un véritable savoir-faire de fleuriste.

 http://carrementfleurs.com/
Afficher l'image d'origine

Intermarché : le magasin de Lentigny se réinvente

La franchise Intermarché, acteur incontournable de la grande distribution européenne, est présente avec 1 849 magasins en France.

L’enseigne qui bénéficie du soutien et avantages concurrentiels du puissant Groupement des Mousquetaires mise sur la modernisation de ses points de vente pour attirer et fidéliser les clients.

Tel a été le cas de l’Intermarché Lentigny (42) qui a bénéficié d’un agrandissement en plus de s’équiper d’une façade solaire. Une première pour un magasin dans l’hexagone.
Augmentation de la surface de vente

Réalisant 21,8 milliards d’euros de chiffre d’affaires hors carburant en 2015, la franchise Intermarché est l’un des leaders de la grande distribution. Une position que l’enseigne compte bien consolider à travers, entre autres, la modernisation de ses magasins.

Avec un agrandissement de 486 m² de la surface de vente etl’installation d’une façade solaire connectée et imprimée, c’est un nouveau magasin qui a été inauguré par Maxime SAVEREUX, PDG de l’Intermarché Lentigny (42). Inauguration à laquelle ont assisté Yves NICOLIN, député-maire de Roanne, Bernard SAINRAT, maire de Lentigny, Daniel FRECHET, maire de Commelle-Vernay et Florent MEES, PDG de l’Intermarché Saint-Chamond (42) représentant l’Union des Mousquetaires.
L’investissement de 1,9 millions d’euros a permis d’augmenter la surface de vente de 999 à 1485 m², d’installer une façade solaire connectée et imprimée, de doter le nouveau magasin d’un éclairage 100% LED et d’une station-service à l’éclairage autonome. A la clé, un meilleur confort d’achat pour les clients du magasin : élargissement des rayons, enrichissement de l’offre, mise en valeur des produits locaux et régionaux…

Une façade connectée

Conçue par WILEOS®, leader mondial en aérothermie solaire, la façade solaire permettra d’assurer 50 % des besoins en chauffage du magasin. Affichant de belles photos des environs de Lentigny à l’extérieure, l’installation communique aux clients, en temps réel, l’énergie produite et les kg de CO² économisés.
 

Et des emplois

La rénovation de l’Intermarché Lentigny s’accompagne de la création de 7 emplois dans les 6 prochains mois. Dans le détail, l’Intermarché Lentigny recrute 2 jeunes qui viennent de terminer leur contrat en alternance, embauche 2 nouveaux jeunes en alternance en BTS Management des Unités Commerciales ainsi que 2 à 3 personnes en CDD transformables en CDI.
www.intermarche.com

Quartier des Tissus ouvre un nouveau magasin à Villeneuve-sur-Lot

 

Partager sur TwitterPartager sur Google plus

Ouverture Quartier des TissusA

 

 

 

Il devait ouvrir en septembre, mais en raison de petits soucis administratifs, il a finalement ouvert en octobre : le nouveau magasin Quartier des Tissus de Villeneuve-sur-Lot accueille ses clients depuis le samedi 15 octobre au sein de la zone commerciale de Bias, au 905, avenue de Bordeaux.

Aux commandes, Cathy Lapeyronnie, ancienne commerciale, est une passionnée de couture. Epaulée par deux salariées, la nouvelle franchisée présente sur 400 m² un vaste choix de tissus de décoration, d’ameublement et d’habillement, des articles de mercerie, des accessoires, mais aussi des services comme la confection de rideaux. Des ateliers coutures devraient également bientôt faire partie des propositions du magasin

Cette ouverture permet au réseau Quartier des Tissus de recenser huit implantations en France, en majeure partie dans le Sud-Ouest, en plus de son site de vente en ligne.

Ouvrir un magasin de tissus avec Quartier des Tissus

Quartier des Tissus, qui vient de rejoindre les franchises recrutant en ligne sur les pages de Toute la franchise appuie son développement sur 15 ans d’expertise sur son marché. Ayant opté pour la franchise en 2012, l’enseigne permet de créer son entreprise à partir de 60.000€ d’apport personnel.

Le réseau estime le chiffre d’affaires réalisable après deux ans d’exploitation à 500.000€. Ame de commerçant, dynamisme, sens relationnel, talents de manager, motivation, détermination, mais aussi affinité pour le produits seront de réels atouts pour réussir avec Quartier des Tissus.

Pour en savoir plus sur le concept, ses conditions d’accès, et son fonctionnement, retrouvez la fiche personnalisée de Quartier des Tissus sur nos pages.

Laurence Theodore Jacquin, Toute la Franchise ©

Centrakor ouvre quatre nouveaux magasins

20.05.2014

Centrakor ouvre quatre nouveaux magasins

Mai 2014 s’annonce riche en nouveautés chez Centrakor. Le spécialiste des articles tendances à petit prix pour la maison a annoncé l’inauguration de quatre nouveaux points de vente en France. Ces derniers seront répartis comme suit : deux dans la région Rhône-Alpes et deux autres en Aquitaine et Midi-Pyrénées.

Ce n’est pas la première fois que l’enseigne fait ce genre d’annonces (souvenez-vous de cet article).Centrakor semble vouloir renforcer encore sa stratégie d’expansion sur le territoire national afin d’augmenter son activité et de proposer ses produits déco à un maximum de clients.

Le premier magasin en Rhône-Alpes a d’ores et déjà ouvert ses portes début mai 2014 (département de l’Isère). Tenu par son nouveau propriétaire François Giband, il se trouve dans la zone d’activité commerciale de la Maladière.

Le second point de vente de la région sera inauguré, quant à lui, le mercredi 21 mai prochain. Doté d’une grande surface commerciale de 1 300m², il est situé tout près de l’hôpital de Fleyriat (Viriat, près de Bourg-en-Bresse, dans le département de l’Ain).

Concernant le troisième magasin de notre liste, il est situé au Passage d’Agen dans le Lot-et-Garonne. L’ouverture a eu lieu le lundi 12 mai dernier. Le point de vente s’étend sur plus de 800m² et il se trouve non loin de l’Intermarché de la zone.

Enfin, le dernier nouveau magasin se trouve à Prayssac, une belle ville localisée à une trentaine de kilomètres de Cahors. Sa superficie est de 950m² et il est situé sur la place de l’Ancien Champion.

Bref, une fois encore, Centrakor semble vouloir démocratiser l’accès aux produits déco discounts à travers sa stratégie d’expansion géographique. Pour des précisions supplémentaires sur les nouveaux points de vente du groupe, contactez Centrakor.

PAR SÉBASTIEN BAUDOUIN
http://www.centrakor.com/

Tati ouvre son nouveau concept de magasin à Saint-Etienne

L’enseigne Tati, proposant la mode, mais également tout l’univers de la beauté, de la maison et du mariage, a ouvert son nouveau concept de magasin le 14 mai dernier à Saint-Etienne / Monthieu.

Grâce à un parcours shopping, sur plus de 1 350 m2, axé sur le plaisir et le confort d’achat, le grand magasin Tati de Saint-Etienne, propose à sa clientèle les espaces mode, homme, femme et enfant, chaussures, lingerie, beauté, droguerie, hygiène et maison. Ce nouveau concept de magasin développé par la marque depuis près de 2 ans est à l’image du renouveau de l’enseigne qui ne s’engage plus uniquement et exclusivement sur les prix bas, mais également sur une offre alliant « l’envie et la qualité ». Grâce une offre entièrement revisitée et créée par le bureau de style de la marque, ce sont aujourd’hui 200 nouveautés, dessinées à 70 % en interne, qui arrivent chaque semaine dans les magasins de l’enseigne. 

Yannick Longearet, est le nouveau directeur du nouveau magasin Tati Saint-Etienne. Ce magasin de périphérie, visible dès la rocade qui entre dans Saint-Etienne, en face du centre commercial Géant Casino, est le 60e magasin ouvert par Tati aux couleurs du nouveau concept. 20 rénovations et ouvertures sont prévues en France en 2014 ainsi qu’un développement à l’international avec 6 nouvelles ouvertures prévues dès le mois de septembre au Moyen-Orient, notamment à Dubai, Bahreïn et Abu Dhabi.

www.tati.fr

INTERMARCHÉ OUVRE UN NOUVEAU MAGASIN DANS LE VAL D’OISE

 

L’enseigne Intermarché renforce sa présence en région parisienne avec l’ouverture d’un Intermarché Contact à Saint-Gratien, dans le Val d’Oise.

Maurice et Rebecca Benabou, anciens franchisés Franprix, ont inauguré ce lundi 2 juin leur supermarché rue Sœur Angèle pour proposer plus de 12.000 références sur 650 m². Offrant de larges horaires d’ouverture, le point de vente devrait également développer un service drive pour permettre aux clients de récupérer les courses faites en ligne.

Le supermarché de Saint-Gratien répond à des exigences urbaines, en particulier en termesde prix, de variété de l’offre (snacking, produits bio et diététiques, etc.)  et des services, et de développement durable (meubles froids, éclairage à LED…)

Enseigne du Groupement des Mousquetaires, Intermarché regroupe plus de 1800 magasins.

Laurence Theodore Jacquin, Toute la Franchise ©

www.intermarche.com

Optique : un nouveau magasin GENERALE D’OPTIQUE en Ille-et-Vilaine (35)

http://www.lesechosdelafranchise.com

2/6/14

GrandVision France poursuit le développement de son réseau Générale d’Optique et a ouvert le 28 mai dernier un nouveau magasin franchisé à Bain de Bretagne (35), en Ille-et-Vilaine.
D’une surface de 150 m², la nouvelle unité est située en zone commerciale.

Le réseau Générale d’Optique comprend 318 succursales (1 900 salariés), et185 franchises. L’enseigne ouvre 50 nouveaux magasins chaque année.

Générale d’Optique est avec Grand Optical, une des deux enseignes du réseau GrandVision. Regroupant 4 900 magasins implantés dans 40 pays, il s’agit du numéro 2 mondial sur le marché de l’optique.

www.generaleoptique.com

Hermes holds first sale in China as frugality drive bites

http://www.wantchinatimes.com

A Hermes outlet at Beijing Capital International Airport.

Fashion house Hermes broke its in-house rule on Tuesday when it held a discount sale for the first time in China. Other luxury brands may follow their lead as the government’s anti-corruption frugality campaign has dealt a heft blow to their sales, leaving them with excess inventory, reports our Chinese-language sister paper Want Daily.

The rule of no sales and of not selling at shopping malls went out the window when Hermes held a sale at the Hyatt Regency Hangzhou in eastern China to clear unsold stock accumulated over the past two to three years. Most of the items available were men and women’s clothes and shoes, which carried discounts of 20%-50%.

Other brands including Ferragamo, Boss and Armani look set to follow suit with discount sales near their own outlets at department stores in mid-May, including last year’s collections.

A senior executive at a department store in Hangzhou said luxury brands have been struggling this year as plunging sales have pushed up their inventory. The brands would rather lose face than lose their business, the executive said.

Coopérative alimentaire: Le chiffre d’affaires de BIOCOOP en progression de 8,2 % en 2013


24.02.2014, Information communiquée par l’enseigne

Dans un contexte de défiance des consommateurs à l’égard des marques alimentaires, Biocoop, réseau de magasins bio et équitables, annonce une progression de son chiffre d’affaires de 8,2 % en 2013. Il passe de 535 millions d’euros en 2012 à 580 millions en 2013. 25 ouvertures supplémentaires et essaimages ont été enregistrés la même année.

Biocoop comptait 345 magasins en France au 31 décembre 2013. Le chiffre d’affaires moyen par magasin s’élève à 1,68 millions d’euros. En 2014, le réseau prévoit l’ouverture de 22 nouveaux magasins.

www.biocoop.fr/‎

Beaumanoir ouvre son plus gros multistore

Le groupe de prêt à porter Beaumanoir vient d’ouvrir à Dinan son plus gros multistores au monde. Ce nouveau concept de  magasin a une surface de 1600 m2, et met en avant toute l’experience client et l’innovation marketing du groupe. Pour le président du groupe, Roland Beaumanoir, le magasin de Dinan a ainsi été conçu pour être un véritable laboratoire au service des innovations. Ce point de vente est équipé de technologies inédites, d’écran digital à la RFid pour facilité

www.groupe-beaumanoir.com/

Franchise Prêt-à-porter. Focus sur le groupe Beaumanoir
Publié le 04.09.2013
Rencontre avec Jean-Louis Mochamps, Directeur développement Europe Moyen Orient des enseignes du groupe Beaumanoir

Entré au sein du groupe breton en septembre 2008, Jean-Louis Mochamps pilote aujourd’hui le développement de toutes les marques du groupe Beaumanoir (Cache Cache, Patrice Bréal, Scottage, Bonobo, Morgan et Multistore) en Europe mais aussi au Moyen-Orient. Lors de notre déplacement à Saint-Malo dans les locaux du siège social du groupe, ce spécialiste de la franchise et de la commission-affiliation nous a livré son analyse de l’évolution du marché du prêt-à-porter et dévoilé les challenges qui attendent le groupe breton dans les années à venir. Entretien.« La majorité des adhérents du groupe Beaumanoir sont des commerçants d’origine »
Samuel Burner : Si vous deviez définir une identité commune à toutes les enseignes, quelle serait-elle ? Quelle est, selon vous, la force du groupe Beaumanoir dans un univers aussi concurrentiel ? Quel est l’état du parc du groupe Beaumanoir à ce jour ?

Jean-Louis Mochamps : Au départ, nos marques ont un code génétique commun : le prêt-à-porter populaire. Il s’agit d’offrir des gammes accessibles en termes de prix à chaque fois avec un style original et un positionnement bien défini : les jeunes urbains chez Bonobo, pour la femme de 40 à 60 ans chez Patrice Bréal ou la passionnée de mode chez Morgan. Cache Cache est la marque historique du groupe Beaumanoir. Elle a été lancée en 1985 et s’adresse aux femmes, de 20 à 40 ans.

 

Fin juin 2013, le groupe comptait plus de 2600 points de vente dans le monde, dont 1700 en Europe. La France reste le pays où le groupe est le plus représenté avec près de 1 400 magasins (toutes marques confondues). Dans la zone que je pilote à l’international, le groupe est présent avec 300 magasins principalement implantées en Espagne, en Italie, en Suisse, en Belgique et aussi en Arabie Saoudite. A noter que le groupe dispose également de plus de 750 magasins en Chine sous la marque Cache Cache.

Toutes nos marques ont pour vocation de se développer, en particulier Morgan et Cache Cache dans toute l’Europe. Notre expansion est loin d’être terminée. Je me permets d’ailleurs de vous rappeler la citation de Roland Beaumanoir (qui cite St Thomas d’Aquin) : « Rien n’est achevé, tout est à construire ! »

Samuel Burner : Comment ressentez-vous la montée en puissance du commerce digital ? Est-ce aujourd’hui une priorité pour le groupe ?

Jean-Louis Mochamps : Nous faisons face à une révolution du commerce digital puisqu’avec le digital, le commerce devient multiple, multiforme, cross-canal. Les enseignes du Groupe Beaumanoir sont des marques populaires. Le discount se fait avant tout dans nos boutiques. A la différence de marques de luxe, Internet n’apporte pas un avantage fulgurant par rapport aux prix pratiqués dans nos points de vente. Pour le moment, l’e-commerce est aujourd’hui encore marginal en termes de valeur mais son importance est croissante.

Il faut quand même noter que la marque Morgan a une exposition plus importante sur le web et on observe une fidélisation de la clientèle qui est forte. Dans tous les cas, le digital a un avenir important au sein du groupe. Internet est un lieu de recommandation, on y discute des produits et des nouvelles collections, on va chercher de l’information sur les réseaux sociaux, comparer les prix et s’informer à tout moment.

Nos projets d’implantation de bornes interactives dans nos boutiques entrent ainsi dans cette logique. Ceci permettra notamment de donner accès à l’ensemble des collections aux clients, qui pourront choisir de se faire livrer chez eux ou dans leur point de vente habituel.

Samuel Burner : Quel impact cette révolution du commerce a-t-elle sur le parc des magasins ? Comment y faites-vous face sur le terrain ?

Jean-Louis Mochamps : La révolution du digital nous oblige à réorganiser nos réseaux de points de vente. En clair, moins de magasins en France. Nous nous dirigeons vers une rationalisation des parcs. Cela se traduira par des fermetures de points de vente, des déplacements et déménagements au profit notre concept grande surface des « Multistores ».

Le format « Multistore » est véritablement un concept d’avenir. Il permet de proposer plusieurs de nos marques sur un seul site. Représentant aujourd’hui plus d’une centaine de points de vente, ces formats rassemblent en général au moins deux enseignes, Cache Cache et Bonobo par exemple.

La physionomie des villes a énormément évolué. Les villes sont devenues polycentres. Il n’est ainsi plus très cohérent aujourd’hui d’opposer le centre-ville à la périphérie. L’urbanisation a rendu la situation plus complexe. A l’image du commerce cross canal. Avec ce concept, nous avons ainsi la possibilité de proposer à une clientèle une offre très large dans les ZAC ou les retail park.

 

Samuel Burner : Quel est le profil classique de vos adhérents ? Recherchez-vous des nouveaux partenaires franchisés dans l’hexagone ?

Jean-Louis Mochamps : Aujourd’hui, nous comptons en France 220 partenaires pour 700 points de vente affiliés environ. Les 4/5 de nos adhérents sont des commerçants d’origine. N’oublions pas que dans notre métier, l’emplacement est primordial dans la réussite de la boutique.

A ce titre, nous n’avons pas de besoins pressants pour recruter de nouveaux partenaires. Après notre phase de redéploiement, nous aurons surtout besoin de partenaires très ciblés, que ce soit en termes de régions ou de villes. Nous vivons une étape de restructuration et de redéploiement vitale pour ensuite reprendre l’initiative sur le territoire français.