Les magasins de la bannière F-17 ferment leurs portes cette semaine

Publié le lundi, 07 mai 2012  – par Charles Lepage

Vingt-neuf ans après leur création, les boutiques F-17 de partout au Québec fermeront leurs portes d’ici le 12 mai prochain à quelques exceptions près. 

Quinze magasins moins rentables, dont les 10 boutiques de la bannière F-17, 4 Pentagone et un LÖV fermeront leurs portes d’ici samedi prochain. 49 autres boutiques ne sont pas touchées par ces fermetures.Quinze magasins moins rentables, dont les 10 boutiques de la bannière F-17, 4 Pentagone et un LÖV fermeront leurs portes d’ici samedi prochain. 49 autres boutiques ne sont pas touchées par ces fermetures.

Fondée en 1974 à Rimouski, Boutique Le Pentagone inc. est un détaillant de vêtements qui exploite 64 magasins sous les bannières Pentagone, F-17 et LÖV au Québec et au Nouveau-Brunswick. De cette chaîne, 15 magasins moins rentables, dont les 10 boutiques de la bannière F-17, 4 Pentagone et un LÖV fermeront leurs portes d’ici samedi prochain à l’exception des F-17 de Rimouski et de Saint-Georges qui fermeront le 12 juin. Quatre-vingt-huit personnes perdront leur emploi.

En avril dernier, la direction disait en être venue à cette situation en raison du contexte économique et concurrentiel particulièrement difficile des dernières années. Selon le directeur général de Boutique Le Pentagone inc., Jeannot Langlois, cette décision n’a pas été prise de gaieté de cœur, mais bien pour assurer la restructuration de l’entreprise. « L’arrivée des géants internationaux qui accaparent nos parts de marchés nous amène en partie à la situation d’aujourd’hui », dit-il. Les 49 autres boutiques qui ne sont pas touchées par ces fermetures continuent leurs activités normalement.

Rappelons que Le Pentagone a établi sa première boutique F-17 sur le territoire rimouskois en 1983. C’est de manière progressive que de nouveaux magasins F-17 ont vu le jour dans plusieurs régions du Québec. En tout, une dizaine de ces boutiques auront été exploitées à Rimouski, Baie-Comeau, Sept-Îles, Rivière-du-Loup, Sainte-Marie, Saint-Georges-de-Beauce, Chicoutimi (LÖVE), Alma, Victoriaville/Arthabaska et Drummondville. Les boutiques Pentagone qui fermeront sont celles des Galeries Montagnaises à Sept-Îles, Madawaska au Nouveau-Brunswick, Canardière à Beauport et Quartier 10-30 à Brossard.

Sous la protection de la Loi sur les arrangements avec les créanciers des compagnies depuis le 10 avril, la protection des tribunaux s’est avérée nécessaire pour Boutique Le Pentagone afin de permettre la restructuration de l’entreprise. Un plan d’affaires visant une viabilité à long terme est en cours d’élaboration par RSM Richter inc., le contrôleur nommé par la Cour, afin de favoriser une viabilité à long terme.

Les deux fondateurs, Charles Albert et Jean-Guy Ouellet, ne sont plus propriétaires depuis septembre 2008. Ils avaient vendu leurs parts à Capital régional Desjardins pour la somme de 11 millions de dollars.

Laisser un commentaire


NOTE - Vous pouvez utiliser les éléments et attributs HTML tags and attributes:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>