Monthly Archives: juillet 2011

Top 5 des plus grandes chaînes de restauration rapide : Subway en tête

Un restaurant Subway en région parisienne // restaurant Subway (© Subway)

© Subway

Un restaurant Subway en région parisienne

Chaîne de restauration rapide historique, McDonald’s a
longtemps été en tête de liste des plus grands réseaux de fast-foods : pas moins
de 32 737restaurants étaient comptabilisés à travers le monde
en janvier 2011.

Un chiffre cependant insuffisant… puisque le
groupe Subway, du haut de ses 33 479
restaurants
à la même période, a
détrôné pour la première fois le roi des hamburgers
! Il possède aujourd’hui
plus de 34 800 restaurants dans 98 pays.

Viennent ensuite, dans le top 10 des plus grosses chaînes de restauration
rapide du monde :
KFC (16 260 restaurants)

Starbucks (16 000 restaurants)


Pizza Hut
(13 280 restaurants)


– Et Burger King (11 900 restaurants

——————————————————————————————————————————–

Fast food : le plus gros chiffre d’affaires au monde

Les fast-foods, un business qui vaut de l’or

Si Subway a pris cette année la place de McDonald’s sur le
podium des plus grandes chaînes de restauration rapide, son chiffre d’affaires
est encore loin de celui de son concurrent historique. Le groupe
McDonald’s domine toujours le marché, avec pas moins de
24,1 milliards de dollars de recettes en 2010… contre 15,2
milliards de dollars pour Subway.

En France, la restauration rapide, qui comprend les
fast-foods, les sandwichs de boulangerie ou encore les salades
à emporter, ne cesse de grignoter des parts de marché. En 2010, ce dernier était
évalué à 31,2 milliards d’euros… contre seulement 19,7
milliards d’euros en 2004, soit une envolée de près de 60% !

En 1979, le premier restaurant McDonald’s était inauguré en
France. Plus de trente ans après, l’enseigne est devenue leader en restauration
rapide dans l’Hexagone, avec près de 1 260 restaurants.

Avec un chiffred’affaires de 3,9 milliards
d’euros
en 2010 (+ 8% par rapport à 2009), le géant américain peut
compter sur la France pour continuer à grossir ses recettes : elle demeure en
effet le 2è marché le plus important pour le groupe après… les Etats-Unis

 

Les Etats-Unis comptent le plus grand nombre de restaurants
McDonalds, Subway, et autres enseignes de fast-foods, suivis par le Canada, le
Japon, ou encore le Royaume-Uni.

En 2005, selon les plus récentes données d’Euromonitor International, les
Américains, en tête de liste des plus grands mangeurs de burgers, dépensaient
566 dollars par personne dans les fast-foods, suivis par les
Canadiens, les Anglais, et les
Australiens. Les Coréens dépensent également plus que la
majorité des Européens, avec 239 dollars par an.

Avec plus de 2 milliards de dollars de budget publicitaire
annuel
, McDonald’s dépasse de loin toutes les autres chaînes de
fast-foods. Il fait partie des 15 plus grands annonceurs mondiaux, après, par
exemple, L’Oréal, Coca-Cola ou encore Unilever et Nestlé.

La campagne actuelle de McDonald’s, « Venez
comme vous êtes
», ou « I’m lovin it » en anglais, fait encore
sensation. En France, le célèbre gaulois moustachu, Astérix, a même prêté son
image pour une affiche de cette campagne.

 

Histoire : les premiers fast-foods

1955 : le premier restaurant Des Plaines dans l’Illinois, aux Etats-Unis // Le premier McDonald's (© McDonald’s Corporation)

© McDonald’s Corporation

1955 : le premier restaurant Des Plaines dans l’Illinois, aux
Etats-Unis

Dans l’histoire de la restauration rapide, tout pourrait
bien avoir commencé en 1940, date de la création du « restaurant
McDonald’s
» en Californie par les frères Richards et Maurice
McDonald
.

Mais c’est en 1955 que l’entrepreneur Ray Kroc, après que
les frères aient franchisés plusieurs de leurs nouveaux restaurants, rachète à
ces derniers leur entreprise pour 2,5 millions de dollars. Un pari qui a porté
ses fruits : le premier restaurant Des Plaines ouvre la même année dans
l’Illinois, suivi par la création de cents restaurants durant les 4 années
suivantes ! En 1965, la société de Ray Kroc fait même son entrée en bourse à
New-York.

C’est également dans les années 50 que d’autres chaînes de restauration
rapide font leurs premiers pas. La première franchise Kentucky Fried
Chicken
(KFC) ouvre en 1952 à Salt Lake City, aux Etats-Unis, tandis
que le premier Burger King s’installait en 1954 à
Miami.
Starbucks et Quick n’arrivèrent que
dans les années 70.

Luxottica, un rendement de 3,948% sur 4 ans

Publié le 27 juillet 2011 à 11:46

Le groupe italien Luxottica, spécialisé dans la fabrication et la distribution de lunettes de luxe

L’obligation Luxottica d’une maturité égale au 10 novembre 2015 se négociait aux alentours de 100,20% du nominal ce mercredi sur le marché secondaire. Le rendement offert par l’obligation s’élevait à 3,948%. Lundi, l’obligation cotait à 98,62% du nominal, pour un rendement de 4,36% du nominal.

Ce 25 juillet, le groupe italien Luxottica, spécialisé dans la fabrication et la distribution de lunettes de luxe a publié des chiffres semestriels marqués du sceau de la croissance, tandis que l’endettement est resté globalement stable.

Le chiffre d’affaires sur les six premiers mois de l’année a progressé de 9,3% à taux de change constant pour atteindre 3,19 milliards d’euros (2,987 milliards d’euros sur la même période de 2010). Le résultat opérationnel s’établit à 484,2 millions contre 429,6 millions d’euros sur la première moitié de 2010. Malgré la baisse du dollar face à l’euro durant le deuxième trimestre, Luxottica a enregistré un chiffre d’affaires et un bénéfice net qualifiés d’historiques par l’entreprise.

Les deux principales divisions du groupe, « Wholesale » et « Retail » ont contribué positivement aux résultats.

Luxottica a procédé à des investissements en termes de nouveaux magasins et de nouvelles technologies. L’endettement reste cependant maîtrisé. La dette financière nette était de 2,118 milliards d’euros à la fin du mois de juin contre 2,111 milliards d’euros à la fin 2010. Le ratio dette nette sur Ebitda s’élevait 1,9x au 30 juin 2011 contre 2x à la fin 2010.

En octobre 2010, Luxottica avait émis le premier emprunt obligataire de son histoire, afin d’augmenter la maturité de sa dette. L’obligation, à échéance 5 ans, avait été plus de 3 fois sursouscrite. Le carnet d’ordres s’élevait à 1,8 milliard d’euros, pour une émission d’une taille de 500 millions d’euros. Le prix d’émission était de 99,468 % du nominal.

Luxottica n’est noté par aucune agence de notation.

http://www.luxottica.com/en/tools/docs/accessibility.html

mappa_NEW_09022010

KBC Groupe obtient le feu vert de la Commission européenne pour adapter son plan stratégique 2009

Information réglementée* – 27 juillet 2011

KBC Groupe a reçu aujourd’hui le feu vert de la Commission européenne pour adapter son plan stratégique 2009 et se désengager de ses activités de banque (Kredyt Bank) et d’assurances (Warta) en Pologne, ainsi que pour la vente ou la réduction d’actifs ABS et CDO sélectionnés, en lieu et place de l’introduction en Bourse de participations minoritaires de CSOB Bank (République tchèque) et de K&H Bank (Hongrie), ainsi que du sale and lease back de son siège central en Belgique.

Warta est le deuxième assureur du marché polonais et il jouit d’une excellente réputation. Kredyt Bank est un solide challenger sur le marché, avec de très belles positions dans des segments spécifiques. Compte tenu de l’attrait du marché, mais aussi de sa spécialisation dans le segment retail (381 agences et quelque 1,1 million de clients particuliers), la banque constitue une opportunité unique.

www.kbc.com

Vietnam: Le secteur de vente au détail attire des entreprises étrangères

E-Mart, un des principaux ditributeurs de la République de Corée, est désormais officiellement présent sur le marché vietnamien depuis la constitution d’un joint-venture avec un partenaire vietnamien de Binh Duong, U & I, en vue d’ouvrir une chaîne de supermarchés représentant un investissement total de plus d’un milliard de dollars.

Cette nouvelle arrivée témoigne de ce que le marché vietnamien de la grande distribution est toujours fortement attractif pour les professionnels étrangers de ce secteur, bien que le Vietnam ait reculé de neuf places par rapport à 2010, ce qui le place au 23e rang des 30 économies émergentes dans le classement des pays les plus attractifs en ce domaine établi par le Groupe de consultants AT Kearney.

Selon Mai Huu Tin, président du groupe U & I, la chaîne de supermarchés E-Mart Vietnam nécessite un investissement initial de 80 millions de dollars, dont 80% est financé par le sud-coréen E-Mart.

Ce joint-venture lancera son premier projet en 2012 sachant que les 52 supermarchés et magasins en grandes zones urbaines qui sont prévus devraient être achevés en 2020. Ce réseau distribuera essentiellement de l’alimentation, des produits aquatiques frais ainsi que des produits agricoles.

Auparavant, le groupe Phu Thai et le distributeur japonais Family Mart se sont rapprochés pour la création d’une chaîne Family Mart Vietnam. Concomitamment, Tesco, le plus grand groupe de distribution de Grande-Bretagne, envisage d’investir au Vietnam dans le cadre de sa stratégie de croissance mondiale, afin d’être présents dans un total de 15 pays.

Nombre de distributeurs étrangers en activité au Vietnam ont également annoncé leurs plans de croissance, tel le français Casino qui compte agrandir son réseau à l’enseigne Big C de 15 nouveaux établissements d’ici 2013, soit 29 Big C dans tout le Vietnam, avec un prévisionnel de recrutement de 1.300 gestionnaires.

Selon Dinh Thi My Loan, vice-présidente et secrétaire général de l’Association des détaillants du Vietnam, les distributeurs étrangers se développent fortement au Vietnam et cette tendance va se poursuivre, en particulier avec ceux de l’Union européenne (UE) dès lors que l’accord de libre-échange UE-Vietnam sera signé. – AVI

Toujours plus de franchisés pour Happy

24/07/2011

Happy poursuit sa politique de développement dans toute la France. Deux nouveaux franchisés viennent en effet de rejoindre le réseau spécialisé dans la vente de fleurs à petits prix : Irène et Patrick Boyer se sont installés à Grenoble (Isère) à la fin de l’hiver dernier et une boutique a ouvert dans la gare de La Part-Dieu à Lyon (Rhône).

Et les multi-franchisés ne sont pas en reste. Martine et Thierry Tiberghien font partie de ceux-là : ils viennent d’ouvrir leur 5e magasin à Tourcoing (Nord), au sein du nouveau centre commercial Saint-Christophe. Un peu plus tôt, c’était à Chalon-sur-Saône (Saône-et-Loire) que Caroline et Vincent Clement avaient ouvert leur 3e boutique de l’enseigne, à qui ils font confiance depuis quatre ans.

Au total, plus d’un tiers des points de vente Happy appartiennent à un multi-franchisé.

PRESENTATION DU CONCEPT

Particulièrement novateur et original, la force de HAPPY réside dans la conjugaison de multiples facteurs : son concept architectural décalé dans l’univers floral, sa marque particulièrement forte et les codes couleur empruntés à l’univers du luxe sans oublier la notion de plaisir.

De plus HAPPY développe des valeurs fortes
:

  • ACHAT INTELLIGENT: La philosophie d’Happy est de prendre en compte dans sa démarche d’entreprise les notions de développement durable et de commerce équitable sans surfer sur les modes.La Rose commerce équitable de Max Havelaar et les engrais bio Naturandie sont des produits témoignant de la promesse Happy qui s’engage au respect du consommateur

HAPPY – Les 4 Temps à Paris
   
LES CHIFFRES HAPPY
Date de CREATION du réseau : 2005
Date du LANCEMENT de la franchise : 2006
NOMBRE d’implantations et /ou de franchisés : 50

 

Sandrine, Rédaction Toute la Franchise ©

Saint-Gobain va acquérir Brossette et Build Center

Après l’annonce de deux investissements importants en Russie et au Japon la semaine dernière, Saint-Gobain annonce deux nouvelles opérations de part et d’autre de la manche. Le groupe français serait favori pour le rachat de la division britannique Build Center (briques, ciments, canalisation, etc) de Wolseley et négocie celui Brossette en France .

La division a réalisé un chiffre d’affaires de 350M £ l’année dernière et dispose d’un réseau de plus de 200 magasins. Le groupe britannique est engagé dans un programme de restructuration et pourrait obtenir 200M £ de cette cession selon le Financial Times.

Par ailleurs, de notre côté de la Manche, le géant des matériaux de construction est en pleine négociations pour le rachat de Brossette, le réseau de distribution de produits sanitaire, chauffage et plomberie. Ce réseau est constitué de 361 points de vente répartis sur l’ensemble de l’Hexagone et a réalisé un chiffre d’affaires de 714M € en 2010. 

Ces opérations doivent encore être avalisées par les autorités de concurrence. 

En hausse de 10% depuis le début de l’année, l’action Saint-Gobain est inchangée ce jour à la bourse de Paris à 42,45 €.

http://www.buildcenter.co.uk/

BARBARA BUI: Chiffre d’affaires du 1er semestre 2011 : 15 M EUR

25/7/11

 Retour à la croissance de l’activité Diffusion au 2nd trimestre : +11%

Carnet de commandes Automne-Hiver 2011 : +11%

En M? S1 2011 S1 2010 %
Chiffre d’affaires 15,0 14,4 +4%
Total consolidé dont :

Activité Boutiques (retail)

– Activité Diffusion (wholesale)

6,7

8,3

 

6,3

8,1

+7%

+2%

 

  L’activité Diffusion renoue avec la croissance

Au 1er semestre 2011, le Groupe BARBARA BUI réalise un chiffre d’affaires de 15 millions d’euros, en progression de 4% par rapport à la même période de l’exercice précédent. Le chiffre d’affaires du 2ème trimestre est en croissance de 6% par rapport à 2010, une performance qui s’appuie notamment sur le rebond de l’activité Diffusion.

  • Pour l’ensemble du 1er semestre 2011, le chiffre d’affaires de l’activité Boutiques en propre (retail) atteint 6,7 millions d’euros, en progression de 7%. Malgré la fermeture pendant 3 semaines d’une boutique pour rénovation et d’une saison de soldes mitigée, ce réseau continue d’afficher une bonne dynamique des ventes. Hors impact de cette interruption, l’activité du réseau serait en progression de 9%(1) sur le semestre.
  • Le chiffre d’affaires de l’activité Diffusion est en nette amélioration affichant une croissance de 11% au 2ème trimestre 2011 bénéficiant des dernières livraisons de la collection Printemps-Eté 2011 ainsi que des premières livraisons de la saison Automne-Hiver 2011. Au global, les ventes Diffusion ressortent en progression sur le semestre (+ 2%) et s’élèvent à 8,3 millions d’euros.

Perspectives 2011

Le carnet de commandes Automne/Hiver 2011, en progression de 11%, permet au Groupe Barbara Bui d’anticiper une croissance de ses activités pour l’ensemble de l’exercice en cours.

Conformément à sa stratégie de développement de son réseau Boutique, le Groupe Barbara Bui a ouvert en juillet son nouveau Flagship de 450 m2 en plein c?ur de Beverly Hills sur Rodéo Drive à Los Angeles. Située sur l’une des artères les plus emblématiques du monde , cette boutique en propre propose l’ensemble de l’univers de la marque (prêt-à-porter et accessoires).

Dans le même temps, une boutique Barbara Bui de 140m2, en partenariat avec un groupe libanais, a été inaugurée en plein centre de Beyrouth.

(1) Chiffre d’affaires 2010, retraité de la période de fermeture de la boutique en rénovation en mai 2011

Illy café s’invite en Algérie


Le café Illy, mondialement apprécié, est désormais présent en Algérie. A travers un partenariat conclu avec Pajol Algérie, la grande marque italienne aux saveurs particulières s’est engagée à répondre à la demande des algériens, réputés pour leur passion pour le bon café.

Lors d’une conférence de presse conviviale organisée mercredi dernier à  Alger, Frederic Ermacora, directeur régional au Moyen-Orient et en  Afrique, a précisé que cet accord est né après une longue étude du  marché national à l’issue de laquelle il se dit convaincu que «son  produit serait apprécié à sa juste valeur».

Pour cela, un grand travail  sera fait afin de promouvoir le café qui marie plusieurs saveurs. Deux  magasins de cette boisson favorite ont été déjà inaugurés à Alger.  Baptisés maisons de saveur, le premier est situé à Saïd Hamdine, alors  que le second est à Dely Ibrahim.

Ainsi, les machines «Espresso» et les  capsules qui vont avec sont disponibles. Il faut préciser que la maison  italienne a développé en 1935 sa première machine Espresso afin  d’assurer au consommateur un café 100% Illy.

En s’appuyant sur  l’expérience de Pajol, le groupe ambitionne de devenir leader en Algérie  à travers l’ouverture  à  l’horizon 2014 de près de 30 boutiques  (machines et cafés), de 5 à 6 espaces «espressamente illy» dans les  grandes villes et 500 points de vente dans les hôtels, restaurants et  cafés. 50 seront réalisés avant la fin de l’année en cours. Un prix  «défiant toute concurrence» est d’ores et déjà affiché : une tasse de  café d’Illy en terrasse est proposée entre 35 et 50 DA.

Selon les statistiques effectuées par la société, «six millions de  tasses sont servies par jour dans 50 000 établissements à travers le  monde». L’intervenant annonce, par la même occasion, le projet prochain  d’une succursale universitaire du café en Algérie.

La  succursale d’Alger offrira une formation dans le domaine aux  managers, barmen, restaurateurs, gérants d’hôtels, producteurs ou  simples consommateurs. M. Ermacora conclut : «Le café, pour Illy, est  une affaire sérieuse. Un monde où rien n’est laissé au  hasard.»

Samira Azzegag
http://www.illy.com/wps/wcm/connect/fr/illy/
Depuis 1933, illy ravit tous les épicuriens en leur servant le meilleur café que la nature puisse nous offrir. Cette philosophie et la recherche permanente du beau ont donné naissance à espressamente illy, qui permet de vivre l’expérience authentique du bar italien dans le monde entier. 200 établissements répartis dans 34 pays. Nos établissements sont implantés dans les plus grandes villes du monde, principalement dans les aéroports, les centres commerciaux et les grandes artères commerçantes.

 

Harajuku mini, une ligne de vêtements pour enfants signée Gwen Stefani

« Tant que l’on n’est jamais allé à Harajuku1, on ne connaît pas le Japon », affirme Frédéric Ou, gérant de la nouvelle boutique parisienne et responsable de No Sphere (producteur de concerts Jrock). Alors, à défaut de nous offrir le billet d’avion, celui à qui l’on doit les  premiers lives en France de Moi dix Mois, kagerou ou encore MUCC a décidé d’importer une petite parcelle de ce quartier si spécial de Tôkyô. Depuis début décembre, le magasin HARAJUKU Paris propose donc vêtements et accessoires made in Japan (gothic, punk, lolita…) en plein cœur du cinquième arrondissement.

 

 

Gwen Stefani lance sa marque de vêtements pour enfants

HARAJUKU, à PARIS

Comment réconcilier Momoko la lolita et Ichigo la rebelle ?
En leur faisant découvrir HARAJUKU, une boutique parisienne de vêtements et
accessoires qui fait le grand écart entre les styles japonais les plus variés et
habille tous ceux qui ont leur propre manière d’être différents