Author Archives: serge

La franchise Cafés Etienne ouvre un nouveau magasin à Lyon Confluence en mai 2017

le | Franchise restauration

Résultat de recherche d'images pour "Cafés Etienne"

Etienne annonce une seconde ouverture en franchise, qui interviendra après travaux, dès le moi de mai 2017. C’est à Lyon Confluence que le concept de coffeeshop à la française accueillera la clientèle à la recherche de saveurs rares et d’endroits cosy où prendre un bon café dans un cadre reposant.
A la tête de cette unité, on trouve Monsieur Jean Edouard Guillemard, qui a hâte de démarrer son activité. Celui-ci, âgé de 27 ans, a eu plusieurs expériences professionnelles comme manager à Disneyland Paris, puis Directeur Adjoint chez Pizza Del Arte. Son restaurant était situé juste en face du magasin Etienne de Lyon Carré de Soie, qu’il a rejoint avec comme objectif de devenir franchisé.

L’enseigne complète ainsi son maillage en région lyonnaise, après des expériences couronnées de succès suite aux inaugurations enregistrées dans les communes d’Avignon, de Béziers (centre commercial du Polygone), de Montpellier (centre commercial Grand Sud), de Laval (en centre ville pour la première fois), de Bayonne (centre ville) et Angers (Centre Ville). Sans oublier l’unité du Carré de Soie dont nous vous parlions plus haut, déjà dans la ville de Lyon, dont l’activité a débuté dès le mois de juillet 2014.

Concernant le point de vente qui nous occupe aujourd’hui, le bail a été signé le 8 févirer 2017 et les travaux sont prévus en deux temps : commencement le 6 mars prochain (pose de la dalle) puis gros oeuvre le 13 mars. La surface totale de ce Cafés Etienne est de 115 mètres carré plus une terrasse extérieure.

Cafés Etienne est à la recherche de candidats pour s’implanter partout en France, sélectionnant en priorité des personnes éprouvant une réelle attirance pour les articles nobles proches de l’univers du luxe, avec une première expérience dans ce domaine idéalement. Les franchisés ont une sensibilité commerçante, savent organiser leur planning et peuvent se lancer en solo ou bien en couple.

Coordonnées : 25 quai Antoine Riboud 69002 Lyon.

Rodolphe Hatchadourian

www.cafes-etienne.com

Résultat de recherche d'images pour "Cafés Etienne"

Résultat de recherche d'images pour "Cafés Etienne"

Fleuristes : et de 30 magasins pour CARREMENT FLEURS

Afficher l'image d'origine

C’est à Paris (75), dans le 20ème arrondissement, que l’enseigne Carrément Fleurs vient d’ouvrir un nouveau magasin, atteignant ainsi la barre symbolique des 30 points de ventedans son réseau.

Pour cette enseigne spécialisée dans la distribution de fleurs coupées et de compositions florales, ouvrir à Paris intra-muros est une première en franchise [Carrément Fleurs dispose également d’une succursale implantée dans le 4ème arrondissement NDLR]. A la tête de ce magasin, un nouveau franchisé : Julien Rabot.

L’enseigne Carrément Fleurs a été créée en 2006 et se développe aujourd’hui en franchise afin d’accélérer son développement. Le réseau compte à ce jour 30 boutiques en France et espère atteindre les 50 magasins d’ici 2018.

Afficher l'image d'origine

UN ACCOMPAGNEMENT COMPLET

Accompagnés pendant la recherche de financement et de local, formés six semaines dans le magasin pilote du groupe à Agen et assistés pendant toute la première semaine d’ouverture, les licenciés Carrément Fleurs disposent de nombreux outils d’accompagnement : un plan média important, un programme de fidélité très développé et un intranet leur permettant de piloter leur entreprise au quotidien, avec fiches techniques, statistiques communes, plan de communication. En outre, les redevances demandées, plus basses que la moyenne du marché, permettent aux licenciés Carrément Fleurs d’avoir « un retour sur investissement bien plus important », explique Bruno Pain, fondateur et gérant du réseau.


DES FRANCHISÉS IMPLIQUÉS

En plus d’être des commerçants, des managers et des gestionnaires, les candidats Carrément Fleurs devront « réellement s’investir dans leur entreprise », explique le fondateur. Ils devront également partager les valeurs de l’enseigne : ouverture d’esprit, partage et envie d’évoluer.


50 MAGASINS DANS 5 ANS

Le réseau, qui se développe en licence de marque depuis le 1er janvier 2012, compte actuellement sept magasins, et prévoit quatre ouvertures d’ici la fin de l’année. Huit projets sont déjà en cours pour 2013, et « l’objectif à 5 ans est d’atteindre les 50 magasins, et de devenir un challenger sur le marché », conclut Bruno Pain.

Créé en 2006, le réseau Carrément Fleurs repose sur un concept « best-cost », c’est-à-dire une gamme de produits très complète, des petits prix aux créations artisanales utilisant un véritable savoir-faire de fleuriste.

 http://carrementfleurs.com/
Afficher l'image d'origine

Intermarché : le magasin de Lentigny se réinvente

La franchise Intermarché, acteur incontournable de la grande distribution européenne, est présente avec 1 849 magasins en France.

L’enseigne qui bénéficie du soutien et avantages concurrentiels du puissant Groupement des Mousquetaires mise sur la modernisation de ses points de vente pour attirer et fidéliser les clients.

Tel a été le cas de l’Intermarché Lentigny (42) qui a bénéficié d’un agrandissement en plus de s’équiper d’une façade solaire. Une première pour un magasin dans l’hexagone.
Augmentation de la surface de vente
Réalisant 21,8 milliards d’euros de chiffre d’affaires hors carburant en 2015, la franchise Intermarché est l’un des leaders de la grande distribution. Une position que l’enseigne compte bien consolider à travers, entre autres, la modernisation de ses magasins.

Avec un agrandissement de 486 m² de la surface de vente etl’installation d’une façade solaire connectée et imprimée, c’est un nouveau magasin qui a été inauguré par Maxime SAVEREUX, PDG de l’Intermarché Lentigny (42). Inauguration à laquelle ont assisté Yves NICOLIN, député-maire de Roanne, Bernard SAINRAT, maire de Lentigny, Daniel FRECHET, maire de Commelle-Vernay et Florent MEES, PDG de l’Intermarché Saint-Chamond (42) représentant l’Union des Mousquetaires.
L’investissement de 1,9 millions d’euros a permis d’augmenter la surface de vente de 999 à 1485 m², d’installer une façade solaire connectée et imprimée, de doter le nouveau magasin d’un éclairage 100% LED et d’une station-service à l’éclairage autonome. A la clé, un meilleur confort d’achat pour les clients du magasin : élargissement des rayons, enrichissement de l’offre, mise en valeur des produits locaux et régionaux…

Une façade connectée

Conçue par WILEOS®, leader mondial en aérothermie solaire, la façade solaire permettra d’assurer 50 % des besoins en chauffage du magasin. Affichant de belles photos des environs de Lentigny à l’extérieure, l’installation communique aux clients, en temps réel, l’énergie produite et les kg de CO² économisés.

Et des emplois

La rénovation de l’Intermarché Lentigny s’accompagne de la création de 7 emplois dans les 6 prochains mois. Dans le détail, l’Intermarché Lentigny recrute 2 jeunes qui viennent de terminer leur contrat en alternance, embauche 2 nouveaux jeunes en alternance en BTS Management des Unités Commerciales ainsi que 2 à 3 personnes en CDD transformables en CDI.
https://www.intermarche.com/home/magasins/accueil/loire/lentigny-05850.html

Quartier des Tissus ouvre un nouveau magasin à Villeneuve-sur-Lot

 

Partager sur TwitterPartager sur Google plus

Ouverture Quartier des TissusA

 

 

 

Il devait ouvrir en septembre, mais en raison de petits soucis administratifs, il a finalement ouvert en octobre : le nouveau magasin Quartier des Tissus de Villeneuve-sur-Lot accueille ses clients depuis le samedi 15 octobre au sein de la zone commerciale de Bias, au 905, avenue de Bordeaux.

Aux commandes, Cathy Lapeyronnie, ancienne commerciale, est une passionnée de couture. Epaulée par deux salariées, la nouvelle franchisée présente sur 400 m² un vaste choix de tissus de décoration, d’ameublement et d’habillement, des articles de mercerie, des accessoires, mais aussi des services comme la confection de rideaux. Des ateliers coutures devraient également bientôt faire partie des propositions du magasin

Cette ouverture permet au réseau Quartier des Tissus de recenser huit implantations en France, en majeure partie dans le Sud-Ouest, en plus de son site de vente en ligne.

Ouvrir un magasin de tissus avec Quartier des Tissus

Quartier des Tissus, qui vient de rejoindre les franchises recrutant en ligne sur les pages de Toute la franchise appuie son développement sur 15 ans d’expertise sur son marché. Ayant opté pour la franchise en 2012, l’enseigne permet de créer son entreprise à partir de 60.000€ d’apport personnel.

Le réseau estime le chiffre d’affaires réalisable après deux ans d’exploitation à 500.000€. Ame de commerçant, dynamisme, sens relationnel, talents de manager, motivation, détermination, mais aussi affinité pour le produits seront de réels atouts pour réussir avec Quartier des Tissus.

Pour en savoir plus sur le concept, ses conditions d’accès, et son fonctionnement, retrouvez la fiche personnalisée de Quartier des Tissus sur nos pages.

Laurence Theodore Jacquin, Toute la Franchise ©

Samsung lance un nouveau concept de magasin à Docks Bruxsel

source: metro

Le 20 octobre, le géant de la technologie Samsung a présenté un tout nouveau concept de magasin. Le Samsung Experience Store a en effet ouvert ses portes à Docks Bruxsel. Tout y est axé non seulement sur le service, mais aussi sur l’expérience. C’est ainsi que les clients pourront y expérimenter l’ensemble de la gamme mobile de Samsung.

Le nouveau centre commercial Docks Bruxsel dispose depuis le 20 octobre d’un concept de magasin novateur: Samsung y a en effet ouvert les portes de son Experience Store. L’entièreté de la gamme mobile, allant des petits accessoires et des casques aux smartphones haut de gamme et aux lunettes de réalité virtuelle, y est disponible.

L’Experience Store n’est pas un musée figé. Il est même hautement recommandé d’examiner, toucher et expérimenter! Les visiteurs peuvent ainsi bénéficier d’une démonstration de réalité virtuelle en 4D avec le Gear VR. En outre, l’Experience Store va aussi organiser «My Galaxy Workshops», des ateliers dans le cadre desquels les utilisateurs Samsung apprendront à se servir de leur smartphone à la perfection. Vous trouverez de plus amples informations à ce propos sur le site du Samsung Experience Store.

Et si après vous être fait votre expérience personnelle avec le produit vous avez encore des questions, vous pouvez glaner explications et conseils auprès des experts présents. «Dans nos « experience zones », les visiteurs sont immergés dans nos toutes dernières technologies et expérimentent en live comment l’écosystème constitué d’appareils connectés peut leur faciliter la vie», explique Griet Brantegem, Retail Manager chez Samsung Belgique.

Chez Samsung, le service ne s’arrête pas après la vente. L’Experience Store est dès lors pourvu d’un service après-vente ultra rapide. Vous avez laissé tomber votre smartphone et l’écran est cassé? Pas de problème, même sans rendez-vous vous pouvez le faire réparer en moins d’une heure.

«Nous ne pouvons plus nous passer de notre smartphone, même pour une courte période. Et c’est la raison pour laquelle nous voulons pouvoir résoudre les problèmes des appareils de nos clients en moins d’une heure», précise Griet Brantegem.

Même l’emplacement du Samsung Experience Store a été soigneusement étudié. Docks Bruxsel n’est pas seulement central, il est aussi facilement accessible. Le nouveau centre commercial intègre aussi toutes les technologies numériques pouvant enrichir l’expérience shopping et loisirs.

À titre d’exemple, le Wi-Fi est gratuit dans tout le complexe, des points de retrait pour les commandes en ligne ont été prévus, vous pouvez toujours y consulter les horaires des transports en commun… Docks Bruxsel dispose même d’une app mobile hyper performante, donc on comprend tout de suite la raison pour laquelle Samsung y a ouvert son Experience Store!

http://www.samsung.com/fr/home/

Ouverture ce jeudi du 1er Samsung Experience Store de Belgique

L’expérience en boutique, nouveau Graal des marques

Le salon thé-restaurant Twinings ouvert librairie WH Smith accueillera auteurs rencontres public.

Les thés Twinings et la librairie WH Smith d’un coté, Johnny Walker et Whisky Shop de l’autre : comment les britanniques font maison commune à Paris pour mieux accueillir leurs clients.

L’union fait la force. Le co branding aussi. Pratique courante dans l’habillement, l’association de deux marques, ou le plus souvent d’une enseigne et d’un créateur, permet de rafraîchir l’image et de rajeunir la clientèle. H&M le prouve : ses collaborations avec des signatures du style ont fait beaucoup pour la crédibilité mode du géant suédois, désireux de sortir du cadre étroit du low cost. Mais le cobranding sert aussi à améliorer « l’expérience » en boutique, ce nouveau Graal du commerce.

Depuis la généralisation de la vente en ligne, marques et enseignes cherchent à valoriser autrement leurs réseaux « brick & mortar ». Travailler ce côté « expérienciel » consiste à élargir le rôle du magasin physique, en faire un terrain d’expériences agréables, amusantes, voire uniques. Les marques espèrent ainsi mieux fidéliser des consommateurs volages. Et celles qui n’ont pas pignon sur rue y gagnent un contact direct avec ces derniers sans le filtre de la (grande) distribution.

Pour s’adresser différemment à leur clientèle, deux piliers de l’art de vivre britannique, la marque de thés Twinings et le whisky Johnny Walker, se sont associés à un partenaire. La première ouvre un salon de thé dans la librairie parisienne de WH Smith tandis que le numéro un mondial du whisky (groupe Diageo) a installé un « salon » de dégustation au Whisky Shop de la place de la Madeleine.

Jouer la complémentarité

Pour le consultant Philippe Jugé, spécialiste des spiritueux et conseil de Whisky Shop, ces opérations de cobranding nécessitent que les marques « aient des valeurs communes, faute de quoi il y a danger de détérioration de l’une par l’autre ». Risque écarté dans les deux cas. La première marque mondiale de whisky a commencé à déployer ses salons de dégustation, Johnny Walker Houses, dans les aéroports asiatiques (Chine, Inde, Singapour…). En Europe, le premier a ouvert à celui de Schipol aux Pays-Bas. A Paris, pour le dixième du genre, la marque fait une incursion hors duty free en élisant domicile dans la première implantation française de Whisky Shop, place de la Madeleine. Cette enseigne britannique, entièrement dédiée aux blends, pure et single malts, compte déjà 22 boutiques outre-Manche. De son côté, Twinings cherche à valoriser ses nouvelles sélections de thés premium, Origin et Discovery. Un compagnonnage que suffirait à justifier « le long héritage historique commun aux deux maisons dont la création remonte au XVIIIe siècle », explique Céline Dersoir, directrice de la célèbre librairie anglaise présente à Paris depuis 1903.

Faire de la boutique un média

Chez Smith, l’arrivée d’un nouveau salon de thé Twinings (l’enseigne avait le sien jusque dans les années 1990), correspond à la volonté de la librairie d’utiliser le lieu pour créer des évènements et apporter du contenu sous une autre forme que les livres et les magazines papier dont les ventes baissent fortement. « Lectures à voix haute, rencontres avec les auteurs autour d’un brunch ou conférences scientifiques, l’éventail est large. On peut aussi juste venir lire son livre devant la cheminée », indique Céline Dersoir, qui ne manque pas d’idées d’animations. Elle prévoit aussi des cours d’anglais pour adultes, chaque lundi soir.

Mieux que ne le ferait un caviste classique, Whisky Shop donne une visibilité maximale à la marque Johnny Walker. « On est dans la logique qui a poussé les maisons de luxe et parfumeurs à louer des vitrines entières et à ouvrir des corners dans les grands magasins », observe Philippe Jugé.

Cibler la clientèle internationale

Ces ouvertures de lieux localisés au centre de Paris tiennent aussi au rôle éminent de la capitale française dans le tourisme mondial. « Le quartier de la Madeleine a l’avantage d’être au coeur du Paris épicurien, tout en étant très proche des maisons de luxe du faubourg Saint-Honoré ou de l’avenue Montaigne, passage obligé des touristes », relève ainsi John Beard, cofondateur de Whisky Shop, manifestement pas trop inquiet de la chute de la présence étrangère depuis les attentats.

@vleboucq   – www.lesechos.fr
Le salon Johnny Walker House permet de découvrir toutes les facettes de la marque. - The Whisky Shop Paris

Le salon Johnny Walker House permet de découvrir toutes les facettes de la marque. – The Whisky Shop Paris

La première marque mondiale de Whisky ouvre son premier salon de dégustation hors duty free, place de la Madeleine, au coeur de Paris. - The Whisky Shop Paris

Nouveau catalogue Tom&Co !

La franchise Tom&Co, spécialisée dans l’alimentation et les accessoires pour animaux de compagnie, a mis en place un modèle d’accompagnement efficace lui permettant de développer son réseau.

Ce modèle repose, entre autres nombreux outils, sur la création de trafic aux magasins à travers l’édition d’un catalogue papier ou pdf.

La franchise Tom&Co, appartenant au groupe Delhaize, a sorti un nouveau catalogue ! A la clé, mise en valeur de l’expertise de l’enseigne à travers des articles utiles aux amis des animaux (astuces pour bien en prendre soin, focus sur des espèces exotiques, conseils pratiques…) mais également création de trafic pour les magasins franchisés à travers une présentation de quelques produits qu’ils proposent.

Pour faire des heureux chez ses clients comme dans son réseau, Tom&Co sort régulièrement des catalogues.

Nos compagnons à quatre pattes

Les chiens et les chats sont à l’honneur dans le catalogue Tom&Co qui présente des produits qui leur sont destinés : alimentation, mais également sacs de couchage, paniers ou encore litières.

L’expertise Tom&Co

Le catalogue Tom&Co est également l’occasion pour l’enseigne de prodiguer des conseils avisés à ses clients tout en leur rappelant qu’ils peuvent profiter de la même expertise dans les magasins.

Cette édition du catalogue donne notamment des conseils aux maîtres dépassés par l’agressivité de leur chien ou chat.

Tom&Co a également pensé aux amoureux des poissons en leur présentant un kit de démarrage Axolotl.

Et pour les amis des animaux exotiques, l’enseigne fait un focus sur le perroquet tout en faisant profiter les clients de son expertise via des trucs et astuces.

https://www.tomandco.fr/

La NBA ouvre son nouveau magasin géant à New York

Afficher l'image d'origine

Dernière mise à jour Le 21/12/2015 à 09:04 – Publié le 21/12/2015 à 09:04

Ce lundi, la NBA ouvre une enseigne de plus de 2300 mètres carrés au cœur de New York. Un temple à la gloire du basket américain.

Quatre ans que les supporters NBA attendaient ce moment. En 2011, juste après le conflit entre joueurs et propriétaires, la ligue de basket avait fermé son grand magasin de la 5e avenue, remplacé par une boutique beaucoup plus petite.

Ce lundi marque le grand retour du NBA Store dans sa version la plus démesurée. Au coin de la 5e et de la 45e à Manhattan, ce sont trois étages et plus de 2300 mètres carrés qui attendent les amoureux de la balle orange.

Plus qu’un magasin

Dans ce lieu, tous les produits dérivés possibles et imaginables seront disponibles. Les chaussures ont aussi une place de choix.

Mais les concepteurs sont allés plus loin. Les écrans placés dans le magasin pourront répondre dans sept langues aux besoins des clients. Des écrans seront aussi là pour diffuser les stats et highlights des dernières rencontres, et même des matchs en direct. Un espace pour jouer à la console ou prendre quelques tirs est également là, tandis que quelques éléments rappellent les grands moments de la NBA.

Pour les plus pressés, la personnalisation d’un maillot est possible en une quinzaine de minutes.

Aucun risque pour la NBA

En plus de récupérer un lieu à sa gloire, la NBA ne risque rien. Car c’est le géant de la vente en ligne Fanatics qui gère le lieu, les stocks et les employés. Les vendeurs sont d’ailleurs équipés de tablettes pour permettre aux clients de commander des pièces qui ne seraient pas disponibles et de les recevoir chez eux.

La NBA n’a plus qu’à attendre de voir tomber sa part sur les ventes. Elle devrait être conséquente !

 

Afficher l'image d'origine

La première des 40 coopératives non lucratives ouvre à Sderot – Une chaine de supermarché veut fournir une alternative à bas prix pour les communautés pauvres du nord et du sud

Le président de l'agence juive, Natan Sharansky, dans le nouveau magasin Tzarchaniyat Ha’Ir (CityMart) à Sderot, le 21 décembre 2015. (Crédit : David Shechter pour l'agence juive)

Le président de l’agence juive, Natan Sharansky, dans le nouveau magasin Tzarchaniyat Ha’Ir (CityMart) à Sderot, le 21 décembre 2015. (Crédit : David Shechter pour l’agence juive)

le premier supermarché coopératif à bas prix d’Israël a ouvert dans la ville du sud israélien de Sderot.

Le Tzarchaniyat Ha’Ir, ou CityMart, a ouvert lundi.

La chaîne est une initiative à plusieurs millions de dollars de l’agence juive, la fédération UJA de New York, la fédération juive du grand Washington, le réseau d’investisseurs d’Israël et de donneurs privés.

Un deuxième magasin est prévu à Arad, une ville du nord du désert du Néguev, plus tard ce mois-ci. L’initiative a pour objectif d’ouvrir 10 nouveaux magasins par an dans les quatre prochaines années.

Les coopératives devraient fournir une alternative à bas prix pour les communautés en difficulté socio-économique de la périphérie nord et sud d’Israël.

Elles ont été inspirées par les manifestations sur le prix du cottage en 2011 en Israël, qui a vu des milliers de personnes dans tout le pays vivre dans des tentes et manifester, en réaction aux prix élevé des biens de consommation et de l’immobilier. Le cottage, un produit de base israélien qui était vendu à plus de 2 dollars par pot, est devenu le symbole du mouvement.

CityMart opérera comme une entreprise sociale non lucrative, dont les gains permettront d’ouvrir des magasins supplémentaires, d’abaisser encore les prix, et de favoriser des activités communales et un changement social.

Des magasins d’Edmundston défient la loi en ce premier jour des soldes d’après Noël

Quelques magasins de la région d’Edmundston au Nouveau-Brunswick ont décidé d’enfreindre la Loi sur les jours de repos de la province et d’ouvrir leurs portes en ce jour de soldes du lendemain de Noël.

En effet, au Nouveau-Brunswick, en Nouvelle-Écosse, à l’Île-du-Prince-Édouard ainsi qu’à Terre-Neuve-et-Labrador, contrairement à la majorité du reste du Canada ainsi qu’aux États-Unis, les magasins n’ont pas le droit d’ouvrir leurs portes le 26 décembre.

Au Nouveau-Brunswick, ceux qui contreviennent à la loi sont passibles d’une amende de 140 $ à 2100 $ pour une première infraction.
Certains entrepreneurs du Nouveau-Brunswick voient en cette journée une occasion de faire de bonnes affaires et ouvrent leurs portes malgré l’interdiction.

« On a notre faible taux de change vis-à-vis le dollar américain et encore là on est à proximité de la frontière américaine, on a beaucoup plus d’Américains qui viennent nous visiter, qui viennent magasiner chez nous dernièrement, donc eux aussi [ont] les mêmes règlements qu’au Québec, soit d’avoir la possibilité d’être ouvert […]. Donc, on veut leur donner la chance aussi de venir dans notre magasin pour magasiner », explique Jim Rice, propriétaire d’un magasin de meubles d’Edmundston.

M. Rice croit d’ailleurs qu’il est temps de revoir le règlement. « Les anciennes lois, je pense que c’est le temps qu’on commence à regarder à changer ça », dit-il.

Des amendes plus dissuasives ailleurs en Atlantique

La pénalité est beaucoup plus salée pour les entrepreneurs de Terre-Neuve-et-Labrador qui oseraient enfreindre la loi sur la fermeture des boutiques de cette province. Celle-ci prévoit que toute personne qui contrevient à la loi devra payer une amende d’une fois et demie le montant des ventes de la journée.

En Nouvelle-Écosse, la loi prévoit une amende minimum de 50 000 $ et maximum de l’équivalent de la somme des ventes de la journée.

À l’Île-du-Prince-Édouard, l’amende maximum est de 10 000 $.