Category Archives: chaine allemande

Le propriètaire du Bristol achète the Lanesborough palace

En ajoutant The Lanesborough à sa sélection d’hôtels de luxe, Oetker Collection donne au Bristol son «complément naturel» à Londres.

Oetker Collection, qui comprend Le Bristol à Paris, ajoute The Lanesborough à Londres, à sa sélection d’hôtels de luxe. Situé sur Hide Park Corner, cet hôtel, construit en 1991 à l’emplacement d’un ancien hôpital, était fermé depuis 18 mois pour une rénovation complète. Oetker assurera le management de ses 93 chambres (dont 43 suites), à sa réouverture au printemps 2015.

«Notre arrivée à Londres est une étape importante dans le développement de la collection, Londres étant une destination stratégique par son dynamisme et sa visibilité dans le monde entier, déclare Alain Brière, vice-président marketing et communication d’Oetker Collection. Elle traduit l’accélération de notre stratégie d’expansion. Nous nous appuierons sur l’expérience et le succès du Bristol à Paris pour faire du Lanesborough son complément naturel à Londres pour nos clients».

Neuf hôtels

Oetker Collection appartient au groupe allemand Oetker, présent également dans la poudre de pâtisserie, la logistique ou encore la bière. Elle comporte désormais 9 hôtels, dont 4 en propriété (Le Bristol à Paris, l’Hôtel du Cap-Eden-Roc à la pointe du Cap d’Antibes, Château Saint-Martin en Provence, et Brenners Park-Hotel à Baden-Baden en Allemagne).

En avril dernier, Oetker Collection avait repris la gestion de l’Eden Rock à Saint-Barthélemy. En 2013, elle avait ajouté à sa collection, L’Apogée Courchevel en décembre, et Fregate Island Private aux Seychelles en juillet.

str1435re.63030_lg

www.lanesborough.com

Zalando : 1,8 milliard d’euros de chiffre d’affaires en 2013

18/2/14
Auteur : François Deschamps)
L’e-commerçant allemand a publié ses résultats pour l’année 2013. En hausse de 50%, son chiffre d’affaires à progressé de 600 millions d’euros, soit 1,8 milliard d’euros.

Le site de e-commerce spécialisé dans la mode, Zalando, a enregistré en 2013 une hausse de 600 millions d’euros de son chiffre d’affaires, soit un plus de 50 %, pour atteindre 1,8 milliard d’euros. La croissance a été tirée à la fois par l’expansion des catégories de produits existantes, chaussures et vêtements, ainsi que par d’importants développements sur les sept marchés investis par Zalando en 2012.

L’an passé, Zalando a poursuivi sa stratégie de diversification en continuant à se développer dans les vêtements, les articles de sport et les accessoires, si bien qu’au cours de l’exercice, l’entreprise a pour la première fois de son histoire vendu plus de vêtements que de chaussures.

Conséquences : la clientèle de Zalando s’est fortement développée. Fin 2013, plus de 13 millions de clients actifs avaient effectué au moins un achat chez Zalando au cours des 12 derniers mois, contre 9 millions en 2012.

Par ailleurs, dans la région clé pour Zalando, DACH (Allemagne, Autriche et Suisse), le site allemand a de nouveau enregistré de très bonnes performances en passant notamment la barre du milliard d’euros de chiffre d’affaires, pour la première fois. Toutes les régions internationales ont affiché une croissance de leur chiffre d’affaires à deux chiffres.

Avec plus de 300 millions de visites sur la boutique au cours du quatrième trimestre 2013, Zalando confirme son statut d’acteur majeur de la mode en ligne en Europe.

www.zalando.fr

Source : ecommercemag.fr

 

Marc O’Polo va s’implanter en France

 Info rédaction, publiée le 12 mai 2012

Marc O’Polo va conquérir la France. Déjà présente dans 2 534 magasins – dont 83 à l’effigie de sa marque – et 20 pays, la maison allemande de prêt-à-porter mixte (homme, femme et enfant) vient d’annoncer l’ouverture de deux boutiques en région parisienne.
Seulement présente, pour le moment en corner aux Galeries Lafayette, la marque allemande de modedécontractée Marc O’Polo s’apprête à ouvrir deux boutiques en Ile-de-France. Le premier espace, installé sur 300 m² à Saint-Germain-des-Prés (rue Bonaparte, près de la place Saint-Sulpice, Paris 6e), ouvrira ses portes en septembre prochain. Quant au second, il accueillera le grand public à l’automne sur 230 m², au cœur du centre commercial So Ouest à Levallois-Perret (Hauts-de-Seine).
Selon le communiqué de presse, « d’autres ouvertures de points de vente devraient être annoncées dans les mois à venir« . Marc O’Polo poursuit également son expansion dans le reste de l’Europe, avec de nouveaux magasins en Belgique, aux Pays-Bas, et en Allemagne. Son secret: « des matières naturelles avec des produits placés sous le signe de la créativité et de la qualité« . Son créneau : la chemise blanche en popeline et le jean néo-bcbg bien coupé vendu entre 90 et 129 euros. Icône du chic allemand, la griffe de casualwear élégant réussira-t-elle à se faire une place dans les quartiers chics de la capitale ? Affaire à suivre…

Lidl prolonge les heures d’ouverture de 61 magasins supplémentaires

Écrit par  Pauline Neerman
Lidl prolonge les heures d’ouverture de 61 magasins supplémentaires

La chaîne discount Lidl prolonge les heures d’ouverture de 61 magasins de plus dans notre pays.  Après avoir élargi la grille horaire de 65 supermarchés au mois de février en ouvrant une demi-heure heure plus tôt et en fermant à 20 heures (sauf le samedi), le discounter a décidé d’appliquer ce nouveau régime à 126 magasins.

Le but de cette mesure est avant tout  d’attirer les ménages à deux revenus, ayant souvent un timing serré. Les clients pourront donc dorénavant faire leurs courses le soir jusqu’à 20 heures (le samedi jusqu’à 19 heures) au lieu de 18.30 heures et le matin dès 8.30 heures au lieu de 9 heures. Bien qu’il soit encore prématuré, selon le distributeur, d’évaluer les effets, le porte-parole Pieterjan Rynwalt constate que « davantage de clients découvrent les magasins ».

Différentes phases

Dans le courant de cette année une troisième vague est prévue. Le discounter allemand avait déjà laissé entendre en début d’année avoir l’ intention de prolonger les heures d’ouverture d’une grande partie de ses 300 points de vente belges. Selon le management, toute cette opération devrait générer 300 nouveaux jobs : un employé supplémentaire par magasin.

Le déploiement de ce nouveau régime  se déroulera en phases. « Un élargissement des horaires implique plus que d’adapter simplement  notre pancarte avec les heures d’ouverture », explique Pieterjan Rynwalt. « L’organisation des magasins devra être revue dans son entièreté : les livraisons, l’éclairage automatique, le système de refroidissement, le planning du personnel, etc. Cela demande un effort de la part de chaque filiale.»

Traduit par Marie-Noëlle Masure

http://www.lidl.fr/cps/rde/xchg/lidl_fr

La chaîne allemande de droguerie Schlecker cherche un investisseur

18 mars 2012 
 FRANCFORT, 18 mars (Reuters) – La chaîne allemande de droguerie Schlecker, qui a déposé le bilan, espère trouver un investisseur d’ici la fin du mois de mai, a dit son administrateur à un hebdomadaire allemand.

« Si tout va comme prévu, nous pourrions en avoir terminé avec le processus d’investissement d’ici la Pentecôte », dit Arndt Geiwitz à la revue Wirtschafts Woche, dans un article prévu pour publication lundi.

Schlecker, déficitaire depuis plusieurs années, a annoncé en janvier qu’il déposait le bilan. (voir )

Le groupe – qui doit à ses fournisseurs, parmi lesquels figurent Unilever et Procter & Gamble plusieurs centaines de millions d’euros – prévoit de supprimer quelque 12.000 postes et de fermer plus de 2.000 de ses 5.400 magasins.

Une vingtaine d’investisseurs potentiels ont manifesté de l’intérêt pour Schlecker, précise Arndt Geiwitz, ajoutant qu’il opérera une sélection dans les jours à venir et que les négociations démarreront alors.

« L’investisseur le plus approprié sera sûrement quelqu’un qui a de l’expérience dans la distribution et qui comprend la structure de gestion des sociétés de taille moyenne », souligne-t-il. (Stefanie Huber et Maria Sheahan, Natalie Huet pour le service français)

© Thomson Reuters 2012 Tous droits réservés.

http://www3.schlecker.com/htdocs/cms/maerkte_in_europa_fr.htm

Hugo Boss prévoit de nouveaux résultats record en 2012

Francfort (awp/afp) – Le groupe allemand de prêt-à-porter Hugo Boss a déclaré mercredi s’attendre à de nouveaux résultats record cette année, confiant dans sa stratégie de magasins en régie propre et du succès croissant de la marque hors d’Europe.

Hugo Boss prévoit cette année une hausse de son chiffre d’affaires ajusté des effets de change « de jusqu’à 10% », et « toutes les régions et les canaux de distribution vont y contribuer », selon un communiqué.

En 2011 ses ventes ont progressé de 19% à près de 2,06 milliards d’euros. Elles ont grimpé de 15% en Europe, de 24% aux Etats-Unis et de 34% en Chine.

Hugo Boss a basé sa stratégie de croissance sur ses magasins en régie propre. Il compte en ouvrir une cinquantaine de plus cette année dans le monde, et rénover les anciens.

L’excédent brut d’exploitation (Ebitda avant exceptionnels), que le groupe considère comme son bénéfice opérationnel, devrait croître légèrement davantage que le chiffre d’affaires cette année, prédit encore Hugo Boss.

Son Ebitda avant exceptionnels s’est élevé à 469 millions d’euros l’an dernier, en hausse de 34% sur un an. Et son bénéfice net part du groupe a atteint 285 millions d’euros, en hausse de 53% sur un an, confirmant un chiffre provisoire dévoilé début février.

En conséquence de ces excellents résultats, les meilleurs du groupe jusqu’à présent, sa direction a proposé mardi soir un dividende de 2,88 euros par action ordinaire (contre 2,02 euros pour 2010) et de 2,89 euros par action préférentielle (contre 2,03 euros), soit 70% du bénéfice.

A partir de cette année le groupe a l’intention de transformer toutes les actions préférentielles en actions ordinaires, ce que doit avaliser une assemblée générale le 3 mai. Chaque porteur d’actions préférentielles se verra remettre des actions ordinaires en quantité équivalente.

Le but est de stimuler les échanges et de renforcer la pondération de Hugo Boss sur l’indice MDax des valeurs moyennes de la Bourse de Francfort, où il est coté.

Dans les premiers échanges mercredi l’action grimpait de 0,85% à 84,94 euros, sur un MDax en hausse de 0,3% à 8H05 GMT.

(AWP / 14.03.2012

http://store-fr.hugoboss.com/on/demandware.store/Sites-FR-Site/fr_FR/Home-Show

Douglas: Les parfumeries sous un nouveau jour

Couleurs plus sobres et design épuré, les parfumeries Douglas se refont une beauté afin d’améliorer la visibilité des produits en magasin et ainsi gagner en clarté auprès de la clientèle.

En témoigne l’ouverture d’une boutique au Carousel du Louvre de 250m²: Sobre, élégant et visuellement clair, cette parfumerie Douglas reflète la nouvelle communication de l’enseigne qui compte environ 180 points de vente en France.

http://www.douglas.fr/douglas/

Hugo Boss et Angéline Mélin : une lovestory à suivre !

Dans le cadre de la prochaine réouverture de son Flagship Store, Hugo Boss s’allie avec l’illustratrice Angéline Mélin pour donner un air nouveau à son magasin dès le 5 février 2012.

L’histoire est simple. A travers son coup de crayon inimitable et ses célèbres illustrations, Angéline Mélin fait naître deux protagonistes, Juliette et Louis, dans les vitrines du magasin. Leurs péripéties amoureuses seront mises en avant au travers d’un décor stylisé situé au 115 avenue des Champs Elysées. Ces vitrines se transformeront peu à peu en un court-métrage qui reflètera les premiers contours d’une histoire d’amourcontemporaine.

Au programme : 

– De février à mars, Angéline nous présentera les personnages principaux au travers de ses délicates illustrations.
– De mars à avril, elle mettra en scène leur rencontre amoureuse, leur premier rendez-vous, leur première dispute…
– D’avril à mai, la ville lumière sera témoin de nos amoureux avec un Paris redessiné.

Hugo Boss vous invite également à suivre les aventures de Juliette et Louis sur les réseaux sociaux Facebook et Twitter… avec un concours international sur Facebook qui permettra à l’heureux élu de remporter un week-end pour deux à Paris !

Magasin : 115 avenue des Champs Elysées
www.hugoboss.com

Metro 2011: ventes en baisse et projet Kaufhof enlisé

Berlin (awp/afp) – Débuts difficiles pour le nouveau patron du géant allemand de la distribution Metro: Olaf Koch, en poste depuis deux semaines seulement, a dû constater mardi l’échec de la vente des magasins Kaufhof et un recul du chiffre d’affaires annuel du groupe.

La Bourse de Francfort, d’excellente humeur, ne lui en pas tenu rigueur. A 08h45 GMT (09H45 HEC), Metro prenait 2,93% à 28,05 euros, dans un Dax en hausse de 1,02% à la même heure.

Metro a annoncé dans un communiqué qu’il interrompait « jusqu’à nouvel ordre » les discussions sur une vente de sa filiale de grands magasins Kaufhof, car « la situation actuelle sur le marché des capitaux n’est pas adaptée pour une transaction si importante », selon M. Koch.

Ancien directeur financier de Metro, il a pris les rênes de l’entreprise le 1er janvier en remplacement d’Eckhard Cordes, contraint de partir en raison notamment de son incapacité à faire avancer le dossier Kaufhof.

Le groupe discutait jusqu’ici avec deux repreneurs potentiels: l’Allemand Nicolas Berggruen, déjà propriétaire d’une enseigne concurrente (Karstadt) et le groupe immobilier autrichien Signa, contrôlé en partie par un investisseur grec.

Employeur de quelque 20.000 personnes et opérant 139 magasins essentiellement en Allemagne, Kaufhof a réalisé 3,4 milliards d’euros de chiffre d’affaires en 2011. Son prix de vente était estimé à quelque 2 milliards d’euros par la presse.

Sa maison-mère cherche à se débarrasser depuis plusieurs mois de cette activité, qui est sa plus petite division. Metro est par ailleurs propriétaire des hypermarchés de gros Metro Cash&Carry, des chaînes d’électronique Media Markt et Saturn, et des supermarchés Real.

Kaufhof souffre du désamour des Allemands pour le modèle des grands magasins traditionnels, au profit des centres commerciaux regroupant plusieurs enseignes, inspirés des « malls » américains et qui se multiplient dans le pays.

M. Koch a estimé que Metro « avait plus de possibilités d’augmenter la rentabilité de Kaufhof seul, que via une vente ».

Metro a aussi annoncé mardi que son chiffre d’affaires l’an dernier avait reculé de 0,8% à 66,7 milliards d’euros, et qu’il avait fondu de 1,3% sur un an pour le seul quatrième trimestre, à 19,5 milliards d’euros, notamment en raison de ventes de Noël qualifiées de « décevantes ».

Dans le détail, Metro a vu ses ventes annuelles reculer de 1% l’an dernier sur son marché domestique, et de 3,1% en Europe de l’Ouest, secouée par la crise de la dette. Il est présent sur quasiment tous les marchés européens, notamment en Grèce, en forte récession, ainsi qu’en Italie et en Espagne, forcées de se serrer la ceinture.

Par divisions, les mauvais élèves du groupe en 2011 ont été Kaufhof (ventes annuelles en baisse de 3,7%) et les supermarchés Real (-2,3%). Les magasins d’électronique grand public Media Markt et Saturn ont subi une baisse de 0,9% du chiffre d’affaires, tandis que les magasins de gros, de loin la plus grosse division, ont réussi à stabiliser le leur (+0,2%).

Le groupe a jugé que ces contre-performances étaient dans l’ensemble conformes à ses attentes, et a confirmé son objectif de résultat d’exploitation Ebit pour 2011, attendu en léger recul par rapport à celui de 2010 (2,4 milliards d’euros).

Metro doit livrer ses chiffres détaillés pour 2011 le 20 mars.

AWP / 17.01.2012

https://www.metro.fr/