Monthly Archives: janvier 2013

Un nouveau centre commercial chic et urbain inauguré à Levallois-Perret

Le centre commercial So Ouest qui comprendra notamment le plus grand magasin Marks&Spencer d’Europe et le premier Legostore français est inauguré ce jour.

LE CENTRE COMMERCIAL SO OUEST INAUGURÉ À LEVALLOIS-PERRET :

Le centre commercial So Ouest, qui comprendra notamment le plus grand magasin Marks&Spencer d’Europe et le premier Legostore français, a été inauguré mercredi à Levallois-Perret (Haut-de-Seine), avant une ouverture au public prévu jeudi.

Situé dans le quartier Eiffel de Levallois-Perret, en pleine rénovation, et à quelques encablures du périphérique parisien, ce nouveau temple du shopping disposera d’unesurface de vente de 53.000 mètres carrés.

En terme de superficie, il se classe juste derrière Le Millénaire, plus grand projet commercial français des dix dernières années, inauguré à Aubervilliers (Seine-Saint-Denis) en avril 2011 et qui dispose de 56.000 mètres carrés d’espaces.

Construit par Unibail-Rodamco, pour un investissement de 350 millions d’euros, ce nouveau centre commercial devrait créer un millier d’emplois et disposera à terme de 102 boutiques.

Mixant grandes enseignes (Zara, Uniqlo) et marques plus confidentielles (Original Marines, Marc O’Polo), So Ouest bénéficiera de la présence du plus grand hypermarché Leclerc de l’ouest parisien (15.300 m2).

Parmi ses boutiques-phares, on trouvera également le deuxième magasin Marks&Spencer français, après celui des Champs-Elysées ouvert l’an dernier après plus de dix d’absence dans l’Hexagone, et qui, avec sa surface de 6.974 m2, constituera le flagship de la marque britannique en Europe continentale.

Le premier concept-store français de la marque de jouets Lego fera également partie des enseignes du centre, qui visent à attirer le consommateur de l’ouest parisien.

Pour ce faire, en plus de ses magasins, le nouveau centre commercial misera également sur les services, avec une dizaine de cafés et restaurants (Starbucks, Haagen Dazs, Prêt à Manger), uneconnexion wi-fi gratuite et l’ouverture prévue fin 2014 d’un multiplexe Pathé de huit salles.

Le centre, accessible depuis le métro (ligne 3), le bus (4 lignes à proximité), le RER et le Transilien et disposant d’un parking de 1.750 places, espère attirer 10 millions de visiteurs paran.

Misant sur une architecture à mi-chemin entre l’appartement parisien et les grands magasins d’antan, So Ouest compte se distinguer ainsi de ses concurrents (Millénaire à Aubervilliers et le futur centre Beaugrenelle prévu pour 2013 dans le 15e arrondissement de la capitale) et réussir à faire franchir le périphérique au consommateur de l’ouest parisien « chic et urbain ».

2 nouveaux magasins Le Printemps d’ici 2014

Lundi, 15 Octobre 2012
L’enseigne de grands magasins Le Printemps (Borletti group) devrait ouvrir deux nouvelles boutiques. La première sera au centre commercial le Carrousel du Louvre, en dessous du musée le plus visité au monde. Le Printemps remplacera le Virgin Mégastore qui habitait un espace de 2500m2. Le magasin devrait ouvrir d’ici deux ans. Si la surface du nouveau magasin est plus petite que celle de ses points de vente existants, elle proposera une belle vitrine pour une sélection de produits phares et tendances.

Une nouvelle succursale à Marseille devrait ouvrir ses portes au centre commercial Les Terrasses du Port qui comprendra 160 boutiques sur plus de 60 000m2 (inauguration prévue en 2014).

Le grand magasin occupera 6000m2 sur deux niveaux et proposera du prêt-à-porter et des accessoires pour hommes et femmes aussi bien que des cosmétiques.

« Le taux de commercialisation des Terrasses du Port est désormais de 72%. La signature avec le Printemps marque une étape capitale dans l’avancement de ce projet unique » a précisé Jean-Philippe Mouton, Président d’Hammerson France sur le site Isa Conso.

http://www.printemps.com/

Les nouveaux défis d’Emmaüs

Le marché de la récupération n’est pas encore saturé mais, entre la crise et la concurrence des recycleries, Emmaüs tente de trouver un nouveau souffle.

CORINNE FOURCIN | Publié le 20.10.2012,

BEAUVAIS, 22, RUE EMMAÜS, LE 12 OCTOBRE. Présent en ville depuis la fin des années 1960, Emmaüs va créer un troisième magasin à Méru. Un moyen pour l’association de faire face à la concurrence des recycleries, toujours plus nombreuses. | (LP/C.F.)

Au printemps 2013, l’association Emmaüs de Beauvais ouvrira un nouveau magasin dans les locaux d’un ancien commerce, rue Jean-Jaurès à Méru. Ce sera le troisième dans l’Oise, les deux premiers étant implantés à Beauvais, rue de Clermont et dans le quartier de Voisinlieu. Un projet important de développement que l’association mûrit depuis deux ans.

Pour l’association, c’est le moyen de continuer à occuper le terrain de la récupération, où la concurrence des recycleries-ressourceries s’est faite de plus en plus vive ces dernières années. Pour Emmaüs, la collecte de ces meubles et appareils électroménagers dont les gens ne veulent plus, c’est le nerf de la guerre. Le produit de la vente de ces objets participe au financement des actions de solidarité menées par Emmaüs en direction des plus démunis (aides financières, épicerie sociale, accueil de jour pour les sans-domicile-fixe à la Boutique solidarité, etc.).La qualité des dons a aussi sérieusement baissé

« Si on veut continuer à vivre, il faut préparer l’avenir », résume Sylvie Godin, directrice d’Emmaüs Beauvais. « Aujourd’hui, on parvient à équilibrer notre budget mais, avec des produits et des subventions qui stagnent et des charges qui augmentent, on se doit d’aller de l’avant. L’objectif, avec la création de ce troisième magasin, c’est de maintenir nos effectifs composés aux deux tiers de personnes en insertion et notre niveau d’aide aux personnes en difficulté. »

Le constat est simple : pour maintenir le chiffre d’affaires de vente, il faut ramasser plus en quantité, la qualité des dons ayant sérieusement baissé ces dernières années. « C’est de plus en plus difficile de récupérer une belle armoire qu’on pourra revendre 300 € », confirme Sylvie Godin. Brocante, magasin d’occasion, site Internet de bonnes affaires… la crise étant passée par là, les gens essaient au maximum de se faire un peu d’argent en revendant par eux-mêmes la fameuse belle armoire plutôt que de la donner, même pour participer à une bonne action.

C’est à partir de janvier que les camions de ramassage d’Emmaüs commenceront à sillonner les villages des cantons de Méru et Chaumont-en-Vexin. Le fruit des collectes alimentera les rayons du magasin de Méru, où seront développées des activités de tri, de réparation des objets récupérés mais aussi de recyclage. D’une surface de vente de 300 m2, il ouvrira deux jours et demi par semaine et un dimanche par mois.

« On va répondre à un vrai besoin dans le secteur pour les personnes en difficulté qui pourront s’équiper à moindres frais », souligne la directrice. Un public qui pourra également bénéficier des dispositifs d’aide créés par l’association.

Huit emplois seront créés grâce à ce nouveau magasin, dont sept en insertion. « Nous aurons aussi besoin de bénévoles pour participer aux activités du site », insiste Sylvie Godin, qui lance un appel aux volontaires.

http://www.emmaus-france.org

Le Parisien

Holt Renfrew

Surprise ! Ce n’est n’est pas un magasin Ogilvy, mais plutôt un petit Holt Renfrew qui ouvrira ses portes au Quartier DIX30 de Brossard. Le concept, baptisé hr2, offrira des vêtements de designers « à des prix très concurrentiels » dans un environnement à la hauteur de la réputation de Holt Renfrew dit le directeur général du détaillant au Québec, Jocelyn Dumas.

L’an dernier, Jean-François Breton, coprésident de Devimco, propriétaire du DIX30, avait dit à LesAffaires que la famille Weston – propriétaire de Holt Renfrew et d’Ogilvy – était en train de «développer un plus petit concept pour les grandes banlieues du Canada ».L’un des noms envisagés était Ogilvy by Holt Renfrew.

En entrevue, Jocelyn Dumas, n’était pas en mesure d’expliquer pourquoi l’idée d’ouvrir un Ogilvy a été écartée. « Notre nouveau concept cadre vraiment bien avec la démographie du DIX30 », a-t-il indiqué.

Quant à la rumeur voulant que le magasin Holt Renfrew de la rue Sherbrooke Ouest, à Montréal, ferme ses portes pour rouvrir dans le magasin Ogilvy, il n’a pas été possible d’en apprendre davantage. « Nous ne sommes pas prêts à faire d’annonce. Mais nous pourrons donner des détails prochainement », a promis le dirigeant en poste depuis sept mois, après avoir travaillé chez Liz Claiborne.

http://www.holtrenfrew.com

Berluti (LVMH) rachète les ateliers du bottier Delos, nouveau magasin à Paris

berluti paris shop

Chaussures Berluti présentées lors du défilé Automne-Hiver 2012/2013 Prêt-à-Porter Hommes, en janvier dernierAFP PHOTO / ALEXANDER KLEIN

(AFP) – Le bottier Berluti, propriété du numéro un mondial du luxe LVMH, a fait l’acquisition des ateliers de son concurrent Anthony Delos pour renforcer son activité historique de souliers sur-mesure, selon un communiqué diffusé mercredi.

Les ateliers Delos, situés aux Rosiers-sur-Loire (Maine-et-Loire), ont reçu le label « Entreprise du patrimoine vivant ». Ils deviennent des ateliers de souliers sur-mesure Berluti.

Berluti annonce par ailleurs l’ouverture au second semestre 2013 d’un magasin de plus de 500 mètres carrés rue du Faubourg-Saint-Honoré, le troisième de la marque à Paris, où seront vendus des souliers mais aussi de la maroquinerie, du prêt-à-porter et des accessoires, alors que le bottier cherche à s’étendre progressivement dans l’univers du luxe masculin.

Berluti a créé récemment sa première collection de prêt-à-porter masculin très haut de gamme.

« Cet emplacement rue du Faubourg Saint-Honoré constitue un jalon important de notre développement, et contribue ainsi à renforcer la visibilité et l’attractivité de notre projet. C’est également un retour aux sources, à quelques pas de la rue du Mont-Thabor où Torello Berluti avait ouvert un magasin en 1928« , a déclaré Antoine Arnault, directeur général de Berluti et fils de PDG de LVMH, Bernard Arnault.

LVMH avait racheté en juin pour Berluti le tailleur français Arnys, spécialiste de la « grande mesure », la haute-couture du sur-mesure masculin. La boutique Arnys, à un emplacement stratégique de la rue de Sèvres à Paris, a été transformée en boutique Berluti sur plus de 500 mètres carrés.

www.berluti.com

Berluti, bootmaker since 1895

La Bovida inaugure un nouveau magasin à La Rochelle

Le 22 novembre, la marque des passionnés de cuisine, ouvrira les portes de sa 28 ème boutique en France. Toutes sont désormais ouvertes au grand public

La Bovida

Nouvelle Boutique à La Rochelle

(PRWEB) 15 Novembre 2012

Bonne nouvelle pour tous les afficionados de la cuisine vivant à la Rochelle !

Jeudi 22 novembre, La Bovida, fournisseur privilégié des professionnels de la restauration et des métiers de bouche, inaugurera son tout dernier magasin dans la belle cité maritime.

Bientôt, les couteaux à émincer, trancheuses, batteries de cuisine en inox, épices et autres marinades.Tous ces produits de pro si difficiles à se procurer, seront enfin accessibles aux amateurs passionnés de La Rochelle.

arton179

Cerise sur le gâteau : des vendeurs spécialisés aux conseils avisés, signature des magasins La Bovida, seront toujours disponibles pour guider les clients au sein des différents univers : épices et aides culinaires, découpe, pâtisserie, cuisson, table et oenologie, livres de recettes.

Avec cette nouvelle franchise qui s’implante à la Rochelle, l’entreprise familiale, menée par Olivier Hennel, l’actuel PDG et petit-fils du fondateur, poursuit son développement et se rapproche toujours plus du grand public, tout en maintenant son expertise.

La Bovida, la référence des passionnés de cuisine

Fournissant les métiers de la charcuterie et de la boucherie depuis 1921, La Bovida s’est imposée rapidement comme un expert au service de tous les professionnels de l’alimentation : commerçants de proximité, collectivités, grandes et moyennes surfaces.

Spécialiste de la trituration d’épices et acteur majeur du négoce en matériel de cuisine, La Bovida propose une offre complète en épices, aides culinaires, consommables, matériel et équipement, qui couvre l’ensemble des besoins de chaque métier, du laboratoire à la table en passant par la boutique.

Depuis 2009, La Bovida s’appuie sur son expertise du marché des professionnels pour se tourner vers le grand public et mettre le matériel des chefs à la portée de tous les passionnés de cuisine.

Aujourd’hui, La Bovida produit plus de 1 000 tonnes d’épices par an, compte quelques 10 000 références et propose dans ses magasins les marques les plus haut de gamme, toujours en veillant au meilleur rapport qualité-prix.

Nos boutiques sont ainsi devenues le rendez-vous incontournable de tous les amoureux de la cuisine, du simple gourmand à l’amateur éclairé. La Rochelle n’y échappera pas !

Rendez-vous est pris le 22 novembre à 8 heures pour l’inauguration du nouveau magasin La Bovida : 70, rue des Merciers, 17000 La Rochelle, Tél. : 05 46 43 08 73

http://www.labovida.com

 

La Fée Maraboutée avec des fonds d’investissement

Communiqué de presse

Silverfleet Capital réalise l’acquisition de La Fée Maraboutée en association
avec son fondateur et les dirigeants de l’Entreprise
Paris, le 14 décembre 2012 – Silverfleet Capital, spécialiste européen du LBO sur des entreprises de taille moyenne, annonce avoir finalisé ce jour l’acquisition auprès de Dzeta Conseil de la totalité du capital de La Fée Maraboutée, en association avec ses dirigeants qui investissent significativement à ses côtés à cette occasion.
Cette opération confirme une nouvelle fois l’intérêt et l’expertise de Silverfleet Capital pour la distribution spécialisée, et particulièrement pour les marques établies à fort potentiel de croissance en Europe et à l’international, suite notamment aux investissements réalisés historiquement par le fonds dans Histoire D’Or (France) et Oasis (Angleterre), et actuellement en portefeuille dans Office (Angleterre) et creatrade (Allemagne).
Créée en 1996 à Roanne (Loire) par son Fondateur et actuel Directeur Artistique, Jean-Pierre Braillard, La Fée Maraboutée est une marque de prêt à porter et d’accessoires féminins distribuée au travers à la fois un réseau Wholesale de près de 1700 partenaires multimarques en France et à l’international, et d’un parc de plus de 90 magasins à l’enseigne (magasins en propre, affiliés et franchisés) en France, en Europe, au Moyen Orient et en Asie.
Avec des produits au style contemporain et à l’identité originale, bénéficiant de surcroit d’une qualité de fabrication quasi-exclusivement Italienne, les larges collections de l’entreprise sont plébiscitées tant par une clientèle française qu’internationale. La Fée Maraboutée jouit aujourd’hui d’une forte notoriété et son chiffre d’affaires à la marque s’élève à près de 100 millions d’euros dans le monde.
Depuis sa création, l’entreprise a connu un parcours remarquable, son développement s’étant encore accéléré depuis les arrivées en 2010, à l’occasion d’un premier Buy In Management Buy Out, de Jean-Christophe Astruc et Thierry Pérusat, tous deux co-dirigeants opérationnels aux côtés de Jean-Pierre Braillard.
A fin décembre 2012, l’entreprise devrait générer un chiffre d’affaires consolidé de près de 46 millions d’euros dont 80% en Wholesale et 20% en Retail, avec une part de l’international qui représente aujourd’hui près de 35% des ventes. Au global, le chiffre d’affaires de l’entreprise aura progressé de 36% par rapport à l’exercice 2010.
Maïré Deslandes , Co-Responsable du bureau Parisien de Silverfleet Capital qui a mené cette opération conjointement avec son Associé, Alexandre Lefebvre, déclare : « Malgré un environnement économique incertain qui pèse nécessairement sur le pouvoir d’achat des
consommateurs, nous avons immédiatement été séduits par les fondamentaux de la marque, dont les produits s’inscrivent dans un univers à la fois identifié et intemporel, et dans un équilibre style-qualité-prix qui est un facteur de réassurance et de fidélité fort pour les clientes, tant en France qu’à l’international.».
Alexandre Lefebvre ajoute : « L’association très complémentaire de Jean-Pierre Braillard, Jean-Christophe Astruc et Thierry Pérusat constitue le garant de la pérennité du modèle original de la Fée, et nous sommes convaincus que l’Entreprise dispose encore d’un potentiel de croissance très important sous l’impulsion de ses dirigeants.».
Thierry Pérusat, Président de La Fée S.A.S, déclare : « Depuis notre arrivée avec Jean-Christophe chez La Fée Maraboutée, nous avons vécu une très belle histoire car nous étions persuadés que le territoire de la marque et du concept Retail tels que définis par Jean-Pierre pouvaient être significativement déployés. Nous sommes aujourd’hui ravis tous les trois d’avoir l’opportunité de continuer l’aventure, accompagnés désormais par un partenaire financier paneuropéen tel que Silverfleet Capital, qui dispose à la fois des moyens financiers nécessaires à nos ambitions et d’une grande expérience dans la distribution spécialisée.».
Jean-Christophe Astruc, Président du holding d’acquisition baptisé Féeric, ajoute : « Silverfleet Capital a immédiatement compris le modèle de la Fée Maraboutée et les caractéristiques qui ont fait son succès, et notamment les relations de longues dates établies par l’Entreprise avec ses fournisseurs, ses partenaires multimarques et ses affiliés et franchisés.»
Thierry Pérusat et Jean-Christophe Astruc précisent : « Afin de nous donner les moyens d’atteindre nos objectifs de développement, l’équipe de Silverfleet Capital nous a par ailleurs présenté Georges Spitzer qui a rejoint le Groupe au Conseil de Surveillance et a investi à nos côtés. En tant qu’ex-Président de Givenchy et ex-Président de Du Pareil au Même, Georges va partager avec nous sa grande expérience des marques et de l’international.».
Les financements bancaires de l’opération ont été apportés par LCL-Crédit Lyonnais (coordinateur des banques Senior), Crédit Agricole Loire Haute Loire, Crédit Agricole Centre Est, Banque Neuflize OBC, Banque Européenne du Crédit Mutuel, et Banque Populaire Loire et Lyonnais.
Le financement Mezzanine a été apporté par Trocadéro Capital.
Pour cette opération, Silverfleet Capital a bénéficié des conseils de Latham & Watkins (juridique), Advention et Géospi (due diligence stratégique et marché), PwC (due diligence financière) et Landwell (due diligence juridique, fiscale et sociale). Dzeta Conseil était assisté par Aélios Finance (M&A), LMBE (juridique), et PwC (Vendor due diligence financière). Les dirigeants de La Fée Maraboutée étaient conseillés par Paul Hastings (juridique) et XK Corporate Finance.

Contact presse
Sibylle Descamps, sibylle.descamps@gmail.com
Tél : +33 (0)6 82 09 70 07

A propos de Silverfleet Capital
Silverfleet Capital est un acteur européen du capital-investissement présent sur le segment du mid-market depuis plus de 25 ans. Silverfleet Capital accompagne les équipes de management des entreprises de son portefeuille dans leurs stratégies de « buy to build ». Cette approche consiste à travailler avec les équipes dirigeantes pour créer de la valeur en accélérant la croissance organique grâce au lancement de nouveaux produits, au développement de capacités de production supplémentaires ou à l’intégration de nouveaux talents, en déployant les réseaux de distribution des concepts qui ont fait leurs preuves, ou en suivant des stratégies de buy & build par le biais d’opérations de croissance externe. Silverfleet Capital a réalisé quelque 110 opérations de croissance externe pour le compte des sociétés de son portefeuille depuis 2000.
Silverfleet Capital affiche de manière constante un excellent track-record d’investissement. On note parmi ses plus belles sorties: TMF, entreprise de services financiers aux entreprises (6,1 fois l’investissement initial), Phadia, leader mondial dans le diagnostic des allergies (4,8 fois l’investissement initial), Histoire d’Or, chaine européenne de bijouteries (3 fois l’investissement initial), Sterigenics International Inc ou encore European Dental Partners.
Silverfleet Capital a investi dans Aesica, sous-traitant dans l’industrie pharmaceutique, en octobre 2011, Office, enseigne britannique de distribution de chaussures tendance, en décembre 2010, et creatrade (1), société leader de vente sur catalogue et de vente en ligne d’articles de mode, d’accessoires pour la maison et d’objets promotionnels en Allemagne, en Octobre 2010. creatrade (1), Office et Aesica sont respectivement les deuxième, troisième et quatrième investissements du fonds actuel, après l’acquisition en Septembre 2009 de Kalle, un des leaders mondiaux de la production de boyaux artificiels pour la charcuterie. Le fonds est aujourd’hui investi à hauteur de c.50%.
Silverfleet Capital gère 1 milliard de capitaux investis et intervient depuis ses bureaux de Londres, Paris, Munich et Chicago. Ce réseau international permet à Silverfleet Capital de réaliser des investissements complexes dans des environnements multiculturels, mais également de soutenir les sociétés de son portefeuille dans des stratégies de buy & build aussi bien nationales qu’internationales.
(1) creatrade Holding GmbH est le nouveau nom de la hodling qui détient les marques Impressionen, Conley’s, Discovery et schneider.de, et qui s’appelait auparavant Schneider Holding GmbH
Liste des Intervenants sur l’opération
Silverfleet Capital: Maïré Deslandes, Alexandre Lefebvre, Cyril Bourdarot
Dirigeants: Jean-Pierre Braillard, Jean-Christophe Astruc, Thierry Pérusat
Conseils de l’acquéreur
Juridique: Latham & Watkins (Thomas Forschbach, Gaetan Gianasso, Michel Houdayer, Simon Servan-Schreiber)
Conseil stratégique: Advention (Alban Neveux, Marion Duchein, Timothée de Courlon) et Geospi (Georges Spitzer)
Due Diligence financière: PwC (Hervé Mader, Pascal Gounon, Ghislaine Chevalier, Mike Eledjam, Rachida Injaren)
        Due Diligence fiscale: Landwell (Anne-Valérie Attias-Assouline, Marc-Olivier Roux, Mathieu Norest)
         Due Diligence sociale acquéreur : Landwell (Bernard Borrely, Pauline Guilbaud)
         Due Diligence juridique: Landwell (Catherine Olive, Michel-Pierre Lanternier)
         Due Diligence assurance: Marsh (Humbert D’Autichamp, Sophie Tournilhac)
         Due diligence informatique: Aramis (Charles Canetti)
Conseils des cédants
          Juridique: LMBE (Nathalie Le Bris), STC Partners (Stéphane de Lassus)
          M&A: Aélios Finance (Thibaut de Monclin, Hadrien Mollard)
          Vendor Due Diligence financière: PwC (Erwan Colder)
Conseils des dirigeants
Juridique: Paul Hastings (Olivier Deren, Pascal de Moidray)
Conseil Financier: XK Corporate Finance (Alain Pichot, François Poupée)
Banques Senior
          LCL-Crédit Lyonnais: Stéphane Trecz, Joris Villard
          Crédit Agricole Loire Haute Loire: André Rochefort, Bernard Devignot
          Crédit Agricole Centre Est: Claire Demangeot
          Banque Neuflize OBC: Johanna Guzman, Nicolas Julien-Martin
          Banque Européenne du Crédit Mutuel: Matthieu Bazin
          Banque Populaire Loire et Lyonnais: Jean-Michel Daval
Conseils des Banques Senior
          Juridique: Gide Loyrette Nouel (Chucri Serhal)
Mezzaneur
Trocadéro Capital – 123 Venture: Philippe Bruneau, Benjamin Fougerat
Conseils du Mezzaneur
Juridique: Gode Gaillard Solle Maraux & Associés (Marc Baffreau, Hélène Testeil)

La Fée Maraboutée envoûterait-elle les fonds d’investissement? Deux ans seulement après un LBO primairemené par Dzeta Conseil, le fonds monté par Claude Darmon (lire ci-dessous), la marque de prêt-à-porter féminin dont le chiffre d’affaires a cru de 36 % entre 2010 et 2012 atteignant 46 M€, et dont le résultat a été quasiment multiplié par deux, organise un LBO secondaire. C’est le fonds Silverfleet Capital qui a remporté les enchères très disputées -19 fonds en lice dont Equistone, qui était selon nos sources en duel final – en mettant sur la table environ 65 M€, selon nos informations, faisant ressortir un multiple tournant autour de 7 fois l’Ebitda.

source cb news

http://www.lafeemaraboutee.fr

Fondée en 1996 à Roanne, qui est situé à l’ouest de Lyon, par son fondateur et designer en chef actuel, Jean-Pierre Braillard, La Fée Maraboutée est une marque de mode féminine qui est distribué par c.1.700 Français et les partenaires internationaux de gros, ainsi que d’un réseau de magasins de 90 points de vente, dont 35 magasins en propre et affiliés et 55 magasins franchisés (dont 37 se trouvent en Chine). Environ 35% des ventes totales sont à des clients basés hors de France.

La Fée Maraboutée produits de haute qualité, qui ont un style contemporain et une forte identité individuelle, proviennent presque exclusivement d’Italie. Le français et les clients internationaux sont également proposés un large éventail de produits parmi lesquels faire leur sélection. Ventes de la marque sont environ 100 M € au détail.

Depuis sa fondation, l’entreprise a connu un développement rapide qui s’est accéléré en 2010 avec l’arrivée de Jean-Christophe Astruc et Thierry Perusat comme co-PDG de travailler aux côtés du fondateur.Depuis 2010, les ventes de l’entreprise ont augmenté de c. 36%.

Pour l’exercice terminé Décembre 2012, la société aura un chiffre d’affaires de € 46 millions, dont 80% seront issus de ses activités de gros et de 20% de son organisation propre de détail.

Georges Spitzer, une grande expérience de direction française de vente au détail et ancien PDG de Givenchy et Du Pareil Au Même, rejoindra le conseil de surveillance en tant que président et il a également investi dans l’entreprise.

Maire Deslandes, co-responsable du bureau de Silverfleet Capital à Paris qui a dirigé l’investissement aux côtés de son collègue, Alexandre Lefebvre, a déclaré: « Nous sommes très impressionnés par la marque La Fée Maraboutée et des collections qui ont un élégant charme intemporel tout en étant à la fois de bonne qualité et abordable, les caractéristiques qui font que la société a une base de clientèle solide et fidèle à la fois en France et à l’étranger.  »

Alexandre Lefebvre, l’autre tête d’articulation Silverfleet Capital bureau de Paris, a ajouté: «Les compétences complémentaires de Jean-Pierre Braillard, Jean-Christophe Astruc et Thierry Perusat ont permis à l’entreprise de croître fortement tout en conservant le concept original de La Fée. Nous sommes convaincus que cette équipe de gestion pris en charge par Georges Spitzer en tant que président peut atteindre plus de succès dans le monde « .

Thierry Perusat, PDG de La Fée SAS, a déclaré: «Depuis que Jean-Christophe et moi sommes arrivés à la société en 2010, nous avons été en mesure de développer de manière significative le concept de La Fée Maraboutée créée par Jean-Pierre. Tous les trois, nous sommes maintenant très impatients de poursuivre cette réussite avec Silverfleet Capital, qui apportent non seulement les ressources d’un partenaire financier solide européenne, mais aussi avoir une expérience longue et réussie dans le secteur de la distribution « .

Jean-Christophe Astruc, président de féérique, la société holding créée afin d’acquérir La Fée, a déclaré: « Silverfleet Capital a immédiatement compris le modèle de La Fée Maraboutée entreprise et les fondements de son succès, en particulier les relations bien établies avec les fournisseurs et de gros, d’affiliation et de partenaires franchisés. Pour nous aider à atteindre nos objectifs de développement à l’équipe de Silverfleet Capital également nous présenter à Georges Spitzer, qui se joindra à notre conseil consultatif et d’investir à nos côtés. Comme un ancien PDG de Givenchy et Du Pareil Au Même, Georges apportera à notre entreprise sa vaste expérience de la création de marques internationales.  »

Les nouveaux profils des « shoppers »

Par Philippe Bertrand | 19/11

Pyramide des âges et nouveaux réflexes vont changer les attitudes en magasin. Les pistes du PDG de Nielsen France.

A la veille des 40 es journées de l’Institut français du merchandising qui démarrent demain et se dérouleront jusqu’au 22 novembre au Cnit de La Défense, à Paris, Laurent Zeller, PDG du panéliste Nielsen, dépeint pour « Les Echos » le nouveau visage du « shopper » qui arpente les rayons des grandes surfaces.

Un acheteur de plus en plus senior

« La simple projection de la pyramide des âges, explique Laurent Zeller, montre qu’en France, en 2060, sur 73 millions d’habitants, on comptera 24 millions de 60 ans et plus. » Cela aura des conséquences sur le contenu des chariots, sur la façon d’afficher les informations en magasin pour des gens qui voient moins bien, etc. En termes de tendances de consommation, ces acheteurs seniors vont renforcer l’attrait des magasins de proximité. En effet, les seniors, qui n’ont plus charge de famille, achètent en plus petites quantités et rechigneraient à effectuer de grands déplacements pour faire leurs courses.

Un consommateur plus multi-ethnique

Si Laurent Zeller rappelle qu’il est interdit en France d’effectuer des statistiques ethniques, il constate : « En raison de la population d’origine immigrée, on estime à 5 millions le nombre de musulmans dans notre pays et on sait que 9 musulmans sur 10 préfèrent manger halal ». Conséquence, le succès des rayons spécialisés ne devrait pas se démentir. Mais le consommateur multi-ethnique, c’est aussi un voyageur qui est exposé régulièrement aux cultures alimentaires d’autres pays et qui aime à son retour retrouver les ingrédients des cuisines étrangères.

Un « shopper » de plus en plus connecté, malin et informé

Laurent Zeller confirme ce qu’indiquent la plupart des études sur l’impact d’Internet sur la consommation. L’e-commerce se développe à une vitesse exponentielle. Mais le Web sert aussi à préparer ses achats en amont, en s’informant sur les produits, en comparant les prix. « Le phénomène s’accentue avec l’utilisation des smartphones, poursuit-il. On sait que 40 % des « mobinautes » ont déjà surfé depuis leur mobile en magasin. En point de vente, c’est le consommateur qui va désormais vers le vendeur. »

P.B., Les Echos

MICROSOFT prévoit l’ouverture de nouveaux magasins

Jeudi 27 Déc 2012 à 14:35

Microsoft a fait part de son souhait d’agrandir son parc de magasins en 2013, selon les déclarations publiées sur son blog officiel. L’entreprise de Redmond détient pas moins de 51 boutiques aux Etats-Unis et au Canada. Mais « la Nouvelle-France » a accueilli les boutiques du fabriquant de matériel informatique seulement depuis cette année. En effet, le groupe fondé par Bill Gates a décidé de s’implanter en 2012 à Edmonton, Burnaby, Vancouver et Toronto. Celles ci constituent les seules boutiques ouvertes à l’étranger.

Les prochaines ouvertures de magasins devraient se situer à San Antonio, Miami, Cleveland, San Francisco, Salt Lake City et Saint Louis, aucune n’est prévue en Europe ou dans le reste du monde.

 

Hema ouvre un nouveau magasin à Paris

Le quinzième magasin français de la chaîne de magasins néerlandaise Hema a ouvert ses portes le 5 décembre dernier. Située dans le centre de Paris (12ème) dans le quartier de Bastille, au 86, rue du Faubourg Saint-Antoine, cette enseigne de 450 m2 propose un assortiment complet de produits par univers, correspondant aux différentes pièces de la maison : salle à manger, salle de bain, bureau, décoration, enfant, bébé, cuisines…

Dans un même magasin, différents espaces de vie d’une maison et plusieurs univers sont agencés de façon très claire, pour s’y repérer facilement, dans des couleurs toniques ou basiques. On y trouve de la déco, de la papeterie, des accessoires de toilette, des idées cadeaux, des ustensiles pour la cuisine, le tout avec un look design et surtout… à très petits prix. Les enfants ne sont pas oubliés, avec des jeux et des accessoires pour les goûters d’anniversaire.

C’est sans doute tous ces éléments réunis qui ont fait le succès de cette petite marque venue du Nord, née en 1926 à Amsterdam, détenue par la société Lion Capital. Hema compte actuellement plus de 600 magasins aux Pays-Bas, en Belgique, au Luxembourg, en Allemagne et en France (depuis 2009). Les articles sont proposés à un prix bas fixe et sont soumis à la garantie « satisfait ou remboursé ».

http://www.hema.fr

Le célèbre Café Sénéquier de Saint-Tropez est vendu

Par lefigaro.frMis à jour 
Ce café est aussi connu pour être fréquenté par l'ancien président de la République, Jacques Chirac.
Ce café est aussi connu pour être fréquenté par l’ancien président de la République, Jacques Chirac. Crédits photo : SEBASTIEN NOGIER/AFP

L’une des tables les plus courues et les plus people du port de Saint-Tropez vient d’être achetée par l’homme d’affaire Thierry Bourdoncle.

L’homme d’affaires Thierry Bourdoncle, déjà à la tête d’une vingtaine d’établissements parisiens, dont le Pub Saint Germain, a racheté Sénéquier, une institution située sur le port de Saint-Tropez, dans le Var. La transaction avec l’héritier de la famille Sénéquier, Jean-Denis Sarraquigne, devrait être officialisée ce mardi, a indiqué l’acheteur. Son montant n’est toujours pas connu.

Thierry Bourdoncle a confirmé avoir racheté cet établissement qu’il a qualifié d’«objet de collection», «un de ces cafés qui a fait la réputation du café à la française».C’est «un établissement qui vit un peu sur sa renommée», a-t-il ajouté, sans préciser quels étaient ses projets.

Le café Sénéquier, qui vient de fêter ses 125 ans, et sa célèbre terrasse rouge, est l’une des tables les plus courues et des plus people du port de Saint-Tropez. Elle avait été rendue célèbre par Brigitte Bardot qui s’y attablait régulièrement lors du tournage de Et Dieu créa la femme. De Colette à Boris Vian, en passant par Karl Largerfeld et Miles Davis, de nombreuses célébrités ont fait la réputation de ce lieu devenu incontournable. L’ancien président de la République, Jacques Chirac, y a aussi ses habitudes.

L’établissement est aussi connu pour ses nougats blancs. En 1887, deux Tropéziens, Marie et Martin Sénéquier, ouvraient une pâtisserie Place aux Herbes, entre l’église de l’Assomption et le port. Puis, leur fille Lisette donnera à Saint-Tropez sa première grande terrasse en 1930. Cafés frappés, viennois ou encore liégrois y seront servis avec les pâtisseries.

(Avec AFP)

http://www.senequier.com/fr/index.php

Baisse de 5% des ventes à magasins comparables de H&M en octobre

STOCKHOLM (Reuters) – Hennes & Mauritz, le deuxième distributeur mondial de prêt-à-porter, a annoncé jeudi une baisse de 5% de ses ventes à magasins comparables en octobre, conséquence de la crise en Europe qui pèse sur la demande.

La baisse des ventes des magasins ouverts depuis au moins un an, en monnaies locales, constitue une surprise puisque les analystes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne une légère progression de 0,4%. En septembre, elles avaient augmenté de 6%.

Les ventes totales, y compris celles de nouveaux magasins, ont augmenté de 4%, après +15% en septembre, alors que les analystes attendaient une hausse de 9%. Octobre est le deuxième mois du quatrième trimestre fiscal du groupe suédois.

Le nombre de magasins s’élevait à 2.715 à fin octobre, contre 2.410 un an plus tôt. H&M réalise l’essentiel de son activité en Europe, où la crise de la dette et des mesures d’austérité pèsent sur la consommation.

En Allemagne, le plus important marché national de H&M, les ventes de vêtements ont baissé de 4%, selon des données du secteur.

A la Bourse de Stockholm, l’action H&M recule de 2,5% en début de matinée en réaction à la baisse des ventes comparables en octobre.

Anna Ringstrom, Véronique Tison pour le service français, édité par Dominique Rodriguez

Un nouveau magasins Harry Potter ouvre ses portes !

Qui n’a jamais rêvé d’avoir la carte du maraudeur, ou bien même les baguettes magiques de vos personnages préférés. Les robes de sorciers de votre maison favorite, ou même celle de Dumbledore pourquoi pas ! Jusqu’à maintenant vous aviez peur de commander par internet, l’outil préféré des moldus ? Et bien maintenant vous pouvez aller dans un magasin spécial Harry Potter !
Je ne vous parle pas des magasins Virgin et autres (qui ne vendent pas seulement des articles Harry Potter, mais d’autres marques) mais bien d’un magasins où n’importe quel fan du petit sorcier à lunette rêverais d’avoir une carte Gold ! La magasin nommé « The Harry Potter Shop, platform 9.3/4 » à ouvert ses portes le 15 décembre, et avait été inaugurée par Warwick Davis la veille, juste à coté de la Gare King Cross !

La boutique est désormais ouverte tous les jours de 7h30 à 22h pour le plus grand bonheur des fans ! Pour ceux qui ont eut la chance d’y aller, n’hésiter pas à nous partager vos souvenirs de cette journée !

Par le/la sorcier(e) posté le samedi, janvier 05, 2013

BABOU OUVRE UN NOUVEAU MAGASIN FRANCHISÉ AU MANS

01/01/2013

Bientôt un 2ème magasin Babou au sein de l’agglomération du Mans ! Un bâtiment de 3000 m2 s’apprête à être construit dans la nouvelle zone commerciale inaugurée fin août au nord du Mans. Le terrain était initialement réservé à 2 autres enseignes, avant qu’elles ne fassent marche arrière. C’est finalement le réseau Babou, spécialisé dans les produits discount de la maison et de la personne, qui s’implantera sur la zone. La commission départementale d’aménagement commercial de la Sarthe a rendu un avis favorable. L’ouverture de ce nouveau magasin est espérée pour septembre 2013.

Le réseau, qui se développe en franchise depuis 1978, compte près de 80 points de vente aujourd’hui.

Marie Couturier, Toute la Franchise ©

www.babou.fr/